Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tro Bro Leon

Aller en bas 
AuteurMessage
Egareg
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 374
Age : 36
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mar 19 Juil - 15:26

Vous connaissez la Tro Bro Leon ? Hé bien, graet 'm eus an tro bro Leon, le tour du Léon. 
Les limites sont claires : ce pays qui occupe une grande partie du Finistère nord est bordée à l'Ouest par la mer d'Iroise, au Nord par la Manche, à l'Est par le Queffleuth qui sépare Morlaix en deux et au Sud par l'Elorn qui coupe en deux également la ville de Landerneau avant de déboucher dans la rade de Brest. 


Cerise sur le gâteau, le point culminant de la Bretagne est également au menu. C'est le Roc'h Ruz, épaulé par le Roc'h Tredudon et son col homonyme ainsi que le Roc'h Trevezel. 


Cette boucle fait partie de mon programme en vue de PBP 20xx : 
* 2015 : 
- balade perso de 200km (faite avec le magazine 200 en 2015, grâce à une étape Mont Saint Michel -> Crèvecœur en Auge lors de leur Love Tour 2015)


* 2016 : 
- BRM 200 officiel validé en avril 2016, organisé par le club de l'Hermitage. 
- balade perso de 300km


* 2017 si possible : 
- BRM 200 et BRM 300 officiels
- balade perso de 400km


et ainsi de suite... 


Voici donc le long compte-rendu de cette journée de vélo, bon courage pour la lecture !  tongue


Je m'étais déjà tracé un itinéraire pour valider la seconde étape de mon projet : réaliser 300 km dans les délais d'un BRM 300 (20h). L'idée était simple : faire le tour du Léon, ce pays breton qui occupe la majeure partie du Finistère Nord et dont je suis originaire. 
Départ et arrivée de chez mes parents, on longe la côte, on remonte dans les Monts d'Arrée et on retrouve la mer pour la fin de la partie. Facile et ludique ! Mais 300 km, quand même... Le défi est prévu sur une journée de vacances : j'aurai le choix de la date en fonction de la météo et des contraintes familiales et organisationnelles. 


Finalement, cela s'est fait le mercredi 13 juillet. 
Départ à la fraîche : le plus dur, c'est peut-être de se réveiller à 4h du matin pour partir pédaler à 4h30. 
Mais une fois sur le vélo, le stress retombe ; il restera tout de même une petite pointe car j'ai oublié ma pompe à... Caen. J'emporte des rustines et une chambre à air de rechange, mais il ne faut pas que je tombe en panne avant le lever du jour ou après la tombée de la nuit : c'est moins facile d'aller sonner chez des inconnus à ces heures indues. Tro Bro Leon Icon_confused 


Le timing du départ s'est révélé être optimal : je roule dans la nuit sur des routes que je connais très bien, je n'ai donc pas besoin de regarder la carte, je n'appréhende aucune erreur de navigation et je redécouvre des paysages déjà connus sous un éclairage différent. Les photos ne donnent rien évidemment, donc je ne garde que des souvenirs difficiles à partager. 
Ce périple à vélo ressemble un peu à une navigation maritime : je me repère avec les phares qui éclairent la côte. D'abord le phare de l'Ile Vierge que je laisse globalement dans mon dos, puis je me dirige vers le phare de Pontusval à Brignogan. Ensuite, c'est le phare de l'île de Batz qui m'accompagne jusqu'à ce que j'atteigne Roscoff.  
Tro Bro Leon File
Le phare de Pontusval. Il fait encore nuit et mes yeux sont plus sensibles que mon appareil photo.


En fait, il s'éteindra avant que je n'arrive jusque là : le jour se lève lorsque j'arrive sur des routes moins souvent empruntées au niveau de Plouescat, à la sortie de la baie du Kernic. 

Tro Bro Leon File

L'entrée de la baie du Kernic - Plouescat

Tro Bro Leon File

L'entrée de la baie du Kernic - Plouescat


Je longe donc la côte au plus près... avec quelques passages par le GR34 qui longe la mer. Je dois donc descendre de vélo et pousser dans des chemins sableux. Les volets sont encore fermés, les routes sont calmes. Filant vers l'Est, je dois chausser mes lunettes de soleil car le soleil se lève tout juste et reste bas devant moi. 

Tro Bro Leon File

Le soleil se lève lorsque je longe le mur du château de Kerouzere

Tro Bro Leon File

La météo s'annonce agréable


Arrivé devant l'île de Sieck, que l'on peut rejoindre à marée basse, je fais une pause. 
Tro Bro Leon File

L'île de Sieck

Tro Bro Leon File

Pause au soleil


J'arrive à proximité de Roscoff, il commence à y avoir un peu de circulation, mais je passe dans des coins encore tranquilles. 
Dans l'anse fermée par la presqu'îl de Perharidy, les bateaux attendent sagement que la marée remonte. 
Tro Bro Leon File

Anse de Perharidy

Tro Bro Leon File

Une belle endormie se réchauffe au soleil

Je retrouve l'île de Batz que j'ai déjà aperçue à plusieurs reprises depuis mes zig-zags le long de la côté. Le phare est éteint avec ce soleil, mais les balises restent veiller sur les chenaux que brasse un fort courant. 
Tro Bro Leon File

L'île de Batz et ses chenaux


A la sortie de Roscoff, la chapelle Sainte Barbe m'indique un point de vue adapté pour embrasser la baîe de Morlaix qui s'ouvre ensuite à côté de mes roues. 
Tro Bro Leon File

La chapelle Sainte Barbe domine le port de Roscoff

Tro Bro Leon File

Baie de Morlaix - 1

Tro Bro Leon File

Baie de Morlaix - 2

Tro Bro Leon File

Baie de Morlaix - 3
Tro Bro Leon File

Baie de Morlaix - 4
Tro Bro Leon File

Baie de Morlaix - 5

Avant de longer véritablement la baie de Morlaix, je passe à Saint Pol de Léon. Pause photo au pied de la cathédrale et souvenir des deux arrêts réalisés ici pendant notre Tro Breiz en tandem en Août 2012. 
Tro Bro Leon File

Petite halte chez Saint Pol Aurélien, souvenir du Tro Breiz réalisé en 2012


La suite est très facile : route roulante, plate, agréable avec un léger vent dans le dos pour aider. La baie puis la rivière de Morlaix sont à ma gauche, les belles propriétés et les bois alternent avec les champs à ma droite. 
Tro Bro Leon File

La baie de Morlaix


Tout se passe pour le mieux sous le soleil... sauf un pédalier qui grince à chaque tour de pédale ! Ca devient vite usant et énervant... La tension monte : serais-je capable de boucler mon tour du Léon si mon pédalier se fait la malle avant le tiers du parcours ? 
J'arrive à Morlaix et son célèbre viaduc ferroviaire. Je repère l'adresse d'un vélociste et je m'arrête pour siroter un coca bien mérité. J'en suis à 110 km et tout se passe bien. J'ai essuyé quelques petites gouttes au niveau de Carantec après Roscoff, mais rien de bien méchant et le soleil est bien présent. 
Tro Bro Leon File

Le fameux viaduc de Morlaix


Après un arrêt infructueux au stand technique, je m'enfonce dans les terres : je quitte la côte pour suivre le Queffleuth qui joue le rôle de frontière entre le Léon et le Trégor. 
Heureusement pour mon pédalier, j'ai poussé la porte d'un réparateur de scooters et mobylettes qui a été plus compréhensif que le vélociste précédent : demandant un peu d'huile pour nettoyer le sable qui faisait grincer mon pédalier, j'ai vu le mécano des vélos ouvrir sa boîte à outils pour resserrer mon pédalier qui a du jeu. "Chouette ! Ca va mieux marcher qu'avant !" me dis-je. Mais ce ne sont pas les standards actuels et il ne pourra rien faire pour moi... et il ne veut même pas m'offrir une goutte d'huile ou un pshitt de bombe : "De toute façon, les roulements sont morts". 
Je me suis donc arrêté 1km plus loin lorsque j'ai vu l'enseigne du réparateur de mobylette. Et après un pschitt de chaque côté du pédalier, mes jambes tournent sans plus faire de bruit ! OUF ! Mon périple n'est pas totalement fichu... mais je n'aurais plus l'excuse du matériel si j'abandonne en cours de route ! 

La route monte calmement, le vallon se fait parfois plus abrupt, mais les bords sont boisés... Cela m'empêche de voir que les nuages s'ammoncellent et bientôt, me voilà contraint de faire une pause pour enfiler la veste de pluie. La protection des arbres est toujours temporaire, mais elle sera suffisante dans mon cas face au déluge évité. 
Tro Bro Leon File

Finalement, je n'ai pas eu que du soleil...


Je n'aurai certainement pas le maillot à pois, mais mon rythme me convient bien. Je redoute de devoir descendre dans le vallon, pourtant il va bien falloir que je traverse à nouveau le Queffleuth ! 
Heureusement, ce ne sera pas un gros trou qu'il me faut franchir pour rejoindre l'abbaye du Relecq avant de continuer à grimper vers Plouneour-Menez. 





L'enjeu est simple : je suis parti du niveau de la mer pour monter jusqu'au point culminant de la Bretagne ! 
Dis comme ça, c'est impressionnant, mais finalement je ne monterai pas plus haut que 370m environ. C'est dérisoire par rapport à tous les cols que vous avez engrangés dans les vraies montagnes. Tro Bro Leon Icon_rolleyes 

N'empêche que j'ai enfin un col officiel dans ma sacoche : le col de Tredudon. J'ai fait un petit crochet exprès pour pouvoir faire la photo et la vue depuis les hauteurs valent bien la balade ! 

Tro Bro Leon File
Premier col officiel ! 361m... c'est peu, mais il faut quand même grimper !





Tro Bro Leon File
Vu sur le Roc'h Tredudon et son antenne de télévision

C'est dans les Monts d'Arrée que je change de rivière : désormais, je vais suivre l'Elorn depuis sa source jusqu'à son embouchure dans la rade de Brest. 

Du haut du col de Tredudon, j'appelle l'équipe d'assistance technique qui a prévu de me rejoindre pour le pique-nique au bord du lac du Drennec. Le timing initial est respecté, mais le vent s'est renforcé et il me sera défavorable pour le reste de mon périple. 
Je pensais savourer copieusement la redescente des sommets... mais il me faudra tout de même appuyer sur les pédales pour rejoindre le lieu du pique-nique qui ne s'est pas éternisé pour cause de vent frais et de soleil timide. 

Une fois le plein d'énergie refait, je repars en suivant la rivière qui fais un grand S et j'atteins la Roche Maurice. 

Tro Bro Leon File
La Roche Maurice et son château.

A chaque arrêt, je suis doublé par des cyclistes que je ne rattraperai pas. Les seuls que je double, ce sont des jeunes en VTT dans les côtes de la route touristique entre Landerneau et la Forest-Landerneau avant d'arriver en vue de Brest. 

Tro Bro Leon File
La vallée de l'Elorn, les bateaux peuvent remonter jusqu'à Landerneau

Les 100 km ont été bouclés avant Morlaix, il me faut attendre jusqu'au pont de Recouvrance à Brest pour boucler les 200 km. Mais je m'arrête avant, devant le port du Moulin Blanc, pour siroter un coca et déguster une glace en regardant les bateaux au loin. Je laisse l'Elorn pour reprendre le chemin de la côte. 

Tro Bro Leon File
Quelques bateaux devant le Moulin Blanc
J'ai dû modifier mon itinéraire pour traverser Brest à cause des fêtes maritimes... Du coup, j'ai grimpé plus que prévu et je me suis trompé à la sortie. J'ai ainsi économisé quelques montagnes russes et emprunté une route plus éloignée de la côte qui sera mon guide pour la fin du parcours. 
Malgré tous les détours, j'arrive à la plage du Trez-Hir avec une vue magnifique sur l'entrée de la rade de Brest, la pointe de Camaret, les Tas de Pois...

Tro Bro Leon File
Au Trez-Hir, magnifique vue sur les Tas de Pois



Tro Bro Leon File
Le fort de Bertheaume

Prochaine étape : la pointe Saint Mathieu et son phare rouge et blanc qui domine l'ancienne abbaye. 
J'y arrive sous le soleil, malgré le vent qui freine toujours ma progression. 

Tro Bro Leon File
Le phare et l'ancienne abbaye de la pointe Saint Mathieu

Ensuite, c'est le port du Conquet qui m'impose un détour pour traverser ; il va falloir que je m'habitue à ce genre de détour : c'est la spécialités des abers qui rentrent assez loin dans les terres ! Le premier pont n'est pas forcément à l'embouchure... 

Tro Bro Leon File
Le port du Conquet - 1



Tro Bro Leon File
Le port du Conquet - 2





C'est le cas de l'aber Ildut, notamment. Juste après avoir passé le pont, je m'arrête à Brelez pour dîner rapidement avec ce que je transporte dans ma sacoche. J'en profite pour m'équiper pour la nuit : veste coupe vent, gilet jaune, lumières en place. 
Je longe l'aber Ildut : 

Tro Bro Leon File
L'aber Ildut



Tro Bro Leon File
Des hortensias, que j'ai trouvé tout au long du parcours



Tro Bro Leon File
Autre vue de l'aber Ildut





De peur de me perdre dans les petites routes ou les impasses qui débouchent dans les champs, je me trompe d'itinéraire pour rejoindre Kersaint et loupe une portion de mon trajet. Il faut dire qu'après 270 km, je n'ai plus vraiment envie de faire des zig-zags non prévus... Tro Bro Leon Icon_wink 

Avant que tous les bistrots ne soient fermés pour la nuit, je m'octroie une dernière pause à Portsall où je savoure un coca et une glace devant la mer qui remplit peu à peu le port. Le calme et la quiétude du lieu contrastent avec l'ambiance du pub où j'ai réglé ma note. Heureusement, la suite de la balade sera plus propice à la méditation aux danses effrénées. Seuls quelques feux d'artifice visibles au loin troubleront l'obscurité qui s'installe. 
J'ai 280 km au compteur et j'allume mes lumières pour rentrer à la maison. 

Tro Bro Leon File
Arrêt devant le port de Portsall





A Lampaul-Plouarzel, je rate la route derrière l'église et je fais donc un petit détour pour arriver tout de même à Saint Pabu, bordé par l'aber Benoît que je dois aller traverser sur le pont de Tréglonou; 6 km plus loin. Je décide alors de tracer tout droit et de ne pas faire les zig-zags prévus autour de Landeda et Plouguerneau. Je connais les routes et je sais que ça descend et ça monte pour chaque traversée d'aber, mais que ce n'est pas non plus tout plat à côté. Tant pis pour les 330 km, j'en aurais juste 315 au compteur à la fin de la boucle. 

Je termine par une grande descente féerique sous la lune qui éclaire bien la nuit. J'emprunte très souvent cette route en voiture, en vélo et de nuit, elle est encore plus savoureuse ! 
J'ai retrouvé le phare de l'Ile Vierge depuis Plouguerneau et j'irai lui souhaiter une bonne nuit au pied de l'eau avant d'aller regagner mon lit pour une nuit bien méritée ! 

Pas de compteur sur le vélo, donc pas de chiffres exacts... surtout que la trace GPS a fait des siennes entre Morlaix et le Roc'h Trevezel (dommage : il me manque toute la montée vers le sommet des Monts d'Arrée). 
Globalement : 315 km en 19h55 (j'arrondis à 20h). D'après le GPS, j'ai pédalé pendant 15h30, j'ai donc fait 4h25 de pauses ! Tro Bro Leon Icon_lol 

Objectif rempli : j'ai fait 300 km dans les délais (tout juste) d'un BRM 300, mais surtout, j'ai (re)découvert des paysages et j'ai pris énormément de plaisir à faire cette balade. Depuis le tracé de l'itinéraire, jusqu'à la réalisation. A plusieurs moments, je me suis dit : "rien que pour cette portion, ça valait le coup d'être sur le vélo". 

Evidemment, pendant les derniers kilomètres, je me disais "300, c'est une bonne distance et ça tient dans la journée. Pas la peine de tenter plus, le Paris-Brest-Paris, tu peux le laisser aux autres. "
Mais lorsque l'on se réveille le lendemain sans genou qui grince, sans dos qui tire, sans jambe lourde ou sans mal aux fesses... inéluctablement, l'idée d'aller tenter un 400 refait surface. 

J'attends les soirées d'hiver pour improviser un itinéraire et je vous tiendrai au courant ! Tro Bro Leon Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
http://tandem.jaouen.eu
Egareg
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 374
Age : 36
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mar 19 Juil - 15:30

Voici les liens Strava et RideWithGPS pour les curieux des chiffres : 
- Strava
- Ride With GPS

Le parcours réalisé : 
Tro Bro Leon 9952404
Le profil de l'étape : 
Tro Bro Leon Elevation_profile
Revenir en haut Aller en bas
http://tandem.jaouen.eu
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1248
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mar 19 Juil - 15:52

Bonjour à tous,
mais pourquoi l'as-tu fais dans ce sens ???? affraid
Dans l'autre sens tu avais l'océan à main droite...
En haut du Roc tu voyais Roscoff ...

Bref t'as plus qu'à refaire ! lol!

Bonne route à tous.


Ps : ton 400 je l'ai en stock et je peux t'assurer que c'est un super truc, sans sortir du Finistère.
Revenir en haut Aller en bas
Egareg
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 374
Age : 36
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mar 19 Juil - 16:21

J'avoue que je ne me suis pas posé la question du sens de rotation... 
Mais c'était pas mal : je connais mieux les routes vers l'Est et les parcourir au début dans la nui n'était pas difficile. 

J'aurais peut-être eu plus d'appréhensions et d'hésitation dans l'autre sens. 

Une chose est sûre : le même itinéraire pris dans l'autre sens sera complètement différent et j'aurais eu le vent dans le dos pour la montée des Monts d'Arrée. 

Ca m'intéresse ton idée de 400 dans le Finistère...  study
Revenir en haut Aller en bas
http://tandem.jaouen.eu
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4848
Age : 70
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mar 19 Juil - 18:54

Egareg a écrit:
J'avoue que je ne me suis pas posé la question du sens de rotation... 
Mais c'était pas mal : je connais mieux les routes vers l'Est et les parcourir au début dans la nui n'était pas difficile. 

J'aurais peut-être eu plus d'appréhensions et d'hésitation dans l'autre sens. 

Une chose est sûre : le même itinéraire pris dans l'autre sens sera complètement différent et j'aurais eu le vent dans le dos pour la montée des Monts d'Arrée. 

Ca m'intéresse ton idée de 400 dans le Finistère...  study
N'importe quel cycliste qui envisage de se tourner vers la longue distance - et donc rouler à n'importe quelle heure - ne devrait pas systématiquement partir à l'aube ! Essaie d'avoir le courage - eh oui Very Happy - de partir à 17 h par exemple, même pour un 300 km : et là tu découvres une nouvelle liberté, presque une aventure... Après, tu envisages plus facilement une distance supérieure qui impose presque obligatoirement de rouler la nuit (à mon avis il faut s'imposer cette découverte : après tu peux faire des choix, mais tu sais que tu en est capable... Personnellement je trouve que rouler la nuit c'est magique...
C'est beau la Bretagne, notamment pour moi suivre les bords de mer c'est très dépaysant : je n'y ai roulé qu'à l'occasion de deux Paris-Brest-Paris, où j'arrivais à Brest à la nuit tombée (alors rien à voir)... Je l'ai d'ailleurs dit : j'aime le PBP pour l'ambiance, l'internationale des cyclistes...mais pas pour le parcours relativement fade, comparé par exemple à celui du Douze Cents du MC, de le TriRhéna ou du 1 000 du Sud (ou de n'importe quel BRM du Sud-Est)... Je roulerai bien sur ton parcours s'il n'était pas situé si loin de chez moi Crying or Very sad
En tous cas bravo pour ta sortie, et bravo pour le compte-rendu et les photos 
P. S. : penses à remettre à neuf ton boîtier de pédalier... pendant que tu y est vérifie - ou fait vérifier - freins, câbles et gaines geek drunken et ne fais pas comme mon pote qui l'autre jour à crevé à VTT dans un coin inconnu et désert quelque part en France et qui s'est aperçu qu'il avait oublié sa pompe... (il fait pourtant du vélo depuis 40 ans). lol!
Revenir en haut Aller en bas
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1248
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mar 19 Juil - 20:15

Bonjour à tous,
Partir sur des routes connues surtout de nuit ne me semble pas idiot, c'est même prudent.
Partir avant l'aube me semble toujours un peu tôt et partir le soir ne me plait pas.
Bref tant qu'à choisir je choisi le jour, ce qui ne m'empêche pas de savoir et d'apprécier rouler la nuit.

Le sens de rotation... imaginons le tour de Corse, sur la route  coté mer ou coté pierraille ? je suppose que d'autres paysages "imposent" le sens de la randonnée.


Le 400 ...
Le Conquet
Clohars-carnoet
Guilligomarc'h
Roscoff
soit les 4 communes, la plus à l'ouest, puis au sud, ensuite à l'est et pour finir au nord, il faut affiner pour les km ça doit dépasser. Tu regardes et on en reparle?

J'ai le 600 en stock aussi...


La mer la nuit ... en bateau, une plongée de nuit seul sans éclairage ni personne, entre Ouessant et continent c'est quelque chose...
@sccber (et tous les autres bien sur) : Morlaix - Carantec - Roscoff puis toute la côte au plus prêt jusqu'à la pointe de Corsen (face à Ouessant)...

bonne route à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Egareg
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 374
Age : 36
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Mer 20 Juil - 8:05

Idem : j'avais le choix de l'horaire de départ, j'ai donc choisi de minimiser la durée de nuit et l'impact de ma balade sur l'organisation familiale.

Pour le paysage, avoir la mer à droite ou à gauche ne changeait pas grand chose : avec mon rythme de sénateur, j'ai eu le temps d'apprécier le paysage et j'ai fait suffisamment de pause pour prendre le temps de regarder. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
http://tandem.jaouen.eu
Barbidur
Bitumator !
Bitumator !
Barbidur

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 20/04/2015

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Ven 22 Juil - 18:58

Egareg a écrit:

Cette boucle fait partie de mon programme en vue de PBP 20xx : 

2019, tu ne sera jamais aussi jeune, il ne faut pas remettre à deux mains ce qu'on peut remettre à une seule et ça te laisse la chance d'en faire plus. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Barbidur
Bitumator !
Bitumator !
Barbidur

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 20/04/2015

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Ven 22 Juil - 19:11

sccber a écrit:
Egareg a écrit:
J'avoue que je ne me suis pas posé la question du sens de rotation... 
Mais c'était pas mal : je connais mieux les routes vers l'Est et les parcourir au début dans la nui n'était pas difficile. 

J'aurais peut-être eu plus d'appréhensions et d'hésitation dans l'autre sens. 

Une chose est sûre : le même itinéraire pris dans l'autre sens sera complètement différent et j'aurais eu le vent dans le dos pour la montée des Monts d'Arrée. 

Ca m'intéresse ton idée de 400 dans le Finistère...  study
 Je l'ai d'ailleurs dit : j'aime le PBP pour l'ambiance, l'internationale des cyclistes...mais pas pour le parcours relativement fade, comparé par exemple à celui du Douze Cents du MC, de le TriRhéna ou du 1 000 du Sud (ou de n'importe quel BRM du Sud-Est)... Je roulerai bien sur ton parcours s'il n'était pas situé si loin de chez moi Crying or Very sad

C'est vrai que la route entre Fougères et Carhaix n'est pas ce que la Bretagne a de mieux à offrir. Les Monts d'Arrée et les côtes sont plus intéressants.

En parlant de migration, j'ai été rouler en Lozère, Ardèche et Vaucluse (visiter le géant de Provence) les jours derniers.
Et visiter le musée du cycle à Pernes les Fontaines en honneur à l'enfant du pays Paul de Vivie.
Tro Bro Leon P7131710
Revenir en haut Aller en bas
Egareg
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 374
Age : 36
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Ven 22 Juil - 21:29

Je vise effectivement le PBP 2019, mais je préfère ne pas me mettre la pression. Si des contraintes extérieures l'imposent, je tenterai celui de 2023... Et ainsi de suite.

Si j'y prends goût, il est possible que je réitère l'expérience. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://tandem.jaouen.eu
cyclodelacote305
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
cyclodelacote305

Nombre de messages : 793
Age : 67
Localisation : Meurthe et Moselle (sud)
Date d'inscription : 16/12/2014

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Ven 22 Juil - 22:37

Bonsoir.
Dommage que nous soyons si éloignés ta façon d'aborder la longue distance correspond bien à mon idée et à ma pratique.
Revenir en haut Aller en bas
breizh22
Super randonneur
Super randonneur
breizh22

Nombre de messages : 457
Age : 56
Localisation : Côtes d'Armor (Bretagne)
Date d'inscription : 18/01/2015

Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10Ven 5 Aoû - 21:10

Que la Bretagne est belle, quand même ! 

Bravo pour cette belle balade et toutes ces belles photos.Very Happy

(En souvenir des quelques Km roulés ensemble sur le 200 de l'Hermitage. Top )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Tro Bro Leon Empty
MessageSujet: Re: Tro Bro Leon   Tro Bro Leon Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
Tro Bro Leon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» !!Léon Hoogendijk à Madagascar novembre 2010!!
» Vds divers bricoles
» Rod pod Fishcon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les formules longues distances :: Randonnées perso-
Sauter vers: