Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mer 18 Juil - 16:42

Sev a écrit:
Bravo Kim minh et merci pour ton CR. Pour ma part, je suis toujours en gestation. Je n'ai toujours pas atterri et suis bien incapable de poser des mots sur ce que nous avons vécu I love you
J'espère que tu vas pas mettre 9 mois  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
bruno91
La feignasse
La feignasse
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 53
Localisation : Palaiseau (91)
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mer 18 Juil - 18:15

Sev a écrit:
Bravo Kim minh et merci pour ton CR. Pour ma part, je suis toujours en gestation. Je n'ai toujours pas atterri et suis bien incapable de poser des mots sur ce que nous avons vécu I love you
On aurait bien aimé savoir mais ça à l'air mal barré affraid lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo91-saison2009.over-blog.com/
Paddy
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 993
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mer 18 Juil - 20:24

... a écrit:
Sev a écrit:
Bravo Kim minh et merci pour ton CR. Pour ma part, je suis toujours en gestation. Je n'ai toujours pas atterri et suis bien incapable de poser des mots sur ce que nous avons vécu I love you
Bonjour à tous,
Zetes pas sympa 
Les bonnes choses demandent du temps et comme c'est attendu faut pas décevoir...
Patience ...

Bonne route à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Popiette
Le choc des Bermudes
Le choc des Bermudes
avatar

Nombre de messages : 1696
Age : 31
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 21/05/2010

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mer 18 Juil - 22:41

Merci Kim pour ton compte-rendu.
A tous les autres, félicitations. J'ai pensé à vous lorsque vous avez affronté la forêt des Landes. Ouch, ca a du piquer les fesses.

@ bénévoles : C'est super de donner un autre vissage à la longue distance "associative". Je n'ai pu participer cette année (mutation). Bravo à vous toutes et tous.
@ Simon : il est excellent ce fichier de suivi. Simple, efficace et économique.
Je fais du trail, une bonne partie du montant des inscriptions est mangé par le système de pointage au fin fond de la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclo-club-montebourg-saint-germain-de-tournebut.com
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4965
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Jeu 19 Juil - 13:02

Bravo Kim Top Top

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/ En ligne
Roule toujours
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 851
Age : 66
Localisation : Rennes (Cesson-Sévigné)
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Jeu 19 Juil - 15:33

Sev a écrit:
Bravo Kim minh et merci pour ton CR. Pour ma part, je suis toujours en gestation. 

En gestation... Dis moi pas que c'est pas vrai ... bouncebouncebounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jex
Super randonneur
Super randonneur
avatar

Nombre de messages : 404
Age : 41
Localisation : Gard
Date d'inscription : 23/12/2015

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Jeu 19 Juil - 18:13

Bravo Kim  Top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vtt-gard.com
Portocéan
Yapaphoto
Yapaphoto
avatar

Nombre de messages : 3399
Age : 68
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Ven 20 Juil - 14:45

Jex a écrit:
Bravo Kim  Top


Idem...

Si le parcours était passé par Espelette... cela aurait mis encore plus de piment à ton CR.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kmkaplan
Petit plateau
Petit plateau
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Ven 20 Juil - 15:34

Very Happy 
Mais on y est passé, de nuit pour ma part, au kilomètre 783 d'après la feuille de route
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 71
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Sam 21 Juil - 19:50

Comme je viens de l'écrire dans un autre post (Diagonale Strasbourg-Brest), j'ai beaucoup apprécié la "Ronde d'Aliénor d'Aquitaine" (que je n'avais pu effectuer en 2014 pour cause de chasse à l'ours ... cathare).
J'ai lu avec plaisir le récit de Kim. Je compte en écrire un aussi, mais il faut que tout cela décante ... Alors bientôt ... (comme Sev, je suis en gestation et aussi occupé pour quelques jours par des tâches disons domestiques).
Un grand merci à nos amis des Randonneurs Autonomes Aquitains qui se sont investis totalement et n'ont pas été récompensés comme il se doit de leurs efforts en termes de participation. Mais en 2022, pourquoi pas ? (moi, pas sûr du tout ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
avatar

Nombre de messages : 6426
Age : 64
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Dim 22 Juil - 19:31

Des albums photos sont en ligne sur le site RAA  cheers
Extraits :
 Alain et sa copine Sev  Twisted Evil
 Didier le copain a sev   Kim 
 votre serviteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Dim 22 Juil - 19:49

papou a écrit:
Des albums photos sont en ligne sur le site RAA  cheers
Extraits :
 Alain et sa copine Sev  Twisted Evil
 Didier le copain a sev   Kim 
 votre serviteur
Merci  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel86
Petit plateau
Petit plateau


Nombre de messages : 57
Age : 63
Localisation : Quincay
Date d'inscription : 02/02/2016

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mar 24 Juil - 8:14

Je préviens de suite, une nouvelle fois, ça va être long !!!!!
Le 1200 kms de la Ronde Aliénor d’Aquitaine
   Départ : Il fait encore 29° à mon compteur  à 20h06, quand le départ nous est donné dans le troisième groupe. Nous savons que nous devrons progresser sur des pistes cyclables sur les 15 premiers kilomètres. Même si elles « tortillent » un peu avec de nombreux  changements de direction, elles sont plutôt en bon état. Ca roule assez vite sous la conduite d’un des membres des RAA qui ouvre la route. La première « bosse » de cette RAA arrive au km 14, avec la montée à 5% du pont d’Aquitaine  sur presque un km. Comme la  piste ne fait que la largeur d’un vélo, je  me laisser glisser en dernière position de manière à pouvoir faire une photo d’en haut. Ce sera ensuite la traversée de plusieurs villes Lormont, Carbon Blanc, Ambarès pour quitter cette grosse agglomération, mais vu l’heure cela ne pose pas de soucis.
   Alors que la nuit tombe, que notre groupe de 20 environ roule déjà pas mal au milieu des vignes de Pommerol, nous sommes dépassés par 2 vélos couchés dont Gervais alias « Papou ». Un complément de bidons est  fait au cimetière au  Km 70, et ça repart de plus belle. Nous franchissons les 100 kms en pile 4 heures. 25 km/h de moyenne,  le compteur étant souvent entre 25 et 30, ça va trop vite pour une distance pareille. 
    La longue bosse à la sortie de Périgueux au km 150, fait du dégât et éclaircie les rangs. A 03h18 nous validons  au contrôle N° 01 de Vaunac (24) au km 167 où nous arrivons en petit comité. La moyenne est encore de 23,80 Km/h. il va falloir se calmer.
    La nourriture proposée étant sommaire, je me rabats sur une boite de pâtes au thon et un riz au lait que j’avais avec moi. Un coca et un café et nous remettons en route à 04h00.
    Le lever du jour arrive vite. La route devient moins facile avec de belles « patates » dans le périgord noir ; Tourtoirac, Hautefort et son magnifique château, Badefois l’Ans, Villac, rien de simple et pas un super goudron. Ensuite c’est un peu plus plat.
    A 08h09, après une belle bosse genre 9/10% sur le dernier km, nous arrivons au Contrôle N° 02 de Chartier Ferrière (19) au  km 244 pour une pause de 40 minutes.  La moyenne est encore de 22,5. Un petit coup de fil à madame pour la rassurer, et je remets un peu de carburant dans la chaudière avec un « petit déjeuner Anglais », à savoir des haricots blancs accompagnés d’une tranche de viande grillée et d’un œuf cuit direct sur la plancha. Trop bon. 2 boissons à bulles et un riz au lait en plus feront l’affaire.
    Pour rejoindre la Dordogne,  nous empruntons une route qui ne rend pas, monte et descend, mais rien de bien méchant non plus. Le soleil commence à taper malgré qu’il ne soit que 09h00.
    A St Geniès au km 272, tous les véhicules sont à l’arrêt, la circulation est bloquée. Nous remontons la file, et arrivés au stop constatons que l’un des participants est au sol (j’apprendrais plus tard qu’il s’agit d’un Espagnol). Les actes techniques du médecin du Samu laissent augurer d’un état grave. Dans le même temps l’hélicoptère se pose à proximité pour le transport. Nous reprenons notre route vers le contrôle 03, ça ne parle pas beaucoup dans le groupe de 4.
     Les 20 derniers kms avant les Eyzies sont plats ou en légère descente et ils sont donc vite avalés.
     A 10h57, nous sommes au contrôle N° 03 des Eyzies de Taillac au km 295. Comme il s’agit d’un contrôle libre, avec Christian, nous décidons de ne pas nous arrêter, la validation se faisant par photo du panneau d’entrée de ville.
     Après  Campagne la bosse sur environ 2 bons kms fait bien mal aux jambes. Christian est en haut et m’attend. Je gère et suis rattrapé par Sev et Chéri accompagnés de quelques autres. On accroche le groupe sur quelques kms. Il est midi et nous décidons de manger à Soirac de Périgord. Petit tour au commerce local pour acheter 2 quiches et un riz au lait et nous nous installons à la terrasse du bar pour accompagner ça d’un coca et d’un café. Encore une bonne demi-heure d’arrêt, mais c’est bienvenu avec cette chaleur.
     Il reste 20 kms pour rejoindre le contrôle N°04 de Monpazier au km 335 où nous arrivons à 14h06 pour valider sous les magnifiques halles classées monuments historiques. La place carrée sur laquelle elles sont situées est de toute beauté aussi. Notre arrêt sera assez bref, environ 15 minutes avant de reprendre la route.
     La chaleur est étouffante, le soleil tape dur et je ne sais pas si c’est à cause de lui ou des quiches, mais je me sens assez moyen, barbouillé, et j’ai envie de faire un petit arrêt sommeil. Avec Christian nous recherchons un endroit calme pour pouvoir dormir mais ne trouvons rien.
    A Gaugeac constatons que bien en retrait de la route il y a un camping 4 étoiles. Nous tentons le coup, et la propriétaire nous accorde bien volontiers le droit de nous allonger sur un emplacement ombragé et bien herbeux. Mal nous en a pris, car c’est sans compter sur le chant incessant des  grillons. Mais comment font les campeurs toute la journée ??. Au bout de 15 minutes, nous sommes de nouveau sur nos vélos.
    A Corconat après Monflanquin, nous repérons l‘église grande ouverte en retrait de la route. Ni une ni deux, les vélos près de nous, et après avoir refermés les portes, nous voilà installés au frais, chacun sur trois bancs en guise de lit pour une sieste de 30 minutes, l’inconfort du couchage ne permettant pas plus. Nous faisons le plein des bidons au cimetière qui jouxte et nous voilà de nouveau en route sous un soleil de plomb. Mon compteur indique 36°. Au hasard de notre progression nous  verrons plusieurs collègues allongés sur le bord de la route à l’ombre des arbres.
    Nous traversons Villeneuve sur Lot au km 372, sans trop de difficultés. Par contre j’imagine que tous les participants se souviendront de la côte de Pujols. En plus du pourcentage élevé, celle-ci n’en finit pas. Avec la chaleur, la fatigue et mes piètres qualités de grimpeur, je l’ai trouvé bien longue. Elle nous a permis de dépasser et saluer « Bob » Robert notre ami anglais « un peu à la ramasse" lui aussi, avec qui nous étions sur le 1000 de Ménigoute.
    La suite par Prayssas, Port st Marie, Lavardac est moins difficile et à 21h27, nous validons au contrôle N° 05 de Nérac au km 430.
    Un bon repas complet et nous décidons de dormir 1 heure au gymnase. Bon, autant dire qu’avec le monde, le bruit ambiant ce ne sera pas une heure de sommeil, mais plutôt de somnolence. Pas de quoi récupérer.
    A 23h15 nous repartons, et bien  entendu c’est par une belle bosse de presqu’un km à froid. Je n’ai pas vraiment souvenir de ces 70 kms, si ce n’est que l’on était en prise tout le temps, que n’allions pas bien vite et qu’entre Barbotant les Thermes et Estang il fallait être vigilant pour ne pas chuter à cause de l’épaisse couche de gravillons répandue. Les goudronneurs locaux avaient  dû avoir un bon prix sur ce matériau !!!!!
    Nous finissons par valider au contrôle N° 06 à Le Houga (32) au  km 500 à 03h38. Nous y retrouvons notre sac de « dépose », ce qui après une bonne douche, nous permet de changer de cuissard et  maillot par du propre et sec. Avec un repas chaud, Quel bonheur.
Je ne sais plus combien de temps nous sommes restés sur place, peut être une petite heure,  nous prenons la direction du contrôle suivant en compagnie de Michel, un cyclo rôdé aux longs périples comme Paris Brest Paris ou Londres Edimbourg Londres. La route est assez facile. Ca roule tellement bien qu’à un moment j’ai du mal à suivre et laisse filer mes collègues. Ca faisait un bon moment que j’avais quelques soucis d’indexation, et au km 525, au moment d’un changement de vitesse, Clac, je pédale dans le vide, chaîne cassée. Il fait encore nuit et à la lueur de la frontale, contre un mur de pavillon, je n’ai plus qu’à changer l’attache rapide qui s’est ouverte. Pas de panique, j’ai déjà subi ça et j’en ai 3 avec moi.
    Un groupe de 10 passe et je m’y accroche pour rejoindre Christian qui ne me voyant plus derrière m’attendait plus loin après un coup de fil. Nous finirons la route à 8 dont 2 Espagnols et un Irlandais qui semble à la peine. A 08h35, nous validons au contrôle N° 07 de Soumoulou (64) au km 568.
    Sev et Chéri arrivent derrière nous. Ce souci de dérailleur me perturbe. Je mange vite, je néglige la Garbure que toute le mondes semble apprécier,  et me contente de quelques morceaux de pains avec du pâté local, le tout arrosé de ma boisson à bulles préférée.
    Le profil s’est bien aplani et nous sommes rapidement à Nay au km 583, ou je fais régler mon dérailleur par le vélociste local. Ca passe beaucoup mieux et me voilà rassuré. Bilan une petite demi-heure, mais tant pis.
    Nous faisons un petit détour par le contrôle de Asson pour y déposer le plus de matériel possible, puis nous prenons la direction du Soulor.
Nous arrivons dans le parc national des Pyrénées par la vallée de l’Ouzoum.  De Asson à Ferrières c’est vallonné, mais dès la sortie de Ferrières, la route se cabre sur un kilomètre à 9% de moyenne, un panneau se chargeant de nous rappeler le pourcentage tous les kms. Suit un petit répit de 2 kms environ à a 6%, puis 3 autres a environ 8% de moyenne avec des passages supérieurs, qui me font bien mal aux jambes. Une fois encore je dois gérer mes difficultés à « m’élever », puisqu’à suivre il y a environ 4 kms à 8,5 %. Je dois mettre pieds à terre plusieurs fois et je pousse même le vélo le temps de retrouver mon souffle. Ceux qui s’escriment à rester sur leur machine sont à la même vitesse que moi, soit environ 5 Km/h alors qu’à pieds je suis à 4,8. !!!!!. Presque en haut nous avons la compagnie de vaches qui déambulent sur la route à leur guise. J’adore. Les 2 derniers kms à 7% sont peu moins durs.
   A 14h07, je fais la photo du vélo devant le panneau du sommet du col pour valider le contrôle N° 08 du Soulor au Km 617. Christian est là depuis 10 minutes. Nous ne nous attardons pas et faisons la descente au plus vite pour rejoindre Asson lieu du contrôle N° 09 au  km 646. Il est 15h20.  Nous récupérons nos sacoches et prenons un repas avant de continuer.
   Nous sommes mardi, et avec en gros 1h30 de sommeil depuis le départ le dimanche soir, la fatigue commence à se faire sentir. La route en direction de Louvie-Juzon présente un bon dénivelé peu visible à l’œil, mais on a l’impression de rouler freins serrés. A Bruges au km 651, nous décidons de dormir environ 02 heures dans le cimetière, endroit calme par nature où nous pouvons trouver de l’eau. Je gonfle le matelas et m’allonge entre 2 tombes bien à l’abri de la vue. Nous dormons environ 1 heure, réveillés par le portail ouvert par des gens qui viennent sur la tombe de leur défunt. L’idée du cimetière est super, mais la nuit seulement. 
    La route ne rend pas, mais à partir du km 663, elle devient plate ou en légère descente durant environ 25/30 kms. Autant dire que nous ne profitons pour enrouler un peu. Un petit arrêt à Goès nous permet d’informer les épouses de notre progression et d’apprendre que la France est qualifiée pour la finale de la coupe du monde. Nous sommes bien en terre de rugby, dans aucun des villages traversés nous n’avons vu de drapeau, entendu de supporters ou autres klaxons. Un autre monde !!!!!
    C’est à 23h00 que nous validons au contrôle N° 10 de Sauveterre de Béarn au km 725,5.  Christian mange un casse-croute et moi un repas chaud avec la boisson à bulles obligatoire. Je somnole un peu sur la table, alors que Christian se repose sur une chaise dehors, vu la chaleur.
    Un local nous informe que le profil en direction de Hendaye ne va pas être simple. C’est rapidement confirmé. Entre Sauveterre km 725 et Hasparren km 767,  par la D14, ce ne sont que des montées  de 2 kms avec un pourcentage sympa suivies de descentes du même genre et ce sans jamais voir un village. Autant dire que nous trouvons le temps long. Cambo, Espelette, St Pée sur Nivelle nous font retrouver la civilisation.
    A St Pée sur Nivelle le tracé est commun sur plusieurs kms et nous sommes surpris de voir plusieurs groupes revenant de Hendaye qui remontent à contre sens. A l’endroit où nous sommes ils repartent sur Sauveterre. Espérons qu’ils s’en soient rapidement rendu compte.
   A  07h32, nous validons au contrôle N° 11 de Hendaye au km 817,5. Pour nous, et la plupart des cyclos avec qui nous en avons parlé, ce sera le pire accueil de la RAA. A part croissants, pains au chocolat et « café normal » il n’y a rien. Surtout  « pas de grand café »selon le préposé. L’arrêt sera de courte durée. Même de l’eau frémissante pour faire un thé ce n’est  pas possible. !!!
    Nous repartons par la corniche de laquelle nous faisons quelques photos. Ensuite se sera un peu « chaud » niveau circulation (c’est l’heure de l’embauche) sur la route de la corniche qui permet de rejoindre Saint Jean de Luz. Dommage la vue était superbe. Quelques photos du port et nous rentrons de nouveau dans les terres pour rejoindre une nouvelle fois St Pée Sur Nivelle, puis Ustaritz. 
   Grand merci au tour de France de passer dans ce coin à la fin du mois, cela nous permet de circuler sur des routes refaites à neuf avec un beau bitume bien lisse.
   Nous validons le contrôle N° 12 de Saint Pierre d’Irube au km 868,5 à 10h54. Cette  fois je profite d’un repas complet de grande qualité pour un prix assez modique. C’est aussi  l’endroit où nous trouvons notre second sac « de dépose » et après une nouvelle douche, nouveau changement de cuissard et maillot. 
    Un peu après 12h30 nous reprenons la route avec un passage dans Bayonne en longeant l’Adour par la piste cyclable. La sortie de la ville et les 14 kms suivants par la D810 sont un peu stressant, vu la circulation importante sur cet axe. Heureusement à Labenne nous virons sur la gauche, direction Capbreton, Hossegor, Seignosse, (les touristes sont déjà là) la plupart du temps par une belle piste cyclable en forêt. Le vent Nord défavorable ne suffit pas à nous faire oublier cette chaleur étouffante. Mon compteur affiche 33°. La progression est difficile et on ne voit pas le bout de ces grandes lignes droites.
    Nous validons le contrôle N° 13 de Mimizan km 964,5 à 18h14. Christian valide avec moi, puis nous nous séparons pour la restauration. Il m’annonce ensuite qu’il vient de d’abandonner. Je suis surpris, il semble énervé, et je n’insiste pas. Ce genre d’épreuve,  le manque de sommeil, la manière différente de gérer créent pas mal de tension nerveuse et je ne veux pas en rajouter, surtout avec tout ce que nous avons traversé de bien ensemble cette année. C’est dommage.
   J’avais prévu de dormir une bonne heure sur place avant la nuit, mais cette mauvaise nouvelle me booste et je me lance seul direction le prochain contrôle. Je ne sens pas les pédales.
    La route n’est pas particulièrement agréable avec ses longues lignes droites dans les sapins. A la sortie de Ychoux km 992, j’ai du mal à passer mes vitesses. J’ai le temps, je mets le vélo à l’envers et constate que le câble qui passe dans le tube est englué du sucre des bidons et ne peut plus coulisser librement. Je démonte, le nettoie, un peu d’huile et c’est reparti de plus belle.
    A 21h41, je valide le contrôle N° 14  de Muret au km 1010  par le tampon du restaurateur qui a la gentillesse de le laisser sur une table à disposition des participants. Sympa.
   J’enfile la tenue de nuit et en route pour l’étape suivante dans 53 kms.
   A part Biganos qu’il faut traverser en partie par sa zone commerciale, la quasi-totalité se fera sur des pistes cyclables, de très bonne qualité, le feu rouge de ceux devant devenant un objectif a atteindre.
    A  à 00h53 j’arrive au contrôle N° 15 d’Andernos les Bains au km 1063,5. Comme j’ai bien roulé, j’ai récupéré du temps sur les délais et je décide de dormir sur place car les yeux piquent un peu.
Sev et Chéri s’apprêtent à repartir. Nous échangeons quelques mots le temps d’avaler une soupe chaude. Après 01h30 de bon sommeil, je recharge les batteries avec une nouvelle soupe, un gros taboulet et une salade de fruits. A 03h00 je suis sur le vélo. C’est de nouveau de la piste cyclable sur 17 kms jusqu’à Le Porge au km 1080.
A un moment, je vois un gilet fluo s’agiter dans mon phare sur le bord de la route. Je m’arrête, c’est un Allemand qui s’est endormi sur son vélo, qui a foncé et s’est couché dans le talus. Sans lumière il est à la recherche de ses bidons. Je l’aide aussi à remettre sa chaine, et comme il me fait comprendre que « no problème » je reprends la route
   A 04h45, je valide le contrôle N° 16 de Lacanau Océan km 1101,5 par une photo de mon vélo devant la pancarte et je double la mise par une photo du vélo devant la porte du Casino un peu plus loin.
   J’attaque la remontée le long de l’océan par une route qui est fermée à la circulation. C’est super agréable de voir le jour se lever alors que l’on est seul. Mais une nouvelle fois les kms seront bien longs avec ces lignes droites interminables en forêt.
   J’arrive à 07h31 au contrôle N° 17 de Lesparre Médoc au km 1151,5. Un bon repas complet et à 08h00, c’est reparti au moment où se présente Kim et son vélo couché.
   Il me reste 06h00 pour faire 65 kms. Ca va le faire. Je savoure ce retour sur Saint Médard par la route des grands Châteaux. On traverse Pauillac, Margaux, Château Margaux, c’est « l’autoroute des grand crus » et je fais quelques photos.
    Ca tortille un peu pour arriver à St Médard et c’est à ce moment que je suis rejoint par Kim. Nous décidons d’arriver ensemble à la salle. A 11h30 pile, nous validons près de Simon le contrôle N° 18 de Saint Médard en Jalles après 1217 kms en 87h24.
    Bernard qui a abandonné au km 500 est là pour m’accueillir et immortaliser mon arrivée comme promis. Encore un grand merci à lui. Quelle émotion en le voyant, je craque et chiale comme un gamin de 10 ans. Mélange de sentiments en fait, la tension nerveuse, la difficulté de l’épreuve, de par sa longueur et la chaleur constante durant ces 4 jours, la joie de l’avoir fait, moi qui validais mon premier BRM 200 en mars 2016 chez Yvan.
  Je ne voudrais pas terminer sans adresser mes chaleureux remerciements et félicitations  à « toute l’équipe des RAA »  non seulement pour leur accueil et disponibilité dès le samedi, mais aussi pour la qualité de cette épreuve et les mois de travail préparatoires qu’elle a dû nécessiter. Comme l’a dit LMVV ( Jean-Claude C.) dans un post, dommage que tout cela ne soit pas récompensé par un plus grand nombre de participants. Je leur souhaite pour la prochaine édition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mar 24 Juil - 11:16

Merci de nous avoir fait vivre ta RAA, je regrette sincèrement de n'avoir pu participer, je n'aurai jamais pensé dormir dans une église ou un cimetière, bonne idée l'église par ces chaleurs et bravo  cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
Ironted
Grand plateau
Grand plateau
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 47
Localisation : CHAMBORD
Date d'inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mar 24 Juil - 13:12

Merci Michel, le briseur de chaines Smile 

Captivant de te lire. un grand bravo. Si peu de sommeil c'est bluffant même si on est dedans ! FELICITATIONS

A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ccrv41-st-laurent-nouan.over-blog.com/
jeje87
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 521
Age : 44
Localisation : limoges
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mar 24 Juil - 13:20

Bravo Michel pour cette belle RAA et ce beau  récit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4965
Age : 45
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mar 24 Juil - 18:21

Bravo Michel ! Que de chemins parcourus depuis 2016...

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/ En ligne
bubu14
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 488
Age : 62
Localisation : Blangy le Chateau 14130
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mar 24 Juil - 21:26

Bravo pour ce beau défi relevé avec succès! Top 
       CR remarquablement détaillé! Mais comment faites-vous pour retenir tous ces détails? J'en suis toujours incapable. Pédaler doit sérieusement m'embrumer les neurones! No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 71
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mer 25 Juil - 16:25

Michel86 nous a habitués à de beaux récits très détaillés et fort bien écrits. Celui de la RAA ne déroge pas à l'habitude.
Bravo, Michel86, pour le C.R. mais aussi bien sûr pour la réussite dans ce très beau brevet fort bien organisé par nos amis bordelais. Dommage que ton ami Christian n'ait pas pu t'accompagner jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bruno91
La feignasse
La feignasse
avatar

Nombre de messages : 1305
Age : 53
Localisation : Palaiseau (91)
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Mer 25 Juil - 18:40

lmvv a écrit:
Michel86 nous a habitués à de beaux récits très détaillés et fort bien écrits.
On n'attend plus que le tien et celui de Sev
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo91-saison2009.over-blog.com/
Christ-kl
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 64
Localisation : Sud Touraine
Date d'inscription : 02/12/2015

MessageSujet: Libre pensée !   Jeu 26 Juil - 11:59

La narration n'est pas le miroir du vécu sur l'asphalte…
Celles et ceux, qui nous ont côtoyé, partagé à des moments différents sur ses 950km, relateront l'authenticité du récit et seront faire la part entre : Réalité et Roman…
Libre pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Royalgala
Petit plateau
Petit plateau
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 58
Localisation : Toulouse (31)
Date d'inscription : 31/08/2010

MessageSujet: CR RAA   Sam 28 Juil - 19:59

Bonjour,
Ci-après, mon CR et un lien vers des photos.

La Ronde Aliénor d’Aquitaine
 
Départ de St Simon, en famille et en vélo, direction Matabiau, mon train est à 14h19. Nous arrivons tranquillement, je connais le parcours par cœur, je le fais tous les jours ou presque. C’est jour de grève à la SNCF, j’ai de la chance, mon train est maintenu, il n’a que 10mn de retard. Arrivée à 16h30 à la gare St Jean ou mon copain Fred me récupère, nous prenons la route de St Médard en Jalles. Arrivé à la salle Ariane, on discute avec quelques connaissances, puis c’est le contrôle des vélos (éclairage et gilets jaunes). Le départ est prévu à 20h, il faut penser à se restaurer avant de partir, ce sera fait dans une pizzeria voisine, pizza végé+pizza Nutella. C’est l’estomac bien calé que l’on se présente sur la ligne de départ. Les organisateurs lâche les cyclos par groupe de 20, nous ferons parti de 4ème ou 5ème groupe avec un départ à 20h09, c’est ce qui est noté sur notre carnet de route. Démarrage tranquille sur les pistes cyclables pour contourner l’agglomération Bordelaise, on rattrape tout de même plusieurs paquets. La première difficulté se présente, le pont d’Aquitaine, c’est 500m à 5%, ensuite, nous retrouvons la route, direction Libourne. La température est encore chaude, nous nous arrêterons au km 70 pour refaire le plein des bidons, il reste 100km pour atteindre le premier contrôle à Vaunac (Km 167). Nous avons formé un groupe, le parcours est roulant, l’allure est soutenue, la nuit est tombée mais la lune est absente, il fait nuit noire, les lampes sont allumées, il y a même un feu d’artifice pour nous saluer. Nous remontons l’Isle jusqu’à Périgueux, ensuite, le parcours est plus vallonné. A Vaunac, nous changeons de direction, maintenant, c’est sud-est, nous traversons la Dordogne, on flirte avec la Corrèze. A cette période de l’année, la nuit est courte et c’est après le lever du jour que l’on atteint le deuxième contrôle, celui  de Chartrier-Ferrière, il est situé en haut d’une belle bosse. Nous faisons une bonne pause, nous repartons à 5 avec un couple d’Espagnol qui n’amuse pas le terrain, on passera une bonne partie de la journée avec eux. Nouveaux changement de direction, sud-ouest maintenant, nous regagnons la Dordogne. Le prochain contrôle est proche, celui-ci est libre, il faudra trouver un commerce pour pointer le carnet de route. Aux Ezies de Tayac, nous trouvons une boulangerie, en plus de pointer, nous rechargeons « la chaudière ». La température monte doucement mais surement, le temps est magnifique, nous longeons la Vézère sur quelques kilomètres. C’est ensuite la Dordogne que nous traversons, le parcours est maintenant bien vallonné, le Périgord est magnifique sous le soleil. Monpazier est en vue, c’est le prochain contrôle, celui-ci est installé sous la halle en plein centre du village. Je pointe le BPF à l’office du tourisme, ensuite, nous prenons un bon repas, tranquillement installé sous la halle, merci aux nombreux bénévoles. La température est bien montée, elle dépasse maintenant les 30 degrés, nous repartons à 5, toujours direction sud-ouest, nous quittons rapidement la Dordogne pour le Lot et Garonne, le toboggan continu. Nous traversons le Lot à Villeneuve sur Lot, le ravitaillement en liquide devient difficile, nous traversons peu de village et les cimetières sont rares ou difficile à trouver, on commence à se déshydrater. A Prayssas, il nous faut absolument trouver de l’eau, ce sera fait dans un bar, le premier depuis de nombreux kilomètres, avec Fred, on refait le plein, le groupe se sépare, nous repartirons à deux. Il fait maintenant très chaud, 35°C, nous traversons la Garonne à Port Ste Marie, le prochain contrôle est à Nérac, il sera le bienvenue, on ne s’arrête pas longtemps, juste le temps de « descendre » 1,5 litres d’eau fraiche. La reprise est difficile, il y a une belle bosse à la sortie de la ville, une route bien droite à 10%. La suite du parcours est bien vallonné, avec la chaleur suffocante, la vitesse chute un peu, nous entrons maintenant dans le Gers qui n’a pas la même réputation que les Landes côté relief, ça n’arrête pas de monter et de descendre. Le dernier contrôle du jour est en vue, au Houga, nous retrouvons notre couple d’Espagnol, ils sont en train de se ravitailler, ils ont prévu de s’arrêter à Soumoulou, il leur reste encore 80km à parcourir, chapeau bas. Pour nous, l’arrêt est proche puisque nous nous arrêtons chez les parents de Fred qui habite à la sortie du Houga, nous avons fait 504Km en un peu plus de 19h de vélo. Nous descendons de vélo avant 20h, nous avons prévu de repartir à 6h, ce qui nous permet de faire une bonne pause, après plus de 500km, c’est mérité. Merci aux parents de Fred pour l’hospitalité, le gite et le couvert, cet arrêt nous a permis de bien recharger les batteries. Il est presque 6h lorsque nous repartons, il fait jour, la température est agréable et le temps est couvert, c’est plutôt une bonne nouvelle, il ne fera pas trop chaud dans le Soulor. Rapidement nous retrouvons des vélos, ils ont du s’arrêter dans les environs. Le relief est moins marqué ce matin, nous sommes sur de toutes petites routes du Gers puis rapidement des Pyrénées Atlantiques, nous prenons plein sud, nous allons bientôt « buter » sur les Pyrénées. Après l’Adour, c’est le gave de Pau que nous traversons, le contrôle de Soumoulou est atteint rapidement, on ne s’attarde pas car le contrôle suivant est proche, à Asson. Le Soulor va se faire en aller-retour à partir de là, la route de l’Aubisque étant fermée suite aux récentes intempéries. De ce fait, on peut se décharger des sacoches et faire la montée avec moins de poids. Nous croisons ceux qui sont sur le retour, je connais la route, je suis passé là , il y a 15 jours lors de Luchon-Bayonne. La route monte tranquillement jusqu’à Ferrières, partir de là, ça se complique avec 1 kilomètre à 9%, ensuite le pourcentage oscille entre 7 et 8,5% jusqu’au sommet. Fred est devant, ce qui n’est pas habituel, c’est le résultat de mon entrainement tronqué, à 4km du sommet, je fais une courte pause, juste le temps de photographier les vautours qui me guettent, ce ne sera pas pour cette fois. Au sommet, c’est contrôle « photo », on discute 5mn avec des Bretons et l’on fait demi-tour, direction Asson. Nous avons mis 3h10mn pour faire l’aller-retour, il est temps de se restaurer, la journée n’est pas terminée. Il y a quelques belles bosses, dont une, juste avant Louvie-Juzon que je n’avais pas oublié. La suite du parcours est vallonné, jusqu’à Sauveterre de Béarn, nous longeons plus au moins le gave d’Oloron. Le temps s’est dégagé mais il fait moins chaud qu’hier. Je pointe le BPF de Sauveterre, nous quittons le Béarn pour le Pays Basque. La fin de l’étape est proche puisque l’on a réservé un hôtel à St Palais, nous arrivons tôt (vers 18h), on aurai pu allonger l’étape qui fait tout de même 240Km. C’est jour de match, ce soir, c’est la demi-finale de coupe du monde entre la France et la Belgique, nous dinons avant le début du match, nous regardons tranquillement la première mi-temps, 0-0 à la pause, on se couche, sans conviction, Fred suit la seconde mi-temps sur le smartphone. 1-0 pour la France, on peut dormir tranquille, la nuit va être courte, le réveil va sonner à 4h, l’étape est longue, il faut partir tôt, même si dans le final il n’y aura pas de relief. A 4h36 je démarre le GPS, il fait nuit, de ce fait, on ne voit pas les bosses qui sont nombreuses dans la région, c’est « collineux » le Pays-Basque. La température est agréable, le vent modéré mais défavorable, nous avons 140km avant de trouver la platitude landaise. Nous passons par Hasparren, Cambo les bains puis St Pée sur Nivelle, nous retrouvons de nouveau quelques cyclistes sur le parcours. Je connais cette route nous y étions avec le TOAC lors de la « Montagnarde 2018 », nous passons devant l’hôtel à Ascain avant de rejoindre Urugne puis Hendaye, dernier contrôle avant de remonter plein nord. Le petit-dej ne semble pas terrible, on verra plus loin, on repart par la corniche, cette route est magnifique, surtout sous le soleil comme ce matin, j’en profite pour faire quelques photos. A Socoa, on fait un arrêt boulangeries plus café. Il y a de la circulation à St Jean de Luz, heureusement qu’il y a une piste cyclable le long de la Nivelle, nous repassons par Ascain puis St Pée sur Nivelle. La route entre St Pée et Ustaritz est magnifique mais c’est au prix d’une belle grimpette, la vue sur la Rhune est magnifique mais si elle se cache derrière quelques nuages. Le vent, venant du nord-ouest est défavorable, ce sera le cas toute la journée. Le dernier contrôle Basque est situé à St Pierre d’Irube, nous y faisons une pause repas réparatrice, on y retrouve Marc, ex-vécébéciste qui est manque d’argent, Fred lui prête 20€. Nous rejoignons Bayonne avant de traverser l’Adour, la route est barrée, je connais le coin pour y être passé en mai donc pas de soucis, il est midi, il y a beaucoup de monde, cette partie de parcours est très désagréable, vivement les pistes cyclables Landaises. A Labenne, nous quittons la N10 et son trafic intense, la suite est plus agréable, après Hossegor, nous prenons la piste cyclable (Vélodyssée), nous faisons un arrêt photo à Vieux-Boucau pour Guy, il y a du monde sur la piste, il faut être prudent. La température monte, il fait chaud lorsque nous arrivons à Mimizan pour un nouveau pointage, on se ravitaille surtout en eau (1,5 litre d’eau fraiche). Nous alternons entre piste cyclable et route tranquille, le relief devient désespérément plat et les longues lignes droites s’ajoutent à la monotonie du parcours. Au Muret, un nouveau contrôle libre, c’est-à-dire en dehors de l’organisation, il n’y a qu’un bar, nous y pointons et avalons des boissons fraiches. A l’approche du bassin d’Arcachon, on retrouve de la circulation, heureusement, nous circulons exclusivement sur piste cyclable, la fin de l’étape est en vue. L’arrêt est prévu à Andernos les bains, nous n’avons rien réservé, on va improviser ou utiliser ce que propose l’organisation.  Il est environ 19h30 lorsque nous pointons, nous avons fait 330Km, il ne reste plus qu’une courte étape de 150Km. Fred a des envies d’huitres, après la douche, on cherche un moyen pour se rendre en ville, on est un peu à l’écart d’Andernos. Une gentille bénévole nous propose de nous véhiculer jusqu’au port ostréicole, un grand merci à elle. C’est avec gourmandise que l’on dine chez Eliette, sur le port ostréicole d’Andernos les bains, je fais quelques photos du bassin d’Arcachon et du port. De retour au gymnase, cette parenthèse extra-RAA nous a fait du bien, il s’agit maintenant d’essayer de dormir sur les tapis du gymnase. Ce n’est pas gagné, le lieu est bruyant, il y a des ronfleurs, bref, on n’arrive pas à dormir. A 1h du matin, on se décide avec Fred, quitte à ne pas dormir, autant être sur le vélo, on repart. On reprend la piste cyclable, on est tout de suite en pleine forêt, en pleine nuit, c’est un peu stressant. Sur une portion de route, on croise un automobiliste qui nous insulte et nous dit de prendre la piste, c’est le seul endroit ou il n’y en a pas, tous les imbéciles ne sont pas couchés. Après 40Km, on arrive à Lacanau-océan, c’est un pointage libre, à cette heure très matinale (3h environ) même le casino est fermé, on fait un selfie pour valider notre passage. Nous continuons sur la piste pendant encore 30km, toujours personne en vue, juste quelques animaux, lièvres, renards et sanglier. Retour sur la route après avoir contourner le lac d’Hourtin-Carcans, il fait toujours nuit, la température est en chute libre, on flirte avec les 10 degrés. A Lesparre-Médoc, nous arrivons au dernier contrôle de la ronde, c’est bon pour le moral. L’accueil est chaleureux, on prend un petit déjeuner histoire de se réchauffer un peu. Nous entrons maintenant dans la phase terminale de cette sortie, le jour se lève sur le Médoc, nous sommes au milieu des vignes parmi les châteaux. On fait un petit arrêt à Pauillac pour pointer le BPF et manger quelques viennoiseries. Je connais le coin, j’avais accompagnée Annick lorsqu’elle avait couru le Marathon du Médoc. Il ne reste plus qu’une quarantaine de kilomètres, une formalité, Fred est devant comme la plupart du temps sur cette ronde, il m’attend régulièrement. On continu notre voyage au milieu des vignes en passant par Margaux, on se rapproche ensuite de l’agglomération Bordelaise, les derniers kilomètres se font à vive allure, la pression se relâche,  la proximité de l’arrivée nous motive. Il est un peu plus de 8h du matin lorsque l’on en termine avec cette Ronde Aliénor d ‘Aquitaine. Nous sommes heureux d’avoir réussi cette épreuve, il y avait 181 partants, il y à 59 abandons soit 33% ce qui est beaucoup. On regrette que Guy ne nous ait pas accompagné dans cette aventure, c’est dommage, il ne sentait pas prêt, mais comte tenu de mon niveau, il aurait pu suivre sans problème. Merci à Fred pour m’avoir accompagné sur cette ronde et de m’avoir souvent emmené sur ce brevet.
Il est temps de prendre une douche et de se restaurer, mais aussi de discuter avec les participants qui se trouvent là. Merci à tous les bénévoles pour cette belle organisation au parcours exigeant.
 
Thierry
 
Les traces GPS (Strava)
 
 
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toac-cyclo.com/
Sev
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 728
Age : 44
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Ven 3 Aoû - 9:44

Le voici enfin !!

Asseyez-vous confortablement, prenez une bonne bière, 1200 bornes vécus aussi intensément, ça ne se résume pas comme ça !!!

CR SEV 1200 BORDEAUX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 71
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Ven 3 Aoû - 10:46

Que dire de plus ? Chapeau Madame. Pour la rando et aussi pour le récit chargé d'émotion. Tu vas finir par me faire pleurer une nouvelle fois.
L'accouchement (du récit ... ) fut long et difficile, mais cela valait le coup d'attendre ...
Il va falloir que je m'y attelle à mon tour. Je n'ai plus le choix.
Merci ma Sev et bonne Semaine Fédérale en compagnie de ton "Chéri". Vous allez y retrouver plein d'amis. Ah les veinards !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dingovelo
Super randonneur
Super randonneur
avatar

Nombre de messages : 442
Age : 50
Localisation : SOIGNIES BELGIQUE
Date d'inscription : 02/02/2011

MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   Ven 3 Aoû - 12:55

Encore un très beau récit en plein d’émotions et de partage que seul une communauté de cyclistes de longue distance peuvent comprendre .
Avec des doutes , de la souffrance , des rires et des pleurs  , que cela est beau .
Chapeau Madame Séverine.

Çà serait avec un grand plaisir de partager une bonne bière avec vous.  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018
Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» BRM 1200 : Ronde Aliénor d'Aquitaine en Juillet 2018
» BRM 1200 Alienor d'Aquitaine
» 6-10 juil2014-BRM 1200km Ronde Aliénor d'Aquitaine
» [BRM 1200km] Ronde Aliénor d'Aquitaine
» Ronde Aliénor d'Aquitaine 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les Brevets Randonneurs Mondiaux :: 1200 km et plus-
Sauter vers: