Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
erwin68
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 17
Localisation : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?   Dim 28 Mai - 17:02

Bonjour à tous,

p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }
Départ à 4h45, il fait bon et je roule à une allure modeste pour m'économiser, ce sera 20 km/h pause comprise jusqu'au kilomètre 200.
Direction le sud de l'Alsace pour rejoindre le canal du Rhône au Rhin. Les villages du Sundgau sont toujours aussi beaux avec leurs vieilles fermes, les maisons à colombages et le paysage très valloné. Assez rapidement, arrivée à Montbélliard par la piste cyclable le long du canal, c'est l'euro vélo 6 et on y croise quelques cyclistes au long cours avec des vélos très chargés. Les pêcheurs sont de sortie également, je suis impressionné par leur équipement, plusieurs ont une camionnette pour transporter tout leur matériel.
Depuis Montbélliard jusqu'à Baume les Dames, l'itinéraire longe plus ou moins le Doubs, c'est de la piste cyclable en site propre presque tout le temps, nettement moins monotone que le long d'un canal puisque le Doubs fait de nombreux méandres et passe au pied de belles falaises calcaires. Petite pause à l'Isle-sur-le-Doubs, croissant café, 10 minutes et c'est reparti.


A Baume les Dames l'ambiance change, on quitte la vallée du Doubs pour traverser un plateau légèrement valloné et rejoindre les premiers contreforts des Vosges. Ce sont de toutes petites routes, peu fréquentées, des petits villages ou hameaux, l'impression d'être loin de tout, différent des gros bourgs que l'on trouve en Alsace. Petite pause bière à Lure, puis c'est parti vers Servance et le col des Croix. La montagne commence, très belle montée dans la vallée de l'Ognon. A Servance, un peu moins de 200 km depuis ce matin, le vélo fait des embardés, crevaison du pneu avant, une déchirure de deux centimètres sur la bande de roulement me fait craindre de devoir abandonner. Réparation de fortune, j'intercalle l'emballage assez épais du paquet de fruits secs entre la déchirure et la nouvelle chambre à air, hésitation, rentrer au plus court, faire le circuit prévu ? Je poursuis en inspectant très régulièremet ce pneu, la situation semble stationnaire, je décide donc de poursuivre comme prévu, ça tiendra jusqu'au bout.
Col des Croix, Remiremont, belle partie en montagne, il fait plus frais, de nombreux étangs, c'est surprenant puisqu'on est en hauteur quasiment sur la crête. Dernière pause bière à Remiremont, la ville est animée, plein de monde en terrasse, ambiance de vacances par ce bel après-midi ensoleillé. Il me reste encore une petite centaine de kilomètres à faire, avec les pentes les plus raides et une grosse partie du dénivelé de la journée. Mais j'avais choisi de le faire dans ce sens pour me tester, histoire de partir confiant cet été sur la Diagonale Brest Strasbourg.
Depuis Remiremont, piste cyclable, appelée voie verte ici, jusqu'à Cornimont, profil légèrement montant, je commence à sentir la fatigue mais file tout de même à bon rythme. J'en profite pour manger, comme je l'ai fait tout le long, des petites quantités à chaque fois, en prévision des montées qui m'attendent. Cornimont, col du Brabant, col du Bramont, petite route forestière bien raide, arrivée au dernier col, il est un peu plus de 20 heures. Il me reste à descendre, pas trop vite, j'ai peur que mon pneu avant rende l'âme et m'envoie au tapis dans son dernier souffle. Sur les 20 derniers kilomètres de plat je roule plus vite qu'à l'aller, mon compteur affiche souvent 30km/h, de bonnes sensations sur la fin malgré la distance accumulée.
Bref, plutôt content de cette journée qui m'a permis de faire mon premier 300, mon record de dénivelé, le numéro 4 du dodécaudax commencé en février et va m'alourdir d'un pneu de rechange lors de mes prochaines longues sorties.

Bonne route à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kmkaplan
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2013

MessageSujet: Re: Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?   Dim 28 Mai - 18:24

Belle persévérance pour ton premier 300, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 3867
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?   Dim 28 Mai - 19:49

Bravo pour ce 300 km assez costaud.
Depuis que j'avais moi aussi déchiré un pneu et réparé " de fortune " j'ai évité de m'alourdir avec un pneu de rechange en emportant des morceaux de toile pris sur un vieux pneu Vittoria dont la chape est collée et non vulcanisée, donc on peut assez facilement décoller le caoutchouc et récupérer la toile. J'ai découpé les morceaux en conservant quasiment toute la largeur (en enlevant juste les tringles souples), ce qui fait que la pièce tient en place assez facilement (je met un ou deux points de colle à rustine juste pour que cela ne bouge pas au remontage ; après, avec la pression de gonflage de la chambre rien ne bouge). J'ai même une fois pour sauver un pneu quasiment neuf ensuite cousu cette pièce avec du fil nylon enduit de colle cyanolique (la réparation a tenu la durée de vie du pneu) santa  
Avec mes pneus tubeless sur deux de mes vélos, bien sûr il ne sera plus question de ce type de réparation, puisque le pneu doit conserver l'étanchéité : mais outre le fait que ce type de pneu est renforcé justement par une couche d'étanchéité supplémentaire, donc à priori plus solide, j'ai à tout hasard une pièce spéciale à coller, censée être efficace : n'ayant en presque trois ans jamais crevé avec mes tubeless plus liquide latex je n'ai pas pu vérifier la validité de cette réparation (et j'emporte à tout hasard une chambre à air).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Votre premier BRM 300. Conseils et pièges à éviter?
» Vendre sa voiture : Conseil, pièges à éviter...
» mon record brochet (le premier au leurre)
» A quel age avez vous eu votre 1er chien??
» votre premier char de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les Brevets Randonneurs Mondiaux :: 300 km-
Sauter vers: