Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Randonneuse ET course, luxe inutile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
erwin68
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 29
Localisation : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Sam 8 Avr - 22:06

Bonjour à tous,

J'aimerais avoir l'avis de ceux qui ont la chance d'avoir, ou d'avoir eu ces deux types de vélo, trouvez-vous que c'est pertinent ? La randonneuse est-elle délaissée et ne sort-elle que tous les 4 ans environ ? Est-ce que vous avez l'impression que de passer d'un type de vélo à l'autre apporte quelque chose, comme pour sccber qui semble trouver son compte en roulant en pignon fixe et route ?

Je me pose la question car je trouve intéressant et complémentaire de passer de mon vtt à ma randonneuse (12 kg, toute équipée) mais c'est le terrain qui impose le choix de la monture.

J'ai essayé il y a quelque temps un course carbone, j'ai été impressionné, et séduit, par la nervosité et la réactivité. Alors je me demande si de rouler avec un vélo pur course présente un intérêt pour la préparation de la longue distance que je ferai avec la randonneuse (Condor Fratello), je n'envisage pas de m'en séparer. Ou suis-je simplement victime d'une poussée de fièvre de consommation ?

Merci pour vos avis et bonne route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipe4
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 62
Localisation : Nièvre et Puy-de-Dôme
Date d'inscription : 14/09/2015

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Dim 9 Avr - 9:09

Tous les vélos carbone ne sont pas équivalents, les fibres ne sont pas toutes de même nature ; par exemple Look ajoute des fibres de lin dans le carbone pour la fabrication de La fourche  et des bases de son modèle dédié à une utilisation plus confortable.
La géométrie, le bridage sont également très différents entre des modèles conçus pour la course pure et dure et d'autres conçus pour les cyclosportifs.

L'essentiel dans le vélo c'est quand même de se faire plaisir, d'être bien dessus ; d'avoir envie de l'enfourcher même quand il pleut et qu'il fait froid.

Fais toi plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 790
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Dim 9 Avr - 14:16

Bonjour à tous,
Par analogie combien de paires de chaussures avons-nous?
Certains n'en ont qu'une seule et pour autant il ne marchent pas sur les mains lorsque la paire n'est la meilleure possible.
Un seul vélo pour tout faire répond à la même logique/nécessité, il faut juste choisir celui qui permettra de tout faire.

Ensuite en fonction de la réalité personnelle on avise.
Luxe : je ne vois pas en quoi avoir un râtelier à vélos constitue un luxe.
3000 ou 5000 euros c'est une somme mais par rapport à quoi ? 
3000 euros c'est 1 mois de revenu, 15 jours ou 3 mois ? ça change complètement les choses. 

Inutile : si on se contente d'un vélo sans rêver d'un autre plus performant dans un domaine bien particulier c'est inutile, mais si on veut avoir le "bon outil" pour "la bonne tâche".

Si ça peut aider...
J'ai un course carbone (un vrai, hyper dur, réactif...)  passé les 30 km/h, en groupe, précis un vrai régal ce qui ne m'a pas empêcher de faire le PBP et ce sans aucune douleur.
Suite au PBP j'ai acheté un autre carbone type cyclo sportif plus confortable, moins nerveux rien à voir avec l'autre, c'est plutôt un vrai dévoreur de bitume, une fois lancé c'est un train.
Suivant mon type de sortie c'est l'un ou l'autre et il n'y a aucune ambiguïté l'un ne remplace pas l'autre.
Le cas de la randonneuse acier, j'en veux même pas. Les carbones sont plus performants, aucun cadre acier ne sera meilleur qu'un carbone haut de gamme.
Meilleur dans le sens performance pure
C'est là à mon avis que les gens font l'erreur. Ils comparent des aciers qui sont excellents avec des carbones entrée de gamme.
La seconde erreur liée au carbone est l'exigence du carbone. 
La très grande majorité des carbones sont orientés compétition pure et dure, ce sont des vélos qui demandent des jambes, et après X00 km ces vélos deviennent trop exigeants, l'enfer va commencer. 
Cet enfer peut commencer avant 100 km, il suffit de s'être mis dans le rouge dès le départ, et une fois cuit .....
C'est à ce moment que l'acier va reprendre l'avantage car il induira moins de fatigue générale et on rentre comme on peut mais on rentre alors qu'un carbone va continuer à user le cycliste, imaginez la situation pendant 5 heures.
Les marques l'ont bien compris et font des vélos cyclosportifs, mais cela reste des vélos de compétition, plus ou moins marqué certes et il faudra rester attentif au discours commercial "longue distance" du vendeur (pour lui du long c'est 150-200 km).

L'intérêt d'un vélo carbone pour la longue distance me parait évident, avec un tel vélo on a envie de faire des séries de cotes, des accélérations, de la vitesse...
la préparation est beaucoup plus ludique .... et donc meilleure.

Alors combler le "vide" entre une randonneuse et un VTT par un carbone n'est pas un luxe, si c'est pour faire 3-5 heures de route un vrai "course" sinon un "cyclosportif", avec le gros risque de voir la randonneuse acier passer au cyclo-camping.

Bonne route à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erwin68
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 29
Localisation : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Dim 9 Avr - 15:47

Merci pour ces réponses, je conçois très bien qu'on ne vit qu'une fois et qu'il n'y a pas de mal à se faire plaisir. Par "luxe inutile" dans le titre je voulais des mots un peu accrocheurs et savoir si ceux qui ont ces deux types de vélos ne trouvent pas qu'ils font double emploi. Et visiblement non.
La comparaison avec les chaussures est assez pertinente.

Bonne route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4060
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 2:14

J'ai cinq vélos en service et ce n'est pas du luxe. Les seuls redondants sont mon mulet alu et mon carbone Fuji. Sinon effectivement un fixie ou un VTT ne sont pas faits pour rouler dans les mêmes endroits... Et évidemment mon vélo de ville à surtout pour vocation à ne pas trop tenter les voleurs (j'utilise quant même un antivol qui vaut presque le prix du vélo).
Paddy a été écrit l'essentiel je pense, concernant les vélos carbone... Je pourrai ajouter juste qu'il existe des carbones à vocation " longue distance ", mais là aussi méfiance, longue distance pour le fabricant ne signifie pas obligatoirement la même chose que pour nous.
Après on voit sur le PBP - et sur d'autres longues distances - une majorité de vélos carbone : je ne vois donc aucune raison pour supposer qu'une randonneuse classique serait plus adaptée qu'un vélo carbone : d'ailleurs les meilleurs compétiteurs de course longue distance (type RAAM) roulent sur des carbones typés compèt pure et dure...
Moi, j'ai fait un BRM 1 000 avec mon pignon fixe (et c'est un vélo plutôt bas de gamme comparé à la plupart des vélos utilisés sur ce Forum), bien évidemment au mépris total de la rationalité (moindre performance et moindre confort), on va dire pour le fun, ou si vous préférez pour le défi sportif. Je compte bien récidiver cette année sur un ou plusieurs 1 000 km pas trop pourvus de dénivelé total. Et si je peux le prochain PBP...
Donc, ne pas se faire une fixette sur la rationalité pure, on n'est pas des compétiteurs, si on a de la marge, on peut rouler avec à peu près n'importe quoi : vous vous souvenez de Sophie (de Carcès) et son PBP 2011 sur son vélo de ville ? Et bien si on a du plaisir à rouler avec une randonneuse ou un vélo couché, un vélo de 1960 (ou de 1920) ou un carbone à 10 000 euros, et bien on le fait, c'est aussi simple que ça.
Quant au problème financier, si on roule avec plusieurs vélos, on pourra ainsi les user d'autant moins vite. Le seul problème étant éventuellement de ne pas bénéficier du dernier cri technologique, surtout en matière de transmissions : j'ai quant même à peu de frais fait passer l'année passée mon vieux Cannondale des huit aux dix vitesses (il n'a plus aucune pièce d'origine et il roule mieux qu'il y a quinze ou vingt ans).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 67
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 7:49

Mon avis, n'importe quel vélo fera l'affaire pour la longue distance, c'est surtout le bonhomme ou la femme qui fait la différence  Very Happy Y a qu'a voir les exemples que donnent sccber, Sophie sur le PBP à vélo de ville, carbone, acier, alu bof, j'ai tout essayé j'ai jamais été plus vite, a si avec mon couché  Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
Paddy
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 790
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 8:29

veloblan a écrit:
Mon avis... carbone, acier, alu bof, j'ai tout essayé j'ai jamais été plus vite, a si avec mon couché  Very Happy Very Happy
Bonjour à tous,
Un peu de chiffres pour relativiser.
entre mes deux vélos carbone (les deux font le même poids) globalement je perds 1à2 km/h de moyenne avec le cyclosportif
Plusieurs raisons à cela :
la position moins aérodynamique, mais plus confortable
l'étagement de la K7, il y a des trous,  donc je roule souvent avec un développement "trop" petit
...
En minutes ça donne entre 15 et 30 minutes de roulage sur un 200-300 km.
En incluant le temps de pause, il est probable que la majorité des cyclistes compenseront plus ou moins ces minutes en temps de pause légèrement écourtée, ou en fatigue moindre.


Bonne route à tous

PS : l'équipe BMC avait des Granfondo sur le Paris-Roubaix  ce qui prouve  qu'un vélo cyclosportif est un vrai vélo de course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 1827
Age : 67
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 8:49

Quasiment tout les vélos vendus en magasin sont des vélos de course, le problème c'est qu'on est pas des coursiers ou si peu. Je me souviens de mon premier achat de vélo, il était équipé en 42x52 et 12x24, ( pas d'autres choix) j'ai voulu monter le Puy de Dome quelques mois après ha ha les 3/4 à pied, tout ca pour dire qu'on copie les coursiers ( je parle des pros, pas des couraillons autour de l'église). Un bon vélo carbone aura du rendement pour les pros ( au delà de 30 km/h) j'ai pas vu de telle moyenne sur le 300 de samedi)  Very Happy Par contre j'ai vu des carbones  Very Happy.
Je suis sur à 100% que si un pro gagnait une grosse course sur un acier, c'en serait fini des carbones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
thierry44
Petit plateau
Petit plateau
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 53
Localisation : Gétigné 44190
Date d'inscription : 07/05/2011

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 10:16

http://usrehoncyclo.wifeo.com/ou-est-fabrique-votre-velo.php


http://www.bikebiz.com/index.php/news/read/light-composite-bikes-made-in-china-slammed-by-uci-execs/011462
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erwin68
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 29
Localisation : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 10:40

Paddy a écrit:
veloblan a écrit:
Mon avis... carbone, acier, alu bof, j'ai tout essayé j'ai jamais été plus vite, a si avec mon couché  Very Happy Very Happy
.../...
entre mes deux vélos carbone (les deux font le même poids) globalement je perds 1à2 km/h de moyenne avec le cyclosportif
.../...
En incluant le temps de pause, il est probable que la majorité des cyclistes compenseront plus ou moins ces minutes en temps de pause légèrement écourtée, ou en fatigue moindre.
Bonjour et merci pour vos avis.
Ma motivation à rajouter un "pur coursier" enter la randonneuse et le vtt, ce n'est pas de gagner quelques minutes pour arriver avant les autres.
Ce que je recherche, c'est plutôt d'autres sensations, comme actuellement entre mon vtt et la randonneuse, suivant mon humeur et mon envie je prends l'un ou l'autre, et évidemment je ne vais pas aux mêmes endroits. Donc comme le dit Paddy, un vélo nerveux et réactif donnerait plus envie d'accélérer, relancer, monter, ce qui est une bonne préparation à la longue distance, et à la forme physique en général. Ce que j'aime sur un vélo c'est le plaisir, le ressenti, pas trop le chrono.
Bonne route à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
francis16
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 55
Localisation : CHARENTE
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 12:57

Citation :

.Ma motivation à rajouter un "pur coursier" enter la randonneuse et le vtt, ce n'est pas de gagner quelques minutes pour arriver avant les autres.

Oui mais des fois ça peut permettre d'arriver avec les autres lol!  
et c'est pas mal non plus  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orangina56
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 237
Age : 43
Localisation : St Meen Le Grand
Date d'inscription : 16/06/2014

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Lun 10 Avr - 23:34

Le choix d'un vélo qu'il soit carbone, acier ou autre doit surtout se faire en fonction de sa forme et de la possibilité temporelle dont on dispose pour s'entrainer et donc tirer la quintessence de sa monture ( prendre du plaisir ). Nos camarades Paddy et Sccber roulent beaucoup ( 4000 kms en 3 mois pour Paddy cette année ) et donc leur perception et leur exigence concernant la "performance " d'un vélo sont probablement plus pointus que pour un cyclo qui ne roulent qu'une fois par semaine ( comme moi ) et perçoit moins les écarts entre 2 montures.
Comme Veloblan je pense que le vélo apporte un plus mais c'est surtout le gars qui pédale qui fait le boulot.
Dimanche dernier lors de la sortie club, en haut de Collinée, c'est une randonneuse acier qui est arrivée en tête devant des carbones.
Mon avis perso est que entre 25 et 30 de moyenne un bon acier vaut un bon carbone hormis en montagne. Au dela de 30 de moyenne l'acier est largué. Mais combien d'entre nous roulent à plus de 30 à chaque sortie?
J'ai également remarqué que certains cyclistes en ULTRA roulent sur du titane, c'est peut-être le meilleur compromis mais cela reste cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4060
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Mar 11 Avr - 4:06

Orangina56 a écrit:
Le choix d'un vélo qu'il soit carbone, acier ou autre doit surtout se faire en fonction de sa forme et de la possibilité temporelle dont on dispose pour s'entrainer et donc tirer la quintessence de sa monture ( prendre du plaisir ). Nos camarades Paddy et Sccber roulent beaucoup ( 4000 kms en 3 mois pour Paddy cette année ) et donc leur perception et leur exigence concernant la "performance " d'un vélo sont probablement plus pointus que pour un cyclo qui ne roulent qu'une fois par semaine ( comme moi ) et perçoit moins les écarts entre 2 montures.
Comme Veloblan je pense que le vélo apporte un plus mais c'est surtout le gars qui pédale qui fait le boulot.
Dimanche dernier lors de la sortie club, en haut de Collinée, c'est une randonneuse acier qui est arrivée en tête devant des carbones.
Mon avis perso est que entre 25 et 30 de moyenne un bon acier vaut un bon carbone hormis en montagne. Au dela de 30 de moyenne l'acier est largué. Mais combien d'entre nous roulent à plus de 30 à chaque sortie?
J'ai également remarqué que certains cyclistes en ULTRA roulent sur du titane, c'est peut-être le meilleur compromis mais cela reste cher.
Dire que c'est surtout le gars qui fait le boulot est une formule un peu facile Very Happy et pas très logique : le même cycliste n'aura pas le même travail (en joule) si le vélo est plus léger, possède moins de déperditions parasites (frottement, manque de rigidité, etc). Dans ton exemple le gars en randonneuse arrivé en tête était simplement meilleur pour suppléer au moindre rendement de sa machine (en supposant que cela soit le cas, bien sûr), ou en tout cas a dépensé une énergie supérieure : ainsi, il m'est arrivé de dépasser avec mon fixie des cyclistes dans une montée raide, mais bien sûr au prix d'une débauche d'efforts considérablement supérieure ; il va de soit que cela m'était imposé si je voulais rester sur le vélo - je n'ai pas l'âme compétitrice - et sur une grande distance cet effort se paie inévitablement.
Le risque connu d'un super carbone - hormis éventuellement son manque de confort s'il a été conçu prioritairement comme une machine à gagner sur une durée de quelques heures - c'est qu'il peut inciter, par sa facilité à répondre aux accélérations justement, à trop donner et à se mettre dans le rouge...
Quant à vouloir généraliser une hiérarchie des vélos en fonction du matériaux je ne m'y risquerait pas : est-ce bien sûr par exemple qu'un vélo très haut de gamme,sur mesure, en acier inoxydable Reynolds 953 (avec les meilleures roues et groupes du marché), soit battu par des vélos carbones de gamme équivalente (surtout sur longue distance) ?
L'importance du vélo est immense, mais n'étant pas un compétiteur je recherche souvent au contraire, quand s'est possible, pour le jeu, le défi, par goût de l'effort, un matériel moins performant : sinon pourquoi aurais-je grimpé mes petits cols locaux avec un pignon fixe en acier, alourdi par un gros sac de guidon et de l'éclairage, hihi. Par contre, en ski j'ai choisi une paire muni d'énormes rockers, en 130 mm au patin, pour pouvoir à peu près suivre en poudreuse des skieurs bien meilleurs et plus jeunes que moi.
Et cet été dans la souffrance de l'escalade de certains cols suisses à 20 % de pente de la TriRhéna je vais bien regretter les limites de mon carbone trop chargé comparé à certains top de gamme  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
julbute
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 60
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/02/2015

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Mar 11 Avr - 5:25

Orangina56 a écrit:

J'ai également remarqué que certains cyclistes en ULTRA roulent sur du titane, c'est peut-être le meilleur compromis mais cela reste cher.
moi j'ai fait le choix du titane en occasion (pas les moyens) bien qu'un cadre coute a peu pres 2000€ ou on peut prendre un Ferrus (1000€)
j'ai donc privilégié le confort car sur le longue distance les vibrations de la route fatiguent le dos et les bras et surtout mon fessier
les performances sont derriere moi car ce n'est pas à 60 ans que je vais me mettre à vouloir battre des records
Sur les longs BRM ou diagos je ne croise que rarement des carbones typés course et j'ai souvenir sur PBP des gars partis avec ce genre de vélos qui au bout de 500km portaient des minerves car le cou n'avait pas supporté la position du coureur
donc mon avis si tu veux de la performance vas sur du light et si tu veux du confort acier ou titane bien que je préfère le titane aprés y avoir gouté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
erwin68
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 29
Localisation : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 10/03/2017

MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   Mar 11 Avr - 14:03

francis16 a écrit:
Citation :

.Ma motivation à rajouter un "pur coursier" enter la randonneuse et le vtt, ce n'est pas de gagner quelques minutes pour arriver avant les autres.

Oui mais des fois ça peut permettre d'arriver avec les autres lol!  
et c'est pas mal non plus  Wink

Aïe, j'ai été démasqué, Francis16 a bien compris que des fois je me fais attendre, j'ai bien essayé de faire illusion caché derrière mon pseudo et par le sous-entendu de ma phrase Wink


Merci Orangina56 pour ta contribution, effectivement selon que l'on fait beaucoup de kilomètres dans l'année ou un peu moins, on verra l'intérêt de différents types de vélo (randonneuse, course pur). Cette année j'ai 2000 km au compteur et j'habite au pied de la montagne vosgienne qui est mon terrain favori, je vais certainement me faire plaisir et m'offrir un vélo léger et nerveux.
Ensuite il faudra l'amortir, et aller rouler davantage, bon argumentaire pour madame, non ?

Bonne route à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Randonneuse ET course, luxe inutile ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Randonneuse ET course, luxe inutile ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Randonneuse ET course, luxe inutile ?
» Finition Dynamique / Luxe Dynamique je suis perdu...
» Randonneuse 650 B
» Randonneuse du pauvre
» Vélo - randonneur où randonneuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Conseils :: Matériel et technique-
Sauter vers: