Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Triangle MH HD DM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
marcel
Super randonneur
Super randonneur
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 58
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Sam 2 Oct - 0:52

Je viens de quitter nos 2 Diagonalistes il y a a peine 2 h il leur restait 12 km a effectuer pour arriver chez Laurent
souci mecanique ce matin pour Alex ce qui fait qu'ils avaient un peu plus de 3 h de retard sur leur tableau de marche




Dernière édition par marcel le Sam 2 Oct - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4758
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Sam 2 Oct - 8:12

Ils ont l'air d'avoir le moral sur la dernière photo Very Happy

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/
zapilon
Vénérable
Vénérable
avatar

Nombre de messages : 2773
Age : 82
Localisation : Nord du Nord de France
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Sam 2 Oct - 8:41

Plus que l'air ...ils l'ont !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zapilon.pbp.pagesperso-orange.fr/
marcel
Super randonneur
Super randonneur
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 58
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Sam 2 Oct - 9:47

Pour avoir roulé avec eux hier ils ont le MORAL au beau fixe Very Happy
ils sont dans leur dernière ligne droite
ils doivent être entrain d'attaquer leur dernier col en ce moment ou presque (le col de la croix haute passage prévu 11h) ensuite ce n'est pratiquement qu'une longue descente sur le sud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
jean-louis
Le Yéti du Queyras
Le Yéti du Queyras
avatar

Nombre de messages : 4555
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Sam 2 Oct - 18:12

Il y aurait sur ces photos, comme qui dirait, de bonnes 100 heures de réussite.
(Mais sûrement un peu, beaucoup, moins).

A deuxmain donc.
Non, quatre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
Super randonneur
Super randonneur
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 58
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 18/04/2008

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 3 Oct - 17:21

ca y est les 3 diagonales pour Laurent sont réussies cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers
et une nouvelle pour Alex cheers cheers cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4758
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 3 Oct - 17:24

BRAVO cheers

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/
col_du_glandon
Papillon
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1266
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 3 Oct - 21:56

salut Marcel

MErci de ces bonnes nouvelles , mais si elles semblent réussies, elles ne sont pas homologuées, ou alors , pas encore !
Pour qu'elles le soient, il faut maintenant une derniere epreuve d'endurance : le compte rendu !
car une diagonale n'est pas que le pédalage, mais aussi un compte rendu à rendre dans les temps, soit 1 mois apres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
tandem breton
M&M's
M&M's
avatar

Nombre de messages : 2582
Age : 43
Localisation : Corps Nuds (35)
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 3 Oct - 23:36

Bravo à eux 2, je souhaite à tous les aspirants diagonalistes un tel succès !
Magaly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lescherubins2007.free.fr/
Cyclaudax
Centmois
Centmois
avatar

Nombre de messages : 1022
Age : 57
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Lun 4 Oct - 9:00

Tès belle réussitte à tous 2.
Félicitations Alex,
Triple félicitations, mais est-ce suffisant à Laurent, pour le triangle.

Et comme le dit Jean Philippe, triple CR. Allez, je te laisse à tes écritures pour bénéficier de belles lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/cyclaudax/
Carenca38
Petit plateau
Petit plateau
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 47
Localisation : Voiron
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Mer 17 Nov - 19:36

Salut à tous,

Les trois diagonales ont été validées !

Préambule

Après avoir découvert ma première Diagonale en solo, et une deuxième accompagnée de deux copains, j’avais gouté au plaisir de sillonner les routes de France à vélo, mais l’arrivée me laissait un goût de «revenez y». Content d’en avoir terminé et un peu triste que cela se termine aussi vite…
Depuis plusieurs mois je réfléchissais à enchaîner trois Diagonales. Devant mes rêves ma famille m’accorde l’autorisation de quitter le cocon familial deux semaines. L’acheminement sur Menton était plus facile pour moi et je décide de tracer un triangle Menton-Hendaye-Dunkerque-Menton. Un calendrier professionnel contraint m’a alors obligé à solliciter Marc et Annette dans l’urgence, merci à eux ! C’est alors que dans un espace temps restreint, la deuxième quinzaine de septembre, je réaliserai ce périple en solo ou à plusieurs. Alex un compagnon de route des plus fidèles se libère et réalisera Dunkerque-Menton avec moi. Je décide alors d’envoyer mon inscription.
J’ai moins roulé cette année et je ne sais pas si je suis réellement prêt, mais l’envie est là, ma tête est déjà sur les routes… Rien à prouver, aucun stress, mais un désir de prendre un maximum de plaisir, passer voir nos amis près de Poitiers… et voir du pays comme on dit.

Diagonale Menton-Hendaye

Dimanche 19 septembre, me voilà en gare de Voiron. Une petite boule au ventre avant de quitter femme et enfants aussi longtemps. Et c’est en soirée que je rejoints ma pension à Menton.



Menton-Arles - lundi 20 septembre

Je n’ai pas entendu le réveil, et je saute du lit pour prendre un bon petit déjeuner. Mes sacoches lestées et remplies de victuailles, me voilà à l’hôtel de police. Un coup de tampon et c’est parti pour plus de 900 kms jusqu’à Hendaye.





La douceur matinale et l’euphorie du départ me donnent le sourire et j’attaque la montée sur la Turbie avec une détermination certaine. Le soleil se lève derrière l’horizon, les lumières des cités de bord de mer éclairent encore les bateaux et les ensembles immobiliers. Mais c’est déjà le col d’Eze, puis une descente très rapide sur Nice. La traversée de cette ville aux heures de pointe est difficile et dangereuse, les voitures ne semblent pas voir les cyclistes, les pistes cyclables servent de bande de circulation dans certaines rues ou de stationnement. En redoublant de prudence, je sors de la ville et je prends la direction de Grasse, la température monte vite, comme le profil s’élève. Le trafic est important. Après la Colle aux Loups, la route devient plus tranquille, et l’arrière pays niçois se laisse apprécier. Les bosses s’enchaînent, je redoute que la journée ne soit longue… A Draguignan, je profite d’un arrêt pour prendre un plat chaud, l’odeur des mets d’un restaurant ayant attiré mon attention lors d’un arrêt à un carrefour.



Les villages de Tavernes, Salernes, Rians défilent et je profite des places de village sous les platanes pour me mettre à l’ombre et me rafraichir. Le profil va maintenant devenir plus favorable en rejoignant la vallée de la Durance. Après avoir contrôler à La Roque d’Antéron, j’inspecte le pneu AR, il est presque à plat, depuis plusieurs kms je ressentais les irrégularités de la route et pour cause, je change la chambre à air et je repars. La route devient plus plate, mais je n’arriverai que tardivement à l’hôtel, j’ai pris un certain retard, et la mise en jambe a été laborieuse. J’arrive après la tombée de la nuit sur Arles, un arrêt Kebab frites avant de rejoindre un lit pour un bon repos.

Arles-Mirepoix - mardi 21 septembre

Réveil avant l’aube, la veille j’ai omis de demander un plateau pour le petit déjeuner et je me contente des restes de la veille…



Aujourd’hui le profil est plat jusqu’à Carcassonne et s’élève ensuite jusqu’aux contreforts des Pyrénées. Je me lance sur les routes de Camargue, les routes désertes et très roulantes s’apprécient, mais je n’avance guère qu’à allure d’une tortue, l’absence de petit déjeuner se fait sentir… Dans un rond point, malgré l’avertissement routier je me fais surprendre par un lit de jus de raisin particulièrement glissant, les deux roues n’ont plus d’adhérence et j’ai l’impression de me retrouver sur une patinoire ; il va falloir être prudent dans les suivants ! Les kms s’enchaînent et je décide de profiter de mon contrôle à la Grande Motte pour remplir la chaudière : tartines, viennoiseries et grand café. Le soleil a bien dépassé l’horizon et je me remets en route direction Carnon. Des piste cyclables ont été aménagés, certes dans cette région très touristique c’est un plus, mais les accès ne sont pas pratiques, les entrées et les sorties de ces axes pour vélos ralentissent l’allure.



Je traverse Sète laborieusement, des travaux obligent à emprunter une déviation, je me retrouve néanmoins assez vite sur une belle piste le long de l’ancienne route entre le village cher à Brassens et Agde, en effet la route du bord de mer a été redessiné pour redonner à la nature un espace suffisant sur le littoral, elle longe maintenant la voie ferrée. L’ancienne route est partiellement réaménagée pour les cyclistes. Agde est en vue, je fais quelques emplettes, repère un arbre et un coin d’herbe, pose mon fidèle destrier avant de me livrer à la pause déjeuner. L’endroit n’est pas vraiment propice à la sieste, tant le trafic s’est intensifié… L’esprit léger je repars sur ces platitudes direction Béziers, ville que j’ai que j’ai déjà traversé sur SP. La voirie n’y est toujours pas meilleure, les plus beaux nids de poule, succèdent aux plus belles bosses et le cycliste imprudent aura vite fait de se retrouver par terre. La signalisation routière n’étant pas très efficace, je sors par un vieux pont direction Narbonne, et j’aperçois enfin la direction de Carcassonne.



Le prochain pointage est en vue : Capestang. Je profite de cet arrêt pour me désaltérer d’une boisson gazeuse, le serveur n’ayant pas de tampon à disposition, je me retrouve à devoir immortaliser mon passage sur la pancarte de sortie de cette charmante bourgade ! Me voilà reparti sur les routes de l’Aude en direction de la cité médiévale. Les routes deviennent peu à peu légèrement bosselées, que déjà les contreforts de la cité se dessinent, la circulation dans son centre ou plutôt l’immobilisme impose au cycliste la prudence, remonter les files de voiture, éviter les piétons rêveurs…





Maintenant direction les Pyrénées. Non pas de passage par un grand col, seulement quelques rampes bien connus comme avant Montréal et Fanjeaux, et très vite la route s’élève vers la cité de Mirepoix.



J’y arriverai avant la nuit, le temps de prendre quelques clichés, après avoir posé ma mule. La place de ce village est splendide et vaut vraiment le voyage. C’est après un repas régénérateur que je m’endors et me laisse aller dans les bras de Morphée.





Mirepoix-Peyrehorade - mercredi 22 septembre

La température est plus fraiche que les autres matins, non que l’altitude soit importante, moins de 500m, mais la mer est déjà loin, nous sommes à l’intérieur des terres ariégeoises. La descente sur Pamiers est rapide, et je me mets en route direction Foix. J’espère trouver l’origine d’une voie verte entre la vallée et La Bastide de Sérou tracée sur une ancienne voie ferrée. Mais faute d’indication suffisante, personne pour me renseigner j’en serais quitte à rejoindre Foix et gravir un modeste col. La montée est très régulière et très agréable ; très vite la bascule est faite, la température chute prodigieusement alors qu’un épais brouillard bouche la visibilité. Je grelotte et dès le premier village, un café et une polaire plus tard, je reprends la route. Un livreur m’explique que c’est un temps typique à cette saison de ce côté et qu’à partir de St Girons, tout ira mieux. Effectivement quelques kms plus loin c’est un beau ciel bleu qui m’attend, les routes seront maintenant un peu plus fréquentées.



Voulant éviter les toboggans gersois, j’ai opté pour les grands axes. Peu après St Girons un tronçon à deux fois deux voies est interdit aux vélos, une piste cyclable attend les cyclistes. Visiblement la piste très mal tracée et peu commode, n’est pas entretenue, le passage en VTT y sera obligatoire d’ici peu de temps. Et pourtant à voir les articles de presse sur cet aménagement, il serait un exemple. Très vite le prochain pointage arrive, St Gaudens que j’approche par une zone industrielle, avant de monter vers le centre ville au sommet d’une taupinière. L’agitation matinale ne m’empêche pas de me livrer à un rituel bien rôdé : coup de tampon et un grand crème tandis que les badauds observent ma monture se demandant tous comment on peu avancer… difficile de leur faire croire que je viens de Menton et que je me dirige vers Hendaye, malgré la présence de la plaque de cadre.



Les grands pics pyrénéens servent de décors et m’accompagneront un moment, tandis que la route s’élève par de longues rampes, peu pentues. La circulation n’est pas trop importante, la présence de l’autoroute toute proche y étant certainement pour quelque chose. Peu avant Tarbes, au beau milieu d’une forêt, une belle descente permet de se laisser aller un peu : un grand moment de calme avant de traverser cette grande ville des hautes Pyrénées. La cité paloise n’est plus très loin et la circulation est plus dense, la température a d’ailleurs bien augmenté, après le froid matinal, c’est un belle chaleur estivale qui s’est installée, près de 33°, la poche à eau ne s’est jamais vidée aussi vite !







Attention ne pas suivre les indications routières pour la traversée de la ville de Pau, j’avais repéré sur la carte qu’il fallait toujours prendre tout droit, et bingo, le cycliste traverse cette ville en deux temps, trois coups de pédale par des rues peu fréquentées. La sortie n’est pas des plus agréables, une grande zone industrielle, des zones commerciales, des ronds points… Lacq et ses gisements de gaz naturel dans une grande plaine, et puis la ville d’Orthez. Les kms se sont accumulés, le paysage un peu plus monotone. J’avais songé à prolonger mon étape jusqu’aux portes de Bayonne, mais finalement la bourgade de Peyrehorade m’accueillera peu avant la tombée de la nuit. Demain il me restera moins de 100 kms.



Peyrehorade - Hendaye : jeudi 23 septembre

Le réveil est facile, une petite étape pour finir cette Diagonale. Les gaves d’Oloron et de Pau se réunissent, je les traverse à Peyrehorade avant de longer l’Adour jusqu’à Bayonne. Le ciel est bien couvert ce matin. Je souris déjà à l’idée de longer la corniche basque, mais pas d’excitation, il reste encore quelques bosses, et quelques stations balnéaires à traverser. Bayonne se réveille quand je la traverse, la circulation est dense. Direction Biarritz où face au casino je me délecte d’un grand crème. La serveuse me parle d’un cycliste en vélo couché que son père a croisé en Mauritanie et qui se dirigeait vers le cap de Bonne Espérance le long de la côte atlantique…
Je suis aux anges, face à l’océan, dans cette station que j’avais découvert il y a bien longtemps. Je reprends la route par St Jean de Luz, de magnifiques points de vues, des surfeurs enfilent des combinaisons pour affronter les rouleaux et je pédale…









Un groupe de cyclistes visiblement affutés me dépasse en me saluant. Je décide de les suivre, et puis comme l’arrivée est proche et que je suis joueur, je leur montre un peu qu’un cycliste couché même chargé peut bien avancer sur sa monture, dans les courtes bosses, je tiens l’allure, dans les plus longues je laisse le «peloton» me reprendre avant de les surprendre dans les descentes. Nous nous amuserons jusqu’à l’entrée d’Hendaye, puis nos routes se sépareront.





J’arrive dans la dernière cité avant la frontière espagnole, quelques photos sur la route des plages, traversée du port, direction le commissariat. Je pose le vélo contre un mur, çà y est un agent de la force publique m’a repéré, je monte les escaliers quatre à quatre. Le tampon est en vue… Après avoir l’avoir apposé, on me présente un cahier dans lequel toutes les arrivées et départs des Diagonalistes sont mentionnés depuis 1994 (?). SMS aux copains, coup de téléphone à ma famille, j’exulte, la première Diagonale est bouclée.









L’hôtel Santiago est tout proche, l’accueil sympathique. La maître des lieux a l’habitude de voir des cyclistes, des randonneurs sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Une douche plus tard, me voilà allongé sur le lit à revivre quelques passages de ce MH, et puis je rêve déjà à mon arrivée sur la cité poitevine, pour dire bonjour à des amis.


Carenca38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff
L'aigle des Ecrins
L'aigle des Ecrins
avatar

Nombre de messages : 1672
Age : 55
Localisation : Draguignan Var
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Mer 17 Nov - 20:09

Bravo Laurent,
Joli récit, et belles photos cheers
Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4758
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Mer 17 Nov - 21:33

la suite, la suite bounce

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/
marcus
Vélocipédus Rigolus
Vélocipédus Rigolus
avatar

Nombre de messages : 5601
Age : 51
Localisation : saumur (49)
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Mer 17 Nov - 21:54

un triple ban(c) !!! cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marcusneron.free.fr
Miss couetteS
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 59
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Jeu 18 Nov - 9:38

Première diago très bien réussie et très bien racontée !!!!!... tes photos sont très belles .....

On attend la suite avec impatience...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carenca38
Petit plateau
Petit plateau
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 47
Localisation : Voiron
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 21 Nov - 19:42

Diagonale Hendaye-Dunkerque


Hendaye-Blaye - vendredi 24 septembre

Malgré la quiétude de ma pension et l’air vivifiant de l’Atlantique, il me faut repartir. A croire que c’est inévitable, sans doute… Et me revoilà donc au bureau de police pour le coup de tampon qui marque l’arrivée et le départ, quelques encouragements plus tard, je quitte les lieux par la nationale 10, le temps semble bien incertain et quelques kms plus loin, j’enfile la veste sans manche. Mais c’est sans compter sur la facétie de cette météo matinale, les gouttes se font de plus en plus grosses, l’intensité augmente. Nouvel arrêt, la tenue de pluie complète semble indispensable… Et puis la pluie aime bien jouer avec le cycliste, alors elle se calme, fait une pause puis reprends… Quelle polissonne ! Nouvel arrêt, une tenue intermédiaire s’impose, éviter la surchauffe, se tenir au sec juste ce qu’il faut… La visibilité est mauvaise, le goudron très noir et devenu très brillant reflète les phares de voiture. A Bayonne, j’envoie la carte postale de départ et je traverse la ville en évitant les bandes de peinture au sol, très glissantes pour les cycles.

Maintenant c’est la platitude des landes qui m’ attend jusqu’au bac de Blaye que je dois atteindre avant 18h30, faute de quoi je devrais attendre le lendemain ou quand le Diagonaliste joue une course contre la montre ; mais sur ce HD j’avais pris le parti d’éviter les grands axes tout du moins jusqu’aux environs de Dreux.
Les stations balnéaires de la côte landaise défilent Capbreton, Hossegor, Vieux Boucau. De belles pistes cyclables longent ces routes départementales, pratiques en famille, elles ralentissent le Diagonaliste en contournant les carrefours routiers et ne présentent pas toujours des indications suffisantes, de plus la pluie aidant, un tapis de feuilles et/ou d’aiguilles de pin les jonchent… La route est bien plus sur, et seul un jeune écervelé au volant d’une puissante berline me fera remarquer que je n’ai rien à faire sur la route… La pluie joue à cache-cache, et le passage sous les arbres n’est pas toujours un passage garanti au sec, ceux-ci retiennent parfois l’eau et vous la déversent d’un coup. Léon, Mimizan où je pointe, une pensée pour ma famille avec laquelle j’avais passé une semaine dans cette station.







Les villages se succèdent et j’approche du bassin d’Arcachon. Parentis en Born, Sanguinet… Marcheprime où je croise un cyclo, à l’allure plus proche d’un cyclotouriste, un SARiste ? Il se retourne, me rattrape ; c’est bien un accompagnateur, il n’appelle pas et tente sa chance. Cette fois il trouve un Diagonaliste en vélo couché. La pluie a cessé, mais le vent est entré en scène et fait dire au cycliste qu’il regrette la pluie, bref il n’est jamais content. De trois quart de face ou de face mon accompagnateur m’indique que je devrais l’avoir un peu plus de l’arrière en arrivant vers Ste Hélène. Tour à tour pluie et vent se chamaillent, pour laisser la place définitivement au Dieu Eole. Mon accompagnateur me quittera peu avant Ste Hélène avec quelques clichés pour le site de l’ADF. Merci à lui pour ce bout de route partagée !

Lamarque n’est plus très loin. A Castelnau du Médoc, je perds la direction du port, je stoppe un automobiliste qui m’indique le droit chemin, j’ai effectivement manqué un panneau dans le village ; mais pas de stress, le ciel a viré au bleu et il me reste moins de 10 kms. Peu avant 18h00 me voilà à bon port ! Je suis bachelier… En attendant le bac, je déguste une boisson au bon gout de malt et d’orge, le lieu est propice à la flânerie, des cabanes de pêcheur, quelques cumulus traversent un ciel bleu azur, seul les moteurs du bac viendront troubler cette quiétude… Je remonte la file de voiture pendant que les automobilistes mettent en route leur véhicule, et je me hisse sur le pont du bac. La traversée sera rapide, un petit vent marin viendra rafraîchir la douceur estivale. Arrivée sur Blaye, je décide d’y faire mon arrêt nocturne. L’hôtel est proche du centre ville et c’est à pied que j’irais prendre un bon dîner. Le gérant m’annonce d’ailleurs que je n’aurais pas de petit déjeuner, mon départ étant trop matinal…









Blaye-Mignaloux Beauvoir - samedi 25 septembre

Aujourd’hui l’étape est courte, du moins pour un Diagonaliste ; mais j’aurais le plaisir de revoir nos amis qui résident au sud de la cité Poitevine. Au programme les villages en ac et une série de toboggans pour cette étape dans les Charentes. Le ciel est dégagé, mais très vite le vent se lève, trois quart de face : cela me rappelle la traversée de la Beauce avec Alex et Marcel sur DP il y a un an. Pédaler même dans les descentes, relancer sans cesse, ne pas trop laisser d’énergie à vouloir contrer le dieu Eole, prendre son mal en patience. Les routes sont très peu fréquentées. Jonzac, des vignes viennent rappeler que nous sommes au pays du Cognac. Les panneaux invitent le voyageur à déguster le breuvage ; une tournée des caves à vélo ? Non pas aujourd’hui ! Archiac, quelques clichés devant la gendarmerie installée dans un site magnifique, le village se réveille et j’apparais comme un OVNI ou plutôt un ORNI , le R pour roulant. Rouler encore et toujours, Segonzac, Rouillac. Le vent est toujours là, pas moyen de laisser aller sa monture dans les descentes !









Les villages d’Aigre, Ruffec défilent et permettent de se mettre à l’abri un instant. J’appelle mes hôtes du soir, ils doivent venir à ma rencontre à vélo. A Civray, à la sortie d’un ravitaillement je fais la connaissance d’un cycliste qui revient de St Jacques de Compostelle et retourne chez lui à St Malo, il a crevé et sa pompe ne veut plus rien savoir. La mienne semble lui convenir et après quelques échanges, il s’étonne que l’on puisse rouler aussi longtemps en faisant une Diagonale, il se dit très fatigué après 120 à 150 kms, mais il est chargé et roule avec tente, duvet et 4 sacoches. Je reprends la route. Peu avant Sommières du Clain, Philippe sur son Nazca guidon bas apparaît à l’horizon, la jonction est faite ! Il m’indique que le vent l’a bien poussé, et bien maintenant nous serons deux à le contrer.




Direction Neuillé l’Espoir pour mon prochain contrôle. Nous roulerons tranquillement, et profiterons d’un arrêt à Gençay pour nous abreuver.
A Nouaillé Maupertuis, Lalasoa et Alex nous rejoindrons, et c’est avec une solide escorte que je rejoindrais ma pension d’un jour.


Mignaloux Beauvoir - Dreux - dimanche 26 septembre


La traversée de Poitiers est rapide en ces heures matinales, mon guide me laissera un peu plus loin. La température est fraiche, un peu plus de 10°, mais l’humidité envahit ces plateaux au nord de la ville et au fur et à mesure que le soleil apparait à l’horizon, le thermomètre fléchit pour atteindre le 0°. Les premières gelées blanches apparaissent, je tremble sur le vélo, je ne suis pas assez habillé, à Richelieu je profite d’un arrêt boulangerie pour enfiler une couche supplémentaire, mais rien n’est ouvert pour prendre une collation chaude. J’en suis quitte pour repartir, frissonnant, et je me persuade que seul l’effort réchauffe.



Et arrivé à l’Ile Bouchard, je me précipite dans le premier café ouvert, un grand crème plus tard, comme on prend son bol à deux mains, je prends mon courage ; change mes vêtements pour repartir sec. Le ciel est bien bleu et l’astre céleste devrait me réchauffer. Quelques kms plus loin, je sens mon corps sortir de son engourdissement, comme l’ours sort d’hibernation, le cycliste sent ses sens en émoi, se réveille et profite de son environnement. Direction la vallée de la Loire que je traverse à Langeais.







Les villages s’égaillent, les marchés grouillent, les chalands nombreux. J’atteint le dénommé Cinq Mars la Pile en me demandant bien comment on peut nommer un village de la sorte. Le ciel se couvre, le vent de ¾ arrière est mon allié. Je remonte nord, nord est. Neuillé Pont pierre, Neuvy le Roi. Couture sur Loir, village natale de Ronsard où quand Diagonale rime avec culture et tourisme.

Non loin de Savigny sur Braye, une voiture se porte à ma hauteur, les médias m’auraient ils rattrapé ? Des paparazzi ? Non, un SARiste Sarthois qui tente sa chance et trouve l’équipée sauvage. Un café plus tard, je repars. Ces rencontres impromptues, fruit du hasard, réchauffent le cœur, et c’est l’esprit joyeux que je me remets en route.
Peu après Arville, alors que j’amorce un beau faux plat descendant, mon compteur tombe. Arrêt. Je pars à sa recherche, rien sur la route. J’effectue plusieurs A/R de chaque côté, je ne trouve rien sur les bas côtés, rien dans l’herbe… Je me résigne à l’abandonner ! Après une demi heure d’arrêt, le temps comme l’humeur n’est plus au beau fixe, le vent virevolte, la pluie semble s’inviter… J’arrive à Brou. Malgré la fête foraine, la plupart des commerces sont fermés. Le seul ouvert, une boulangerie, est tenu par une employé qui ne veut pas apposer un tampon de l’Etablissement, la patronne n’est pas là me dit elle… J’en profite pour prendre un gouter, une tarte avec une belle mousse au fruit, que je renverse en sortant et comme la tartine n’est pas vraiment tombé du bon côté.



Vivement que je me couche. A la sortie, j’effectue un cliché pour mon carnet de route, la pluie se met à tomber localement au moment où je dégaine l’appareil. La suite de ma journée va s’enchaîner avec des rafales de vent dans tous les sens, de grosse averses. J’avais émis l’hypothèse de poursuivre au-delà de Dreux, mais je suis rincé. Je passe Châteauneuf en Thymerais, avec une pensée aux copains sur Rennes/Nogent le Roi/ Rennes effectué au mois de juin, et me projette sur le PBP 2011... Je traverse la ville de Dreux à la recherche d’un bon lit, d’une bonne soupe et au lit. Aujourd’hui j’ai mon compte. En m’endormant je vois l’étape du lendemain. Plus de 300 kms en espérant que le vent du nord tant annoncé aura décider de prendre congé, en espérant que la pluie tombée aujourd’hui aura purgé le ciel…

Dreux - Dunkerque : lundi 27 septembre

Lever matinal pour assurer ou se rassurer ? Un petit déjeuner et me revoilà sur la route. Me voilà dans la vallée de l’Eure, et mon esprit vagabonde… Je n’avais pas particulièrement repérer ce coin sur mes cartes, je traverse le village d’Anet, m’en éloigne. Quelques kms plus sans doute du côté de Beuil, je suis la direction d’Ivry la Bataille, village que j’avais repéré, mais sans me souvenir qu’il y avait une multitude de routes au fond de cette vallée et que suivre cette direction me ramenait en arrière. A la sortie d’Ivry la B., je vois un panneau routier indiquant Anet. Bigre, mon GPS intégré déraille. Crtl/Alt/Sup il faut repartir du bon pied, je m’arrête, sort les cartes et je découvre mon étourderie. Rien de grave, je suis confiant, et le plaisir entier, le bonheur d’être là me suffit…



Je poursuis après m’être retourné direction Pacy sur Eure et Vernon. Après le traditionnel arrêt tampon+café crème, j’effectue quelques emplettes pour la journée.
La montée sur le Vexin est un peu plus fréquentée, mais la route bien large permet aux deux roues d’être tranquille. Je pénètre le brouillard. Epais, il se dépose et des gouttelettes ruissellent le long des câbles. Peu après Etrépagny je quitte la route principale pour m’enfoncer dans la campagne par des routes vicinales. Des travaux dans Longchamps m’obligent à demander ma route. Une dame me donne des indications très précises, tellement précises que je décide de lui faire confiance, range ma carte. De toute façon, il n’y a pas d’indication routière, alors advienne que pourra et après être sorti des nappes de brume, je me retrouve sur une belle route départementale, et une belle pancarte m’indiquant Gournay en Bray. Mon guide connaissait bien la route… Je m’installe pour ma pause matinale dans un café, ma monture intrigue et je sens les regards se tourner vers moi. Mon allure de chien ou plutôt de cycliste humide, la veste jaune sale (très saillant en boîte) ne doivent pas vraiment être propice à engager une conversation, mais les sourires sont de rigueur. Désormais le vélo connaît la route, c’est celle que nous avions empruntée sur DP.

Direction le nord, serais je dans les temps ce soir à Dunkerque… et bien qui pédalera verra ! Le vent tant annoncé ne semble pas s’inviter et je ne m’en plaindrais pas. Les brumes matinales se sont dispersées et les rayons du soleil apparaissent discrètement.
La Formerie, Aumale et une belle série de courts toboggans, Oisemont est en vue, et je pointe dans une boulangerie, où je reçois les encouragements du boulanger et de sa femme, d’ailleurs ce ne sera pas les seuls. A partir d’ici, les gens me supportent, j’ai l’impression d’être à l’arrivée d’un marathon, et les coureurs à pied qui l’ont déjà vécu me comprendront : cela fait tout oublier, on se sent galvaniser, plus fort, voire invincible… Continuer sa route, rejoindre Abbeville, la traverser et prendre la direction de St Omer. De belles rampes en perspective dont certaines ont des pourcentages élevées, un petit SMS me le indiquent ; j’y répondrais d’ailleurs « Même pas peur ! ».







La région est ventée, les éoliennes dominant la région doivent en témoigner, mais pas aujourd’hui. Hesdun, Fruges, Fauquembergues… les dernières rampes avant le plat pays. Une grande descente sur St Omer, la carte postale d’arrivée est postée, un petit SMS à mon guide du nord. Direction Bergues. Avant la cité j’aperçois mes deux guides locaux, qui m’accompagneront jusqu’au commissariat. N’aurait il pas fallu m’enfermer ? Après plus de 2000 kms j’allais repartir avec Alex après demain pour boucler ma trilogie, mais c’est sans compter l’instant présent, la joie de terminer cette deuxième Diagonale, que le temps passe vite quand on pédale des journées entières ; et puis plus je pédale et plus je me rapproche de ma famille.

Une journée de repos avant de repartir vers le sud, direction Menton. Moule frites en Belgique. Mon guide local me fera d’ailleurs découvrir les environs, et je ne repartirai pas ignare du Nord. Merci à lui. Ces contrées méritent vraiment d’être découvertes... avec un bon guide évidemment !





A suivre DM avec un pote pour boucler une trilogie...

Carenca38
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4758
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 21 Nov - 20:02

Excellent, allez encore une !! Very Happy

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/
Jeff
L'aigle des Ecrins
L'aigle des Ecrins
avatar

Nombre de messages : 1672
Age : 55
Localisation : Draguignan Var
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 21 Nov - 20:29

BRAVO, BRAVO !!! cheers

Je reconnais bien les sensations que j'ai vécues comme toi à l'Ile Bouchard, passage à 7h du matin, arrivée frigorifié dans un café, et premiers rayons du soleil en repartant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss couetteS
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 572
Age : 59
Localisation : Charente Maritime
Date d'inscription : 10/05/2010

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Mer 24 Nov - 22:33

Toujours aussi bien ... tout y est, les hauts, les bas.. le mental qui fait le yoyo .... le bon bol de café qui réchauffe...

Quand on fait un triange, la seconde diago est-elle forcément la plus difficile au niveau mental.... ou alors pas du tout, ça dépend de sa forme uniquement... de la météo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-louis
Le Yéti du Queyras
Le Yéti du Queyras
avatar

Nombre de messages : 4555
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 5 Déc - 18:42

Carenca38 a écrit:
Salut à tous,
Les trois diagonales ont été validées !
Préambule
Alors Carenca ??
On a eu le préambule, la primambule (la une, quoi !), la postambule (celle d'après, quoi !)
MAIS LA DÉ(UX)AMBULE ? ( la dernière, quoi ) ?

Bon, c'est pas grave, on peut la lire , racontée par l'excellent Alex.

Tiens, à propos de CR, ça me fait penser qu'il y en a un qui est resté coincé depuis un bout de temps vers St-Jean d'Angély...
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
avatar

Nombre de messages : 6256
Age : 63
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 5 Déc - 18:55

jean-louis a écrit:

Tiens, à propos de CR, ça me fait penser qu'il y en a un qui est resté coincé depuis un bout de temps vers St-Jean d'Angély... scratch

chut! il se repose de ses premiers CR Sleep

serait-ce plus difficile d'écrire que de pédaler? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
marcus
Vélocipédus Rigolus
Vélocipédus Rigolus
avatar

Nombre de messages : 5601
Age : 51
Localisation : saumur (49)
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 5 Déc - 19:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marcusneron.free.fr
jean-louis
Le Yéti du Queyras
Le Yéti du Queyras
avatar

Nombre de messages : 4555
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Dim 5 Déc - 22:49

Le motocrotte ça fait du bruit et ça pollue. Beurk !

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcus
Vélocipédus Rigolus
Vélocipédus Rigolus
avatar

Nombre de messages : 5601
Age : 51
Localisation : saumur (49)
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   Mar 7 Déc - 0:10

oui c'est vrai, mais maintenant il y a ça :

http://www.youtube.com/watch?v=j5j9WxNB-_0&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marcusneron.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Triangle MH HD DM   

Revenir en haut Aller en bas
 
Triangle MH HD DM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pneus "triangle" ... avis?
» Bobinage du moteur : étoile et triangle
» triangle inferieur de train avant
» Tissus de Siège Gt Ph2 Triangle Rouge
» triangle avant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les formules longues distances :: Diagonales de France-
Sauter vers: