Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Arrêt à Tinténiac

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
admin

Nombre de messages : 5269
Age : 47
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Ven 24 Aoû - 15:37

Salut à tous,
Avec l'expérience de mon premier PBP en 2003 avec un depart très rapide et un abandon à Brest, c'est calme et détendu que je me rend sur la ligne de départ avec en tête de terminer coute que coute cette édition 2007.
Je croise quelques rubans blans dans la file d'attente, nous échangeons quelques mots avant le coup de pistolet.
Je suis dans la première vague des 90H, je prends un départ tranquille, si tranquille que je me retrouve seul, pas de panique je ne pense qu'a mon cheminement personnel, les autres peuvent me doubler tant qu'ils veulent je ne serais pas vexé. 70 kms un arrêt pour casser la croute, je repars tout aussi tranquillement, arrivé à Mortagne sous la pluie, je prends le temps de bien manger, tout va bien.
Le jour se lève enfin, la nuit humide n'a pas entamé mon morale loin de là, je file donc vers le premier contrôle sans me soucier de mon temps, je gère au mieux ma progression, les changements de braquets sont nombreux car j'éssaie d'être le moins possible en danseuse en gardant une bonne fluidité dans le pédalage en me fatiguant de moins possible. Je pointe à Villaines, je mange et je m'occupe aussi des irritations du cuissard, je repars pèpère vers Fougères. Cette portion est très vallonnée, ça passe sans trop de difficulté, j'arrive au contrôle sans être trop fatigué, une pause de 45 minutes et j'enchaine direction Tinténiac. Les 55 Kms sont avalés, j'arrive pour pointer bien avant la nuit, pour le moment ma gestion est bonne, comme prévu je repars vers Loudéac. Je décide d'essayer de rouler le plus possible avant la tombée de la nuit, j'avais prévu d'y être sur les coups de minuit. Les 35 derniers kms sont très long, l'envie de dormir est très forte, je suis toujours seul depuis le départ je n'ai pas réussi à me glisser dans un groupe qui roule à mon allure. J'arrive enfin à Loudéac après un final très difficile, ouf je vais pouvoir dormir, je pointe et me rend au restaurant, je regarde mon plateau repas sans pouvoir y toucher, je sens alors que je vais très mal et je demande à un bénévole de prévenir les secours. Je revis exactement la même chose qu'en 2003, le doute s'instale, je reste sous surveillance 1H30. Me sentant mieux je retourne au resto et rebelotte, je ne suis vraiment pas bien, je resterai en tout 4H sous surveillance, je me réveille tout seul. Cette fois ci j'avale un petit dèj et je reprends la route, les jambes tournent bien, je suis rassuré. J'attaque le secteur le plus difficile qui me mène à Carhaix, je vais relativement bien, et j'arrive tout doucement dans la matinée. Je suis remonté à bloc, Brest approche et je commence à penser au retour. Je mange "comme un porc", la faim est là c'est bon signe pour moi, physiquement je suis bien, aucunes douleurs, les fesses sont un peu irrités, rien de grave. Direction Brest ! J'attaque avec un morale d'acier, le paysage est magnifique, je profite de tout ces moments, je suis vraiment en super forme. Une photo sur le pont de Brest et je file au contrôle, cette fois c'est sûre je rentre à Paris. Je pointe avec une petite émotion, je mange plusieurs sandwichs et j'avale quelques biéres, bref je me fais plaisir. Je tire un premier bilan de la première moitié de parcours, mise à part le moment de doute très fort à Loudéac je suis très content de ma gestion, ma progression est régulière, l'alimentation est bonne, et j'ai surtout une soif de revanche qui me tenaille depuis 4 longues années, j'ai le morale au plus haut. Physiquement je suis même étonné de n'avoir aucuns soucis.
Direction Paris, quel bonheur de voir les petites flèches "retour". Toujours sur le même tempo j'avance sur Carhaix, la nuit est moins difficile l'envie dormir est moins forte. J'arrive au alentours de 23H30, je mange et je profite des dortoirs ( c'est la première fois que ne dors pas sous surveilance médicale ) 1H30 de repos total. Je remange avant de partir. C'est sous la pluie que je remonte en selle. La nuit est fraiche, la pluie forte, je bois un grand chocolat dans un ravitaillement improvisé. L'arrivée est une fois de plus interminable sur Loudéac, j'arrive au petit matin, la pluie à cessée, j'ai eu froid toute la nuit. Depuis Paris, je n'ai pas quitté mes jambières, ni mon manches longues, c'est en somme un beau mois d'aout... Je repars sur Tinténiac, la nuit a été éprouvante, j'ai mon premier gros coup de barre, je mouline tout doucement mon morale lui n'est pas en berne et j'essaie de penser à autre chose. Juste avant le contrôle secret, je ressent une forte et subite douleur sur la pointe du genou droit, j'ai très mal quand je me met en danseuse. Je profite donc du controle pour manger et decontracter au maximum mes jambes. Je repars avec cette douleur qui je pense ne sera que passagère, Tinténiac est proche et là-bas je pourrais être soigné. Au fil des kilomètres la douleurs de vient de plus en plus vive, je m'arrête souvent pour me soulager, rien ni fait j'ai de plus en plus mal. Les 10 derniers kms sont terrible, je pédale avec une jambe, le morale est mort et je sais que je serai pas à Paris. Je pousse ma randonneuse dans les dernières côtes la douleur est insupportable, je suis pourtant dure au mal mais la c'est trop. J'arrive lessivé à Tinténiac, je pointe et me rend au poste de secours, sans surprise ils m'annoncent qu'il n'y a rien à faire. J'arrache ma plaque de cadre et je rends mon carnet et ma carte de pointage.

Une fois de plus je ne boucle pas le PBP, 2 participations, 2 abandons. A l'heure ou je vous écris je ne sais pas si je m'alignerai une fois de plus sur un PBP...

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
http://superandonneur.fr/
Quasimoto
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 119
Age : 63
Localisation : Deux-Sévres : Forêt de Chizé
Date d'inscription : 13/12/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Ven 24 Aoû - 18:57

C'est avec beaucoup d'émotion que je viens de te lire Yvan ; que tu sois dans le doute aujourd'hui est tout à fait normal , dans quelques temps tu seras plus serein pour y refléchir . Comme beaucoup le dise le prochain ne pourra pas être pire ........
Les brevets ne sont pas une assurance de rallier l'arrivée et c'est bien dommage car tu t'étais fort bien débrouillé .
Allez dans quatre ans je t'accompagne , ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas
GÉGÉ DE MONTMARTRE
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 117
Age : 66
Localisation : PARIS MONTMARTRE
Date d'inscription : 26/11/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Ven 24 Aoû - 19:47

De tout cœur avec toi, mais si tu nous en parles, c'est parce que tu penses déjà à 2011 sans t'en apercevoir.
Alors RV est pris pour 2011, amitiés cyclos
Revenir en haut Aller en bas
admin
Yvan Le Terrible
Yvan Le Terrible
admin

Nombre de messages : 5269
Age : 47
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 21/09/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Ven 24 Aoû - 20:05

Merci les gars,
Il me faut le temps de digerer tout ça, le plus rageant dans cette histoire c'est que physiquement ça va aujourd'hui, y'a juste ce put... de genoux, c'est comme ça, c'est le sport.

Quasi pour ton offre, je vais y réfléchir et ça me touche beaucoup.

~
Le vélo c'est très super !  [Léane, trois ans et demi ]

Super Randonneur, la longue distance à vélo
Revenir en haut Aller en bas
http://superandonneur.fr/
Qui va piano va solo
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
Qui va piano va solo

Nombre de messages : 595
Age : 61
Date d'inscription : 05/06/2007

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Sam 25 Aoû - 11:06

Admin a écrit:
Merci les gars,
Il me faut le temps de digerer tout ça, le plus rageant dans cette histoire c'est que physiquement ça va aujourd'hui, y'a juste ce put... de genoux, c'est comme ça, c'est le sport.

Quasi pour ton offre, je vais y réfléchir et ça me touche beaucoup.

J'ai suivi ton avancement dès Mercredi et j'avais des craintes , hélas confirmé ..

Mais qu'est ce que l'ambition :
en 2011 , on s'organise pour viser le ' R5000 ' ?
Revenir en haut Aller en bas
cocrelle
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet


Nombre de messages : 917
Age : 60
Localisation : Bassin arcachon
Date d'inscription : 23/11/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Sam 25 Aoû - 12:47

c'est pas bien grave, yvan, y'a des trucs plus importants et tu pourras te refaire dans 4 ans

par contre, tendinite alors que tu es entrainé et j'ai l'impression que beaucoup d'abandons sont du à ce mal

donc malgré la pluie (le froid est pas terrible pour les articulations et en particulier pour les genoux des cyclistes car c'est la partie la plus exposé) la tendinite ne devrait pas arrivé sur un PBP si les gens prenait les précautions suivantes :
- réglage des cotes du vélo fait par une étude
- révision des dents (du bonhomme pas de la cassette), une infection ou une carie peur provoquer des tendinites
- malgré ce que dis zap, boire au moins un bidon par 1h30 (même si on n'a pas soif, surtout de ce temps)

après l'abandon est compréhensible en particulier dans les conditions de cette année mais je me pose tout de même une question : "est ce vraiment bon pour la santé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cyclaudax
Centmois
Centmois
Cyclaudax

Nombre de messages : 1031
Age : 59
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 18/05/2007

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Sam 25 Aoû - 18:38

Que répondre ?
Tu as été ma première rencontre ruban blanc,
Je comprend ta déception car des hauts et des bas, j'en ai eu comme toi mais le mal des uns est différent de celui des autres.
J'avais mal pour moi, mais aussi pour tous ceux rencontrés sur mon trajet retour à compter de Sizun en me disant que tous ceux que je croisaient seraient hors délai, mais rien n'aurait pu les arrêter.
Et lorsqu'à l'heure de fin de contrôle, d'autres n'avaient pas encore commencé la montée de Trévézel, je n'ai pas de mots assez forts pour les qualifier.
Dans d'autres circonstances, on parle des cyclistes comme des forçats de la route. Que dire des cyclotouristes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/cyclaudax/
nanard
Tapi
Tapi
nanard

Nombre de messages : 1343
Age : 63
Localisation : seine et marne
Date d'inscription : 17/07/2007

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: arrêt à tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Sam 25 Aoû - 21:24

Je souscrit à ta déception d'autant que je l'ai connue par l'abandon de mon ami Pierrot qui s'est arrété ausi pour un problême physique. Comme toi, il est déjà motivé pour 2011.
Pour t'aider, je peux te donner une pensée boudhiste qui m'accompagne souvent. "Dans une aventure, le chemin que tu prends est beaucoup plus important que le but que tu vas atteindre."
Souviens-t-en quand tu reprendras celui du PBP 2011 et profite de tout, de ta famille, de tes amis qui t'ont suivi. Pour eux, tu resteras le plus important.
Salut et au plaisir en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
http://pbpaujourlejour.over-blog.com/
Michelangelo
Bitumator !
Bitumator !
Michelangelo

Nombre de messages : 182
Age : 67
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 09/12/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Jeu 30 Aoû - 23:28

Salut Yvan, il a fallu deux problèmes majeurs pour te faire plier. Normalement un seul suffit. C'est pas juste: tu es trop costaud ;-)

En tout cas, en cherchant, tu trouveras. Pour les questions de nourriture, je n'arrive pas à contrôler ma propre digestion, alors je passe mon tour.

Pour tes problèmes de tendinite, je voudrais ajouter (sans rien en retirer) à ce qu'a suggéré Cocrelle:

Admin a écrit:
Salut à tous,

[...]

Le jour se lève enfin, la nuit humide n'a pas entamé mon morale loin de là, je file donc vers le premier contrôle sans me soucier de mon temps, je gère au mieux ma progression, les changements de braquets sont nombreux car j'éssaie d'être le moins possible en danseuse en gardant une bonne fluidité dans le pédalage en me fatiguant de moins possible

OK pour te fatiguer le moins possible. Mais pour ce qui est de la prohibition de la danseuse, j'ai mes doutes là-dessus. La danseuse permet en effet de varier les mouvements, d'étirer les jambes, de leur faire réaliser un mouvement différent, de solliciter des muscles différents, de moins tirer sur les tendons des genoux. Pour ma part, monter assis, surtout si je ne mouline pas assez (donc si j'appuie un peu fort) me donne des douleurs au genou gauche, sous la rotule. Un entraînement intensif à la danseuse (une danseuse souple, sans appuyer comme un bourrin), que je peux tenir jusqu'à deux kilomètres non-stop si je veux, m'a permis pour ma part de proscrire toute douleur de genoux

Condition nécessaire: avoir la liberté de mouvement, en rotation, du pied sur la pédale (j'utilise des frog de speedplay, qui ont un pivot parfait en rotation autour d'un axe perpendiculaire au plan de la semelle), afin que ces mouvements, moins bien contrôlés quand tu es debout que quand tu es assis, ne tirent pas bêtement sur les tendons des genoux

[...]

Admin a écrit:
Je repars sur Tinténiac, la nuit a été éprouvante, j'ai mon premier gros coup de barre, je mouline tout doucement mon morale lui n'est pas en berne et j'essaie de penser à autre chose. Juste avant le contrôle secret, je ressent une forte et subite douleur sur la pointe du genou droit, j'ai très mal quand je me met en danseuse. Je profite donc du controle pour manger et decontracter au maximum mes jambes. Je repars avec cette douleur qui je pense ne sera que passagère, Tinténiac est proche et là-bas je pourrais être soigné. Au fil des kilomètres la douleurs de vient de plus en plus vive, je m'arrête souvent pour me soulager, rien ni fait j'ai de plus en plus mal. Les 10 derniers kms sont terrible, je pédale avec une jambe, le morale est mort et je sais que je serai pas à Paris. Je pousse ma randonneuse dans les dernières côtes la douleur est insupportable, je suis pourtant dure au mal mais la c'est trop. J'arrive lessivé à Tinténiac, je pointe et me rend au poste de secours, sans surprise ils m'annoncent qu'il n'y a rien à faire

Hmmmm des douleurs comme ça, en dehors de ce qu'a dit Cocrelle ou de questions mécaniques (cales ou position) s'expliquent parfois très simplement par les récupérations pas drôles que tu sembles avoir eues. Il se peut que su tu avais eu des bonnes nuits dans des draps secs après une douche chaude, ces douleurs ne seraient pas apparues. Dans le club, sur 10 partants, 4 avaient prévu des nuits confortables (tente, hôtel ou chambre d'hôte. Ces 4 (dont je suis) sont arrivés. Sur les 6 autres, le seul arrivant a fait un 2 fois 600 (il est costaud) qui lui a permis une nuit correcte au dortoir de Brest. Les 5 abandons avaient en commun des galères pendant les phases de récupération, ou la perspective de ces mêmes galères en arrivant après minuit à Loudéac, et des tendinites ou douleurs diverses aux tendons et/ou muscles

En tout cas, il n'est pas du tout sûr que tes douleurs de tendons (qui forcent, c'est certain, à l'abandon quand elles se produisent) soient inévitables

En tout cas, bravo pour ton parcours et merci pour ton travail sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
https://www.abeille-cyclotourisme.fr/
20100team
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
20100team

Nombre de messages : 851
Age : 60
Localisation : brest
Date d'inscription : 07/10/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Dim 2 Sep - 19:00

bonjour à vous

je suis comme toi Yvan Tinténiac a été l'arrêt de mon PBP.
une chose est certaine pourtant en attendant mon épouse je n'ai jamais ressenti le peine le dégout de l'abandon, non, je suis fier de moi, j'ai parcouru 860 kms, j'ai augmenter de 260 km ma plus grande distance.
beaucoup de gens me disent que je ferai mieux dans 4 ans, je réponds non, dans 4 ans je serai certe à brest pour voir les forcats du vélo, mais je ne serai que spectateur.

je suis un amoureux du vélo fier de ce qu'il a fait, et surtout heureux d'avoir tenter l'aventure.

A+

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.runtastic.com/fr/utilisateurs/Vincent-Jaouen/mur#
tandem breton
M&M's
M&M's
tandem breton

Nombre de messages : 2585
Age : 45
Localisation : Corps Nuds (35)
Date d'inscription : 15/11/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Lun 3 Sep - 20:47

vincentime a écrit:
bonjour à vous

je suis comme toi Yvan Tinténiac a été l'arrêt de mon PBP.
une chose est certaine pourtant en attendant mon épouse je n'ai jamais ressenti le peine le dégout de l'abandon, non, je suis fier de moi, j'ai parcouru 860 kms, j'ai augmenter de 260 km ma plus grande distance.
beaucoup de gens me disent que je ferai mieux dans 4 ans, je réponds non, dans 4 ans je serai certe à brest pour voir les forcats du vélo, mais je ne serai que spectateur.

je suis un amoureux du vélo fier de ce qu'il a fait, et surtout heureux d'avoir tenter l'aventure.

A+

Vincent
Félicitations Vincent, c'est une très belle façon de regarder ton expérience ! Mais n'oublie pas que les choses ne sont jamais définitives et je reste persuadée que la (très) grosse majorité des "abandonnants" de 2007 se représenteront car ils se diront que ce n'est pas possible d'avoir les mêmes conditions météorologiques sur 2 participations... Et vous pourrez alors apprécier à votre tour la formidable sensation de l'arrivée au rond point d'où nous sommes partis...

Bonne route d'ici là,
Magaly
Revenir en haut Aller en bas
http://lescherubins2007.free.fr/
Jean-claude PIPET
Bitumator !
Bitumator !


Nombre de messages : 220
Age : 78
Localisation : HAUTE SAVOIE
Date d'inscription : 19/10/2006

Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10Mar 18 Sep - 16:24

[quote="tandem breton"]
vincentime a écrit:
bonjour à vous


Vincent
Félicitations Vincent, c'est une très belle façon de regarder ton expérience ! Mais n'oublie pas que les choses ne sont jamais définitives et je reste persuadée que la (très) grosse majorité des "abandonnants" de 2007 se représenteront car ils se diront que ce n'est pas possible d'avoir les mêmes conditions météorologiques sur 2 participations... Et vous pourrez alors apprécier à votre tour la formidable sensation de l'arrivée au rond point d'où nous sommes partis...

Bonne route d'ici là,
Magaly[/quote----------------------------------------------------------------

Bonjour VINCENT ! je partage tout ce que MAGALY t'a écrit - Il n'est pas possible d'avoir deux fois une telle meteo aussi pourrie - La prochaine fois ce ne pourra être que meilleur..Laisse passer un peu de temps pour digérer ton PBP et dans qq. mois tu te surprendras à rêver du prochain.
Tu peux mettre la "pédale douce" en 2008, te consacrer pleinement à tes projets humanitaires, recommencer à entretenir ta forme en 2009, te réhabituer aux longues distances en 2010 ( par exemple avec les audax) avant de recommencer une nouvelle grande année en 2011 - fort de ta première expérience - C'est un challenge, un défi à relever !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Arrêt à Tinténiac Empty
MessageSujet: Re: Arrêt à Tinténiac   Arrêt à Tinténiac Mini_h10

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrêt à Tinténiac
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux cameras des tramway !
» Vidéo coupe au bout de 2 ou 3 minutes avec GoPro BE
» 10 bonnes raisons d'arrêter le VTT
» arrête Baco on t'a reconnu
» dressage épagneul breton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Paris-Brest-Paris 2007 :: Brevets Randonneurs Mondiaux :: 1200 km-
Sauter vers: