Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Mon brevet de 200 à Cholet 2007

Aller en bas 
AuteurMessage
marcus
Vélocipédus Rigolus
Vélocipédus Rigolus
marcus

Nombre de messages : 5601
Age : 54
Localisation : saumur (49)
Date d'inscription : 14/11/2008

Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Empty
MessageSujet: Mon brevet de 200 à Cholet 2007   Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Mini_h10Mar 9 Déc - 23:56

avec un peu de retard, voilà un extrait de mon livre, BRM de 200 effectué à Cholet, bonne lecture.

"Belle grimpette à gauche dans Bressuire, merci du cadeau, je monte en force, mais je suis vite obligé de descendre sur le 42 dents (petit plateau pour moi) et d’écraser les pédales. Un claquement sec attire mon attention, c’est venu de l’arrière du vélo, pas bon. Le bruit, moins fort maintenant revient régulièrement tous les deux-trois tours de manivelle : c’est la chaîne !

Je baisse la tête (donc, j’ai l’air d’un coureur) pour la regarder et je vois avec horreur qu’un maillon est ouvert (alors qu’il était gris avant), je m’arrête aussitôt pour ne rien risquer d’endommager et réalise que je n’ai ni dérive-chaîne, ni chaîne, ni attache rapide et pour compléter le tout, personne n’arrive. La plupart des coureurs ont soigneusement évité ce « mur » en le contournant, bravo l’esprit.

Même mes compagnons saumurois l’ont fait, enfin tant pis, apparemment ce n’était pas interdit. Mais bon, j’en veux surtout à moi-même, je suis un peu juste question expérience, ce n’est pas mon jour, il va falloir trouver une solution, cette chaîne ne va pas se réparer toute seule. Aucun concurrent ne passe, je suis bien le roi des couillons dans l’histoire, tout le monde a contourné cette sacrée côte, la pression sur les pédales a eu raison d’une chaîne pourtant quasi-neuve, sans doute un défaut au rivetage.

Je peux vous assurer qu’à Bressuire par un dimanche matin de mars à neuf heures et demie, bah il n’y a pas grand monde dehors, il faut que je répare cette chaîne, je repère une maison qui me semble animée et je sonne. Un homme d’une cinquantaine d’années sort par son garage, j’ai le temps d’apercevoir des vélos dans celui-ci, ça va le faire.

- Bonjour, je viens de casser ma chaîne, auriez-vous un dérive-chaîne ?
- Un quoi ?
- Un outil spécial pour réparer une chaîne cassée.
- Ah non, je n’ai pas ça.
- Ce n’est pas grave, auriez vous une pointe, un marteau et un écrou de huit ?
- Ça oui, je dois avoir, entrez.

La plupart d’entre vous doivent se dire :

- Il est beau Mac Gyver, qu’est ce qu’il va nous faire ?

Et bien la même chose qu’il y a vingt-cinq ans quand un copain d’école ne sachant réparer sa chaîne de vélo, s’apprêtait à aller chez le marchand.

- Attends, je vais te le faire.
- Mais je n’ai pas l’outil qu’il faut.
- T’inquiète, t’as bien une pointe, un marteau et un écrou de huit ?

Il avait fait à peu près la même tête que vous.

La technique du bricoleur consiste à poser la chaîne à plat sur quelque chose de dur, de placer sous l’axe du maillon que l’on veut supprimer l’écrou de huit, puis de taper sur la tête de l’axe, d’abord avec le marteau seul jusqu’à ce que la tête de l’axe soit à fleur du maillon, puis de continuer l’opération avec une grosse pointe, afin que l’axe vienne se loger dans l’espace libre au centre de l’écrou de huit. Je ne sais pas comment je me rappelle qu’il s’agissait d’un écrou de huit, vingt-cinq ans plus tard. On ouvre ensuite la chaîne, on renouvelle l’opération pour supprimer un maillon double, puis on refait le tout en sens inverse - remettre l’axe en place - et ne pas oublier la petite torsion latérale à l’endroit du maillon réparé pour éviter le point dur qui provoque un saut de chaîne tous les deux, trois tours de manivelle. Le plus dur dans l’histoire est de faire ça avec le vélo couché sur le flanc, blessé comme un animal, heureusement il ne se plaint pas mon fidèle destrier, brave bête.

Je sors faire un essai, ça marche, je remercie mon sauveur, et je repars vers Thouars, motivé. Je suis bon dernier, mais comme dit une chanson ; « les derniers seront les premiers » ça me va, je signe tout de suite, par contre la suite...« dans l’autre réalité », je préfèrerais dans celle-ci. Je roule entre 35 et 40 km/h, je n’en reviens pas (bah non, puisque j’y vais), je réalise que le vent souffle de dos parfaitement dans l’axe, j’enrage car quand je vois à quelle vitesse je roule seul, j’imagine les sensations au sein du peloton. Je ne pense même pas pouvoir revenir sur lui, j’ai perdu vingt-cinq minutes dans l’histoire.

Vous êtes le maillon faible ; au revoir."
Revenir en haut Aller en bas
http://marcusneron.free.fr
Antonin
Mec Plus Ultra
Mec Plus Ultra
Antonin

Nombre de messages : 2143
Age : 49
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 11/12/2006

Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Empty
MessageSujet: Re: Mon brevet de 200 à Cholet 2007   Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Mini_h10Mer 10 Déc - 21:39

marcus a écrit:
"La plupart des coureurs"..."Aucun concurrent"..."au sein du peloton"
C'est amusant de retrouver un vocabulaire de coureur lors de la description de la réalisation d'un BRM. Wink
Néanmoins, le texte est intéressant, proche d'un temps où les coureurs du Tour de France devaient être si autonomes que le vaillant Christophe avait réparé lui-même son vélo chez un forgeron.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.paris-brest-paris.org
marcus
Vélocipédus Rigolus
Vélocipédus Rigolus
marcus

Nombre de messages : 5601
Age : 54
Localisation : saumur (49)
Date d'inscription : 14/11/2008

Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Empty
MessageSujet: Re: Mon brevet de 200 à Cholet 2007   Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Mini_h10Mer 10 Déc - 21:56

merci Anton'1, je viens de poster mon 300, il devrait te plaire à toi (le jeunôt, ah ah ! )
Revenir en haut Aller en bas
http://marcusneron.free.fr
zapilon
Vénérable
Vénérable
zapilon

Nombre de messages : 2892
Age : 84
Localisation : Nord du Nord de France
Date d'inscription : 26/09/2006

Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Empty
MessageSujet: Re: Mon brevet de 200 à Cholet 2007   Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Mini_h10Mer 10 Déc - 22:07

Je ne suis pas surpris par le ton et l'enthousiasme de Marcus à nous conter son 200.

Le BRM 200 est celui qui, s'il est bien un BRM pour les organisateurs, permet à ceux qui ont un haut niveau physique de faire un 200, donc un temps du niveau de leurs capacités, pour la raison que tout ce qu'il faut avoir avec soi pour ne pas s'arrêter, tient dans les poches du maillot.
Sur un 600 ce n'est plus pareil, çà ressemble plus à un BRM .

Pour ceux qui sont intéressé sur les BRM j'ai un dérive chaine .... encore neuf !

Marcus tu n'es pas à plaindre, tu n'es pas revenu à pied.
Revenir en haut Aller en bas
http://zapilon.pbp.pagesperso-orange.fr/
marcus
Vélocipédus Rigolus
Vélocipédus Rigolus
marcus

Nombre de messages : 5601
Age : 54
Localisation : saumur (49)
Date d'inscription : 14/11/2008

Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Empty
MessageSujet: Re: Mon brevet de 200 à Cholet 2007   Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Mini_h10Mer 10 Déc - 23:29

"un haut niveau physique"...bien loin de moi cette prétention

"j'ai un dérive-chaîne...encore neuf" , je suis acheteur !

"tu n'es pas revenu à pied" : raconte...à qui est-ce arrivé ?

"sur un 600, ce n'est plus pareil" , tu vas rire de mon 600...

bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://marcusneron.free.fr
Contenu sponsorisé




Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Empty
MessageSujet: Re: Mon brevet de 200 à Cholet 2007   Mon brevet de 200 à Cholet 2007 Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon brevet de 200 à Cholet 2007
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Paris-Brest-Paris 2007 :: Brevets Randonneurs Mondiaux :: 200 km-
Sauter vers: