Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les cinglés du ventoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
serge.
L'asperge
L'asperge
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 46
Localisation : argenton l'eglise
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Lun 4 Mar - 16:50

sccber a écrit:
C'est fait, je me suis inscrit il y a déjà quelque temps à la Bicinglette du Ventoux, pour accompagner un copain. J'aurai plus modestement préféré débuter par trois ascensions, mais le collègue qui ne doute de rien - il est déjà Grand Maître des Fondus de l'Ubaye et des Fêlés du Grand Colombier - voulait même initialement tenter ces 6 ascensions au début de la période hivernale ! La tentative aura lieue finalement dès que les barrières auront été levées... Ce sera dur de réussir... En cas d'échec, ce ne sera que partie remise : c'est pas le Ventoux qui va imposer sa loi, il est grand mais moi qui suis petit, je suis têtu...


Bon courage a vous
Un conseil c 'est d 'avoir de l 'humilité et d 'accepter de se faire doubler a 9 ou 10 klm/h selon vos capactités car 99,9 % des personnes le montent qu 'une fois .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3867
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 0:58

serge. a écrit:
sccber a écrit:
C'est fait, je me suis inscrit il y a déjà quelque temps à la Bicinglette du Ventoux, pour accompagner un copain. J'aurai plus modestement préféré débuter par trois ascensions, mais le collègue qui ne doute de rien - il est déjà Grand Maître des Fondus de l'Ubaye et des Fêlés du Grand Colombier - voulait même initialement tenter ces 6 ascensions au début de la période hivernale ! La tentative aura lieue finalement dès que les barrières auront été levées... Ce sera dur de réussir... En cas d'échec, ce ne sera que partie remise : c'est pas le Ventoux qui va imposer sa loi, il est grand mais moi qui suis petit, je suis têtu...
Bon courage a vous
Un conseil c 'est d 'avoir de l 'humilité et d 'accepter de se faire doubler a 9 ou 10 klm/h selon vos capactités car 99,9 % des personnes le montent qu 'une fois .
Merci. Je sais déjà ce que c'est : cet été, j'ai été doublé - bidons vides sous la canicule - par des dizaines de cyclistes, dont un gamin de douze ans, lors de mon ascension du Mont Ventoux commencé après plus de 400 km sans dormir drunken lors de la Super Randonnée de Haute Provence.
J'avais déjà connu ça, il y a deux dizaines d'années lorsque j'avais conduit la BMW d'une amie ayant coulée une bielle - pas l'amie, la voiture lol! - et que je me faisait doubler par des deux chevaux. Cool Cela demande juste une belle concentration façon moine zen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laboule
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 8:47

serge. a écrit:
sccber a écrit:
serge. a écrit:
merci pour vos messages
maintenant va falloir réfléchir pour l 'année prochaine
Pourquoi pas le DFU (Défi des fondus de l'Ubaye) chaque année fin juin : magnifique, sympa, à ta mesure ; c'est mon club qui l'organise cheers
Dans le même ordre d'idée, il existe aussi les fêlés du Grand Colombier, pas facile non plus.
Et puis, pourquoi pas t'inscrire pour la SRHT (super randonnée de Haute Provence) de Sophie Matter - 609 km je crois et environ 11500 m de dénivelé, dont le Ventoux par Malaucène au 400ème - que j'ai fait cet été pour mon plus grand bonheur...


Le DFU j'y ai pensé car en plus c 'est pour la bonne cause .Cependant c 'est en meme temps que le 1000 de Yvan qu'il me faut pour le brevet 500
Donc je vais me rabattre sur le Grand Colombin heu Colombier qui n 'est pas une grossse merde !!! Razz Razz
Une chose est sure c 'est que je vais encore en chier lol!
tu vas faire ça quand le grand colombier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge.
L'asperge
L'asperge
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 46
Localisation : argenton l'eglise
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 16:41

laboule a écrit:
serge. a écrit:
sccber a écrit:
serge. a écrit:
merci pour vos messages
maintenant va falloir réfléchir pour l 'année prochaine
Pourquoi pas le DFU (Défi des fondus de l'Ubaye) chaque année fin juin : magnifique, sympa, à ta mesure ; c'est mon club qui l'organise cheers
Dans le même ordre d'idée, il existe aussi les fêlés du Grand Colombier, pas facile non plus.
Et puis, pourquoi pas t'inscrire pour la SRHT (super randonnée de Haute Provence) de Sophie Matter - 609 km je crois et environ 11500 m de dénivelé, dont le Ventoux par Malaucène au 400ème - que j'ai fait cet été pour mon plus grand bonheur...


Le DFU j'y ai pensé car en plus c 'est pour la bonne cause .Cependant c 'est en meme temps que le 1000 de Yvan qu'il me faut pour le brevet 500
Donc je vais me rabattre sur le Grand Colombin heu Colombier qui n 'est pas une grossse merde !!! Razz Razz
Une chose est sure c 'est que je vais encore en chier lol!
tu vas faire ça quand le grand colombier?

Ce sera pendant les vacances d'été robablement mi juillet mais rein n 'est diffinitivement fixé temps que j ai pas l 'accord des cpngés .
Pourquoi ça t 'interesses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laboule
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 16:45

serge. a écrit:

Ce sera pendant les vacances d'été robablement mi juillet mais rein n 'est diffinitivement fixé temps que j ai pas l 'accord des cpngés .
Pourquoi ça t 'interesses ?

oui, j'habite pas très loin et c'est dans mes projets, rien de défini non plus, j'ai d'autres priorités, mais si je trouve un camarade de jeu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge.
L'asperge
L'asperge
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 46
Localisation : argenton l'eglise
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 16:54

laboule a écrit:
serge. a écrit:

Ce sera pendant les vacances d'été robablement mi juillet mais rein n 'est diffinitivement fixé temps que j ai pas l 'accord des cpngés .
Pourquoi ça t 'interesses ?

oui, j'habite pas très loin et c'est dans mes projets, rien de défini non plus, j'ai d'autres priorités, mais si je trouve un camarade de jeu ...


C 'est toujours bon a savoir !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3867
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 18:38

Je suis aussi intéressé ! cheers
Je devais éventuellement le faire avec mon complice des longs paris, mais pour différentes raisons (congé + météo) il est parti seul sur un coup de tête faire le Défi Buggiste - on rajoute aux quatre montées du Gd C. les deux côtés du col de la Biche (208 km et 7043 m de D+). Le copain a le n• 49 et à le mérite d'avoir réussi à la date la plus tardive dans l'année, le 24 Octobre.
Je le ferai bien aussi... I love you même seul, et même en été !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laboule
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 18:44

sccber a écrit:
Je suis aussi intéressé ! cheers
Je devais éventuellement le faire avec mon complice des longs paris, mais pour différentes raisons (congé + météo) il est parti seul sur un coup de tête faire le Défi Buggiste - on rajoute aux quatre montées du Gd C. les deux côtés du col de la Biche (208 km et 7043 m de D+). Le copain a le n• 49 et à le mérite d'avoir réussi à la date la plus tardive dans l'année, le 24 Octobre.
Je le ferai bien aussi... I love you même seul, et même en été !

J'ai vu ça, le défi bugiste, je verrais bien à la fin des 4 ascensions si il reste du jus pour aller taquiner le col de la biche Smile

Je devrais faire ça au mois d'aout, entre le weekend du 11 ou du 18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3867
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Mar 5 Mar - 20:06

@ laboule
Il faudra en reparler, ça peut-être très sympa et motivant d'être plusieurs, même si dans ce type d'exercice il vaut mieux que chacun gère son effort à sa mesure, il peut y avoir regroupements, aides, etc.
Pour le défi Buggiste je crois me rappeler avoir discuté avec le copain et retenu qu'il y avait quelques règles à respecter dans l'organisation des différentes montées : il n'est pas certain que l'on puisse finir par les deux col de la Biche... À étudier. De toute façon, si on s'inscrit pour 6 montées et que l'on ne fait que les 4 du Gd C. je crois aussi me rappeler que l'on n'a pas l'habilitation. À vérifier aussi. C'est en tous cas ce qui se passe au Mont Ventoux : ayant signé pour 6, il faut réussir 6 pour avoir le diplôme. Et si on méprise les diplômes, dans ce cas il n'y a pas besoin de s'inscrire : on roule, avec ses propres règles et puis basta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3867
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Lun 12 Aoû - 13:57

laboule a écrit:
sccber a écrit:
Je suis aussi intéressé ! cheers
Je devais éventuellement le faire avec mon complice des longs paris, mais pour différentes raisons (congé + météo) il est parti seul sur un coup de tête faire le Défi Buggiste - on rajoute aux quatre montées du Gd C.  les deux côtés du col de la Biche (208 km et 7043 m de D+). Le copain a le n• 49 et à le mérite d'avoir réussi à la date la plus tardive dans l'année, le 24 Octobre.
Je le ferai bien aussi... :heart:même seul, et même en été !
J'ai vu ça, le défi bugiste, je verrais bien à la fin des 4 ascensions si il reste du jus pour aller taquiner le col de la biche Smile

Je devrais faire ça au mois d'aout, entre le weekend du 11 ou du 18
Rappel des règles : le parcours est imposé mais on peut prendre le départ d'où on veut ; en d'autres termes, si comme moi on commence à Culoz on fait dans l'ordre Gd Colombier, la Biche par Champagne/Brenaz, Gd Colombier par Gignez/Anglefort, Gd colombier par Artemare/Virieu, la Biche par Anglefort/Giniez et Gd Colombier par Brénaz/Champagne. Si on ne fait que deux Gd Colombier on est membre de la confrèrie, et trois maître. Si on fait quatre Gd Colombier c'est qu'on a fait aussi les deux col de la Biche !
Je viens de faire un petit compte-rendu de mon défi bugiste sur ce Forum, rubrique ça se passe près de chez vous, Grand Colombier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laboule
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Lun 12 Aoû - 20:26

Excellent, je vais aller y jeter un oeil.
Mon calendrier est bien chargé et je ne sais pas si je vais avoir le temps cette année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3867
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   Sam 28 Sep - 20:18

Jeudi 26, minuit ou 0 heure, je suis en bas à Bedoin pour faire ma  bicinglette... Mais d'abord en prémices un petit rappel de ce qui a précédé cette tentative...
Il y a déjà pas mal de temps je me suis inscrit pour suivre un pote qui voulait faire cette bicinglette. Ensuite, pour pas mal de raisons il est parti seul faire - et réussir - les 6 cols du Grand Colombier - puis ce fut l'hiver...
Du coup, pour ne pas être en reste, j'ai fait moi aussi le Défi Bugiste le 10 août de cette année (213 km, 14 h 54 compteur -14,32 de moyenne et 7100 m de dénivelé). Le 19 départ de mon MGM1200 espagnol. Résultat, tendinite à partir du 300ème kilomètre, d'où 900 km douloureux suivis d'un repos sportif de trois semaines, en fait deux car j'ai repris la troisième en douce de mon kiné pour ne pas me faire gronder. Avec son feu vert, deux sorties plus appuyées les 16 et 17, puis gros test avec le BRM 200 de Grenoble à vitesse soutenue le 21. Le 23 mon kiné me donne quitus pour ma bicinglette... La semaine s'annonce un peu plus calme côté vent et ensoleillée jusqu'au vendredi. Deux courtes sorties les lundi et mardi en fin de journée. Ensuite je ne suis libre que le jeudi, ce sera donc jeudi 26.
Premier problème, je ne peux pas partir tôt le mercredi et j'arrive à Bedoin via le sommet que vers 23 h : ce sera donc une tentative sans sommeil.
Dès minuit, au départ je m’aperçois que ma préparation n'a pas été vraiment top - c'est un euphémisme - trop de repos forcé puis les dernières sorties en appuyant trop fort dans les bosses : je n'ai plus de jambes. Tant pis, on verra bien.
Première montée côté Bedoin très dure en 2 h 40 : à mis-pente un sanglier passe avec fracas et en soufflant un peu devant moi, adrénaline ! En haut, personne (j'aurai le Mont Ventoux toute la nuit pour moi tout seul, quel luxe) et il fait doux avec une très légère brise. La descente vers Malaucène est prudente car j'ai vu en montant en voiture qu'il y a quelques pierres sur la route, dont une énorme (à ce propos plus de cailloux dans la journée, ça travaille bien dans le coin) ; de plus, quelques nappes de brouillard me freinent encore... Et heureusement ! Soudain, un énorme chevreuil me coupe la route et passe à moins d'un mètre de ma roue : je n'ai même pas le temps de freiner qu'il a déjà sauté la barrière sur ma droite, j'aurai pu lui toucher la tête si j'avais été plus rapide ! Et je pense à Sophie M. qui racontait sa mésaventure dans les mêmes circonstances et le même lieu, accident qui avait cassé son vélo : descendue à pieds chercher sa voiture pour ensuite récupérer son vélo elle avait retrouvé le chevreuil mort sur le bord de la route... Avis à tous les descendeurs fous, la nuit dans le Ventoux il y a du monde...
La deuxième montée me fait encore plus mal que la première : à chaque fois je me fais avoir côté Malaucène - qui est pourtant celle que je préfère - quand j'arrive au secteur 12 puis 11 % puis dans le final, je souffre. Quand je dis chaque fois c'est une façon de parler, puisque que la seule précédente date de 2012 lors de ma SRHP... je met environ 3 h pour ce faire. Au sommet il fait nettement plus frais - il est 6 h 25 - et le vent a bien forci. Redescente sur Bédoin : c'est maintenant que je vais savoir si j'ai des chances non pas de finir les 6 montées, mais surtout si je vais réussir à être dans les délais : 24 h pour 6 montées/descentes, ça fait 4 h par col, et j'entame cette montée après 7 h 15 mn ce qui ne me donne qu'une avance légère à la merci d'une crevaison ou d'un coup de moins bien catastrophique. A propos de crevaison, j'inaugure quasi une paire de roues Easton pour pneus tubeless : achetée à moitié prix en solde pour la double raison que d'une part ma paire d'origine (Mavic R'SYS que j'adore) a déjà 32 000 km et qu'il est sage d'avoir une paire de rechange, et qu'à ce prix il est tentant d'essayer le principe des tubeless. Je connaitrai ainsi aussi bien le boyau, le pneumatique avec chambre (normale ou latex) que le tubeless. J'ai suivi les préconisations du fabricant (Hutchinson) et mettant dans le pneu du liquide latex préventif. j'éviterai à coup sûr ce qui m'étais arrivé cet été où une voiture avait envoyé un cailloux sur ma trajectoire lors d'une descente au BCMF de Limoux et j'avais crevé par pincement. Fin de la parenthèse, je continue : et bien ma deuxième montée côté Bedoin n'est pas trop catastrophique, puisque faite en 3 h 10. Mais attention, qu'est-ce que j'en bave : cette bicinglette aura été certainement l'épreuve où j'ai le plus souffert, 1 200 km à vélo où 69 km en course à pieds compris ! Du coup, je change mon programme initial et je descend à Sault plutôt qu'à Malaucène, et ce pour deux raisons : d'abord me refaire les jambes puisque que ce côté est le plus facile, et ensuite mieux anticiper car je ne connais pas cette face. Elle est réputée la plus facile : c'est vrai la descente à partir du chalet Reynard est peu pentue mais longue de 20 km, ce qui est un mal pour un bien car si on veut aller vite il faut pédaler... Et puis, il y a une dernière montée pour rejoindre Sault ! Au final, je retrouve des forces et remonte en 2 h 40 (n'oublions pas qu'il faut quant même rajouter à ces 20 km bucoliques les 6 derniers km communs avec la montée de Bedoin à partir du Chalet). 4ème sommet atteint à 14 h. Je redoute la deuxième montée côté Malaucène : je met un peu les gaz dans la descente (mais pas plus de 70 km/h) et je remonte : comme dab au début tout va bien, et puis arrive les rampes dures, et là rien ne va plus, mon 34/28 me semble énorme, même en danseuse, et les quelques cyclistes qui passent et les rares qui me doublent - non pas à cause de ma vitesse (lamentable) mais parce qu'il n'y a presque plus personne qui monte - n’arrangent rien en m'encourageant, sûrs qu'ils sont au vu de mon allure de débutant que j'ai du courage de tenter la montée. J'ai quant même le plaisir d'un bonjour et un sourire sympa d'une petite nana mignonne à croquer ce qui prouve que je ne suis pas encore mort...bounce  En tout cas, profitant de la solitude, je me permet par deux fois de marcher à un bon 5,5 km/h sur 100 ou 200 m ; je repart, il faut finir dans les délais... Dernière descente, sur Sault : j'arrive en bas à presque 19 h (je ne met que 6 mn de plus que la première fois) et remontée solitaire de nuit... Les derniers 6 km à l'arrache, avec quelques arrêts. Je suis doublé par un jeune coursier qui roule sans éclairage parallèlement à une voiture dont le passager - son père ou son entraineur - le corps à moitié hors de la voiture lui prodigue des encouragements en hurlant " c'est bien, tu tiens l'allure, continue " : surréaliste ! Dernier sommet, seul, à 21 h 30. Il ne reste qu'à me laisser glisser de nouveau à Bedoin, après avoir pris le temps de changer mes piles pour mettre l'éclairage à bloc : pas le moment de louper un virage. Dernière photo - j'ai oublié de préciser que cette option est possible, et à mon avis préférable sur la bicinglette où les commerces ne sont pas ouverts la nuit et n'occasionnant que le minimum de perte de temps. Il est 22 h 45 mn. Je commence à avoir des hallucinations visuelles (39 h sans dormir), je roule un peu dans Bédoin, trouve un parking tranquille (avec toilettes publiques), mange un sandwich et une banane. Je suis bien. Je baisse mon siège, et dodo jusqu'au lendemain matin. Le retour (300 km par le chemin des écoliers) sera lent et agréable : c'est beau la Drome provençale.
Conclusion : cette bicinglette peut, à mon avis, être réussie par un cycliste lambda motivé - j'en suis la preuve vivante - s'il est habitué à la longue distance. A mon sens, et surtout s'il possède une bicyclette de poids raisonnable pourvue d'un triple plateau ou au moins un 34/28, 34/32 serait préférable, il peut réussir même s'il n'est pas un bon grimpeur. J'appelle bon grimpeur le cycliste qui monte facilement et relativement vite un ou deux cols, même réputés difficile : mais, et là je ne suis sûr de rien, il me semble que ce dernier risque de coincer dans la durée, surtout s'il n'a jamais dépassé 7 ou 8 h de selle. N'oublions pas que j'ai roulé 275 km - et donc 137,5 km en montée - pour 19 h 40 sur le vélo. A ce propos, pour revenir à mes obsessions - à savoir la possibilité d'obtenir une habilitation au Dodécaudax avec des sorties à fort pourcentage de dénivelé (ici 8886 m pour 272 km officiels, soit plus de 32 m au km) : pour valider ce mois j'ai effectué un BRM 200 en moins de 9 h, sans grande fatigue (1600 m de D+), alors que cette randonnée au Mont Ventoux ne le serait pas au prétexte qu'elle serait trop lente. Il y a même un ruban blanc avec qui d'habitude je suis d'accord à 100 % dans ses avis qui a dit que cela serait encourager à trop de facilité : c'est un contresens absolu. Je précise que bien évidemment j'accepte le règlement du Dodécaudax tel qu'il existe, puisque j'y participe. Donc, ne me rentrez pas dans le lard pour ces propos, je suis encore un peu fatigué geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les cinglés du ventoux   

Revenir en haut Aller en bas
 
les cinglés du ventoux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» les cinglés du ventoux
» C.R des cinglés du Ventoux
» Les Cinglés du Ventoux
» cinglé du ventoux
» Cinglé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les formules longues distances :: Autres...-
Sauter vers: