Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
avatar

Nombre de messages : 1189
Age : 71
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Ven 3 Aoû - 14:59

Eh "Diago 41" ? Maintenant que t'es revenu traîner sur ce forum, quand est-ce que tu vas nous donner des nouvelles de ton "Alpi 4000" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diago41
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 617
Age : 66
Localisation : CHAMBORD
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Sujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Ven 3 Aoû - 15:27

lmvv a écrit:
Quelqu'un a-t-il des nouvelles des participants à l'Alpi 4000 (notamment "diago 41") dont le départ était dimanche 22 juillet ?

Coucou,
Un peu long à réagir, mais nous avons été privés de téléphone et d'Internet à la suite d'un orage.

Sacré truc que cette randonnée ! Dès le départ, des cols plutôt sympas mais dépassant 2400m d’altitude. Beaucoup de dénivelé, des coins fantastiques au bord des lacs. Beaucoup de touristes également dans ces secteurs. L'Italie regorge de coins plus fabuleux les uns que les autres, sans parler des richesses architecturales.

Difficile de dégager un secteur en particulier. A part la partie qui longe le Pô, sans grand intérêt, qui permet de découvrir l'Italie pauvre et agricole !.
Le secteur français permet de découvrir des cols célèbres avec des vues magnifiques sur le massif Alpin. La remontée vers le nord permet de découvrir se dont sont capables les Italiens en matière de pistes cyclables. Ils ont aménagé celles ci de façon extraordinaires à flan de montagne à grand renfort de travaux. Nous avons beaucoup à apprendre d'eux en la matière !!!.
Pour terminer, comme cerise sur le gâteau, le Stelvio. Si le secteur n'était pas le coin de rencontre des motards du secteur Pas top , ce serait un vrai paradis, malgré la pente, la chaleur et la fatigue.
Au total, plus de 1500km,
18500m de dénivelé
Un tracé fantastique, élaboré par des cyclistes qui connaissent sur le bout des doigts leur secteur. Chapeau ! Le suivi des participants est au top également.

Deux bémols, pour finir. L'organisation n'est pas au top lors des contrôles, même si l'amélioration fut sensible au fil des contrôles. C'est une organisation à l'italienne, qui a un peu confondu Brevet et course cycliste. Le système rappelle un peu la TCR, dans son langage et son manque de moyens et de personnel.

L’attitude des voitures sur les routes importantes qui frise l'agression. Ce fut pire qu'il y a deux ans. Un nombre considérable de camions également.
Nous avons hâte de découvrir vos photos et compte-rendu ! Certains sont en train de l'élaborer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alainseverin@orange.fr
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
avatar

Nombre de messages : 1189
Age : 71
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Ven 3 Aoû - 17:21

Félicitations 41 ! Ce devait être monumental cette super rando avec des paysages à couper le souffle et à donner le vertige.
Dommage les bagnoles et les conducteurs agressifs, mais en l'occurrence et sur ces routes archi fréquentées, comment faire autrement ? Sur la RAA, la traversée du Pays Basque entre Hasparren et Bayonne en pleine journée, c'était aussi quelque chose en matière de nervosité mal contrôlée et de prise de risques pour trop de conducteurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cycloraptor
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/05/2017

MessageSujet: alpi 4000   Ven 3 Aoû - 18:27

Alpi4000; une des quatre épreuves qui conposent"il gran brevetto"
un improbable quintette : 2 acépistes;2 Flinois et 1 Métro embrayent doucement ce dimanche dans un Bormio encore endormi; normal il est 7 heure.
les cols de Fosacgno;Eira et Forcola sont rapidement absorbés en guise de pti dej; il ne reste plus qu'à pointer au pass Bernina pour obtenir le premier des 16 contrôles à effectuer
La vue est surprenante:glacier d un côté et petit train rouge"express Bernina" de l autre...l Unesco ne s'y est pas trompé en le classant.
St Moritz s efface comme dans un rêve me direz-vous;forcément on descend et tout le monde a en tête l'embarcadère de Laveno point incontournable
sur le lac Majeur
Biella nous verra terminer cette étape, il est 1 heure du matin après 340 km effectués et pas moins de 4800m escaladés.
On en profite pour récuperer nos "dropbags"
Une première boucle autour du Gran Paradisio nous emmène vers les cimes françaises(Mont-cenis;Iseran et petit St bernard) un grand merci à Geneviéve pour l hébergement au centre de vacances de Lanslebourg, au passage on y retrouve nos amis Patrice et notre Diago41; puis on regagne Biella via le sanctuaire Oropia, passage incontournable de plusieurs"Giri" le dernier en date avec la victoire de Tom Dumoulin en 2017
Gravel et descente abrupte viendront émaillées ce final
On a ainsi franchi le cap des 12500m de dénivellé et pour l heure, ilne nous reste plus que 720lm à parcourir
la chevauchée dans les rizières qui côtoient le Pô fait resurgir des souvenirs de "riz amer"avec Sylvana Mangano (enfin,je crois) à Jean-Michel
je profite de sa culture transalpine et reconnais bénéficier d un locuteur affirmé
La vue du pont couvert de Pavie compense largement l indigence du ravitaillement
Stradivarius a deserté Crémone depuis longtemps quand nous y arrivons.
la platitude de ces 400kms à côtoyer le Pô nous régénère.
trois mots mal prononcés et un papylocal de Mantoue me remet sur la piste "ciclabile"qui traverse la réseve naturelle du parc del Mincio
pour aborder le treizième contrôle de Trémosine, nous surplomons le lac de Garde sur une route enchassée à flanc de montagne
30 km d ascension pour le Valico et c est 2000m de dénivellé qui s ajoutent, on a franchi le seuil des 17000m
avant dernière difficulté : le passo Palade après quoi on enquilledes pistes cyclables extraordinaires (macadam premium!)qui serpentent à ravers vignes et vergers bien ordonnées
l avant dernier contrôle dans les dolomites qui se veut "champêtre" se transformr en foire d'empoigne: cyclotouristes et randonneurs à foison dans une aire  plus que restreinte, on ne sait plus qui fait quoi!
enfin cerise sur le gâteau: la cima Cppi où Stelvio …
un festival de golden boys en goguette au volant de puissantes cylindrées et de motards en délire qui font rugir leur bécane sans compter le cyclo avec sa remorque qui a versé...avec une gamine dedans
La messe est dite en 130h; il ne nous resteplus qu à redescendre sur Bormio
Vivi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mika b
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 57
Localisation : chatenay
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Ven 3 Aoû - 22:17

quelques photos pour illusstrer le récit de mon compagnon de voyage
https://photos.app.goo.gl/X8smhrdBUcFYG4o38



1001miglia (2016) +999miglia (2017) +alpi4000 (2018) = 3 étapes réalisées pour l'objectif de "lItalia del grand tour"
reste donc le "6+6 isole" soit 2 brm 600 , Sardaigne puis Scicile prévu en 2019...!  Basketball

3 français sont en lice pour pour cette magnifique collection  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diago41
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 617
Age : 66
Localisation : CHAMBORD
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Sujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Dim 5 Aoû - 12:04

Merci pour ces félicitations......

Ce fut un brevet fabuleux, malgré ces imperfections. Il faudrait prendre le temps de refaire le parcours plus tranquillement, dans une période moins chaude ! L’Italie regorge de paysages, de villages et de monuments stupéfiants de beauté.





Admin, peux tu rassembler les deux pages qui concernent Alpi4000. Notre camarade parigot en a ouvert une deuxième !
On le pardonne, c'est dû à son grand age sans doute..... lol!                   J'attends les représailles !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alainseverin@orange.fr
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
avatar

Nombre de messages : 4986
Age : 46
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Dim 5 Aoû - 16:37

diago41 a écrit:

Admin, peux tu rassembler les deux pages qui concernent Alpi4000. Notre camarade parigot en a ouvert une deuxième !

Fait.

diago41 a écrit:

On le pardonne, c'est dû à son grand age sans doute..... lol!                   J'attends les représailles !!
Moi je ne pardonne pas, il fait trop chaud pour tapoter sur le clavier  lol!

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://superandonneur.fr/
robert
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 57
Localisation : Nice
Date d'inscription : 13/02/2010

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Lun 6 Aoû - 19:35

La liste des brevets a été publiée sur le site de l'ARI : https://www.audaxitalia.it/index.php?pg=news&obid=379
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://djelmas.blogspot.fr
pat@roazhon
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 53
Localisation : rennes
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Mer 15 Aoû - 11:27

Bonjour,
 ci-dessous mon point de vue sur Alpi4000, avec quelques photos
https://photos.app.goo.gl/R8HRKmPa7FoqYwV56
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBOUIL
Mollet d'acier
Mollet d'acier
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 59
Localisation : MAULE
Date d'inscription : 02/07/2011

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Mer 15 Aoû - 13:50

Magnifique, somptueux. Que de souvenirs ravivés.
As tu pris des notes pour te souvenir de tous ces instants ?
Je me suis fait passer pour un demeurer quand j'ai dit à mes potes que je m'étais fait becter
par un renard à Biella. Gigotant dans mon drap de soie, Il a du me prendre pour un gros vers luisant
avant qu'il ne te rende une petite visite, hi hi hi.
A bientôt Patrice, ce fut un plaisir de rouler en ta compagnie et celle d'Alain.
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat@roazhon
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 53
Localisation : rennes
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Mer 15 Aoû - 15:17

Salut Guy, 
Je fais tout cela avec les photos et leur localisation.
J'aime bien prendre le temps de rédiger quelque chose, avec le temps on oubli certains détails, et on a vite fait de qualifier une rando avec un terme réducteur et de ne retenir que cela. Ici le parcours était certes montagneux mais il n'y avait pas que cela.
Oui, saleté de renard, je ne pensais vraiment pas qu'ils pouvaient mordre. Visiblement, ça arrive relativement souvent à des randonneurs dans les Pyrénées. Ils cherchent juste de la bouffe et mordent un peu au hazard. 
Moi qui est un adepte du bivy, ça me refroidi un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diago41
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 617
Age : 66
Localisation : CHAMBORD
Date d'inscription : 14/08/2011

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour    Mer 15 Aoû - 18:24

Effectivement, ton compte rendu est superbe et rend hommage à ce très beau parcours.
Patrice a une mémoire d’éléphant et mémorise facilement les détails et petites misères qui émaillent nos grands raids.
Ses photos sont superbes ce qui ne gâche rien !!

Les renards doivent être nourris par les visiteurs nocturnes.
En fait, il aurait bien  voulu qu'on s’occupe de son estomac notre fieffé renard ! rendeer rendeer

Par grande sécheresse, les petits animaux et les oiseaux sont en grand danger. Ils n'ont pas grand chose à boire et à manger. Pensons donc à mettre de l'eau dans des dessous de pots. La terre, très sèche ne permet pas aux oiseaux de bien se nourrir. J'ai retrouvé des merles morts cette semaine autour de chez moi, pourtant, il y a de l'eau partout pour eux ! Pas top Pas top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alainseverin@orange.fr
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2553
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Mer 15 Aoû - 18:51

pat@roazhon a écrit:
Bonjour,
 ci-dessous mon point de vue sur Alpi4000, avec quelques photos
https://photos.app.goo.gl/R8HRKmPa7FoqYwV56
Merci de nous faire profiter de ta balade  Shocked  Dommage, pas vu les italiennes sur tes photos  Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 60
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Mer 15 Aoû - 19:38

veloblan a écrit:
pat@roazhon a écrit:
Bonjour,
 ci-dessous mon point de vue sur Alpi4000, avec quelques photos
https://photos.app.goo.gl/R8HRKmPa7FoqYwV56
Merci de nous faire profiter de ta balade  Shocked  Dommage, pas vu les italiennes sur tes photos  Twisted Evil
Patience , je devrais combler cette lacune!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Portocéan
Yapaphoto
Yapaphoto
avatar

Nombre de messages : 3462
Age : 69
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Ven 17 Aoû - 14:29

pat@roazhon a écrit:
Bonjour,
 ci-dessous mon point de vue sur Alpi4000, avec quelques photos
https://photos.app.goo.gl/R8HRKmPa7FoqYwV56


Superbe CR ! 

Il faut dire que les coins traversés valent le coup d'oeil...
Bravo !
Vous avez dû vous sentir bien seuls à la Veneria Réale... vu la taille du site !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 60
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 8:41

pascalb a écrit:
veloblan a écrit:
pat@roazhon a écrit:
Bonjour,
 ci-dessous mon point de vue sur Alpi4000, avec quelques photos
https://photos.app.goo.gl/R8HRKmPa7FoqYwV56
Merci de nous faire profiter de ta balade  Shocked  Dommage, pas vu les italiennes sur tes photos  Twisted Evil
Patience , je devrais combler cette lacune!
https://www.flickr.com/gp/sirius50/c447Qp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 60
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 8:53

Le récit (un peu long, à l'image du brevet):

L’approche jusqu’à  BORMIO  en train puis en bus m’a permis de constater qu’un vélo démonté dans une housse ce n’est pas franchement pratique.
Mais bon, c’est le seul moyen d’utiliser les transports en commun.
Cette approche s’est effectuée avec Jean Pierre MARY depuis la gare de Lyon à PARIS.
 
Samedi 21  juillet  2018
 
Après une nuit d’hôtel à  MILAN   et une liaison jusqu’à TIRANO en train assez vétuste puis par autocar jusqu’à BORMIO, je remonte mon gravel en un temps assez conséquent, mais c’est une première en vraie grandeur pour moi.
Je laisse excédent et housse au lieu du départ et part chercher quelque denrée nourricière dans cette célèbre station de sport  italienne. Je retrouve à l’hôtel Robert CHARBONNIER, Alain SEVERIN et Patrick  ROAHZON.  Un peu de tourisme en cherchant un restaurant. Il est 16 heures mais on mange à toute heure dans cette ville touristique.
Robert a besoin de compléter son éclairage, nous partons à la découverte des magasins de sport et finissons chez un vélociste qui ne chôme pas en cette veille de départ. Beaucoup de VTTAE sur son parking.
Vers  18 heures, l’organisation nous livre ses informations en italien et anglais. La vente habituelle de tenues dédiée à l’épreuve semble faire des adeptes. Personnellement, mon armoire en est pleine. Par contre, gros effort pour la qualité du rando-book. 
Puis nouveau repas à l’hôtel cette fois et direction la chambre.
 
Dimanche 22 juillet  2018 BORMIO BIELLA  339 km 4801 D+
 
Super petit déjeuner à 6 heures servi en salle de notre hôtel, un autre participant au moins en bénéficie.
Alain SEVERIN  que nous retrouvons dans le garage, peste, l’horaire indiqué pour le petit déjeuner est plus tardif que pour nous.
 
Durant l’attente au départ, je gère une demande d’accueil  pour le lendemain via le site warm shower. Nous sommes libérés par paquet de 25 environ toutes les trois minutes.
Il n’est pas effectué  un kilomètres que l’ascension commence. Je serais donc assez rapidement en queue de peloton et m’attends à être déposé par de nombreux autres paquets avant d’atteindre le premier col. Je discuterais cependant avec un ukrainien en mini vélo  avec ROHLOFF. Un peu plus haut Jean-Pierre MARY me dépose à son tour.
Il me faudra plus de cinq heures pour ce premier tronçon de 57 km mais plus de deux mille mètre de D+ accomplis. Je retrouve Césario, un habitué de ces sorties originaire de Lyon.  Ravitaillement somme toute correct (mon appréhension majeure me souvenant de la maigre quantité offerte lors du 1001 MIGLIA en 2010). Les deux jeunes filles au contrôle mettent du baume au cœur. Ah, l’Italie !  Prochain tronçon : de la descente cela remonte la moyenne!  J’ai la chance de voir le BERNINA EXPRESS qui relie SAINT MORITZ à TIRANO. Un sacré trajet lorsque l’on voit le profil de liaison entre les deux vallées. L’organisateur prend les participants en photo dans la descente du PASSO BERNINA. Je dépasse les 70 km/h par moment. SAINT MORITZ est traversée mais je sacrifie à quelques photos en descente et en ville. Tant que je pourrais consacrer de ces petites haltes, cela signifiera que je resterais maitre de mon esprit et ferais bonne gestion du physique. Parvenu à MALOJA,   toujours de la descente, mais que les premiers lacets sont impressionnants. Un autocar use de son avertisseur, il lui faut tout le virage pour circuler.  Grandes lignes droites en descente, vue sur un barrage hydraulique. Repas à LUGANO, surement pas le meilleur choix, mais un couple de participants japonais sur une terrasse m’a décidé de les imiter. Quelle idée, ce ne sont que pétarades des deux et quatre roues le long de l’avenue.
 

LAVENO est atteint vers 21 h  40. Il me faut attendre la navette de  22 h 30 . Une bonne plâtrée de riz , un bout de toilette, et il est temps de prendre la navette pour passer de l’autre côté du lac. Une fois parvenu, il reste à rejoindre BIELLA, une courte averse obligeant à revêtir de quoi s’en protéger. Puis nouvel arrêt pour tout enlever bien sur.  Cinq heures plus tard, il est temps de se sentir satisfait et de manger un morceau. Il est 4 heures du matin. Essai de dormir mais en vain, je repars au petit jour. Est-ce cela la longue distance en temps limité ? Non, simplement que la collectivité n’est pas compatible avec le meilleur profit des arrêts. J’aurais malgré tout fait usage du sur sac emporté et des matelas Quescha mis à disposition de l’organisation.  Petit déjeuner léger et payant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 60
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 20:53

Lundi  23  juillet  2018 BIELLA  LANSLEBOURG 188 km 2875 D+
 
Je roule avec une certaine aisance ce matin. Avant le léger toboggan matinal je peux discuter un moment avec Patrick et Alain (Gibouille sur le forum des rubans blancs) avant que leur rythme ne me fasse revenir à plus de modération, il faut s’inscrire dans la durée.  Une crevaison d’un membre du groupe évoqué me fait rejoindre le reste en haut d’une bosse, le temps de leur indiquer que leur compagnon répare et non regonfle, je repars . Belle vue sur un petit lac et le piémont lointain.
Arrêt dans un café pour un cappuccino, il faut bien sacrifier aux coutumes locales.
Durant ma quête infructueuse d’un restaurant, je retrouve le groupe de Geneviève et Patrick qui m’offre le restant de fruits achetés peu avant à un marchand sur le bord de la route. Ma longue quête de nourriture et boisson reprend.  J’alterne Coca et glace au café sans retenue.
 
Longue est la vallée qui mène à SUZA (lieu de ma réparation lors du MDS  en 2017) mais avec un vent thermique favorable.  Nouvel arrêt au supermarché à SUZA pour deux magnums -au café bien sur.  J’entame la montée du col du Mont Cenis.  Le versant italien est plus raide que le français. Bien vite, une participante espagnole me crie que je ne suis plus sur la bonne voie. En effet, l’organisateur nous fait éviter partiellement la circulation.  Mais la chaleur est bien là. Arrêt fontaine, ou je n’hésite pas à tremper pieds et sandales. Je repars dans des rampes dépassant allégrement les 12%. Inutile de se cramer, il reste mille bornes. Donc l’honneur du pied cher à J .FAIZANT  et à son Albina (*allusion à un série de livres cultes sur l’approche du cyclotourisme vue par une américaine en France).  Une fois rejoint la route principale,  le soleil commence à nous épargner. Nouvel arrêt glace avant d’entamer le final. La fin du col et en montée descente ! Des vaches sont traites en bord de route. Un des bergers est sur un fauteuil roulant. J’immortalise le troupeau avec le lac en fond.  Descente sympathique jusqu’à LANSLEBOURG .  Le repas est toujours trop léger à mon goût.  En attendant la douche, je rencontre Nicholas et Roger, deux anglais, qui comparent l’organisation du LEL  et celui-ci. Je me mêle à leur conversation. Décision est prise, nous allons diner en ville ! Une crêperie fait notre affaire. Roger se contente de deux bocks de bière blonde, Nicholas, d’une galette végétarienne. Il sympathise bien avec la serveuse qui révise ainsi son anglais.  A eux deux, ils ont du faire remplacer trois rayons. Mes anglais décident de partir à 3 heures pour l’Iseran.  Départ personnel plutôt envisagé à 5 heures.
 
Mardi  24  juillet  2018 LANSLEBOURG BIELLA 251  km 4629 D+
 
Mon intention était de profiter d’un peu plus de sommeil.  Mais la collectivité me réveille à deux heures, c’est décidé, je me lève, déjeune, refais mon chargement et je quitte la station avant trois heures. Je suis un bon moment et d’assez loin un feu rouge. Le randonneur s’arrête dans  BONNEVAL SUR ARC, je poursuis. Le jour pointe enfin, et dans le lointain, j’entends une conversation en contrebas. Surement des italiens eux seuls semblent capables de monter et poursuivre une discussion (comment font-ils ?).   Erreur, ce sont mes anglais ! Nicholas me traite de « sacré français». Je les retrouve au sommet. Nous entamons la descente ensemble, mais mes arrêts photos m’en séparent.
 
Après avoir surplombé le lac de TIGNES, on tourne à droite, on se dévêt et en avant pour rejoindre LA ROSIERE, quel mur en ce milieu de matinée.  Nouvel arrêt à la ROSIERE , lieu d’arrivée de l’étape du 18  courant de la dernière édition du TDF. J’y retrouve Nicholas et Roger attablés, ils me racontent la poursuite de leur mésaventure: encore d’autres rayons cassés avec passage en ville pour trouver une nouvelle roue.  Il est temps après un en cas de finir l’ascension du Petit Saint Bernard.  Nouvelle bascule en Italie.
 
Passé LA THUILE, la plus longue étape se profile. Longue descente dans la vallée d’AOSTE. Une longue piste cyclable est empruntée, je suis un bon moment cinq italiens, qui file bon train. Quelques portions ne sont pas revêtues.  Nous passons plusieurs fois sous l’autoroute. A mi distance, je fais un arrêt dans un « super-mercato », je déambule dans els rayons à la recherche d’un produit ou deux qui me feraient envie. Je les mange dans l’entrée du supermarché, dehors c’est touffeur et compagnie. Plus loin, emporté par la griserie de la descente, je rate une bifurcation, tant pis je ne remonte pas. Je dé zoome la carte du  GPS et constate que je peux rejoindre le parcours.
Nouvel arrêt boisson glaces à HONE BARD au pied d’une citadelle.
 
SETTIMO  VITTONE est en vue, la fin de l’étape nous fait quitter la vallée . La montée s’effectue par coup de cul et faux plat. Tout à gauche et patience. Ce parcours est emprunté lors du  GIRO. Fontaine au sortir d’ANDRATE : nouvelle plongée des sandales. DONATO et sa piste que  nous empruntons sur plusieurs km, je plains alors les pneus de petites sections. Je croise et double quelques runners qui profitent tout comme nous des bois  et de l’altitude. Je retrouve le groupe de Patrick et filons sur les derniers km avant le contrôle secret (panneau ou nous apposons nos signatures). Nous sommes au pied d’un monument funéraire où les riches familles italiennes se retrouvent ! Nous dominons toute la plaine depuis les alpes de BIELLA. Belle descente. J’espère trouver un restaurant avant le contrôle. Super, en voilà devant lequel plusieurs vélos sont garés. Ni une ni deux. Minestrone et spaghettis à la bolognaise au programme.  Me voilà bien rassasié.

Il fait nuit lorsque je retrouve BIELLA, son stade et ses commodités. Une première: j’ai pris l’option bag drop, mais pour vraiment fort peu (cuissard et maillot manche courte de rechange) en comparaison de certains autres pleins comme des œufs. La douche est la bienvenue, mais comme à l’accoutumée, c’est un quasi dépotoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 60
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 20:55

Mercredi  25  juillet  2018 BIELLA PIEVE DI CORIANO 318 km 578 D+
 
En pleine, nuit, je suis réveillé, un autre participant vient de se faire mordre par un renard. Je crois rêver.  Je me rendors cependant.  Le mordu est en fait Patrice, qui malgré son bivy a été victime d’une morsure !
Aujourd’hui c’est la plaine au programme.  Pour bizarre que cela puisse paraître, c’est la journée que je redoute: chaleur, fatigue accumulée et mornes paysages probables en traversant les champs de riz. Pourtant les premières heures sont favorables, je roule à 23 24 km/h sans difficulté. La plupart du temps en solo, je rattrape ou bien me fait doubler par de petits groupes. Une occasion de monter à 26 27 km/h. Bref, tout est dans la modération.
Je profite d’une lecture attentive du GPS est emprunte une piste pour me retrouver devant le binôme qui m’a accompagné un bon moment puis lâché! Il faut aussi savoir faire plaisir à sa monture!
Long arrêt à PAVIE, la restauration est un peu plus conséquente, salade de riz puis assiette de pâtes sans oublier une glace, de l’eau gazeuse fraîche. Je prends le temps de discuter avec un flamand qui habite en SUEDE et en anglais.
La route durant l’après-midi est très passante, et les nombreux poids lourds me font bien serrer sur la droite. Cela semble interminable. Je cède à une petite sieste dans une traversée de village espace vert à l’ombre ! Nouvel enduisage des appuis. Le changement de cuissard est-il la cause ou le seul fait de maintenir toujours la même position.  Question encore sans réponse.  Je traverse CREMONE, me perds un peu pour faire une photo de la cathédrale. Les rues pavées sont sympathiques, quelle tentation que de profiter des arcades ombragées et des terrasses de café !
J’ai un peu de mal à reprendre le rythme, une famille en vélo m’aide en les rejoignant.  Cap sur PIEDENA.  Encore un bon bout de fait. Toujours le même menu, pâtes al dente, jambon et fromage, pas de fruits. Je pars me débarbouiller, passe au petit coin (de ce côté là pas d’encombrement pour l’instant.  Je rencontre Patrick qui me propose de repartir ensemble avec Alain  SEVERIN. Je leur signale que mon rythme n’est peut être pas le leur.  Nous quittons l’axe principal pour un dédale de petites routes sinueuses au milieu de cultures qu’Alain se fait un plaisir de nous décrire. L’arrosage et le pompage battent leur plein.  Il est vingt heures et Alain quête un kebab. GAZZUOLO et son restaurant font notre affaire. Arrêt long mais je puis désormais témoigner de l’appétit respectif de Patrick et Alain (ogre pour le premier, d’oiseau pour Alain).  Il reste environ 50 km avant la halte. Nous longeons maintenant la rivière OGLIO.  Un pont  en bois flottant avec force rampe nus secoue un peu.  Nous longeons toujours mais sur l’autre rive, cela n’en fini pas.  La platitude c’e n’est pas franchement notre  passion.
PIEVE DI CORIANO est en vue !  Passé le point contrôle, nous percevons chacun un foulard et un ruban réflectorisant ! Belle attention. Place au ravitaillement : tranches de pastèque. Le dortoir de l’autre côté du terrain de football ne nous inspire pas (chaud et bruyant) aussi après la douche dodo sur l’herbe. Il est déjà jeudi.
 
Jeudi  26 juillet  2018 PIEVE DI CORIANO  SPORMAGGIORE 256  km 4108 D+
 
Je me lève, range mes affaires, mais quelque chose me manque. Mes lunettes. La nuit encore présente, m’oblige à frotter le sol avec mes mains pour les retrouver.
Je pars seul. Alain et Patrick un peu avant.  Je dois faire un somme, j’attends un lieu propice, m’allonge.  Un cycliste passe, c’est Patrick, je le hèle, il s’arrête , nous repartons ensemble, la conversation  efface la fatigue. Après avoir long la rivière  MINCIO, MANTOUE et sa superbe  cité. La piste cyclable longe le lac, il y a beaucoup de coureurs et de cyclistes, cela égaye un peu.  Nouveau point contrôle à VALEGGIO SUL MINCIO. Les derniers kilomètres font frétiller mon gravel.  Alain nous rejoint, la trace qu’il a suivi est celle de la veille ! Mais c’en est fini du plat, retour aux ascensions.  Mais avant nous longeons le lac de GARDE. Ce ne sont alors que raidillons, forte circulation et chaleur. Petit arrêt vidéo, de très nombreux baigneurs profitent du lac.  Deux participants japonais sont à la recherche d’une « gelateria ». Je cherche un super marché depuis un moment.  Les panneaux indicateurs de certaines enseignes me sont lors d’une aide précieuse.  Enfin au détour d’un rond point le graal. 
Fruits au sirop yaourt au café et coca.  Je décide de me restaurer dans l’entrée du supermarché, le gardien me demande si j’ai un problème vu le temps que je mets à me mettre à genoux ! Le toboggan reprend, je retrouve Patrick et Alain qui à l’ombre dans un village se sont restaurés.  Je les laisse filer. En s’élevant, la vue sur le lac est magnifique. La « strada della forra »  constitue un changement total de paysage, route taillée dans la roche (un peu comme celle de GALAMUS). Le passage étroit fait parfois arrêter le trafic.  Un long tunnel permet de se rafraichir. A MALCESINE, arrêt pour un petit gouter, le TDF est diffusé sur l’écran.  TREMOSINE atteint, je replonge vers le lac de GARDE, une piste cyclable accrochée au rocher surplombe le lac, quelle impression  pendant plusieurs kilomètres! Puis à nouveau tunnels et circulation.  Mais encore de bien belles vues sur le lac de GARDE. Le soir s’installe, la chaleur prend du recul. Apres  TRENTIN HAUT ADIGE, nouvelle piste cyclable, un mur à  20% rompt la monotonie et surtout nous évite d’emprunter la route principale. Une sacrée leçon.  Repas à CALAVINO ou je quitte le parcours pour trouver un restaurant, d’autres participants se lancent dans la montée vers VALICO. Il est près de minuit lorsque j’atteints SPORMAGGIORE. Bien sur, je n’ai rien vu du lac de MOLVENO.
Rapide sustentation, passage au lavabo pour une toilette, puis choix du sol pour dormir.
Je ne me fixe aucun horaire pour repartir. Je suis très en avance sur mon programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascalb
Cyclo vachement bien
Cyclo vachement bien
avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 60
Localisation : manche
Date d'inscription : 02/03/2009

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 20:56

Vendredi  27  juillet 2018 SPORMAGGIORE BORMIO  169  km 3984 D+
 
Je grignote avant de partir, cet après-midi, le morceau de choix final.  Enduisage, bidons pleins, petit jour et c’est parti pour la dernière (déjà ?).  ROMENO  dans la vallée du non fameuse pour ses pommes me tendent les bras, cela fait un sacré quart d’heure que je lutte contre un coup de bambou. Allez, je cède. FONDO est quelque part. L’Hôtel LADY MARIA est irrésistible. Je demande à prendre un petit déjeuner. Le patron m’en donne le prix comme si j’allais craquer à deux mètres de plateaux copieux ! Deux autres participants (russe et japonais) déjeuneront eux en terrasse.  En salle, beaucoup de seniors, je mesure alors la chance que j’ai de pouvoir exiger de mon corps.  Dans la montée vers le PASSO PALADE, je vois trois personnes qui alignent le foin manuellement. Arrêt bidon au sommet, la serveuse et les clients parlent allemands! MERANO  après une longue descente, il me reste moins de 100 km. Cela commence à sentir bon. Mais c’est sans compter la chaleur. Heureusement une nouvelle piste cyclable  permet d’éviter les vapeurs de la circulation. Une station service , hop arrêt glaces (pluriel oblige).  Jusqu’ à SILANDRO le long de la vallée VENOSTA ce n’est pas une piste mais une longue autoroute cyclable, incroyable, et dire que la France est perçue comme le pays du vélo. Si nos fleuves sont longés de tels aménagements, je n’ai pas connaissance d’un équivalent dans nos vallées alpines.  Je m’octroie du chocolat en tablette fondu sur un banc à l’ombre. Je me fais enfumer par un top modèle féminin sur son PINARELLO.
Que dire de l’accueil à SILANDRO, enfin un vrai plat de pâtes! Je retrouve Césario qui me narre avoir bien bu avec des allemands la veille, puis chuté sur la piste cyclable.  Il réitère sa passion pour la bière alors que je me contente d’eau gazeuse. Encore un endroit, ou il ferait sacrément bon de ne rien faire que laisser filer le temps.
 
Je m ‘élance pour le final. S ‘élancer est une expression, je n’arrive pas à reprendre du rythme, mais mon gravel apprécie le chemin. Je retrouve Césario qui zigzague un peu. Et peut être pas uniquement à cause de la sinuosité de la route. PRATO marque le début de l’ascension du STELVIO, le voilà enfin avec ses 48 lacets. Un passionné à décorer sa maison d’une foultitude de cranes d’animaux, de l’autre côté de la route c’est un musée d’objets divers qu’il récolte  et transforme depuis 40 ans. TRAFOI, nouvel arrêt bidons. Je m’installe dans mon rythme de tortue et le décompte s’engage. 45 et son hôtel.  La vue depuis le 22 est à la fois magique et monstrueuse. Le sommet se présente à mes yeux et surtout l’enfilade des lacets. Au 8, un éclair puis le tonnerre semblent s’impatienter de me voir en finir. Chaque regard sur le côté m’y entraîne, c’est qu’il serait fatigué le gars? Le 4 avec un camping-car qui reste sagement derrière moi pour me laisser choisir ma trajectoire. Il ne me doublera que passé le 3. Il est 20h20, je m’arrête avec un participant thaïlandais pour immortaliser la face gravie d’une vidéo panoramique. 20h28, tampon final : 133 heures tout rond. Photo du panneau sommital, le nom est quasiment masqué par une multitude de stickers, le gravel est vraiment confortable, même si je ne suis pas très sur encore en virage compte tenu des pneus crampons. Rapide restauration, séance habillage, je redoute que l’orage ne tombe dans la descente vers BORMIO.  J’entame un peu comme un fou la descente, puis ralentit et fais plusieurs arrêts photos et vidéos.  Joli point de vue sur les lacets puis la série de tunnel éclairés que la nuit tombante rend un peu plus magique. Sur chaque face du STELVIO, les travaux accomplis au début du siècle dernier restent impressionnants. BORMIO il est presque 22 heures, j’ai bien profité de la descente quasiment jusqu’au stade. Mon diplôme m’est remis ainsi qu’un tee-shirt d’un jaune vraiment pétard.  Je retrouve Robert CHARBONNIER arrivé deux heures avant moi  et que la fatigue rend un peu amorphe mais satisfait. Nouveau plat de pâtes mais des crudités avant , ouf, du changement. Glaces pour finir quand même.  Dernier roupillon à  la dure et parmi  des gros ronfleurs.
 
Samedi 28 juillet  2018  BORMIO MILAN 
 
Petit déjeuner  puis discussion avec Sergey le russe en fixie et Césario qui a monté les 18 derniers km du STELVIO à pied subi trois orages et a dormi au sommet. Sergey m’indique que demeurant à SAINT PETERSBOURG, il est organisé en Russie des brevets d’aventure (enfin si j’ai bien saisi sn anglais embrumé comme je suis). 
 
Retour pébibus à la gare routière, démontage du vélo, mise en housse, toujours le poids d’un âne mort à trimballer. Jean Pierre MARY qui a quitté le parcours à PAVIE  m’attends à SONDERIO à la gare ferroviaire. Repas seul à TIRANO, une fontaine à eau gratuite (choix d’eau plate ou gazeuse) me rappelle que sur le parcours j’en ai vu une mais payante. Cette fois, les voitures sont bien plus confortables qu’à l’aller.
 
MILAN CENTRALE tour complet de la gare en attendant que son GPS nous indique le bon chemin pour l’hôtel. 
 
 
Dimanche  29  juillet 2018
 
Réveil en sursaut, il est 8h10. Train au départ de MILAN GARIBALDI dans 35 minutes, panique, je m’habille, téléphone à Jean Pierre qui est parti en vélo pour ne le démonter qu’à la gare. Plus de deux kilomètres m’en séparent. Peu d’espoir de l’attraper. Je marche aussi vite que je peux. Pas beaucoup de taxi en ce dimanche matin. J’aperçois un autre hôtel, je fonce dans l’entrée tout essouflé demande que l’on m’appelle un taxi. Le réceptionniste tout en flegme, appelle, me tend un ticket  et me dit trois minutes.  En moins de temps qu’il ne me faut pour reprendre espoir, un taxi arrive, chargement à l’arrache dans le coffre du break. Nouvel appel vers Jean Pierre, il me confirme que le parcours vers le quai 11 est sans escalier. Je suis dans le train dix minutes avant le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2553
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 21:14

Encore un beau reportage, merci mais il en manque j'ai pas vu un top modèle féminin sur son PINARELLO  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
Roland
Déménageur Breton
Déménageur Breton
avatar

Nombre de messages : 6120
Age : 56
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Sam 18 Aoû - 21:52

veloblan a écrit:
Encore un beau reportage, merci mais il en manque j'ai pas vu un top modèle féminin sur son PINARELLO  lol!

Toutafé Michel !

Si je retrouve la santé, faudrait que l'on se fasse une virée vélo en Italie histoire de montrer à Portocéan et Pascalb que l'on peut en rapporter des photos sympas... Wink Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo-long-cours.fr/
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2553
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Dim 19 Aoû - 7:30

Alors retrouve vite cette santé  cheers qu'on leur fasse voir de belles photos  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
bubu14
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet


Nombre de messages : 519
Age : 62
Localisation : Blangy le Chateau 14130
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   Dim 19 Aoû - 15:29

Encore une belle ligne sur ta carte de visite. Il ne va bientôt plus rester de place dessus tant chaque année tu nous gratifies de balades extra-ordinaires!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Alpi 4000 - L'Italia del Grand Tour
» Terredeveil-Une famille partie faire un grand tour en Condor
» Très grand Tour autour de TOULOUSE:morceaux choisis,été 2011.
» Golf de Bethemont
» mHealth Grand tour 5 - 18 septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les Brevets Randonneurs Mondiaux :: 1200 km et plus-
Sauter vers: