Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi on penche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
acollongues
Grand plateau
Grand plateau


Nombre de messages : 80
Age : 68
Localisation : Bourg-la-Reine 92
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Lun 24 Aoû - 18:20

Merci beaucoup Jean-Pierre pour ces explications scientifiques. Si je comprends bien il y a une sorte de surmenage du cervelet qui n'analyse plus correctement les paramètres qu'il reçoit et envoie aux muscles des instructions erronées. Ceci se passant tout entier au niveau de l’inconscient.

L’image de l’homme ivre qui titube me semble aussi très bien coller à ce que nous vivons quand on commence à pencher sur le vélo après six ou sept cents bornes. Du coup il ne sert à rien de faire du renforcement musculaire. Et les douleurs musculaires sont une conséquence de la position penchée et non une cause.

Ce que tu expliques renforce vraiment ce que je ressens avec une quasi-impossibilité de contrer le phénomène autrement qu’en dormant. Il doit alors se produire des échanges bio-chimiques qui remettent un peu le cervelet en état de fonctionnement correct.

Pour moi et pour d’autres il est probable que ce sera de là que viendra un jour l’impossibilité de faire un PBP de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4236
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Lun 24 Aoû - 20:34

Il en est de la résistance au sommeil - puisque ce serait une des causes principales du maux évoqué ici - comme d'autres facultés physiques, la relative inégalité des individus. J'admet volontiers que le vieillissement puisse la aussi être un facteur aggravant, mais une réalité statistique n'est pas une fatalité. Étant si j'en crois le calendrier et certains symptômes affraid d'un âge qui à d'autres époques m'auraient valu d'être traité de vieillard, j'ai pourtant sur le plan de la résistance au manque de sommeil un avantage certain sur la plupart des cyclistes que je côtoie, plus jeunes que moi de surcroît. Il serait un peu réducteur de voir dans le symptôme du cycliste penché un effet de l'âge, donc quelque chose pour laquelle on ne peut espérer aucune amélioration.  De même que sur un vélo un bon gainage est un plus, de même il me semble une pratique annuelle voire bi-annuelle de grandes distances - 1 000 km ou 1 200, tant en BRM qu'en diagonales doit certainement apporter une meilleure résistance de ce côté là, et même simplement accepter sur des BRM plus court comme un 400 de passer systématiquement la nuit à rouler sans chercher à dormir... Il va de soi aussi que les personnes en permanence en déficit de sommeil même léger - 30 % des français en âge de travailler ne dormirai pas assez d'après les instances médicales - ne pourront jamais être à l'aise si elles veulent limiter leur temps de sommeil sur le vélo : contrairement à certaines idées reçues si je passe sans problème un 1 000 km avec un seul arrêt de trois heures de sommeil, une SRHT sans dormir il faut savoir que je suis plutôt habituellement un gros dormeur. On pourrait aussi essayer de vérifier si les personnes les plus sensibles au manque de sommeil ont par ailleurs une hygiène de vie en adéquation avec les exigences de la longue distance, tant sur le vélo qu'en dehors du vélo... À ce niveau là il me semble que tout compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonin
Mec Plus Ultra
Mec Plus Ultra
avatar

Nombre de messages : 2143
Age : 46
Localisation : Ile-de-France
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Lun 24 Aoû - 21:50

lmvv a écrit:
papou a écrit:
Antonin a écrit:
lmvv a écrit:
Antonin a écrit:
Roland a écrit:
lmvv a écrit:
...
Jusqu'à présent, ma femme n'éprouvait pas ce phénomène bien qu'elle soit plus âgée que moi d'un an. Sur ce PBP 2015, elle aussi s'est mise à pencher, également à droite ... Je ne vous dis pas ce qui va se passer quand nous nous remettrons au tandem ; on va vite se "casser la gueule" ! D'ailleurs, en 2011, nous avions fait PBP à tandem et, ayant énormément souffert à cause de ce phénomène, je m'étais juré de ne jamais le refaire à tandem....

"Cyclo penchant à droite cherche cyclote penchant à gauche pour bout de chemin en tandem" lol!
Si seulement ce pouvait être vrai... je pense que les fortes douleurs ressenties dans le bras lorsque je roule en tandem viennent que nous ne penchons pas du même côté! Rolling Eyes
Moralité, cher Antonin : vendons nos tandems !
Heu... non! Very Happy

ou échangez vos moitié Suspect
Chiche, Antonin ? Moi, je suis d'accord.
Tu sais ce que tu perds mais tu ne sais pas ce que tu vas gagner... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paris-brest-paris.org
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
avatar

Nombre de messages : 6254
Age : 63
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Mar 25 Aoû - 9:06

lmvv a écrit:
papou a écrit:
ou échangez vos moitié Suspect
Trêve de plaisanteries. Comment vas-tu, mon cher Papou ?
Mieux JC merci,
même si, sur ce PBP, j'ai pris connaissance que je suis sujet à une affection, une évolution cardiaque assez fréquente chez les sportifs d'un certain âge qui font de l'endurance (on est quelques uns ici): le flutter auriculaire.
JPM me reprendra si je me trompe (ça pourrait faire l'objet d'un fil dans la section santé) mais le cœur des sportifs d'endurance a les oreillettes plus développées. De nouveaux passages pour les courants d'impulsion viennent se rajouter et perturbent le fonctionnement des oreillettes qui, dans certaines circonstances, s'emballent (2 à 300 batt/mn) Les ventricules ne suivent pas (heureusement) mais le rythme cardiaque s'accélère quand même (120 à 140 bpm)
Ce fut mon cas aux urgences de St Brieux et ça pendant plusieurs heures (il a fallut m'administrer un médoc pour arriver le baisser)
C'est une affection qui passe relativement inaperçue, mais en regardant en arrière, les palpitations, la récupération difficile avec un sentiment de malaise, le reflux gastro-œsophagien, une respiration a l'effort moins facile, un cardiofréquencemètre donnant des infos fantaisistes (au point d'enlever la ceinture pensant à une défectuosité de l'appareil), des performances en retrait, en dent de scie, à chaque fois j'y trouvais une explication (déshydratation, fatigue générale, hypoglycémie, position couchée, stress, etc.) 
c'est mon cas depuis que je suis passé au VC (une coïncidence le VC étant connu pour moins solliciter le système cardio-vasculaire) soit au moins 3 ans  scratch
Si ce n'est pas gravissime, ça doit être traité, le risque étant une fatigue anormale du cœur pouvant mener à ...
Il existe une opération qui semble donner des résultats excellents qui consiste à faire des incisions dans les tissus des oreillettes pour "couper" les courants parasites pale 
Voilà j'en suis là, demain rdv chez le cardiologue, j'espère les bonnes nouvelles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
KIKI-129
Grand plateau
Grand plateau
avatar

Nombre de messages : 64
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 13/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Mar 25 Aoû - 10:27

allez Papou
peut-être une bonne idée de passer au VC, surtout pour les retraités qui ont plus de temps
si le VC est bon pour le dos et le coeur va falloir que je mette des sous de côté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naturerandomontagne.blog4ever.net/
lmvv
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 824
Age : 70
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Mar 25 Aoû - 12:48

papou a écrit:
lmvv a écrit:
papou a écrit:
ou échangez vos moitié Suspect
Trêve de plaisanteries. Comment vas-tu, mon cher Papou ?
Mieux JC merci,
même si, sur ce PBP, j'ai pris connaissance que je suis sujet à une affection, une évolution cardiaque assez fréquente chez les sportifs d'un certain âge qui font de l'endurance (on est quelques uns ici): le flutter auriculaire.
JPM me reprendra si je me trompe (ça pourrait faire l'objet d'un fil dans la section santé) mais le cœur des sportifs d'endurance a les oreillettes plus développées. De nouveaux passages pour les courants d'impulsion viennent se rajouter et perturbent le fonctionnement des oreillettes qui, dans certaines circonstances, s'emballent (2 à 300 batt/mn) Les ventricules ne suivent pas (heureusement) mais le rythme cardiaque s'accélère quand même (120 à 140 bpm)
Ce fut mon cas aux urgences de St Brieux et ça pendant plusieurs heures (il a fallut m'administrer un médoc pour arriver le baisser)
C'est une affection qui passe relativement inaperçue, mais en regardant en arrière, les palpitations, la récupération difficile avec un sentiment de malaise, le reflux gastro-œsophagien, une respiration a l'effort moins facile, un cardiofréquencemètre donnant des infos fantaisistes (au point d'enlever la ceinture pensant à une défectuosité de l'appareil), des performances en retrait, en dent de scie, à chaque fois j'y trouvais une explication (déshydratation, fatigue générale, hypoglycémie, position couchée, stress, etc.) 
c'est mon cas depuis que je suis passé au VC (une coïncidence le VC étant connu pour moins solliciter le système cardio-vasculaire) soit au moins 3 ans  scratch
Si ce n'est pas gravissime, ça doit être traité, le risque étant une fatigue anormale du cœur pouvant mener à ...
Il existe une opération qui semble donner des résultats excellents qui consiste à faire des incisions dans les tissus des oreillettes pour "couper" les courants parasites pale 
Voilà j'en suis là, demain rdv chez le cardiologue, j'espère les bonnes nouvelles ...
Eh bien, tout ce que tu racontes là a été vécu par Nicole, d'abord le lendemain du 400 (4 mai) où elle a "tourné de l'oeil" très brièvement. Elle a consulté notre médecin traitant qui l'a dirigée vers un cardiologue. Il lui a donné un traitement contre l'arythmie (flécaïdine + un anticoagulant (Xarelto) ) (13 mai). Là-dessus, le BRM 600 est arrivé (23 mai). Nicole a bien pensé à prendre son comprimé du matin (quoique 2 h plus tôt que d'habitude), mais elle a oublié celui du soir à Loudéac ; la sanction a été quasi immédiate avec une arythmie très inquiétante (entre 90 et 220 bpm) ; bien sûr, en bas de Merléac, elle a pris son comprimé, mais il lui a fallu 1 h 30 à 2 h pour faire effet ; à Corlay, le moral était au plus bas et la perspective de prendre le départ de PBP s'estompait de plus en plus ; heureusement, nous avions réservé une chambre d'hôtes après Carhaix et nous avions pu nous y rendre en roulant très doucement ; nous nous y étions reposés 5 h 30 ; bien sûr, le lendemain matin, Nicole n'a pas oublié son comprimé et la fin du 600 s'est très bien passée. Ses problèmes étaient bien dus à la non-prise du comprimé ! Ensuite, Nicole a revu son cardiologue qui lui a fait passer un test d'effort très positif. Il lui a donné le feu vert pour le BRM 1000 et PBP qui se sont très bien déroulés. Finalement, elle a eu la chance d'avoir son problème suffisamment en amont de PBP pour apprendre à le gérer. Par ailleurs, tout ce que t'a dit ton cardiologue sur le fonctionnement des oreillettes et ventricules + la possible opération au niveau des oreillettes nous a été expliqué par le sien, exactement de la même façon. Donc tu vois, ton cas n'est pas du tout désespéré ! Dommage que ça te soit arrivé au cours de PBP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnE
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Jeu 27 Aoû - 14:54

J'ai toujours eu l'impression que cela venait du cerveau.  Sur PBP 2007 j'avais un copain qui roulait avec le vélo penché d'un coté et le corps de l'autre.  Il m'a dit après que lorsqu'il essayait de tout mettre droit il partait à gauche.  J'ai remarqué moi-même que quand je suis fatigué j'ai la tête qui penche mais sinon tout reste droit.

Cette fois-ci j'ai vu un asiatique qui roulait penché mais bien, et un vélo couché pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huit quart
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 51
Localisation : Beloeil
Date d'inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Jeu 27 Aoû - 20:52

JohnE a écrit:
J'ai toujours eu l'impression que cela venait du cerveau.  Sur PBP 2007 j'avais un copain qui roulait avec le vélo penché d'un coté et le corps de l'autre.  Il m'a dit après que lorsqu'il essayait de tout mettre droit il partait à gauche.  J'ai remarqué moi-même que quand je suis fatigué j'ai la tête qui penche mais sinon tout reste droit.

Cette fois-ci j'ai vu un asiatique qui roulait penché mais bien, et un vélo couché pareil.
j'ai vu aussi plusieurs vélos couchés qui penchaient mais n'est ce pas pour une meilleure vision de la route ?

je m'interroge ... Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.simplesite.com/builder/pages/preview3.aspx?token=c766
Moulinette
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Jeu 27 Aoû - 22:21

@ papou:

Bienvenue au club!
Comme tu l'as souligné, cette affection est connue et bien maîtrisée. Comme l'a décrit lmvv, les traitements marchent bien en général et au pire, la neutralisation chirurgicale règle le problème. ça ne t'empêchera pas de rouler et ça va te changer la vie qu'ils aient identifié ce que tu as.

Alors bonne prochaine reprise!

PS :pense à regarder les troubles du sommeil qui sont très souvent associés à ce syndrome et que les cardios oublient souvent de mentionner comme source possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JohnE
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   Ven 28 Aoû - 9:19

huit quart a écrit:
JohnE a écrit:
J'ai toujours eu l'impression que cela venait du cerveau.  Sur PBP 2007 j'avais un copain qui roulait avec le vélo penché d'un coté et le corps de l'autre.  Il m'a dit après que lorsqu'il essayait de tout mettre droit il partait à gauche.  J'ai remarqué moi-même que quand je suis fatigué j'ai la tête qui penche mais sinon tout reste droit.

Cette fois-ci j'ai vu un asiatique qui roulait penché mais bien, et un vélo couché pareil.
j'ai vu aussi plusieurs vélos couchés qui penchaient mais n'est ce pas pour une meilleure vision de la route ?

je m'interroge ... Exclamation

Ah, peut-être.  Drôle... on dit qu'un des avantages d'un VC serait de mieux voir le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi on penche ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi on penche ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» pourquoi mon GPz tourne sur trois pattes
» qui censure ??? et pourquoi???
» Cuillère : Pourquoi mes brochets et mes sandres se décrochent ?
» Jeu aux soupapes: quand et pourquoi??
» Pourquoi préférer une moto à une femme ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Paris-Brest-Paris 2015 :: Le café PBP-
Sauter vers: