Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Rouler en groupe

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1199
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Dim 7 Sep - 13:42

Bonjour à tous;
Pour faire des km pas besoin d'être à plusieurs.
En plus trouver quelqu'un pour faire beaucoup de km du genre plus de 5h de vélo c'est pas gagné.
Mais la route n'est pas un domaine réservé, il arrive qu'un autre cycliste voire un groupe de cyclistes pointe ses roues, et là une opportunité s'offre au cycliste solitaire: il va pouvoir se mettre à l'abri, autant le faire bien.
Pas de secret si on ne roule jamais en groupe, on perd la technique, on est trop loin et stressé par exemple.
Les changements de rythmes ou tout simplement un faux plat monté un peu plus vite...
Bref que des choses qui mises bout-à-bout changent le final.

Donc cette année sans préjuger d'une participation au PBP, je vais rouler ne groupe.


Bonne route à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Dim 7 Sep - 14:57

Tu as raison, rouler en groupe de manière efficace s'apprend. Mais attention, même dans des sorties de club, des cyclo-sportives et à fortiori sur les longues distances, relativement peu de cyclistes savent le faire : qui sait vraiment fabriquer une bordure, un relai, ne fait jamais d'écart, ne se trompe pas de rapport  (de ce fait ralenti brutalement) ?
J'avais quant même lu quelque part que les participants sérieux et anglais avaient un code sophistiqué pour indiquer à ceux qui suivent les dangers rencontrés devant sur la route...
Donc le danger de ta solution - rejoindre un groupe de circonstance - est que tu ne sais pas ce qu'ils risquent de faire... N'oublie pas que même les pros chutent, et le plus souvent parce qu'ils roulent en groupe : et pourtant ça ils ont appris à le faire à la perfection ! Et puis, ce n'est pas toujours sympa (c'est un euphémisme) la mentalité des compétiteurs, et même des amateurs - au sens large - n'acceptent pas toujours qu'un inconnu se mêle à leur groupe, même s'il a demandé l'autorisation.
Personnellement j'ai horreur de rouler en groupe : ce que j'appelle rouler en groupe c'est roue dans roue pour profiter de l'aspiration, etc. Déjà que je trouve rarement des gars qui roulent de la même façon que moi...
Une anecdote : sur mon 1 000 du Sud, dans les premières heures j'ai eu l'occasion d'être plus ou moins avec d'autres cyclistes... Nous roulions à peu près à la même moyenne (ben oui, parce qu'on était partis au même moment ou presque). Et bien sur les montées - assez courtes - j'aurai dû forcer pour rester à la hauteur des autres, par contre j'aurai dû être sans arrêt sur les freins dans les descentes... Donc j'ai laissé les groupes et j'ai continué à ma main. À un moment je suis dépassé par un cycliste dans une montée, puis je le double dans la descente, et cela plusieurs fois. Le gars sympa vient à ma hauteur à un moment et connaissant déjà le parcours me conseille de " ne pas faire d'à-coups " pour ne pas me griller prématurément. Conseil amical, je ne sais pas trop comment réagir, je dis simplement que c'est ma manière de faire et que j'ai l'habitude de l'appliquer sur le long... Un peu plus tard je réalise - du moins je crois - que ce qu'il prenait pour des à-coup était simplement des différences de vitesse plus importante que chez la plupart entre montée et descente dans ce type de relief vallonné ; or, pour moi, au contraire je " lisse " mes efforts plus que la moyenne, puisque je modère ma vitesse à la montée d'un petit pourcentage pour rester en mode endurance longue, et que je pédale dans la descente, là où le pédalage ne réclame quasiment aucun effort - il faut aussi avoir un développement adapté - pour gagner la vitesse qui va permettre de minimiser économiquement le début de la montée suivante. Sur une autre épreuve, à suivre un groupe j'ai bêtement forcé dans les montées, pour ensuite patienter au pointage parce que me disaient-ils ils avaient besoin de dix minutes de plus pour récupérer...
J'ai aussi loupé un BRM très difficile en partie pour la raison que j'étais resté beaucoup trop longtemps avec deux cyclistes - dont un pote - et que j'attendais sans cesse l'un au haut des montées et l'autre en bas des descentes affraid
Apprendre " le métier " en roulant de temps en temps en groupe, pourquoi pas, tout apprentissage est bénéfique. Mais sur le long, à mon avis il est plus bénéfique d'être capable de rouler en solitaire, en autonomie totale, sans stress, et je dirai avec plaisir... Après, si vous trouvez la ou les perles rares qui roulent quasiment comme vous, qui sont de bonne voire d'excellente compagnie, alors d'accord (mais ce n'est pas ce que j'appellerai rouler en groupe, seulement en compagnie).
Sur une cyclo-sportive, trouver le " bon " groupe est l'obsession de ceux qui veulent faire un temps, voire un classement : nez dans le guidon, mains sur les freins, vive la moyenne. Sur du long, où il faut en plus gérer l'alimentation, le sommeil, l'endurance, les changements de piles du GPS ou des lampes, les pauses " hygiéniques ", rouler en groupe ne me parait pas gérable : si vous n'êtes pas avec des amis, où avec des inconnus avec qui vous avez passé un contrat implicite, dites-vous bien qu'au moindre arrêt de votre part vous risquez de vous trouver largué... Et puis rouler dans le même groupe - votre club par exemple - sur 1 200 km, vous multipliez par le nombre de participants le risque d'arrêt pour une simple crevaison...
J'ai chuté en descente sur mon 1 000 du Sud : je n'ose pas imaginer ce qui se serait passé si j'avais été en tête d'un petit groupe affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1199
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Dim 7 Sep - 16:03

Re;
"J'avais quant même lu quelque part que les participants sérieux et anglais avaient un code"... peut être celui-ci ? Question
Rouler en groupe SignauxFR_zps8e998d60
Il dois en manquer mais c'est une base (traduction d'un doc anglais)

Petite précision : je ne parle pas de faire un BRM/PBP en peloton, mais de se préparer pour faire un BRM/PBP et de "profiter" d'une bonne roue si l'occasion se présente (ouh le profiteur )
Bonne route à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Dim 7 Sep - 16:26

Oui, merci, c'est cela. Intelligent, mais c'est comme les langues étrangères, cela ne sert qui si on est plusieurs à la parler !
Oui, oui, je suis d'accord avec toi, bonne motivation.
En lisant des comptes-rendus de " petits " BRM (surtout dans les régions relativement plates) je ne reconnais pas le type d'épreuve auquel je participe, seul ou à deux ou trois, cela ressemble pour moi trop à des cyclo-sportives à l'esprit desquelles je ne souscris plus. Mais chacun fait comme il aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panoramix
Celtic Spirit
Celtic Spirit
Panoramix

Nombre de messages : 1679
Age : 45
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/02/2009

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Dim 7 Sep - 18:42

Paddy a écrit:

"J'avais quant même lu quelque part que les participants sérieux et anglais avaient un code"... peut être celui-ci ? Question

Les groupes anglais sont assez souvent disciplinés. J'avais écrit un billet sur leurs habitudes (deuxième moitié de l'article) : http://www.esprit-randonneur.fr/blog/06-2013/faire-du-velo-en-grande-bretagne/ leurs signhes ressemblent à ceux du dessin.

Rouler en groupe en rando est super efficace à condition que tout le monde joue le jeu (garder un rythme constant, ne pas zigzaguer, partager les tours devant, faire en sorte que les plus faibles passent moins de temps devant, ne pas faire de "trous" etc...), mais souvent dès que le profil change le groupe se casse.

En tout cas en cas de vent contraire en plaine ça vaut la peine d'essayer de se mettre à au moins 4 ou 5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esprit-randonneur.fr
fausto
Super randonneur
Super randonneur
fausto

Nombre de messages : 424
Age : 77
Localisation : HAUTE SAVOIE france
Date d'inscription : 01/09/2010

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Lun 8 Sep - 22:20

Paddy a écrit:


 trouver quelqu'un pour faire beaucoup de kms du genre plus de 5h de vélo.... c'est pas gagné.
Bonne route à tous.
pour l'année à venir , pendant cette période de qualifs ,  il est difficile de rouler avec  un club - surtout si tu es le seul du club à avoir l'objectif du PBP... c'est un choix qu'il faut assumer - on ne peut pas rouler de la même façon que les cyclos qui font une seule sortie par semaine , qui s'arrêtent à tous les bistrots ou à toutes les pâtisseries, qui sprintent dans chaque bosse, etc..l'idéal serait de connaitre un ou deux cyclos qui ont le même challenge en tête en 2015 et qui seraient domiciliés à proximité..sinon il faut apprendre le plus souvent à s'entrainer seul  - Mentalement ce sera un meilleur gage de réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1199
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mar 9 Sep - 19:49

Bonjour à tous;
Quelle que soit l'épreuve si on veut aller vite, notion toute relative et personnelle, il faut s'entrainer vite.
Rouler en groupe permet de s'économiser et donc de rouler plus vite.


Si la sortie en groupe ne se fait pas au détriment des sorties spécifiques longue distance ou est le problème ?

Bonne route à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mar 9 Sep - 20:58

Paddy a écrit:
Bonjour à tous;
Quelle que soit l'épreuve si on veut aller vite, notion toute relative et personnelle, il faut s'entrainer vite.
Rouler en groupe permet de s'économiser et donc de rouler plus vite.


Si la sortie en groupe ne se fait pas au détriment des sorties spécifiques longue distance ou est le problème ?

Bonne route à tous.
Pas vraiment d'accord. Pour rouler vite sur une épreuve (par rapport à soi, on est bien d'accord) tu dis qu'il faut rouler vite à l'entrainement : je dirai plutôt qu'une partie de l'entrainement doit se faire à des intensités plus fortes que celle que l'on aura sur la longue distance, avec des durées inversement proportionnelles aux dites intensités. Ainsi, on pourrait travailler l'allure au seuil et éventuellement une allure légèrement plus rapide en résistance.
Par contre, quand je pense allure rapide, je veux dire intensité forte, faisant d'avantage travailler le cœur, enregistrée par un cardiofréquencemètre (ou en calculant les Watts). Mais il ne s'agit nullement de vitesse, rarement corrélée à l'intensité de l'effort : une montée rapide fait plus travailler qu'une descente cheers
Dès lors, le travail avec un groupe ne sert qu'à apprendre à rouler en groupe quand on n'est pas en tête de celui-ci. C'est d'ailleurs l'intérêt pour un compétiteur ou un cycliste qui effectue un parcours en temps limité, il va vite mais ne se fatigue pas trop tant qu'il est à l'abri du groupe. Le travail en groupe doit donc plutôt être considéré comme un apprentissage technique.
Conclusion : l'entrainement, ce n'est pas " s'économiser " ni même aller vite : c'est rouler en endurance majoritairement et travailler un peu au seuil et éventuellement un petit peu au-delà pour les plus jeunes et les plus motivés à progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fausto
Super randonneur
Super randonneur
fausto

Nombre de messages : 424
Age : 77
Localisation : HAUTE SAVOIE france
Date d'inscription : 01/09/2010

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mar 9 Sep - 21:52

sccber a écrit:

Conclusion : l'entrainement, ce n'est pas " s'économiser " ni même aller vite : c'est rouler en endurance majoritairement et travailler un peu au seuil et éventuellement un petit peu au-delà du seuil ....pour les plus jeunes et les plus motivés à progresser.
 tout à fait d'accord avec tes explications qui sont tres claires -

Pour se préparer de façon specifique  à la longue distance, si  le fait de rouler en groupe serait naturellement  plus agréable ; ce n'est pas souvent compatible avec une approche "qualitative" qui nécessite  un entrainement personnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Panoramix
Celtic Spirit
Celtic Spirit
Panoramix

Nombre de messages : 1679
Age : 45
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/02/2009

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 10 Sep - 15:07

Je pense que sccber a laissé parler l'expérience.

Dans cet esprit j'ai connu un trés bon randonneur qui se préparait en promenant une ou des briques dans ses sacoches l'hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esprit-randonneur.fr
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 10 Sep - 15:58

Panoramix a écrit:
Dans cet esprit j'ai connu un trés bon randonneur qui se préparait en promenant une ou des briques dans ses sacoches l'hiver.
Petite anecdote à ce propos  santa  rendeer  Very Happy : il y a quelques années j'avais acheté une paire de ski d'approche (skis de randos courts destinés aux alpinistes effectuant en montée des approches hivernales de massifs) pour participer à une superbe virée à ski avec guide car j'étais en snowboard, les autres à ski, et il y avait du kilométrage plat dans la plaine entre deux massifs ; nous étions partis des Arcs, puis Tignes en dessous du glacier de la Grande Motte pour descendre dans la plaine sous de la station de La Plagne, remonter avec les remontées mécaniques de celle-ci jusqu'à 3 300 m d'altitude et - last but not the least - descendre la Face Nord de Bellecôte sur Peisey-Nancroix...
Bref il y avait des pistes de fond à parcourir en bas - sinon c'était la navette -  Evil or Very Mad  Sad  et le guide eu la surprise manifeste de me voir snowboard dans le dos et ski aux pieds devancer tout le monde, lui compris,  cheers  en pas de patineur... Et oui, les vrais sportifs sont les sportifs d'endurance.  
Du coup, je mettais mis dans la tête de venir sur les pistes de fond près de chez moi m'entrainer avec ces skis, chose bien fatigante en skating, vu leur poids et celui des chaussures de rando rigides... Bel entraînement en effet, et si j'avais apprécié notamment les descentes (sur mon circuit typé difficile de 15 km il y a un tiers de descente, un tiers de montée avec quelques raidarts et un tiers grosso-modo de plat) que je pouvais descendre à bloc, en recherche de vitesse, j'en avais vraiment ch... Mais je n'ai pas fait cela trop souvent, d'abord c'était un peu trop m'as-tu-vu et surtout quant même trop masochiste, tant avec l'équipement de skating hyper léger on peine déjà à passer les grosses bosses : c'est comme monter le Ventoux avec un Vélib affraid Mais nul doute, c'est efficace comme entraînement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patitrotte
Super randonneur
Super randonneur
patitrotte

Nombre de messages : 486
Age : 49
Localisation : le Perreux-Sur-Marne
Date d'inscription : 16/02/2010

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 1 Oct - 19:07

Pour une raison x ou Y on peut se retrouver larguer du groupe et l'on se retrouve tout seul au milieu de nul part...Et quand on n'a l'habitude de rouler qu'en groupe ça devient très différent et infiniment plus difficile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1199
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 1 Oct - 20:37

Bonjour à tous;
le problème n'est pas de trouver un groupe dans le but de faire ensemble un long périple, mais lors d'un périple de profiter au maximum d'une bonne occasion.

Le risque de se cramer, par exemple n'est pas anodin, donc faire attention, on fera certainement plus de km seul lors d'un BRM etc.
Oui avec tout cela mais passons aux chiffres.

Dimanche dernier sortie en groupe 100 km.
100 km c'est court, un échauffement pour certains Very Happy .
Sauf que ces 100 km ont été faits en 2H45.
Certes le groupe était important, le profil et la météo favorables.

Seul ça m'aurait pris ... un peu moins de 4H, environ.
Donc 100 km et pas cramé, sinon c'est pas bon du tout, si je continue seul (ce que certains n'auraient certainement pas pu faire, vu leur état) pour 100 km ce sera moins en 4H, environ.
temps total 7H, environ.

La totalité des 200 seul? environ 8H. Soit 1H de plus.

Certes un 200km en 7 ou 8H ça n'a pas vraiment d'importance.

Autre exemple 2km/h c'est une dent de plus ou de moins.:
300 km seul à 20km/H -> 15H
300 km en groupe à 22km/H -> 13H30
Encore faut-il trouver un groupe, c'est donc un "calcul" purement théorique.

1 sortie groupe ça ne doit pas faire de mal, mais je suis tout à fait d'accord que la base c'est seul.

Et 1H de marge ce n'est pas négligeable, certains à ce que j'ai lu échouent pour moins que cela.
Bonne route à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 1 Oct - 21:06

patitrotte a écrit:
Pour une raison x ou Y on peut se retrouver larguer du groupe et l'on se retrouve tout seul au milieu de nul part...Et quand on n'a l'habitude de rouler qu'en groupe ça devient très différent et infiniment plus difficile
+1
C'est la sagesse même, il faut apprendre l'autonomie, puis apprendre à l'aimer... Il faut se coltiner au plus difficile, après, on est prêt à tout, et " la passion s'accroît en raison des obstacles qu'on lui oppose "(William Shakespeare).
Je suis persuadé que maints abandons sont causés par une atteinte au moral quand un gars se retrouve tout seul... Moi, cela a plutôt l'effet inverse...
De même s'habituer à rouler sous la pluie - et s'apercevoir que cela n'est pas si terrible que ça, en tout cas pas souvent - permet de tenir quand il se met à pleuvoir sur un long parcours. Tout à l'heure je suis parti pour monter deux cols et la pluie s'est mise de la partie au bout d'un petit quart-d'heure de grimpée : rentrer en descente était facile, mais j'ai continué après avoir mis mon coupe-vent, et j'étais prêt à ne pas varier de mon programme. Et puis la pluie, pas très forte, a cessé au bout de vingt minutes comme récompense supplémentaire.
Sur un autre post on parle de " rouler de nuit " : un bon entrainement à l'autonomie, partir seul et de nuit sur un gros col bien difficile style haute montagne plutôt que colline. La première fois - c'était sur le Grand Colombier avec un départ vers 4 h - j'étais un petit peu " stressé " puis très vite ça été le bonheur des bonnes sensations et de la montagne pour soi tout seul, avec en prime un magnifique lever de soleil arrivé en haut. Je l'ai refait sur le Ventoux plusieurs fois... Après, sur un BRM 1 000 ou 1 200 je peux tranquillement envisager de grimper la nuit tombée : il faut toutefois comprendre que l'altitude permet rarement de dormir au bord de la route et que la pluie (et la neige) peuvent devenir une épreuve dantesque. Apprendre, ce n'est pas non plus faire n'importe quoi. Je n'ai jamais fait mienne la fameuse phrase " l'important c'est de se faire plaisir " qui permet de justifier n'importe quel abandon alors que l'esprit de la longue distance chez moi ne peut pas exister sans l'acceptation d'une certaine dose d'effort et - n'ayons pas peur du mot - de souffrance. Ce qui donne son prix à mes efforts, c'est donner le meilleur de moi-même, réussir au-delà de ce que je pensais possible quelque temps plus tôt.
Pour revenir au sujet du post, si j'ai abandonné les cyclo-sportives - et leur relative mauvaise ambiance - c'est que pour beaucoup la course consistait essentiellement à trouver le " bon " groupe et d'y rester le plus longtemps possible, et je n'ai jamais trouvé du plaisir à cette façon de rouler dans le seul but de maximaliser sa moyenne. Et je constate que certains BRM pour certains ressemblent beaucoup à ça. J'ai lu et regardé des vidéo concernant le dernier Tortour (course suisse d'ultra-distance) : et bien  je préfère ce type de parcours, où le drafting est interdit (le concurrent rattrapé par un autre participant doit obligatoirement laisser 50 m minimum d'avec celui-ci), plutôt qu'un BRM non compétitif où la majorité des participants roulent à bloc en groupe. Comprenez-moi bien, je parle en théorie, parce que premièrement ma vitesse ne me permettrai pas de participer au Tortour, RATA et autre RPE dans les délais, et que d'autre part sur un BRM personne n'est obligé de suivre un groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 1 Oct - 21:35

Paddy a écrit:
Et 1H de marge ce n'est pas négligeable, certains à ce que j'ai lu échouent pour moins que cela.
Tout le monde je crois est d'accord pour dire qu'on gagne de la vitesse en roulant en groupe plutôt que seul pour une même dépense énergétique. Mais quid des inconvénients - nombreux - de rouler dans un gros groupe sur longue distance ?
J'ai lu beaucoup de témoignages de participants au PBP 2007 (rendu difficile par la pluie), où des cyclistes de bon niveau ont crus ne pas finir, parce que le groupe lessivé cheers  auquel ils appartenaient avait décidé de s'arrêter, et devenus solitaires ils avaient vus leur moral descendre en flèche. J'ajouterai d'ailleurs à propos de rouler en groupe sous la pluie forte que j'ai connu cela cet été peu avant la tombée de la nuit lors de la Luchon-Bayonne, et que j'ai laissé filer le groupe avec plaisir, tant les projections d'eau des vélos me précédent étaient pénibles, et tant cela était dangereux vu la circulation automobile... J'ai fait mes derniers 130 km seul, bien tranquille, à mon allure, m'arrêtant quand je devais essuyer mes lunettes ou changer mes piles (GPS et éclairage)...
Dans un groupe, on fait comment ?  
Ceci constaté, sur c'est un BRM 200 où les cyclistes arrivent quasiment jamais hors délai (hors incident mécanique ou accident) que l'on voit le plus de participants qui roulent nez dans le guidon en gros groupe. Cela est en partie dû à mon sens au fait qu'il y a beaucoup de coursiers et de cyclo-sportifs. Ensuite, plus les BRM sont longs plus le risque d'arriver hors délai vient non pas de la vitesse insuffisante, mais d'une mauvaise gestion des temps d'arrêt - restaurants et bistrots sont bouffeurs de temps - puis de la gestion du sommeil, de l'alimentation, de l'hydratation et in fine de l'orientation... Jusqu'au 600 le temps maximum imposé est basé sur 15 km/h et sur le PBP (ou sur un 1 000 km) il est de 13,33 km/h : un calcul simpliste par exemple permet de voir que rouler en vitesse vélo (vitesse compteur) à 20 km/h sur le PBP n'est pas un exploit, et donne environ 60 h de roulage... Reste donc 30 h pour pointer, manger, dormir, remplir ses bidons, vider sa vessie, etc. ce qui reste confortable... Alors, je dis qu'un cycliste bien entraîné et avec un peu d'expérience, s'il dispose d'un mental non défaillant - mais pas exceptionnel - peut parfaitement terminer un 1 200 km dans les délais sans s'imposer à tout prix de rouler dans un groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 1 Oct - 21:51

Paddy a écrit:

Dimanche dernier sortie en groupe 100 km.[...]ces 100 km ont été faits en 2H45.Seul ça m'aurait pris ... un peu moins de 4H, environ.
Donc 100 km et pas cramé [...]
100 km en 2h45 et pas cramé : donc question entraînement, c'est-à-dire ce que l'on s'impose physiquement pour progresser, ce n'est pas grand chose... Il aurait été plus utile - toujours du seul point de vue des contraintes pour progresser - de faire une sortie en solitaire de 60 ou 70 km avec au milieu en un ou plusieurs blocs - 20 ou 30 km - parcourus au seuil (entre 70 et 85 % de sa fréquence cardiaque maximum) et le reste en endurance (échauffement et retour au calme). Ou alors il aurait été peut-être - je ne suis pas à ta place Very Happy - plus agréable de faire 100 km relax dans un beau parcours. Le seul intérêt pour moi de ce que tu as fait - et cela est certes utile - a été de t'entraîner à rouler en groupe - et éventuellement de rouler avec des gars sympathiques (j'espère que cela a été le cas, parce que sinon pale). J'avoue que je manque un tout petit peu d'objectivité affraid parce que dans le passé j'ai rencontré sur les cyclo-sportives tellement de mec agressifs ou mesquins en roulant en groupe que cela m'a donné envie de passer à d'autres choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1199
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Mer 1 Oct - 22:14

sccber a écrit:
Le seul intérêt pour moi de ce que tu as fait - et cela est certes utile - a été de t'entraîner à rouler en groupe - et éventuellement de rouler avec des gars sympathiques (j'espère que cela a été le cas, parce que sinon pale).


Ben oui c'est justement le but ni plus ni moins.
Quant aux gars sympathiques... y avait aussi, et une fois le groupe formé on s'est attendu.
Et Vendredi prochain la sortie sera solitaire avec quelques périodes rythmées.

Bonne route à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francis16
Super randonneur
Super randonneur
francis16

Nombre de messages : 432
Age : 56
Localisation : CHARENTE
Date d'inscription : 02/11/2013

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 7:44

sccber a écrit:
Paddy a écrit:

Dimanche dernier sortie en groupe 100 km.[...]ces 100 km ont été faits en 2H45.Seul ça m'aurait pris ... un peu moins de 4H, environ.
Donc 100 km et pas cramé [...]
100 km en 2h45 et pas cramé : donc question entraînement, c'est-à-dire ce que l'on s'impose physiquement pour progresser, ce n'est pas grand chose... Il aurait été plus utile - toujours du seul point de vue des contraintes pour progresser - de faire une sortie en solitaire de 60 ou 70 km avec au milieu en un ou plusieurs blocs - 20 ou 30 km - parcourus au seuil (entre 70 et 85 % de sa fréquence cardiaque maximum) et le reste en endurance (échauffement et retour au calme). Ou alors il aurait été peut-être - je ne suis pas à ta place Very Happy - plus agréable de faire 100 km relax dans un beau parcours. Le seul intérêt pour moi de ce que tu as fait - et cela est certes utile - a été de t'entraîner à rouler en groupe - et éventuellement de rouler avec des gars sympathiques (j'espère que cela a été le cas, parce que sinon pale). J'avoue que je manque un tout petit peu d'objectivité affraid parce que dans le passé j'ai rencontré sur les cyclo-sportives tellement de mec agressifs ou mesquins en roulant en groupe que cela m'a donné envie de passer à d'autres choses.
100 km en 2h45 ça fait quand même un peu plus de 36 km/h de moyenne  Smile 
même à l'abri du vent dans un groupe, il faut s'employer pour rouler a cette vitesse et c'est de mon point de vue un bon entrainement  Top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 11:51

D'une manière générale on ne peut pas vraiment juger au seul vu de la vitesse, tout dépend du niveau, du type de route, du dénivelé, etc. Paddy a juste dit " pas cramé " ! J'ai un peu exagéré - et même pas mal - en disant que ce n'était pas grand chose, même si je sais Paddy plutôt rapide ! Mais tu as raison c'est rapide et même en peloton ça n'est pas de la promenade (sauf pour un coursier) ! À me relire je m'aperçois que je me suis mal exprimé, je voulais surtout dire que je trouve que c'est un  type d'effort qui se rapproche trop d'une compétition sans variation d'allure et que ne faire que cela, comme dans certains clubs n'est pas la meilleure façon de s'entraîner. Mais Paddy varie ses sorties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patitrotte
Super randonneur
Super randonneur
patitrotte

Nombre de messages : 486
Age : 49
Localisation : le Perreux-Sur-Marne
Date d'inscription : 16/02/2010

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 18:38

Lorsque l'on roule en peloton, surtout sur le plat pour une vitesse donnée en comparaison avec la meme vitesse en solitaire, moins de watts devront être produits. C'est vrai, c'est intéressant, mais en même temps on ne sait pas vraiment ce que vaut ça performance. C'est un peu comme si l'on bénéficiait de l'assistance d'un moteur électrique inversée;) : Plus la vitesse augmente plus l'assistance devient importante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francis16
Super randonneur
Super randonneur
francis16

Nombre de messages : 432
Age : 56
Localisation : CHARENTE
Date d'inscription : 02/11/2013

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 18:49

patitrotte a écrit:
Lorsque l'on roule en peloton, surtout sur le plat pour une vitesse donnée en comparaison avec la meme vitesse en solitaire, moins de watts devront être produits. C'est vrai, c'est intéressant, mais en même temps on ne sait pas vraiment ce que vaut ça performance. C'est un peu comme si l'on bénéficiait de l'assistance d'un moteur électrique inversée;) : Plus la vitesse augmente plus l'assistance devient importante.
Pas faux, mais dans un peloton on est pas obligé de passer son temps dans les roues 
un petit tour à l'avant de temps en temps, ça fait travailler le cardio et ça plaisir à ses collègues  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 19:24

patitrotte a écrit:
Lorsque l'on roule en peloton, surtout sur le plat pour une vitesse donnée en comparaison avec la meme vitesse en solitaire, moins de watts devront être produits. C'est vrai, c'est intéressant, mais en même temps on ne sait pas vraiment ce que vaut ça performance. C'est un peu comme si l'on bénéficiait de l'assistance d'un moteur électrique inversée;) : Plus la vitesse augmente plus l'assistance devient importante.
+ 1
Bien résumé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4822
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 19:30

francis16 a écrit:
patitrotte a écrit:
Lorsque l'on roule en peloton, surtout sur le plat pour une vitesse donnée en comparaison avec la meme vitesse en solitaire, moins de watts devront être produits. C'est vrai, c'est intéressant, mais en même temps on ne sait pas vraiment ce que vaut ça performance. C'est un peu comme si l'on bénéficiait de l'assistance d'un moteur électrique inversée;) : Plus la vitesse augmente plus l'assistance devient importante.
Pas faux, mais dans un peloton on est pas obligé de passer son temps dans les roues 
un petit tour à l'avant de temps en temps, ça fait travailler le cardio et ça plaisir à ses collègues  Smile
Du coup un compte-rendu ne comportant que la vitesse ne renseigne pas sur le travail fourni ! De plus même dans les cyclo-sportives je n'ai pas vu de groupe sachant vraiment comment passer les relais (çà devrait être une vraie chorégraphie).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patitrotte
Super randonneur
Super randonneur
patitrotte

Nombre de messages : 486
Age : 49
Localisation : le Perreux-Sur-Marne
Date d'inscription : 16/02/2010

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 19:32

Avec un vélo de cyclisme droit de course position classique, poids de 75 kg pour le cycliste. Conditions idéals, niveau de la mer, pas de vent, humidité moyenne pour la France, chaleur autour de 20 degrés, qualité de route moyenne, si je ne me trompe pas :
 - 150 watts permettent de rouler à 27 km/h en étant seul;
- 150 watts permettent de rouler à 35 km "au chaud dans le peloton"
- 265 watts sont nécessaires pour emmener ce même peloton sans parler des watts qu'il faut emmener pour remonter ce même groupe avant de pouvoir l'entrainer)

Si quelqu'un sait calculer les watts nécessaires pour amener les trottinettes aux différentes vitesses, je suis preneur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patitrotte
Super randonneur
Super randonneur
patitrotte

Nombre de messages : 486
Age : 49
Localisation : le Perreux-Sur-Marne
Date d'inscription : 16/02/2010

Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10Jeu 2 Oct - 19:33

Il y'a des appareils qui calculent la puissance développée en ce qui concerne les vélos, type SRM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Rouler en groupe Empty
MessageSujet: Re: Rouler en groupe   Rouler en groupe Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
Rouler en groupe
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rouler en groupe
» important unvttiste porte disparu en foret de compiegne
» U15 1ère série groupe A (1ère phase)
» sur le prochain groupe 11V de Campa
» Quel groupe pour un velo route ? campa ou shimano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Paris-Brest-Paris 2015 :: Préparation-
Sauter vers: