Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Suites d'un infar.

Aller en bas 
AuteurMessage
N 3
Bitumator !
Bitumator !
N 3

Nombre de messages : 269
Age : 72
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 26/02/2011

Suites d'un infar. Empty
MessageSujet: Suites d'un infar.   Suites d'un infar. Mini_h10Jeu 6 Mar - 23:54

Bonjour,

Cela fait un bail que je ne me suis plus manifesté et pour cause!
Mon but n'est pas d' étaler mes problèmes de santé, mais bien de fournir des indications qui pourraient être vous être utiles si en cas. Ce que je ne vous souhaite pas.
Début août, j'ai terminé LEL en 113.20 Hr. J'ai perdu beaucoup de temps seul contre le vent le dernier jour. Mais comment accrocher un train qui passe si vous êtes en train de récupérer au bord de la route, le temps de se remettre en selle... trop tard. 
La semaine suivante, repos. Comme promis, je me suis remis en selle sur mon VC, côte à 9% au départ, une vitesse ratée, pied à terre, tiens, je suis essoufflé. C'est probablement dû au changement de position.
Le 15 août, départ sur mon vélo droit, arrivé au sommet, 300m à 9%, hors d'haleine avec une brûlure dans la trachée artère, bizarre. Le reste de la rando 80 Km, sans problème.
Le 17, je suis sur une rando organisée, Virton - Verdun et retour sur +/- 140 Km. Dès le départ, une "QUESTA" particularité géologique de la Gaume, forte pente d'un côté, et pente légère de l'autre.
Même chose, tout essoufflé au sommet de la côte, puis retour à la normale, un côte semblable 5 Km plus tard, sans problème. Il faudra voir le toubib!
Nous sommes en Ardennes, nous nous chauffons principalement au bois. Le mercredi après-midi, j'entreprends de scier la réserve pour l'hiver. Pour ce faire, je dois ramener le bois en morceaux d'un mètre sur une brouette, pour le scier à la scie circulaire électrique.
Là, étonnamment, je dois marquer une pause avant de passer au sciage, toujours les mêmes problèmes, essoufflement et brûlant. Le jeudi matin, le problème se complique, je dois marquer une pause durant le transport, cela m'épuise.
Heureusement, l'après-midi, mon épouse se charge du transport. Un moment, légèrement en retard, je veux accélérer la cadence, au moment où je lève les bras pour arranger le bois, un "voile" passe. Ouh, pas question de tomber sur la scie circulaire, ce serait le carnage.
Le vendredi, visite chez le toubib. Electro normal, puis il me fait une prise de sang.
Le samedi matin, coup de Tf du médecin à mon épouse " Vous conduisez votre mari aux urgences de l'hôpital le plus proche, vous ne faites pas la file, vous passez en priorité, j'avertis les urgences de votre arrivée. Il faut prendre des vêtements, car il sera hospitalisé pour un certain temps" Mon épouse est blanche.
Arrivé aux urgences, une doctoresse que je connais, m' informe. "Ben Claude, les enzymes de ta prise de sang montrent que tu as fait un infar et que tu peux récidiver à tout moment, tu t'en tires bien!"
Quand ai-je fais mon infar? Sur le vélo, en transportant mon bois? Allez savoir? Ce qui est certain, c'est que en venant me donner un coup de main le jeudi après-midi, mon épouse m'a certainement évité l'issue fatale, c'est ce qu'affirment les médecins.  
Un peu plus tard, je me retrouvais étendu sur un lit au service des soins intensifs, complètement KO, j'aimerais dire debout, mais non.
Le lundi, j'ai été transféré par ambulance médicalisée, vers un centre hospitalier universitaire, à Mont-Godinne.
Après la coronarographie, le cardiologue m'a dit, "Vous avez un gros cœur, de grosses artères, je ne vous ponte pas, on va placer un stent. Ils ont utilisé le plus gros en leur possession, un "20" Il m'a de suite rassuré: "Vous pourrez faire à nouveau du sport avec le cœur et les artères que vous vous payez". 
En fait, une plaque d'athérome ( graisse-cholestérol) s'est détachée de la paroi d'une artère.
Je suis repassé en contrôle en septembre et le mois dernier. Pour lui (il est quand même Professeur en faculté universitaire), s'il na que des pareils à moi comme client, il est voué au chômage. Il m'a dit "Vous êtes reparti jusqu'à 130 ans!"
Mais, pour moi, le problème est "Jusqu'où ne pas aller trop loin"? 
Si un jour, vous ressentez ces symptômes, essoufflement anormal et brûlant dans la trachée artère, STOP, consultez un médecin, vous êtes sur le voie d'un infar. 
Je n'ai pas encore roulé cette année, je sens que le froid est mon ennemi.  Dois-je me considérer comme cardiaque ou comme monsieur tout-le-monde?
Me lancer sur un BRM de 400 par exemple, et me retrouver seul en difficulté au milieu de nulle part la nuit, on dirait, "Il l'a bien cherché" 
Je pense qu'il est raisonnable de mettre une fin aux BRM, mais j' ai toujours des projets longues distances... à petites doses.

La semaine prochaine, hôpital à nouveau, pour une prothèse complète de genou. Initialement prévue fin novembre, la pose du stent nécessite 6 mois de délais avant toute nouvelle opération.

Vacances cyclos avec madame sur la vallée de la Loire en juin, d'Orléans à l'Océan, une petite partie de l'Eurovélo6.
Voie de la Liberté de Utah Bach à Bastogne, en solo en juillet. 1200 km en 9 étapes.
En août, train à destination de Vienne, puis remontée du Danube, Rhin, Doubs, Saône, Loire jusque Orléans.  Vienne - Mer Noire peut-être en 2015.

@+ N3
Revenir en haut Aller en bas
Roland
Déménageur Breton
Déménageur Breton
Roland

Nombre de messages : 6498
Age : 58
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 26/01/2007

Suites d'un infar. Empty
MessageSujet: Re: Suites d'un infar.   Suites d'un infar. Mini_h10Ven 7 Mar - 0:09

Témoignage très utile effectivement...

J'espère que le cardiologue a raison et que tu vas reprendre progressivement confiance. Mais sûr que ça doit refroidir...
Comme quoi une épreuve d'effort de temps en temps ne doit pas être quelque chose à négliger dans nos activités d'endurance...

Bon courage pour ton opération du genou.

Pour la suite... je vois que tu as plein de beaux projets ! cheers 
Revenir en haut Aller en bas
http://cyclo-long-cours.fr/
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
papou

Nombre de messages : 6714
Age : 66
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

Suites d'un infar. Empty
MessageSujet: Re: Suites d'un infar.   Suites d'un infar. Mini_h10Ven 7 Mar - 6:12

+1 et puisque ton cardiologue te le dit ...
Revenir en haut Aller en bas
Portocéan
Yapaphoto
Yapaphoto
Portocéan

Nombre de messages : 3774
Age : 71
Localisation : Le Havre (accueil)
Date d'inscription : 28/08/2007

Suites d'un infar. Empty
MessageSujet: Re: Suites d'un infar.   Suites d'un infar. Mini_h10Ven 7 Mar - 9:40

Bon courage à toi...
je suis certain que ta reconversion aux longues distances version light te procurera beaucoup de plaisir...

Maintenant, je reste persuadé qu'un certificat médical devrait être obligatoire dans nos activités de cyclotourisme, quelque soit la formule... la sortie de 30 bornes ou le BRM 1200.
Revenir en haut Aller en bas
stephmev
Super randonneur
Super randonneur
stephmev

Nombre de messages : 479
Age : 50
Localisation : Landaul
Date d'inscription : 13/03/2009

Suites d'un infar. Empty
MessageSujet: Re: Suites d'un infar.   Suites d'un infar. Mini_h10Ven 7 Mar - 11:53

Bon courage N3, Par expérience je sais qu'il est difficile d'allier ses rêves avec ses capacités lorsque celles ci sont minorées par le facteur médical. Tu as l'air d'avoir bien accepté la chose ... mais bon parfois nos mots sur les forums ne disent pas tout. Avis médical pointu + écoute de tes sensations me paraissent être le bon chemin quand au choix de la pratique il y a effectivement plein de manières de vivre le vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Suites d'un infar. Empty
MessageSujet: Re: Suites d'un infar.   Suites d'un infar. Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
Suites d'un infar.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Conseils :: Santé-
Sauter vers: