Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 BRM dans l'oise

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
acollongues
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 216
Age : 71
Localisation : Bourg-la-Reine 92
Date d'inscription : 15/12/2007

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Jeu 9 Nov - 18:23

Parfaitement exact, Roland. Tu as raison de le souligner.
Sur 24329 cyclos différents qui, depuis 1931, se sont inscrits au moins une fois pour faire Paris-Brest-Paris :
4337 n’ont jamais été homologués,
13828 ont été homologués une fois et une seule,
3547 ont été homologués deux fois,
1412 ont été homologués trois fois,
603 ont été homologués quatre fois,
314 ont été homologués cinq fois,
142 ont été homologués six fois,
84 ont été homologués sept fois,
36 ont été homologués huit fois,
12 ont été homologués neuf fois,
5 ont été homologués dix fois,
9 ont été homologués onze fois.

Autrement dit les trois quart des inscrits à Paris-Brest-Paris n’homologueront jamais que zéro ou un seul Paris-Brest.
Revenir en haut Aller en bas
jpm
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
jpm

Nombre de messages : 912
Age : 56
Localisation : Naveil (41)
Date d'inscription : 13/11/2010

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Jeu 9 Nov - 19:22

lmvv a écrit:

Citation :
 Tant qu'à faire pourquoi ne pas faire le RM 1200 de nos amis Bordelais (la Ronde d'Aliénor d'Aquitaine) ?
bonsoir

Je ne suis pas sur que les RM (par définition non homologués par l'ACP) seront préqualifiants .

jpm
Revenir en haut Aller en bas
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Jeu 9 Nov - 19:55

Roland a écrit:
sccber a écrit:
…Quand je vois le nombre de participants terminer le PBP dans des états d'épuisement incroyable, je pense toujours que c'est en grande partie parce qu'ils ne font de la longue distance qu'une fois tous les quatre ans…

NON, NON…

Une très grande proportion des participants ne font PBP (et une épreuve de cette longueur) QU'UNE SEULE FOIS dans leur vie.

Cette épreuve est considérée comme le « bâton de maréchal » du cyclisme.
C'est un défi suprême pour beaucoup.
Ce sont ceux là qui terminent (ou pas) dans des états pitoyables (ou pas).

Certains s'attaquent au PBP en venant du monde cyclo-sportif et veulent s'offrir la médaille de la plus longue course (oubliant que ce n'en est plus une). Ceux là veulent « faire un temps ».

Une majorité se lancent un défi « surhumain » (pour eux) et n'aspirent qu'à finir (dans les temps de préférence).

Nous ne sommes peut-être qu'une minorité à voir PBP comme une épreuve de longue distance « comme une autre » que nous mettons à notre programme au milieu d'autres (épreuves).

Après il arrive que quelques participants des deux premières catégories basculent dans la troisième… cheers
Tout d'abord, je trouve qu'un des principal mérite du PBP est d'avoir ensuite donné l'envie à certains cyclistes de continuer à participer à des épreuves longue distance : j'en fait partie, et certainement parce que pour moi le PBP n'étais pas le graal mais une continuation de la reconquête physique initiée - après trente ans de genoux défectueux - par une opération chirurgicale.
Ensuite, tout ce que tu résumes parfaitement, c'est justement ce que je pense. J'ai écris " tous les quatre ans " pour englober la minorité de ceux qui ne font que le PBP - et les brevets qualificatifs - en fait de longue distance, parce qu'au niveau préparation cela ne change rien.
Ma remarque vient que sur de " petits " 1 200 (en terme de participants) je n'ai pas rencontré le même pourcentage d'arrivants exténués (je parle bien d'impression, pas d'étude rigoureuse), mais surtout que plein de cyclistes ayant une meilleure cylindrée que moi bizarrement abandonnent, finissent mal ou bien à près moi.
J'ai lu ainsi, des années avant d'envisager de rouler sur le PBP des témoignages dans des revues spécialisées dans le cyclosport de solides cyclistes expérimentés (CV sportif à l'appui) relatant leur réussite relative et dans la souffrance ; j'ai relu ces articles après mon premier PBP pour m'apercevoir qu'ils avaient fait des temps peu en relation avec leur niveau sur 180 km. Alors, bien entendu que des cyclistes du dimanche matin - à la belle saison - souffrent bien d'avantage n'a rien d'étonnant.
Le plus dur ensuite, c'est de convaincre mes potes cyclistes ou skieurs que pratiquement tout le monde - en bonne santé - peut finir le PBP dans les délais pour peu bien évidemment qu'ils en aient au départ le goût et qu'ils s'entraînent de façon adaptée suffisamment longtemps. Cela la plupart du temps n'est pas audible, certains de mes amis me présentant à des tiers comme un sportif exceptionnel (" je te présente machin dont je t'ai parlé, tu sais le gars qui roule à vélo des jours d'affilé..."). En toute honnêteté cela ne me gêne pas (hihi), sauf sur le plan théorique de la valeur intellectuelle d'une telle rhétorique. Mais je ne suis pas un militant de la cause cyclo longue distance, donc je laisse faire... lol!
Revenir en haut Aller en bas
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Jeu 9 Nov - 20:03

jpm a écrit:
lmvv a écrit:

Citation :
 Tant qu'à faire pourquoi ne pas faire le RM 1200 de nos amis Bordelais (la Ronde d'Aliénor d'Aquitaine) ?
bonsoir

Je ne suis pas sur que les RM (par définition non homologués par l'ACP) seront préqualifiants .

jpm
L'argument a cependant, il me semble - à tord ou raison - été évoqué par le club organisateur... Mais cela vaut le coup de vérifier...
Aller, je ne vais pas prendre de risque et m'inscrire aussi sur le BRM 1 000 de Ménigoute, placé volontairement de façon idéale pour préparer le  1 200 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
acollongues
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 216
Age : 71
Localisation : Bourg-la-Reine 92
Date d'inscription : 15/12/2007

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Jeu 9 Nov - 20:21

Je ne sais pas ce qu'il en sera en 2019, mais en 2015 il est certain que la Ronde Aliénor d'Aquitaine effectuée en 2014 permettait de s'inscrire dans les premiers comme un BRM 1000.
Revenir en haut Aller en bas
Sev
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
Sev

Nombre de messages : 778
Age : 46
Date d'inscription : 26/07/2012

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Ven 10 Nov - 11:12

acollongues a écrit:
Je ne sais pas ce qu'il en sera en 2019, mais en 2015 il est certain que la Ronde Aliénor d'Aquitaine effectuée en 2014 permettait de s'inscrire dans les premiers comme un BRM 1000.
Oui pour moi aussi... Le 1200 d'aquitaine est un BRM et il est annoncé comme tel l'an prochain...
Revenir en haut Aller en bas
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
lmvv

Nombre de messages : 1717
Age : 73
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Ven 10 Nov - 12:30

Non Sev. Le 1200 d'Aquitaine ne peut pas être un BRM car le plus long BRM possible est un BRM 1000.
Il est peut-être annoncé comme un BRM par nos amis Bordelais, mais à tort.
C'est un RM 1200 en fait.
Je rappelle la différence entre les BRM et les RM qui peut échapper à beaucoup : les BRM sont organisés et homologués sous l'égide de l'A.C.P. ; les RM sous l'égide des "Randonneurs Mondiaux", instance au-dessus de l'ACP hiérarchiquement, même si les "Randonneurs Mondiaux", fondés en 1983 si ma mémoire est bonne, émanent d'une initiative de l'ACP.
La confusion vient du fait que l'on dit parfois que l'on organise un Brevet "RM" et que cela est assimilé à BRM de ce fait, mais encore une fois, ce n'est pas exactement la même chose.
Quant à autoriser le fait de compter un RM 1200 pour la préqualification à PBP, c'est une initiative de l'ACP qui valait en 2014-2015 et qui a priori vaudra encore en 2018-2019.
Revenir en haut Aller en bas
veloblan
Vulcain
Vulcain
veloblan

Nombre de messages : 3368
Age : 70
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Ven 10 Nov - 16:10

C'est quand même bien compliqué pour arriver à la même chose lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.veloblan.com/
Popiette
Le choc des Bermudes
Le choc des Bermudes
Popiette

Nombre de messages : 2572
Age : 33
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 21/05/2010

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 13:22

phiphi a écrit:
Pourquoi tu me dis çà bubu?
Si je veux  pouvoir faire le PBP 2019 ,il ne me reste que l'année 2018 pour essayer de réussir tout les BRM nécessaires, donc je n'ai plus de temps a perdre
Bonjour,

Et pourquoi une éventuelle participation à PBP 2019 t'entraine vers une série complète de BRM en 2018.
Bien sur, tu peux envisager un BRM 600 en juin - juillet pour assurer la pré-qualification, mais rien ne t'empêche de préparer cela avec des sorties personnelles pour aller voir tata en Alsace, des randonnées permanentes et soyons fou, d'autres sport d'endurance.
L’inconvénient des BRM, c'est souvent le manque d’intérêts des parcours. Alors que sur une randonnée permanente, c'est très agréable à rouler.
A titre de préparation, je trouve que faire 400km sur le WE (un aller / retour depuis la maison) est bien plus efficace que de faire un BRM 300 entre un 200 et 400.

Bonne préparation
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cyclo-club-montebourg-saint-germain-de-tournebut.com
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 14:42

Popiette a écrit:
phiphi a écrit:
Pourquoi tu me dis çà bubu?
Si je veux  pouvoir faire le PBP 2019 ,il ne me reste que l'année 2018 pour essayer de réussir tout les BRM nécessaires, donc je n'ai plus de temps a perdre
Bonjour,

Et pourquoi une éventuelle participation à PBP 2019 t'entraine vers une série complète de BRM en 2018.
Bien sur, tu peux envisager un BRM 600 en juin - juillet pour assurer la pré-qualification, mais rien ne t'empêche de préparer cela avec des sorties personnelles pour aller voir tata en Alsace, des randonnées permanentes et soyons fou, d'autres sport d'endurance.
L’inconvénient des BRM, c'est souvent le manque d’intérêts des parcours. Alors que sur une randonnée permanente, c'est très agréable à rouler.
A titre de préparation, je trouve que faire 400km sur le WE (un aller / retour depuis la maison) est bien plus efficace que de faire un BRM 300 entre un 200 et 400.

Bonne préparation
D'accord pour préconiser des sorties personnelles inédites, touristiques et plutôt longues, bref du vélo longue distance plaisir.
Mais pourquoi dire qu'un BRM va souvent présenter des parcours manquant d'intérêt ? Je ne connais pas évidemment les régions où ces BRM offriraient un tel parcours Very Happy Dans une grande partie de la France, au contraire, ils offrent un sacré intérêt : mon dernier 300 par exemple, dans le Vercors, ceux du CCK entre les montagnes françaises, suisses et allemandes, etc. La liste est trop longue pour insister, car justement l'intérêt des BRM est d'offrir les perles touristiques et sportives connues ou recherchées par des équipes passionnées... Les logiciens disent " la carte n'est pas le territoire " : comment pourrais-je découvrir autant de splendeur en me contentant de tracer des territoires inconnus sur le papier alors que les habitants les traversent physiquement depuis toujours ?
C'est ça pour moi créer un BRM, offrir ses coup de cœur cyclistes à d'autres.
Dans un autre registre, un PBP - ou n'importe quel parcours de 600, 1 000 ou 1 200 km ne se prépare physiquement pas en faisant des 600, 1 000 et 1 200 km, mais au contraire essentiellement par une pratique sportive continue, diversifiée, privilégiant la qualité sur la quantité, efforts plutôt intenses et courts - entrecoupés de séances faciles de récupération - suffisamment rares pour ne pas entraîner le sur-entraînement fatal, suffisamment présents pour ne pas entraîner une désadaptation : tout un art l'entraînement adapté aux capacités physiques de chacun, à ses temps libres, etc.  
Et quelques sorties longues en endurance tranquille pour apprendre le reste plus que pour progresser : je ne dis pas que faire du long ne sert à rien, je dis que ce n'est que la cerise sur le gâteau, et que l'art de la pâtisserie c'est l'entraînement.
Donc, oui, on peut trouver du plaisir à rouler sur du long, de manière libre comme sur des BRM, des diagonales ou des flèches - et aussi pourquoi pas quelques cyclosportives, courses gravel ou défis montagnards - mais il ne faut pas oublier que pour réussir un PBP de manière idéale il faut avoir une excellente condition physique et que celle-ci se travaille régulièrement année aprés année.
Si l'ACP à imposé la série des quatre BRM ce n'est pas pour préparer les participants du PBP : c'est d'une part - et c'est de bonne guerre - pour inciter les cyclistes à participer régulièrement aux BRM (une sacrée belle invention quand même) et surtout comme contrôle pour éliminer toutes les inscriptions de personnes qui n'auraient pas les moyens physiques minimum pour espérer finir le parcours.
Revenir en haut Aller en bas
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
lmvv

Nombre de messages : 1717
Age : 73
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 16:14

sccber a écrit:
...
Si l'ACP à imposé la série des quatre BRM ce n'est pas pour préparer les participants du PBP : c'est d'une part - et c'est de bonne guerre - pour inciter les cyclistes à participer régulièrement aux BRM (une sacrée belle invention quand même) et surtout comme contrôle pour éliminer toutes les inscriptions de personnes qui n'auraient pas les moyens physiques minimum pour espérer finir le parcours.
C'est vrai que pour certains, l'obligation de valider dans l'année du PBP les 4 BRM (200, 300, 400 et 600) est vécue comme une contrainte.
Bien sûr, le fait d'effectuer ces 4 BRM n'est pas suffisant pour préparer les participants au PBP. Le mieux est d'avoir fait au moins quelques longues distances les années précédentes pour acquérir une certaine expérience (alimentation, matériel, éclairage et sécurité, gestion du sommeil, ...) et de faire un entraînement de qualité assez varié l'année de PBP.
Mais le fait d'avoir à faire les 4 BRM l'année de PBP impose une progression dans les distances fort intéressante. Personnellement, nous effectuons aussi toujours un BRM 1000 (non obligatoire) vers le 14 juillet l'année du PBP, mais sans "taper dedans" pour ne pas laisser trop de jus un mois avant PBP (ne pas faire PBP avant l'heure ...).
Si cette obligation des 4 BRM n'existait pas, certains partiraient sans doute à l'assaut de PBP la "fleur au fusil" avec très peu d'entraînement spécifique et courraient à la catastrophe ...
On va me répondre qu'à "Londres-Édimbourg-Londres", aucun BRM n'est imposé pour s'inscrire et qu'il n'y a peut-être pas plus d'abandon qu'à PBP ? Soit. Encore que cette année, le % d'abandons sur LEL a été assez élevé il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Popiette
Le choc des Bermudes
Le choc des Bermudes
Popiette

Nombre de messages : 2572
Age : 33
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 21/05/2010

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 16:53

sccber a écrit:

D'accord pour préconiser des sorties personnelles inédites, touristiques et plutôt longues, bref du vélo longue distance plaisir.
Mais pourquoi dire qu'un BRM va souvent présenter des parcours manquant d'intérêt ? Je ne connais pas évidemment les régions où ces BRM offriraient un tel parcours Very Happy
La liste est longue. Beaucoup ne sont que de longue distance sans allier le "tourisme". Disons, au moins susciter un intérêt pour le regard.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.cyclo-club-montebourg-saint-germain-de-tournebut.com
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 20:04

Popiette a écrit:
sccber a écrit:

D'accord pour préconiser des sorties personnelles inédites, touristiques et plutôt longues, bref du vélo longue distance plaisir.
Mais pourquoi dire qu'un BRM va souvent présenter des parcours manquant d'intérêt ? Je ne connais pas évidemment les régions où ces BRM offriraient un tel parcours Very Happy
La liste est longue. Beaucoup ne sont que de longue distance sans allier le "tourisme". Disons, au moins susciter un intérêt pour le regard.
Je n'ai pas entièrement saisi le sens de ton intervention : sous-entends-tu que les organisateurs n'ont pas choisies les bonnes routes, ou au contraire veux-tu dire que ces régions où les BRM se déroulent n'offrent rien d'intéressant ?
Dans le premier cas, je témoigne qu'à Feurs, Grenoble, Bourg-en-Bresse, Vichy, Bordeaux, Carcès, Ménigoute, Mulhouse (pour la France, et j'en oublie, sans compter l'Espagne et la Belgique) les organisateurs m'ont proposées de sacrées belles balades. À tel point qu'en comparaison je trouve le PBP incontournable pour l'ambiance (public et participants) plutôt que pour son parcours, somme toute en partie faiblard comparé à ce qu'on retrouve en roulant en Haute montagne ou même près de chez moi...
Dans le second cas, si la région n'offre pas grand chose, une sortie personnelle doit être quasiment du même tonneau et il serait préférable d'aller voir plus loin : à Grenoble j'ai roulé avec des cyclistes parisiens venus découvrir les Alpes en profitant des avantages du BRM (circuit et rencontre)...
Bon, je reconnais que je simplifie un peu ton propos Very Happy : j'avais surtout réagi sur le terme " souvent " alors que mon expérience était quasiment inverse.
À ma décharge, même si je pourrai faire quelques rares critiques sur les choix de telle ou telle route, mais inévitables sur les milliers de kilomètres de routes parcourus sur les BRM (la géographie, la circulation et le réseau routier existant est parfois incontournable), des critiques également parfois - rarement - sur un défaut existant dans un road-book - je dis que globalement les BRM sont pour moi un vrai bonheur et leur organisation - bénévole qui plus est ! - une sacrée bonne chose pour la planète vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Paddy
?
?
Paddy

Nombre de messages : 1342
Localisation : Brest (Acceuil)
Date d'inscription : 01/01/2014

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 20:15

Bonjour à tous, 
A mon avis l'intérêt de faire la série des BRM en 2018, pour celui qui se lance pour la première fois est de voir en réel comment ça se passe et si la préparation est bonne.
Les pros ne comptent pas les kilomètres mais les jours de course, de même une virée personnelle n'est pas un BRM.
On ne choisi ni l'heure ni le circuit.
De plus même si j'y mets une grande reserve, participer à un BRM permet d'apprendre des autres.
Grande réserve parceque tout dépend du groupe dans lequel on arrive.

Bonne route à  tous
Revenir en haut Aller en bas
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Sam 11 Nov - 21:00

lmvv a écrit:
sccber a écrit:
...
Si l'ACP à imposé la série des quatre BRM ce n'est pas pour préparer les participants du PBP : c'est d'une part - et c'est de bonne guerre - pour inciter les cyclistes à participer régulièrement aux BRM (une sacrée belle invention quand même) et surtout comme contrôle pour éliminer toutes les inscriptions de personnes qui n'auraient pas les moyens physiques minimum pour espérer finir le parcours.
C'est vrai que pour certains, l'obligation de valider dans l'année du PBP les 4 BRM (200, 300, 400 et 600) est vécue comme une contrainte.
Bien sûr, le fait d'effectuer ces 4 BRM n'est pas suffisant pour préparer les participants au PBP. Le mieux est d'avoir fait au moins quelques longues distances les années précédentes pour acquérir une certaine expérience (alimentation, matériel, éclairage et sécurité, gestion du sommeil, ...) et de faire un entraînement de qualité assez varié l'année de PBP.
Mais le fait d'avoir à faire les 4 BRM l'année de PBP impose une progression dans les distances fort intéressante. Personnellement, nous effectuons aussi toujours un BRM 1000 (non obligatoire) vers le 14 juillet l'année du PBP, mais sans "taper dedans" pour ne pas laisser trop de jus un mois avant PBP (ne pas faire PBP avant l'heure ...).
Si cette obligation des 4 BRM n'existait pas, certains partiraient sans doute à l'assaut de PBP la "fleur au fusil" avec très peu d'entraînement spécifique et courraient à la catastrophe ...
On va me répondre qu'à "Londres-Édimbourg-Londres", aucun BRM n'est imposé pour s'inscrire et qu'il n'y a peut-être pas plus d'abandon qu'à PBP ? Soit. Encore que cette année, le % d'abandons sur LEL a été assez élevé il me semble.
Tu poses une vraie question : quelle est la part de réussite due aux quatres épreuves qualificatives ? Et peut-on la comparer avec celle d'une autre épreuve, obligatoirement différente ? Déjà qu'il suffit d'une météo calamiteuse comme pour le PBP 2007 pour avoir un taux d'échec presque doublé !
Le LEL est une épreuve que je ne connais pas, à priori plus difficile (plus long et une météo disons plutôt plus exigeante) : pas d'épreuves qualificatives, mais quel est le pourcentage de primo participants à des 1 200 km et plus ?
J'ai connu le MGM espagnol, avec des exigences de BRM qualificatifs calquées sur le PBP, un parcours plutôt plus difficile et une chaleur redoutable, et moins de participants : je n'ai pas l'impression que le nombre d'abandons ait été très différent de celui de l'épreuve parisienne.
D'autres 1 200, sans pré-sélection, mais avec beaucoup moins de participants - le BSB belge - parcours facile et participants plutôt tous des habitués, donc comparaison difficile... Et je ne parlerai pas du Douze Cents du MC dont la difficulté est infiniment plus grande et donc comparaison inutile.
Reste un dernier 1 200 auquel j'ai participé, celui du RAA bordelais : pas de pré-sélection, un peu plus de dénivelé que le PBP dont des cols Pyrénéens, mais une organisation un peu identique au PBP (ravitaillements, couchage). J'avais été frappé du nombre plus important d'abandons comparé à celui des PBP : je n'avais personnellement pas trouvé la difficulté tellement plus grande et j'avais cru trouver plusieurs causes possibles, causes mineures et cumulables. D'abord le dénivelé dont un col exigeant, au moins un orage violent, ensuite le fait évidemment qu'il n'y avait pas eu les quatre brevets préparatoires du PBP, enfin que le kilomètrage de préparation ne pouvait qu'être plus faible puisque l'épreuve se déroulait en juillet et le PBP en août. Je m'étais demandé en outre, si le profil des participants était le même (sans réponse évidemment faute de documentation).
Voilà, c'est pourquoi je ne tire aucune vrai conclusion sur l'intérêt essentiel des quatres brevets.
Pour ma part, après avoir fait de l'endurance pendant des années (15 marathons ou plus), du VTT intensif et deux saisons de cyclosportives montagneuses grand parcours, j'ai préparé mon premier PBP 2011 par la participation en 2010 à trois BRM successifs (un 400, un 600 puis un 1 000), non pas au départ pour apprendre à gérer la longue distance, ni même pour améliorer mon endurance - j'ai d'ailleurs vu que passer directement au 400, au 600 et au 1 000 en n'ayant jamais dépassé 180 km à vélo ne me posait aucun problème de ce côté là, vu mon passé sportif - non, c'était juste pour vérifier que mes genoux arthrosés tiendraient (ou du moins que l'intensité de la douleur ne me forcerait à m'arrêter), c'était pour moi le seul " continent " inconnu puisque je n'avais jamais dépassé mettons dix heures d'effort continus, sur les 69 km de course à pieds de la SaintéLyon (où mes genoux ne m'embêtaient pas trop).
Par contre, comme pour mon premier marathon en 2 000, j'ai d'avantage préparé mon premier 1 200 que je l'ai fait ensuite (pour tout dire, j'ai vraiment l'impression de ne plus rien préparer, puisque je roule toute l'année en sportif conséquent, sans plus).
Revenir en haut Aller en bas
julbute
Super randonneur
Super randonneur
julbute

Nombre de messages : 452
Age : 63
Localisation : Nord
Date d'inscription : 11/02/2015

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Dim 12 Nov - 17:04

moi je crois que les BRM qualificatifs à PBP sont éxigés pour faire la selection car combien de cyclos prendraient le départ et ne finiraient pas au détriment d'autres cyclos qui ne pourraient y participer faute de places (limitées à 6300 je crois)
Revenir en haut Aller en bas
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Dim 12 Nov - 17:58

julbute a écrit:
moi je crois que les BRM qualificatifs à PBP sont éxigés pour faire la selection car combien de cyclos prendraient le départ et ne finiraient pas au détriment d'autres cyclos qui ne pourraient y participer faute de places (limitées à 6300 je crois)
Tu oublies que ces brevets qualificatifs existaient déjà, il me semble, alors que le nombre de participants était bien plus faible. Il faudrait qu'un vrai connaisseur de l'histoire du PBP puisse me le confirmer, car je ne me rappelle plus à partir de quand ils ont été exigés.
Je reste cependant persuadé que le but avait à voir avec une pédagogie de l'effort sportif pour démocratiser la longue distance et éviter un trop grand nombre d'abandons.
Revenir en haut Aller en bas
CTC86
Super randonneur
Super randonneur
CTC86

Nombre de messages : 342
Age : 72
Localisation : Châtellerault (86)
Date d'inscription : 03/02/2008

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Lun 13 Nov - 14:32

Le sujet reviendra forcément dans la rubrique "Préparation"...

Mon expérience de PBP et de sa préparation se limite à la "sympathique" édition de 2007... La série 200, 300,400 puis 600 (sans doubler l'une de ces distances) fut une bonne préparation. Le 400 et le 600 froids et pluvieux étant particulièrement bien adaptés à ce qui allait suivre !

Avant ces quatre BRM , la préparation avait en fait commencé début Novembre 2006.Autant ,sinon plus, morale que physique.
Après le 600 , pas de sortie supérieure à 200 km mais retour à quelques sorties "club"disons  "dynamiques..."
Revenir en haut Aller en bas
lmvv
Monsieur Vélo
Monsieur Vélo
lmvv

Nombre de messages : 1717
Age : 73
Localisation : environs d'Angers
Date d'inscription : 12/08/2014

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Lun 13 Nov - 17:16

sccber a écrit:
julbute a écrit:
moi je crois que les BRM qualificatifs à PBP sont éxigés pour faire la selection car combien de cyclos prendraient le départ et ne finiraient pas au détriment d'autres cyclos qui ne pourraient y participer faute de places (limitées à 6300 je crois)
Tu oublies que ces brevets qualificatifs existaient déjà, il me semble, alors que le nombre de participants était bien plus faible. Il faudrait qu'un vrai connaisseur de l'histoire du PBP puisse me le confirmer, car je ne me rappelle plus à partir de quand ils ont été exigés.
Personnellement, j'ai commencé mes PBP en 1975 et j'ai participé à toutes les éditions depuis. J'ai toujours effectué la série des brevets de 200 à 600 km depuis 1975 inclus. Peut-être qu'en 1975, le 600 n'était pas forcément exigé, mais pas sûr ?
L'historien et statisticien de PBP, notre ami forumeur "acollongues", doit savoir ça, surtout que lui il a commencé ses PBP en 1971 (mais il n'a pas fait celui de 1975).
En 1975, nous étions 660 participants si ma mémoire est bonne (dont très peu d'étrangers). Maintenant, c'est environ 2000 et quelques Français et 4000 et quelques étrangers. Et en 2019, le ratio sera sans doute plus défavorable pour nous vu la forte poussée des randonneurs étrangers (notez bien que je ne suis pas raciste ... surtout quand les étrangers sont de jolies étrangères ... lol! ).
Revenir en haut Aller en bas
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Lun 13 Nov - 18:33

lmvv a écrit:
sccber a écrit:
julbute a écrit:
moi je crois que les BRM qualificatifs à PBP sont éxigés pour faire la selection car combien de cyclos prendraient le départ et ne finiraient pas au détriment d'autres cyclos qui ne pourraient y participer faute de places (limitées à 6300 je crois)
Tu oublies que ces brevets qualificatifs existaient déjà, il me semble, alors que le nombre de participants était bien plus faible. Il faudrait qu'un vrai connaisseur de l'histoire du PBP puisse me le confirmer, car je ne me rappelle plus à partir de quand ils ont été exigés.
Personnellement, j'ai commencé mes PBP en 1975 et j'ai participé à toutes les éditions depuis. J'ai toujours effectué la série des brevets de 200 à 600 km depuis 1975 inclus. Peut-être qu'en 1975, le 600 n'était pas forcément exigé, mais pas sûr ?
L'historien et statisticien de PBP, notre ami forumeur "acollongues", doit savoir ça, surtout que lui il a commencé ses PBP en 1971 (mais il n'a pas fait celui de 1975).
En 1975, nous étions 660 participants si ma mémoire est bonne (dont très peu d'étrangers). Maintenant, c'est environ 2000 et quelques Français et 4000 et quelques étrangers. Et en 2019, le ratio sera sans doute plus défavorable pour nous vu la forte poussée des randonneurs étrangers (notez bien que je ne suis pas raciste ... surtout quand les étrangers sont de jolies étrangères ... lol! ).
Merci pour ces précisions qui confirment que ma mémoire livresque ne me joue pas - encore - de vilains tours. Je pensais bien que ton expérience pourrait aider.
Donc, les quatre brevets sont bien plutôt des outils pédagogiques plutôt que des filtres sélectifs (l'un n'empêchant toutefois pas l'autre). Et si je dis qu'ils ne sont pas primordiaux ou suffisants pour réussir correctement son PBP, je reconnais également qu'ils font partie in fine du pack d'entraînement idéal.
Petite parenthèse amicale, sur un sujet que je n'aurai pas abordé de moi-même dans ce Forum, à ne pas prendre autrement qu'avec légèreté : pourquoi utiliser le terme racisme quand il en existe un plus approprié, le terme xénophobie ? Dans l'échelle des horreurs le second est légèrement moins déqualifiant (encore qu'il puisse avoir historiquement produit aussi des infamies). Et c'est d'ailleurs pour cela que j'aime le PBP (et le cyclotourisme au sens large), c'est son humanisme affiché et vécu. D'ailleurs, comme je l'ai déjà écrit ici ou là, je me sens plus proche d'un cycliste (non compétiteur) étranger que par exemple d'un chauffard français Very Happy Et je pourrai généraliser sur la plupart des points plus essentiels.
Revenir en haut Aller en bas
acollongues
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 216
Age : 71
Localisation : Bourg-la-Reine 92
Date d'inscription : 15/12/2007

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Lun 13 Nov - 18:37

Règlement de 1931 :
Seront admis tous les cyclistes, hommes ou dames, possesseurs d’un brevet quelconque de 300 km au moins ou pouvant justifier avoir accompli cette distance dans une épreuve publique. Pour les tandems mixtes, l’équipière seule pourra n’être détentrice que d’un brevet de 200 km.
En 1948, 1951 et 1956 :
Changements mineurs dans l’article, comme plus de mention de l’équipière du tandem, usage de la formule « un brevet ou une épreuve régulièrement contrôlée »,...
En 1961, 1966 :
Idem sauf que le 300 est remplacé par un brevet de 400, mais il n’y a toujours pas d’exigence que le brevet soit fait dans l’année de Paris-Brest.
En 1971 :
Il est demandé un brevet de 400 contrôlé depuis moins de 5 ans ou un Paris-Brest-Paris antérieur.

Ensuite je ne me rappelle plus bien. Il faudrait que je cherche de quand date la demande de la série 200, 300, 400, 600 en BRM de l’année de PBP. Probablement 1979, en même temps que l’abandon de la Nationale 12 et le nouveau parcours, mais c’est à vérifier.

Il faut se rappeler qu’en 1971 nous étions 333 partants au Carrefour de la Châtaigneraie et 272 homologués à la Croix-de- Berny. Il ne fallait donc pas, par un règlement qui aurait été trop contraignant, décourager les bonnes volontés qui étaient rares.
Ce qui est à remarquer aussi c’est que cette clause du minimum qualificatif nous apparaissait vraiment comme un détail, la plupart des randonneurs roulant bien davantage que ce minimum.
Revenir en haut Aller en bas
sccber
Prolix
Prolix
sccber

Nombre de messages : 4873
Age : 71
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Lun 13 Nov - 20:29

Merci pour tous ces détails que j'ignorais. C'est intéressant, notamment quand tu rappelles que les cyclistes attirés par la longue distance étaient rares : dans une èpoque - la notre - où le pessimisme ambiant fait florès, et donc on lit sans cesse que la longue distance, certes traditionnelle comme les BRM, n'attire plus, cela remet cela à son échelle relative.
Et l'on voit bien que le soucis principal était initialement de n'avoir que des participants " crédibles ", sans trop d'ailleurs se préoccuper à les former, comme le suggère la succession croissante des distances de notre actuel groupe d'épreuves qualificatives.
Revenir en haut Aller en bas
Jipe4
Super randonneur
Super randonneur
Jipe4

Nombre de messages : 437
Age : 65
Localisation : Drôme et Puy-de-Dôme
Date d'inscription : 14/09/2015

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Mar 14 Nov - 8:05

Une petite question étrange.

Les routes empruntées par P.B.P ne sont pas privatisées, y a t-il de ce fait des cyclistes qui participent à l'événement sans s'inscrire, qui roulent sans puce et sans numéro ?
Revenir en haut Aller en bas
acollongues
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 216
Age : 71
Localisation : Bourg-la-Reine 92
Date d'inscription : 15/12/2007

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Mar 14 Nov - 8:41

C’est en effet une question étrange. Qu’entends-tu par « participer à l’événement » ?

Bien sûr que tout cycliste a le droit d’emprunter le parcours et de rouler avec des participants. Rien ne peut interdire leur libre-circulation et je ne vois rien de critiquable au fait qu’un cycliste local fasse un bout de conduite à un copain engagé.

Maintenant si l’intention de ta question est de faire PBP sans s’engager, mais en profitant de la logistique que propose l’ACP, je trouve que c’est nul. Je sais que ça se produit dans certaines organisations et rallyes mais c’est un manque de respect vis-à-vis des bénévoles qui se sont donné du mal pour flécher le parcours, tenir des ravitaillements, assurer une sécurité, etc…
Revenir en haut Aller en bas
veloblan
Vulcain
Vulcain
veloblan

Nombre de messages : 3368
Age : 70
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10Mar 14 Nov - 9:06

acollongues a écrit:
C’est en effet une question étrange. Qu’entends-tu par « participer à l’événement » ?

Bien sûr que tout cycliste a le droit d’emprunter le parcours et de rouler avec des participants. Rien ne peut interdire leur libre-circulation et je ne vois rien de critiquable au fait qu’un cycliste local fasse un bout de conduite à un copain engagé.

Maintenant si l’intention de ta question est de faire PBP sans s’engager, mais en profitant de la logistique que propose l’ACP, je trouve que c’est nul. Je sais que ça se produit dans certaines organisations et rallyes mais c’est un manque de respect vis-à-vis des bénévoles qui se sont donné du mal pour flécher le parcours, tenir des ravitaillements, assurer une sécurité, etc…

Bonjour
Pourtant un copain cyclo breton désirant faire un bout de route avec moi en 2007 a demander s'il pouvait m'accompagner, on lui a interdit catégoriquement, du coup il a dîné avec moi et s'est barré!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.veloblan.com/
Contenu sponsorisé




BRM dans l'oise - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: BRM dans l'oise   BRM dans l'oise - Page 2 Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
BRM dans l'oise
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Les Brevets Randonneurs Mondiaux :: Calendrier des BRM-
Sauter vers: