Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Dodécaudax dans le Jura

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4833
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Mar 5 Sep - 15:29

ciryl a écrit:
OK. Je vais voir ça!
Merci des conseils
Comme on dit, ça ne mange pas de pain d'essayer le coup des arrêts.
Personnellement, je n'y crois pas trop : mais la science n'est une histoire de croyance, alors essaie et donne nous tes impressions...
Malgré tout, comme je viens de le dire, mes lectures et ma propre expérience me donnent à penser plutôt que finir un 300 guère plus fatigué qu'après un 200 tranquille est plus certainement le résultat d'une vitesse moindre, et malheureusement surtout celui d'un entraînement suivi régulièrement depuis un temps suffisant. Tous les spécialistes disent en outre depuis toujours que seule la régularité paye : il faut rouler semaine après semaine au moins trois sorties hebdomadaires (pas besoin d'ailleurs de sorties très longues et surtout prématurément intenses), pour se forger une endurance minimale. Après, il sera toujours temps de faire des choses plus pointues et exigentes...
Alors bien sûr qu'un vieux routier qui effectue un parcours de deux cents bornes en 10 h pourra mettre15 heures pour le trois cents et 20 heures pour le quatre cents : mais c'est simplement qu'il roule sur son 200 km à l'allure qu'il tient sur son 400, pas le contraire : je me souviens avoir lu un post de Jean-Pierre Mary (l'organisateur très expérimenté du Douze Cents du Massif Central) disant qu'il roulait sur les petits brevets à l'allure qu'il tenait sur le Paris Brest Paris. On n'est pas obligé de faire pareil, mais savoir adapter son allure à la distance (et au dénivelé) est le B A ba minimal : même en compétition pense-t-on possible de courir un marathon à son allure sur un demi-marathon ?! Et j'ai toujours pensé que trop de cyclistes qui veulent réussir dans la longue distance ont tord de faire les BRM 200 ou 300 comme s'il s'agissait d'une cyclo-sportive.
Alors, si physiologiquement on n'est pas encore capable de rouler un 300 sans connaître un bon coup de mou, je ne suis pas persuadé que des arrêts d'un 1/4 d'h et d'une 1/2 h seront suffisants : certes, un sportif très endurant récupérera, mais un débutant ? Et ce n'est pas une histoire de niveau potentiel : il y a quelques jours j'ai fait une via ferrata (600 m de long et 150 de dénivelé, une petite heure d'effort au maximum) sans ressentir plus de fatigue que quand je fais un petit tour en ville, et mon pote sportif de 79 ans non plus, alors qu'une jeune fille d'une vingtaine d'année, néophyte et non sportive nous déclarait être complètement épuisée et s'inquiétait de la longueur du sentier de retour au parking (10 mn de marche tranquille en descente)... Pensez-vous que deux arrêts de 10 mn auraient changé grand chose à sa fatigue ? Par contre, une activité sportive même modérée - trois marches sur route par semaine par exemple - depuis quelques mois, oui plus certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciryl
Petit plateau
Petit plateau


Nombre de messages : 48
Localisation : Le deschaux 39
Date d'inscription : 18/05/2016

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Mar 5 Sep - 17:05

Maintenant que j'ai compris que pour aller loin il fallait ménager sa  monture, ce qui me pose " le plus de problème" désormais ce n'est pas un problème physique puisque les jambes continuent de tourner mais la panne de jus vient à mon avis d'une mauvaise alimentation.
Je roule pour aller au taf soit entre 34 et 50 borne par jour suivants le parcours, de jour l'été, de nuit désormais puisque je suis un nuiteux qui bosse de 21h à 05h. Comme la distance est "courte", je mets du brasiers à l'aller car je suis frais et travaille la cadence de pédalage au retour.
Je pratique l'escalade deux à trois fois par semaines. À cela s'ajoute les sorties vélo.
Je comprends tout à fait ce que tu évoques sccber et effectivement suivant l'individu et ses capacités ce n'est pas un arrêt de plus ou de moins qui va changer qquechose.

C'est un apprentissage..... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciryl
Petit plateau
Petit plateau


Nombre de messages : 48
Localisation : Le deschaux 39
Date d'inscription : 18/05/2016

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Mar 5 Sep - 17:06

ciryl a écrit:
Maintenant que j'ai compris que pour aller loin il fallait ménager sa  monture, ce qui me pose " le plus de problème" désormais ce n'est pas un problème physique puisque les jambes continuent de tourner mais la panne de jus vient à mon avis d'une mauvaise alimentation.
Je roule pour aller au taf soit entre 34 et 50 borne par jour suivants le parcours, de jour l'été, de nuit désormais puisque je suis un nuiteux qui bosse de 21h à 05h. Comme la distance est "courte", je mets du braquets à l'aller car je suis frais et travaille la cadence de pédalage au retour.
Je pratique l'escalade deux à trois fois par semaines. À cela s'ajoute les sorties vélo.
Je comprends tout à fait ce que tu évoques sccber et effectivement suivant l'individu et ses capacités ce n'est pas un arrêt de plus ou de moins qui va changer qquechose.

C'est un apprentissage..... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4833
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Mar 5 Sep - 20:28

ciryl a écrit:
Maintenant que j'ai compris que pour aller loin il fallait ménager sa  monture, ce qui me pose " le plus de problème" désormais ce n'est pas un problème physique puisque les jambes continuent de tourner mais la panne de jus vient à mon avis d'une mauvaise alimentation.
Je roule pour aller au taf soit entre 34 et 50 borne par jour suivants le parcours, de jour l'été, de nuit désormais puisque je suis un nuiteux qui bosse de 21h à 05h. Comme la distance est "courte", je mets du brasiers à l'aller car je suis frais et travaille la cadence de pédalage au retour.
Je pratique l'escalade deux à trois fois par semaines. À cela s'ajoute les sorties vélo.
Je comprends tout à fait ce que tu évoques sccber et effectivement suivant l'individu et ses capacités ce n'est pas un arrêt de plus ou de moins qui va changer qquechose.

C'est un apprentissage..... lol!
D'accord, donc tu n'es pas un débutant, tu es également multi-sport ce qui est toujours un avantage (sauf peut-être pour un compétiteur de haut-niveau), tu as les jambes, et donc une partie de mon intervention ne te concerne pas véritablement.
J'ai relu tes post et effectivement tu parles beaucoup de tes problèmes d'alimentation sur le vélo. C'est un sujet très difficile.
La première chose qui me vient à l'idée est d'abord celle de t'interroger sur tes habitudes alimentaires en général : en effet, quelqu'un qui souffre de carences aura bien du mal à gérer son alimentation à l'effort.
J'ai une position un peu particulière - et donc pas nécessairement crédible - qui est de dire qu'en moyenne sur le long beaucoup de cyclistes mangent beaucoup trop : sur le PBP par exemple je suis effaré de ce que je vois ingurgiter par certains ! Après que beaucoup aient des problèmes digestifs (vomissements, courante, et j'en passe des peu romantiques) n'a rien d'étonnant : le sang véhicule les nutriments nécessaires au fonctionnement des muscles et la digestion à besoin aussi d'un bon flux sanguin, d'où selon les cas les jambes coupées par manque de sang aux muscles, soit au contraire une digestion perturbée par manque de sang à l'estomac (je simplifie peut-être à outrance, n'étant pas médecin du sport, je résume de mémoire des articles de spécialistes lus en son temps).
Ensuite, à nos allures d'endurance (je ne parle pas évidemment pour l'élite compétitive) l'essentiel du carburant est offert par les lipides et leur oxydation nécessite un peu de glucides (de l'ordre de quelques dizaines de gramme à l'heure seulement) : la pénurie totale de glucides entraine la fameuse hypo-glycémie (ou fringale), alors que les réserves corporelles lipidiques sont largement assez abondantes même chez les maigres pour fournir l'énergie d'un 1 200 km. On a donc en fait besoin d'assez peu d'aliments sucrés. Par contre, un apport trop brutal d'aliments à index glycémique fort (le maximum 100 correspond à celui d'un morceau de sucre) lors d'un exercice peu intense entraîne une production massive d'insuline par le pancréas (qui réagit au taux de sucre dans le sang) ; cette insuline va faire chuter brutalement le taux de sucre dans le sang (les glucides sont transformés en lipides et stockés dans les tissus) et produire ce que l'on appelle une hypoglycémie réactionnelle, avec les effets que l'on sait (panne de jambes, voire vertige, etc. ) : donc bien souvent ce n'est pas le manque d'apport sucré qui pose problème, mais au contraire des apports trop importants.
Pour donner une idée, un diététicien du sport que je lis préconise, si l'on veut à tout prix manger de temps en temps une pâte de fruit, de ne pas dépasser un tiers de barre par vingt minutes... Idem par exemple pour ce que je préfère, un petit morceau de banane séchée à la fois, pas la totalité. Idem pour la nourriture salée protéinique (intéressantes les protéines sur le long) : mieux vaut en général manger son mini sandwich en plusieurs fois...
Sur un 200 ou un 300, si on a mangé normalement la veille et pris un petit en-cas avant le départ, on a pas besoin de grand chose, si en plus comme moi on boit régulièrement de l'eau légèrement sucrée (j'aime bien 3/4 eau + sucre 1/4 jus de pomme cassis, l'assimilation saccarose/fructose est plus facile)... J'y rajoute deux petits sandwich - un seul sur 200 - mangé en 4 fois, et une ou deux bananes assimilées tout le long, et les bidons : je n'ai jamais souffert d'hypoglycémie ni de coup de barre. Après, j'en emporte toujours un peu plus (une ou deux pâtés de fruit ou bananes sèchées supplémentaires) qu'en général je ne touche pas.
Ne pas confondre non plus les symptômes de déshydratation et ceux d'hypoglycémie ou enfin l'épuisement dû à une allure trop grande pour sa forme du moment.
Bien évidemment je reconnais qu'il puisse exister des personnes dont le système digestif soit, pour une raison ou une autre, particulièrement sensible : dans le cas où un cycliste est systématiquement embêté par des problèmes liés à l'alimentation, il vaut mieux consulter un médecin, si possible du sport.
Je lis aussi assez régulièrement un coach sportif que je considère comme très compétant, et j'ai remarqué qu'il se garde bien de donner des conseils qui seraient d'ordre médical : il faut savoir de ce point de vue qu'un conseil, s'il s'avère être un bon conseil, ne peut s'adresser qu'à un sportif en très bonne santé. Dès qu'il y a suspicion d'un problème médical il faut savoir consulter (et après, pour ma part, je ne suis pas toujours les conseils du médecin, puisque celui-ci est tenu au principe de précaution, et moi je prend les risques que je veux). affraid Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roland
Déménageur Breton
Déménageur Breton
Roland

Nombre de messages : 6369
Age : 57
Localisation : Finistère Nord
Date d'inscription : 26/01/2007

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Ven 8 Sep - 13:08

ciryl a écrit:
C'est la rentrée. Je recommence mon Dodécaudax...
J'ai donc effectué cette première étape dimanche 03/09 sur un parcours de 301 km...

Heureusement qu'il y a le forum et que je veille ! Laughing

Parce que tu m'as déclaré une sortie Dodécaudax faite le... 19/06/1971 ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo-long-cours.fr/
ciryl
Petit plateau
Petit plateau


Nombre de messages : 48
Localisation : Le deschaux 39
Date d'inscription : 18/05/2016

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Dim 10 Sep - 11:38

affraid la truffe!! lol!
Merci Roland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ciryl
Petit plateau
Petit plateau


Nombre de messages : 48
Localisation : Le deschaux 39
Date d'inscription : 18/05/2016

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Ven 27 Oct - 23:23

Deuxième étape de mon dodécaudax réalisée le 25/10. J'avais prévu un première boucle de 111 kms avec 1120m de D+ et une seconde de 90kms avec 980m de D+. Entre les deux un arrêt pour manger à la maison. J'ai décolle à 07h10 pour la première partie. Malgré le paramétrage du gps je me suis retrouvé dans du chemin bien défoncé pendant 20 minutes J'ai dû pousser le vélo parce que cela ne passait pas avec un vélo de route monté en pneu de 25 mais c'était bon qd même. Cette première boucle partait du deschaux pour passer par Seligney, Aumont, Salins les bains, mont poupet, Géraise, Cervans, les Arsures, Arbois, Crozon, Tourmont, Colonne, Brainans, Tassenière, le Deschaux. 05h20 à 20,4 kmh de moyenne. Ensuite arrêt maison pour manger, et pas trop faim. Rien mangé ou presque. Tout barbouillé. J'ai vraiment eu du mal à repartir....à 15h. La deuxième boucle repartait du deschaux et passait par Choisey, Dole, Rochefort sur Nenon, Amante, Vriange, Serre les Moulières, Orchamps, Bretenniere, La Vieille Loye, Montbarrey, Mont sous Vaudrey, Le deschaux. Encore une fois j'ai roulé hors botumme pour éviter une zone de travaux mais je connaissais le secteur. Arrivée maison à 19h33 après 12h23 "d'effort". 09h40 de pédalage pour une vitesse moyenne de 21,4 kmh. Par contre toujours barbouillé, cela s'est terminé la tête dans la cuvette et cela allait beaucoup mieux après. Soit j'ai eu froid sur la digestion soit j'ai mangé un truc pas bon...peut être une barre de céréale... L'arrêt maison a duré, je n'arrivais pas à repartir.  Je ne sais pas si je réitèrerai cette pause maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nordiste
Bitumator !
Bitumator !
Nordiste

Nombre de messages : 265
Age : 19
Localisation : Comté d'Artois
Date d'inscription : 05/08/2017

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Sam 28 Oct - 7:42

@ciryl Pas évident mais tu as réussi, bravo !  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
lmvv

Nombre de messages : 1483
Age : 72
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Sam 28 Oct - 9:05

Bravo Ciryl d'être allé au bout malgré quelques problèmes.
Personnellement, je fais toujours une grande boucle lors de mes sorties "Dodécaudax". Cela permet d'aller plus loin et de ne pas toujours rouler sur des routes mille fois empruntées. Et puis, repartir après un repas surtout si les conditions sont difficiles, ce n'est pas forcément "top" au niveau motivation.
D'une façon générale, je ne mange jamais au restaurant le midi lors de voyages ou brevets divers. Par contre, je fais toujours un repas reconstituant le soir à base de sucres lents et souvent aussi de crudités. Je trouve que l'on perd du temps au restau à midi (souvent difficultés pour se faire servir rapidement) ; et puis la digestion peut être difficile. Mais je sais qu'un certain nombre de randonneurs sont des inconditionnels du repas de midi au restau. À chacun ses goûts et ses idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roule toujours
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
Roule toujours

Nombre de messages : 887
Age : 67
Localisation : Rennes (Cesson-Sévigné)
Date d'inscription : 25/05/2007

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Sam 28 Oct - 18:40

ciryl a écrit:
 L'arrêt maison a duré, je n'arrivais pas à repartir.  Je ne sais pas si je réitèrerai cette pause maison.
Moi je fais régulièrement cela l'hiver lorsqu'il fait très froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
papou

Nombre de messages : 6646
Age : 65
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10Sam 28 Oct - 20:52

Roule toujours a écrit:
ciryl a écrit:
 L'arrêt maison a duré, je n'arrivais pas à repartir.  Je ne sais pas si je réitèrerai cette pause maison.
Moi je fais régulièrement cela l'hiver lorsqu'il fait très froid.
Aujourd'hui aussi?  scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Dodécaudax dans le Jura   Dodécaudax dans le Jura - Page 2 Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
Dodécaudax dans le Jura
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Raid VTT dans le Jura suisse
» Seul dans le Jura...
» 3 semaines dans le Jura / Doubs / Ain
» peche dans le jura
» half quater typé quater et bobo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les formules longues distances :: Dodécaudax-
Sauter vers: