Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le 1000 du Sud 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
huit quart
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 51
Localisation : Beloeil
Date d'inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Jeu 3 Sep - 19:38

jean-louis a écrit:
Poucet est, ou va être incessamment sous peu, dans la montée finale de l'Agnel.
Passé vers 17h15 à Sampeyre. Donc avec 4h1/2 d"avance sur le délai.

Il va dormir à Embrun.

Pas de nouvelles de PascalB
courage, courage à eux.... alien Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simplesite.com/builder/pages/preview3.aspx?token=c766
jean-louis
Le Yéti du Queyras
Le Yéti du Queyras
avatar

Nombre de messages : 4538
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Jeu 3 Sep - 19:44

C'est dommage, il y a une webcam très bien placée à Casteldelfino, mais trop en hauteur, on n'arrive pas à distinguer un cycliste sur la route.

http://www.impiantifp.it/web_cam_2.html

En tout cas, ce qui est bien, c'est qu'ils ont un temps tout-à-fait acceptable dans le secteur, pas d'orage, pas de pluie, et même du soleil en fin d'après-midi.
Evidemment, au-dessus de 2000m, va pas faire chaud, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roland
Déménageur Breton
Déménageur Breton
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 55
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Jeu 3 Sep - 21:09

Jeff a écrit:
Pascal est bien arrivé à Carces ce soir.
jean-louis a écrit:
Pas de nouvelles de PascalB

Suite à des problèmes d'estomac, Pascal n'était finalement pas en état de s'attaquer au 1000 du Sud cette année... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo-long-cours.fr/
Jeff
L'aigle des Ecrins
L'aigle des Ecrins
avatar

Nombre de messages : 1656
Age : 55
Localisation : Draguignan Var
Date d'inscription : 12/02/2010

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Jeu 3 Sep - 21:23

J'avais eu un SMS mercredi à 7h44 "Estomac toujours en capilotade mais je tente le coup"

Tu as eu des nouvelles par la suite Roland?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roland
Déménageur Breton
Déménageur Breton
avatar

Nombre de messages : 5584
Age : 55
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Jeu 3 Sep - 21:50

Jeff a écrit:
J'avais eu un SMS mercredi à 7h44 "Estomac toujours en capilotade mais je tente le coup"

Tu as eu des nouvelles par la suite Roland?

Oui, ce soir je lui demandais où il en était et de ne pas hésiter à me donner des nouvelles quelque soit l'heure s'il en avait le temps.
Il m'a répondu que son estomac ne lui a pas permis de faire le 1000 cette année...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo-long-cours.fr/
André V
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 240
Age : 66
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Nouvelles fraiches   Sam 5 Sep - 22:53

Fraîches comme la température au col d'Agnel (0° !)
Certains ont même relevé un -1° la nuit dernière entre Drôme et Alpes

Pour moi: arrivée ce matin vers 8h40 après 72h40 d'efforts, de doutes (départ du contrôle de Sampeyre avec 3h30 de retard sur le temps-limite) et de rencontres.
Beaucoup ont trouvé cette édition particulièrement difficile (16040 m de D+ à mon compteur) avec une traversée très corsée entre la riviéra italienne et la plaine de Cunéo.

Des chiffres:
41 au départ
à 11 h ce matin
24 arrivés dans les délais
11 dans la nature
5 abandons connus
1 disqualifié (non passage au contrôle secret du col de La Madone de Gorbio).
Le 1er (un allemand) termine en 56 h.

Vus sur le circuit et arrivés dans les délais
Marc D., Sylvain H., Robert c., Eric G., Philippe T. et bien d'autres
Le doyen, Hugh KIMBALL de Seattle Randonneurs est arrivé à 10h30, souriant et en pleine forme apparente, 20 mn après le plus jeune, Sébastien D., un étudiant toulousin plein de fougue et d'énergie, avec un moral d'acier malgré ses problèmes techniques.

Superbe circuit comme d'habitude; contrôles secrets toujours très appréciés; bière, café, spaghettis, fromage, jambon... à l'arrivée. Tout pour réussir grace à Sophie et à son équipe.

CR complet dans une (petite ?) semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-louis
Le Yéti du Queyras
Le Yéti du Queyras
avatar

Nombre de messages : 4538
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Sam 5 Sep - 23:14

BRAVO, André Vincere ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3915
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 0:37

Bravo, belle prestation ! Je m'inquiétais un peu que personne ne donne signe de vie Very Happy
Bien frustré de ne pas avoir pu être de la fête... Et impatient de lire ton compte-rendu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robert
Mollet d'acier
Mollet d'acier
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 56
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 10:03

Comme dit plus haut, j'ai réussi à ma troisième tentative à arriver dans les délais, bien content d'avoir pu trouver une solution à tous les problèmes qui m'avaient empêché de terminer les deux fois précédentes.

J'ai loué cette année un mobil-home au camping, ce qui m'a permis de passer une bonne nuit et d'arriver d'un trait jusqu'à Embrun. Il y a deux ans j'étais parti (trop) tôt de chez moi le jour du départ, et l'an dernier j'avais (mal) dormi dans le dojo de Carcès.

Je me suis alimenté tout au long du brevet, avec une barre, gâteau, banane, ... par heure ou à peu près. Je n'ai connu aucun problème de digestion contrairement à l'an dernier où les repas que j'avais faits (pizza à Crest, grosse assiette de spaghettis à Roche-Cline, ...) m'étaient un peu restés sur l'estomac.

Enfin, j'ai passé l'année à essayer des cuissards, parce que j'avais quitté à Guillaumes l'an dernier avec les fesses en feu Smile Finalement, je suis parti avec un cuissard pour femme (acheté un jour suite à une erreur providentielle), un peu de pommade de temps en temps, et je n'ai connu aucun problème de ce côté là.

Le seul point noir qui subsiste se situe à la plante des pieds. Avec le temps j'arrive à m'arrêter moins souvent à cause de ça, en bougeant les pieds dans la chaussure, en tirant davantage sur les pédales, en sortant les pieds des pédales à la moindre descente, etc. mais la souffrance est permanente.

J'ai un peu roulé avec l'Ukrainien au début, on a dormi dans le même abri au Glaizil, c'était rigolo Smile Et j'ai fini derrière un Allemand que j'ai croisé, re-croisé, etc. dans les derniers kilomètres. Et j'ai bien engueulé la route quand après Montmeyan elle s'obstinait à monter alors qu'il était censé y avoir 400 m de D- pour arriver à Carcès. Je lui ai dit de tout, si quelqu'un s'était trouvé dans les bois à ce moment-là il aurait certainement eu des doutes (justifiés ?) sur ma santé mentale  geek

Les images que je retiendrai du parcours : les noisetiers en Italie, le panneau "jumelé avec Aspremont" à l'entrée de Roccaverano (Aspremont c'est mon jardin, c'est un village à 500 m qu'on peut atteindre par des dizaines d'itinéraires différents, parfait pour les petites sorties), le paysage vers la vallée en haut du col Agnel, magnifique dans la lumière du soir, après y avoir souffert des heures, les filles qui répétaient une chorégraphie en T-shirt à 20 h dans un hameau au dessus de Molines Shocked, d'ailleurs le froid dans toutes les Hautes-Alpes la deuxième nuit, la lavande que j'ai sentie plus que je n'ai vue puisque je suis passé la nuit, et pour finir Cotignac la nuit, c'est très joli, encore plus quand on sait qu'on arrive.

Je suis bien content que le petit jeune ait terminé. Il dénotait un peu au milieu de tous les anciens, c'est bien qu'à son âge il ait l’opiniâtreté de terminer un truc comme ça.

Enfin, je tirerai un énième coup de chapeau à tous ces gens qui viennent passer des heures et des heures au bord de la route pour nous accueillir aux contrôles. C'est vraiment du dévouement, c'est fabuleux. Je les remercie tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3915
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 13:33

Ça doit faire plaisir une réussite après deux tentatives ! Pour la nourriture je n'ai jamais compris comment des sportifs pouvaient manger des pizzas sur des parcours aussi difficiles et s'en porter bien, sans compter le temps perdu. Moi, vu mon niveau si j'ai réussi à finir dans les délais au TriRhéna c'est que je minimise les temps d'arrêt - y compris d'ailleurs les temps de sommeil, mais ça faut pouvoir : pour revenir au 1 000 du Sud, pour ma première tentative en 2014 sur le contrôle secret avant Die - avant ma chute donc - j'avais été surpris d'apprendre ma position et que beaucoup de gars plus forts que moi étaient derrière ; il est vrai que j'avais été surpris du nombre de vélos garés devant les bistrots et puis les pizzéria !
Pour ta plante des pieds, que dit ton médecin ? As-tu des chaussures avec des semelles très rigides, type carbone ?
En tous cas, encore bravo pour ta performance. J'espère un jour - en 2016 ? Laughing - avant que l'âge et ma gonarthrose m'en empêchent réussir moi aussi à boucler le 1 000 du Sud, si possible en moins de 75 h : mais c'est bien d'avoir encore des défis. Un jour ce sera peut-être tout simplement de continuer à pouvoir rouler lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
duduBreizic
Petit plateau
Petit plateau
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 27
Date d'inscription : 24/02/2015

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 14:03

sccber a écrit:
Pour la nourriture je n'ai jamais compris comment des sportifs pouvaient manger des pizzas sur des parcours aussi difficiles et s'en porter bien, sans compter le temps perdu.

Par exemple avec 54 kg pour 1m70, dès que je n'ai plus rien dans le ventre, j'ai faim et je n'avance plus, du coup sur Paris-Brest-Paris, je me suis arrêté à chaque contrôle pour manger un repas complet en 45 min et j'emportait 2 bananes avec moi, pourtant je roulais tranquille

Le 1000 du sud, c'est impressionnant comme épreuve, bravo à tous les participant.  cheers

Je me demande comment je serais sur genre d'épreuve, avec mon poids, je grimpe les cols plus facilement, et j'aime l'endurance mais les 2 ensembles, c'est une sacrée inconnu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
André V
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 240
Age : 66
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 23/07/2013

MessageSujet: Alimentation   Dim 6 Sep - 15:32

sccber a écrit:
Pour la nourriture je n'ai jamais compris comment des sportifs pouvaient manger des pizzas sur des parcours aussi difficiles et s'en porter bien, sans compter le temps perdu. Moi, vu mon niveau si j'ai réussi à finir dans les délais au TriRhéna c'est que je minimise les temps d'arrêt...
Dans mon cas, l'alimentation est un problème non résolu. De peur de la panne, j'emmène toujours des "tonnes" de produits "énergétiques" et, au bout d'une demi-journée, je ne peux plus rien avaler de sucré. Exemple: sur PBP, j'ai pesé mes restes à l'arrivée: j'ai ramené 1,2 kg de produits divers inutilisés. D'ailleurs, je suis parti sur le Mille du Sud uniquement avec les restes de PBP + 2 bananes.
Alors, lorsque l'overdose de sucré arrive, je me rabats sur tout et n'importe quoi dans boulangeries, supérettes, restaurants, pizzérias... avec, comme tu le dis, beaucoup de perte de temps. Exemple dans un MacDO italien: 20 mn de queue avant de passer commande !!! A la louche, j'estime que j"ai perdu au moins 5h sur ce Mille du Sud rien que pour l'alimentation. (Sur une durée de 72h40, je n'ai passé que 50h25 sur le vélo).
Donc, sccber, si tu pouvais me détailler ce que tu manges sur un 1000 (ou plus) et comment tu fais pour minimiser les temps d'arrêt, ça m'intéresserais beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3915
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 15:39

En endurance pure, 50 à 70 g de glucides par heure suffisent à permettre l'oxydation des lipides corporels... Sans aller jusque ce minimum, s'alimenter régulièrement (solide plus liquide) et légèrement suffit. Par exemple j'ai emporté sur le récent PBP 250 g de bananes sèchées (bio), des pâtes de fruit, de quoi refaire mes bidons (poudre) et je n'ai rajouté que deux soupes, une fois un plat, quelques yop et mini-sandwich, une crudité et deux ou trois petits gâteaux offerts au bord de la route... Je crois que j'ai beaucoup moins mangé que la plupart (1,73 m et 72 kg au départ et plutôt maigre), et pas d'hypoglycémie ni même de sensation de ventre vide... Rentré à la maison ma balance mesurant mon taux de masse grasse m'a donné pendant deux jours le message " error " avant de donner 2 puis 3 % drunken Very Happy (sur cette machine mon taux normal est de 6 %), preuve que j'avais bien utilisé mes réserves lipidiques... Alors, se bourrer l'estomac ne sert à rien - sauf à avoir des problèmes gastriques ou de manque de jambes - il suffit d'éviter la panne totale de sucre ou au contraire l'hypoglycémie réactionnelle si l'on utilise trop de sucres à index glycémique élevé (sécrétion d'insuline)... Avec les bananes sèchées (pour le poids) cela ne risque rien, les pâtes de fruit un peu plus, alors j'en mangeais peu à la fois...
Longue distance plus dénivelé, effectivement c'est difficile, d'autant que je suis de cylindrée modeste, mais j'ai fait des trucs limites pour moi, comme les six ascensions du Ventoux par les trois routes en moins de 24 heures : mon truc c'est d'incorporer du dénivelé à l'entraînement, d'y aller progressivement et surtout de ne jamais me mettre en " surchauffe " : j'ai remarqué sur le TriRhéna ou sur le 1 000 du Sud que la plupart de ceux que je côtoie - les cadors sont devant - montent plus vite que moi, descendent plus lentement et au final s'arrêtent plus longtemps ; sur le TriRhéna à un moment j'étais avec un groupe pendant l'ascension du mont Chasseral, groupe que j'ai suivi malgré que pour moi ça allait un chouïa trop vite ; en haut, pointage et ravitaillement... Je trouvais que l'arrêt durait trop et comme je proposais de repartir un gars me dit : non, j'ai besoin de récupérer ! Pour moi c'était la preuve en fait, au moins pour lui, que la gestion de l'effort n'était pas la bonne... Je suis reparti peut-être avec eux - je ne me souviens pas - mais j'ai choisi ensuite de monter à mon rythme. Finalement il y a eu beaucoup d'abandons, certains sur panne mécanique certes, et j'ai fini dans les temps, alors que je pense que j'étais moins fort que la plupart de ceux qui n'ont pas fini.
Alors bien sûr pour réussir il y a le niveau physique, ensuite le mental - il ne compte à mon avis pas d'avantage que pour un tiers - mais compte aussi la gestion de ses capacités, qui est ce qui est théoriquement le plus facile à améliorer : j'ai échoué en 2012 sur le Douze Cent du Massif Central (autre BRM à dénivelé à faire en 2016) et ce essentiellement pour des raisons d'erreurs tactiques puisque physiquement j'étais en pleine forme (j'ai d'ailleurs la semaine suivante improvisé et réussi un autre 1 200).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3915
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 16:51

@ André V : ma réponse ci-dessus a été écrite avant de te lire, même si j'y répond en partie.
Moi aussi j'emporte de la nourriture, pour gagner du temps et aussi pour avoir ce que je désire, et tout cela a un poids. J'étais parti sur le PBP où pourtant il y a possibilité d'acheter aux pointages - mon choix est aussi pour faire des économies car j'ai de très petits revenus - avec six mini-yop (de marque distributeur en fait et j'en ai racheté dans un magasin situé à l'entrée d'un pointage, magasin bon marché vide de clients), une boîte style thon + légumes en salade, deux mini sandwich jambon-beurre industriels (mangés en quatre fois) que je ne me permet de manger qu'en longue distance, des bananes sèchées bio (les autres sont paraît-il à éviter) ce qui est un must (apport aussi de potassium) et j'oubliais aussi de nougats en petites parts individuelles ainsi que de pâtes de fruits : donc une alimentation basique pas spécialement exemplaire (le reste du temps j'achète beaucoup de produits bio - viande, laitages et fruits surtout - ayant la chance d'habiter à proximité d'un magasin ouvert deux fois par semaine par un regroupement d'agriculteurs bio de la région). Et je picore mes sucres, très peu à la fois, régulièrement (j'ai un très petit sac sur le tube supérieur). Les mini-yop (calcium, protéines) c'est plutôt un tous les 80 km
Je pars avec deux grands bidons (2/3 eau plus sucres + 1/3 jus de fruit bio pomme/cassis) qui me réussit bien et sur la route je refait des bidons avec de la poudre énergétique (sur le 1 000 de Ménigoute comme c'était la canicule je buvais un bidon sur deux en eau pure, mais ayant du mal à toujours trouver de l'eau je refaisais le plein en bistro avec un café ou un coca).
Ce qui m'étonne toujours en lisant les compte-rendus (du PBP mais aussi de simples BRM) c'est que souvent les cyclistes mangent énormément (et des aliments comme des pizza, des viennoiseries, boivent de la bière, etc. ) et malgré cela ont sans cesse faim.
J'ai aussi oublié : il m'arrive aussi d'acheter un fruit bien mûr - une pèche par exemple - ou des yaourts aux fruits (je pense toujours à emporter une petite cuillère en plastique)...
Le dégoût du sucré : on en a déjà parlé ici sur le Forum et j'avoue ne pas avoir réussi à me faire une opinion ; déjà j'y suis assez peu sensible. J'avais envisagé à une époque une piste du côté de l'hyponatrémie (déficit de sodium dans le sang) qui peut frapper dans les sports d'endurance extra sous la chaleur, où l'on transpire beaucoup et boit beaucoup sans apport suffisant de sels minéraux...
Il suffirait de rajouter une pincée de sel dans ses boissons, de manger du fromage ou du jambon, de prendre des pastilles de sels minéraux... En tout cas aux pointages j'ai rajouté pas mal de sel dans mes soupes particulièrement fades (alors qu'à la maison je considère en accord avec mon cardiologue le sel comme plutôt un poison). Mais je ne suis pas certain que le " dégoût du sucré vienne du manque de sel.
Je lis régulièrement les rubriques du coach Alain Roche sur Facebook : il démontre le mensonge marketing de beaucoup de produits d'apport glucidique et insiste beaucoup sur la notion d'index glycémique (la notion sucres lents sucres rapides est obsolète), le morceau de sucre (saccarose) étant le maximum soit 100 % : je connaissais la fameuse hypoglycémie réactionnelle due à une ingestion de sucre à fort index au repos déclenchant une sécrétion d'insuline qui faisait tomber la glycémie sanguine d'où la panne de jambes qui en résulte. Mais cette réaction peut aussi se produire après un certain temps pendant l'effort, d'où l'incompréhension de ses causes : où un apport trop fort de sucre à index glycémique élevé produit un coup de barre que l'on croit supprimer en reprenant une dose de sucre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huit quart
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 51
Localisation : Beloeil
Date d'inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Dim 6 Sep - 20:33

robert a écrit:
Comme dit plus haut, j'ai réussi à ma troisième tentative à arriver dans les délais, bien content d'avoir pu trouver une solution à tous les problèmes qui m'avaient empêché de terminer les deux fois précédentes.

Je suis bien content que le petit jeune ait terminé. Il dénotait un peu au milieu de tous les anciens, c'est bien qu'à son âge il ait l’opiniâtreté de terminer un truc comme ça.

Enfin, je tirerai un énième coup de chapeau à tous ces gens qui viennent passer des heures et des heures au bord de la route pour nous accueillir aux contrôles. C'est vraiment du dévouement, c'est fabuleux. Je les remercie tous.
Super Robert,

félicitations à toi et à tous les partants....

surtout après PBP  !!!! alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simplesite.com/builder/pages/preview3.aspx?token=c766
lmvv
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 70
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Lun 7 Sep - 7:18

sccber a écrit:
En endurance pure, 50 à 70 g de glucides par heure suffisent à permettre l'oxydation des lipides corporels... Sans aller jusque ce minimum, s'alimenter régulièrement (solide plus liquide) et légèrement suffit. Par exemple j'ai emporté sur le récent PBP 250 g de bananes sèchées (bio), des pâtes de fruit, de quoi refaire mes bidons (poudre) et je n'ai rajouté que deux soupes, une fois un plat, quelques yop et mini-sandwich, une crudité et deux ou trois petits gâteaux offerts au bord de la route... Je crois que j'ai beaucoup moins mangé que la plupart (1,73 m et 72 kg au départ et plutôt maigre), et pas d'hypoglycémie ni même de sensation de ventre vide... Rentré à la maison ma balance mesurant mon taux de masse grasse m'a donné pendant deux jours le message " error " avant de donner 2 puis 3 % drunken Very Happy (sur cette machine mon taux normal est de 6 %), preuve que j'avais bien utilisé mes réserves lipidiques... Alors, se bourrer l'estomac ne sert à rien - sauf à avoir des problèmes gastriques ou de manque de jambes - il suffit d'éviter la panne totale de sucre ou au contraire l'hypoglycémie réactionnelle si l'on utilise trop de sucres à index glycémique élevé (sécrétion d'insuline)... Avec les bananes sèchées (pour le poids) cela ne risque rien, les pâtes de fruit un peu plus, alors j'en mangeais peu à la fois...
Longue distance plus dénivelé, effectivement c'est difficile, d'autant que je suis de cylindrée modeste, mais j'ai fait des trucs limites pour moi, comme les six ascensions du Ventoux par les trois routes en moins de 24 heures : mon truc c'est d'incorporer du dénivelé à l'entraînement, d'y aller progressivement et surtout de ne jamais me mettre en " surchauffe " : j'ai remarqué sur le TriRhéna ou sur le 1 000 du Sud que la plupart de ceux que je côtoie - les cadors sont devant - montent plus vite que moi, descendent plus lentement et au final s'arrêtent plus longtemps ; sur le TriRhéna à un moment j'étais avec un groupe pendant l'ascension du mont Chasseral, groupe que j'ai suivi malgré que pour moi ça allait un chouïa trop vite ; en haut, pointage et ravitaillement... Je trouvais que l'arrêt durait trop et comme je proposais de repartir un gars me dit : non, j'ai besoin de récupérer ! Pour moi c'était la preuve en fait, au moins pour lui, que la gestion de l'effort n'était pas la bonne... Je suis reparti peut-être avec eux - je ne me souviens pas - mais j'ai choisi ensuite de monter à mon rythme. Finalement il y a eu beaucoup d'abandons, certains sur panne mécanique certes, et j'ai fini dans les temps, alors que je pense que j'étais moins fort que la plupart de ceux qui n'ont pas fini.
Alors bien sûr pour réussir il y a le niveau physique, ensuite le mental - il ne compte à mon avis pas d'avantage que pour un tiers - mais compte aussi la gestion de ses capacités, qui est ce qui est théoriquement le plus facile à améliorer : j'ai échoué en 2012 sur le Douze Cent du Massif Central (autre BRM à dénivelé à faire en 2016) et ce essentiellement pour des raisons d'erreurs tactiques puisque physiquement j'étais en pleine forme (j'ai d'ailleurs la semaine suivante improvisé et réussi un autre 1 200).
Tout d'abord, un grand bravo à André V. et à tous les arrivants du 1000 du Sud, mais aussi aux partants (surtout ceux qui ont fait Paris-Brest-Paris). Personnellement, je n'ai encore jamais osé me lancer sur cette difficile épreuve de montagne. J'ai réussi le Douze Cents du Massif Central en 2012 et 2 Super Randonnées (Super Randonnée de Haute-Provence en 2012 et Ours Cathare en 2014), mais pour y arriver il faut que je gère parfaitement ma façon de rouler, mes arrêts en général et que je minimise mes temps de sommeil, n'étant plus assez rapide en montagne. Sur le 1000 du Sud, ça pourrait peut-être passer, mais il faudrait que toutes les bonnes conditions soient réunies. Alors, oserai-je un jour ??? Il va falloir que je me dépêche, à 68 ans et demi ....
Par ailleurs, je te rejoins complètement, Alain, sur presque tout ce que tu as écrit ci-dessus. Je suis toujours frappé en longue distance par les allures hyper rapides de certains, qui roulent 5 à 10 km/h plus vite que moi et qui n'arrêtent pas de me doubler. Cela veut donc dire qu'ils s'arrêtent beaucoup plus, aux contrôles et sur la route. Au cours du dernier PBP, je suis parti dans le sas X avec mon fils (néophyte de 40 ans) et mon épouse (multirécidiviste de 69 ans), tous les 3 à vélo solo. Nous avons toujours roulé "à notre main", ne cherchant jamais à suivre des roues trop rapides. Des "Y" et des "Z" nous ont assez vite rejoints (bien que nous soyons à 24,6 km/h à Villaines aller) et ensuite, nous en avons revu beaucoup. Mais nous avons roulé régulièrement et nous avons fait des arrêts suffisants mais raisonnables. De cette façon, l'organisme dans son ensemble n'est pas trop sollicité, on arrive à manger régulièrement et on avance, mine de rien (79 h 43 au final et arrivés tout à fait frais). Comme tu le dis, Alain, les gens qui roulent trop vite ont besoin de récupérer aux arrêts, ce qui n'est pas normal. Personnellement, même quand je roulais assez vite, j'ai toujours préféré rouler "en-dedans" sur le vélo ; par contre, je pouvais repartir des contrôles après 2 ou 3 minutes sans problèmes. Dans un long brevet, la moyenne ne se fait pas sur le vélo (un peu quand même), mais surtout sur les temps d'arrêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebast
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2015

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 10:39

Le petit jeune vous salue et vous remercie,

C'était un plaisir de faire un bout de route avec tout ce monde dont André que j'espère avoir fait un peu rire avec tous mes soucis techniques de débutant à la fin du premier jour : moi lancé à la poursuite de Marc sur la côte italienne pour faire la jonction & André au train me rattrapant sereinement à chaque carrefour quand je me demandais si mon gps défaillant m'indiquait de suivre la deuxième ou troisième sortie... Puis rebelote 2 jours après dans les premières rampes du col de Festre quand mon GPS avait juste décidé de ne plus afficher aucun parcours!

Bravo Robert pour être arrivé à ce rythme: c'était visiblement impossible pour tout le petit groupe du début de garder ta roue en se rapprochant de la Madone - et désolé Gilles de n'avoir pas pris le train avec toi: j'avais visiblement besoin de dormir un peu plus..!

Premier brevet de mon côté et heureux de l'avoir fini dans les temps. Ce 1000 du sud a surtout était une grande confirmation que l'endurance et son atmosphère étaient juste ce qui me plait, me confortant dans mon objectif de me lancer dans la TCR de l'été prochain. J'essaierai de vous faire un petit compte rendu de cette première expérience de BRM que j'enverrai à Sophie.

Une petite remarque sur la nourriture. Certes, manger des pizzas et de la charcuterie n'est probablement pas diétetiquement ce qu'il y a de meilleur. Par contre, il ne faut pas sous estimer le confort moral que ce type ne nourriture procure après 600km et les 2744m du col d'Agnel passés à 0 degrés dans la nuit. Certains (dont moi) ont parfois besoin d'une carotte pour avancer et se dire qu'au sommet du prochain col, je vais pouvoir dévorer une assiette gargantuesque, ca aide à pédaler sur le moment. Je prend note par contre des astuces données plus haut :-)

Je garde un oeil ouvert sur les prochains événements en tout cas. Et pour vous préparer pour la pluie du prochain LEL, un participant de la TCR lance une rando de 2500km le long de l'océan en Irlande: la Trans Atlantic Way. Événement épique en perspective!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
robert
Mollet d'acier
Mollet d'acier
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 56
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 11:37

Ayant échoué les deux années précédentes, j'ai préféré garder l'allure qui me convenait le mieux, même si elle devait me condamner à la solitude Smile En d'autres circonstances, je serais volontiers resté en bonne compagnie. Et pour info, il y a un bon paquet de ceux devant qui je suis parti à Sigale qui sont arrivés avant moi à Carcès.

C'est vrai qu'il y a pour l'alimentation un compromis à trouver entre l'efficacité et le plaisir. Pour moi, ç'a été les glaces, j'en ai consommé un certain nombre Smile

Bravo pour ton enthousiasme, tu es déjà en train de démarrer l'année prochaine, continue comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4687
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 13:18

Sebast a écrit:
Le petit jeune vous salue et vous remercie
Bonjour et bravo  Wink

Sebast a écrit:
un participant de la TCR lance une rando de 2500km le long de l'océan en Irlande: la Trans Atlantic Way. Événement épique en perspective!!
Plus d'infos sur cette rando ?

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/
robert
Mollet d'acier
Mollet d'acier
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 56
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 13:33

Je suis vite allé me rencarder aussi Smile : http://www.transatlanticway.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiralbibi
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 280
Age : 37
Localisation : Brunoy (91)
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 13:41

sccber a écrit:
Je lis régulièrement les rubriques du coach Alain Roche sur Facebook
Est-ce que tu aurais le lien vers cette page Facebook ? J'aimerai bien lire ses articles.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amiralbibi.blogspot.com/
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 58
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 14:34

Sebast a écrit:
Le petit jeune vous salue et vous remercie.

Je garde un oeil ouvert sur les prochains événements en tout cas. Et pour vous préparer pour la pluie du prochain LEL, un participant de la TCR lance une rando de 2500km le long de l'océan en Irlande: la Trans Atlantic Way. Événement épique en perspective!!
Pour l'instant le web est muet concernant la TAW!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1275
Age : 58
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 14:35

pascalb a écrit:
Sebast a écrit:
Le petit jeune vous salue et vous remercie.

Je garde un oeil ouvert sur les prochains événements en tout cas. Et pour vous préparer pour la pluie du prochain LEL, un participant de la TCR lance une rando de 2500km le long de l'océan en Irlande: la Trans Atlantic Way. Événement épique en perspective!!
Pour l'instant le web est muet concernant la TAW!
Erreur le lien était juste au dessus Top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebast
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2015

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 14:37

robert a écrit:
Je suis vite allé me rencarder aussi Smile

Exactement - un 600km sous l'égide de l'Audax devrait être aussi fait le long de la côte (qui sera peut être moins coûteux au passage), c'est à suivre de près!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3915
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   Mar 8 Sep - 15:10

Amiralbibi a écrit:
sccber a écrit:
Je lis régulièrement les rubriques du coach Alain Roche sur Facebook
Est-ce que tu aurais le lien vers cette page Facebook ? J'aimerai bien lire ses articles.

Merci.
Ben tu tapes Alain Roche dans rechercher (sur Facebook) !
Tu peux t'inscrire gratuitement à son groupe et tu reçois toutes des publications (bien sûr il faut aussi être inscrit à Facebook)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le 1000 du Sud 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 1000 du Sud 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le 1000 du Sud 2015
» 1000 GSX-R ...2015 en attendant le 2016 L6...
» Flan ( bas de carénage) vstrom 1000 2014
» le 1000 du Sud 2015
» 1000 vaches authentics 2015 5 et 6 décembre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les Brevets Randonneurs Mondiaux :: 1000 km-
Sauter vers: