Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ecoeurement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Mar 29 Juil - 21:07

De toute façon, il ne faut jamais tester quelque chose sur un brevet (nouvelles chaussures, pédales, ..., réglages, vêtements, nourriture, etc. ) : toujours bien essayer avant.  Après, c'est vous qui voyez. Certains ont essayé, ils ont eu des problèmes, ...  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orangina56
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 44
Localisation : St Meen Le Grand
Date d'inscription : 16/06/2014

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Mer 30 Juil - 19:07

Bonjour ,
J'ai déjà utilisé la Citrate de Bétaïne en brevet . Pour moi cela fonctionne mais pas plus de 1 par jour ( en général le deuxième jour du brevet car c'est là que l'organisme prend le rythme des contraintes qu'on lui impose ).
Je ne l'utilise pas pour des acidités douloureuses mais plus pour facilité le travail de l'estomac qui par fortes contraintes ( efforts et/ou chaleur ) a de la peine a filtrer les aliments et du coup j'ai l'impression d'avoir un sac de ciment sur l'estomac .
Une fois le médok pris et assimilé , quel plaisir de réveiller la campagne d'un bon gros ROOOO .Ensuite la blanquette de veau du resto routier passe toute seule .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serge.
L'asperge
L'asperge
avatar

Nombre de messages : 1006
Age : 47
Localisation : argenton l'eglise
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Mer 30 Juil - 22:18

Orangina56 a écrit:
Bonjour ,
J'ai déjà utilisé la Citrate de Bétaïne en brevet . Pour moi cela fonctionne mais pas plus de 1 par jour ( en général le deuxième jour du brevet car c'est là que l'organisme prend le rythme des contraintes qu'on lui impose ).
Je ne l'utilise pas pour des acidités douloureuses mais plus pour facilité le travail de l'estomac qui par fortes contraintes ( efforts et/ou chaleur ) a de la peine a filtrer les aliments et du coup j'ai l'impression d'avoir un sac de ciment sur l'estomac .
Une fois le médok pris et assimilé , quel plaisir de réveiller la campagne d'un bon gros ROOOO .Ensuite la blanquette de veau du resto routier passe toute seule .
De toute façon le citrate de bétaine ou tu le rote ou tu le dégueule  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Mer 30 Juil - 22:38

Bon j'imagine que le coup de la blanquette c'est de l'humour.
Jadis, j'avais essayé une fois lors d'une journée intensive au ski de suivre exceptionnellement certains qui mangeaient au restaurant à midi, car je préfère normalement skier à ce moment qui permet de profiter du meilleur de la journée (personne sur les pentes et qualité de neige) : en principe je bois de la boisson énergétique en continu (Camelback) et depuis quelques années un quart d'heure d'arrêt pour un mini sandwich (je vieilli).
Or, j'ai bien regreté ce repas, renvois acides et jambes pas au top. Tout ça pour dire que le système sanguin très sollicité par les muscles qui travaillent, soit il se met prioritairement au service de la digestion et c'est la panne de jambes ou tout au moins le service minimum, soit il continu à apporter le glycogène aux muscles et on a des problèmes gastriques divers. Alors la blanquette, ou les frites, à un autre moment.
Moi qui vient aussi de la course à pieds où personne de sérieux ne s'avise de manger sur une sortie longue par exemple, j'ai toujours trouvé étonnant les pauses restaurant de certains cyclistes en plein cagnard entre deux cols par exemple... Et à la limite, prendre un médoc dans ces conditions pour forcer la digestion relèverait pour moi presque du dopage, pas au sens réel - car le dopage est d'abord une affaire juridique, prendre ce qui est interdit dans un cadre donné - mais un peu dans cet esprit. Je m'empresse de préciser - pour ne pas me faire lyncher - que je ne parle pas des cas qui nous occupent, les nausées apparemment sans vrais causes auxquelles sont malheureusement soumis certains sportifs fragiles de ce côté là. Et il est bien sûr légitime de tenter de faire disparaître ces symptômes si désagréables  : il m'arrive moi aussi de temps en temps ce genre de soucis, la dernière fois sur le 400 de Grenoble, puis sur le 600 de Bourg en Bresse. Dans le premier cas j'avais tenté le coup de l'ingestion de Coca Cola, qui avait apparemment marché (placébo ou pas ?), encore que les nausées auraient peut-être disparues de la même façon sans rien essayer, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jgd
Petit plateau
Petit plateau


Nombre de messages : 51
Age : 52
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Ven 1 Aoû - 14:37

Pour les brevets longue distance et les longues sorties, je complète l'alimentation par du Fortimel (complément alimentaire liquide sous forme de yaourt à destinations des personnes dénutries ou malade).
Sinon, je peux difficilement donné des conseils. Je peux tout manger sans écœurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Ven 1 Aoû - 17:23

Le problème initial de ce post n'était pas l'écœurement après repas, mais ce symptômes sur bosses et/ou forte chaleur, qui ensuite perturbe sérieusement l'ingestion nécessaire de nourriture ou de boisson... On a évoqué un problème mécanique au niveau de l'oesophage...
À part ça ton Fortimel peut être un produit intéressant pour notre alimentation. Le seul inconvénient que je vois pourrai être un problème de conservation par forte chaleur : j'utilise volontiers des mini-Yop (au chocolat) et si sur un 200 ou un 300 de début de saison c'est extra, j'hésite pour du long par forte chaleur ; dans ce cas la poudre Caloreen - prévue aussi dans les cas de malnutrition - ne pose pas ce problème (mais elle n'apporte que des polymères de glucose).
Quelle est la composition du Fortimel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
armandos74
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : Annecy ,pres du lac
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Ven 1 Aoû - 22:08

comme le rappelle si justement Sccber ,le problème n'est pas la digestion mais l'ingérence d'aliment ou de boisson pendant la crise.
Dans ces moments ,je ne peux même avaler une gorgée de liquide  par contre je dégurgite assez bien..

cette année ,c'est d'autres parties de mon anatomie qui me font souffrir et qui m’empêche de tester les limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
armandos74
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : Annecy ,pres du lac
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 24 Aoû - 19:33

J'ai testé..
je me suis fait 175 kms en trike pour finir ma ballade de 3 jours (annecy /vercors/drome/annecy)




bien sur ,rien a voir avec vos exploits de vos randos a rallonge que j'admire dans vos récits
mais j'ai pu apercevoir comme disaient les coureurs "la sorcière aux dents vertes) dans la derniere étape
l'estomac a deux doigts de me lâcher..
Il a fallu que je ne fasse pas monter le cœur pour limiter les dégâts.
ne pas baisser la tête, éviter les odeurs de gasoil, ne pas boire,ni manger, et marcher le plus souvent possible.
Et je peux confirmer que c'est uniquement par temps chaud que cette situation m'arrive.
Bref toujours pas la solution...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Grand plateau
Grand plateau


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 14:38

Bonjour à tous,

Les symptômes d'Armandos me font penser aux miens que je traîne depuis... le 1er juillet 1981.

Si on parle de la même chose, je crois qu'il faut tout de suite exclure le type d'alimentation.
Je pense avoir tout essayé (enfin beaucoup de choses) de ce côté là... Ces nausées n'ont apparemment rien à voir avec l'alimentation, alors on oublie les "manger salé, manger sucré, ne pas manger ci, ne pas manger ça, manger 2 h avant, pas boire de jus de fruit, prendre des maltomachin... patati patata", tout ça c'est du pipeau (pour ce qui nous préoccupe).

J'ai en tête un exemple d'un brevet de 600 (celui de Feurs en 2011) où j'avais mangé à Charolles des frites, un steack avec un gros morceau de beurre, le soir un bœuf bourguignon du côté de Saulieu et... j'avais tourné le 600 à 20 km/h de moyenne (tout compris évidemment), j'étais arrivé en pleine forme.

Une autre fois, je refais la même chose et... patatra ! nausées.

En 2012 ou 2013, chaleur écrasante en Bavière pour mon troisième jour consécutif à 300 km : je bois ce jour 11 litres de jus de fruits... L'après-midi je m'arrêtais toutes les heures dans un Aldi et je buvais d'un trait 1 litre de jus de pamplemousse ou d'orange sortant du frigo... Aucun problème !

Une autre année, même parcours (en gros, Lyon Munich, 3*300 km) : j'arrête le soir n°2 à l'hôtel du coté du lac de Constance avec de méchantes nausées, évidemment je ne peux rien avaler ni boire. Je me couche tel quel (que faire d'autre?), je me fais mal comprendre en ce qui concerne le petit déjeuner car le lendemain à 6h je n'ai rien devant ma porte. Tant pis je pars tout de même (rien dans le bide depuis la veille à midi) et... tout va bien à part quelques petits vertiges lorsque je me lève du vélo (à l'époque je roulais en couché). Bon petit dèj vers 8-9h après 50-60 km et plus de problèmes ensuite.

Évidemment que j'ai vu des médecins... que j'ai fait des bilans sanguins poussés... rien, tout négatif, excellente santé !

Une année (2006 ?) sous la tente de la croix rouge après abandon sur Iron Man, on me met sous perf en me disant que "bah, c'est une méchante hypo, dans 20 minutes vous courrez comme un cabri"... Evidemment que 1 h et même 2h plus tard j'en étais toujours au même point... Un toubib me fait un test cutané pour jauger de mon état de déshydratation : négatif !

On a pensé au stress... mais comment expliquer que les problèmes arrivent bien après le départ (4 à 8 h de route) et aussi à l'entraînement ?

Rien à voir avec le rythme cardiaque : il y a qques semaines, je me suis bridé à moins de 130 puls (y compris dans les montées, je ne vous explique pas la vitesse dans des montées à 5-7% à 130 puls...) pour un 300 km, sur plat je tournais à 110 environ... et badaboum, presque au même endroit que la dernière fois, "elles" me sont tombées dessus... il faisait très très chaud (pour la saison) ce samedi 21 avril 2018.

Ces nausées sont très différentes des habituelles rencontrées chez les sportifs, souvent ils vous disent "j'avais la nausée, j'ai vomi puis j'ai repris du sucre et c'est reparti...", là il est IMPOSSIBLE de garder quelque chose, solide ou liquide. Je me souviens d'une fois où (Embrun 2004) où je prenais de terribles crises juste en posant la tétine du bidon sur les lèvres.

Des histoires comme celles-là j'en ai à la pelle...

Il ressort tout de même quelques constantes :

* Les problèmes s'aggravent lorsqu'il fait chaud même si j'ai des contre-exemples, par exemple les 200 premiers km du PBP 2011 (PBP tourné au passage en moins de 65h (64h 59 min)  lol! sans aucun problème) et d'autres encore.

* Lorsque j'ai très froid alors les problèmes n'arrivent pas ou difficilement (sauf exception évidemment...). Je me souviens par exemple d'un Iron Man en Norvège en 2005 où il neigeait au-dessus de 1200 m environ, où à l'arrivée du vélo j'étais insensible des orteils à la mi mollet... aucune nausée sur cet IM alors que l'année précédente et l'année suivante, sous la chaleur, j'avais dû abandonner à la càp...

* Si je prends la voiture en ayant ces nausées alors c'est la grosse crise (là, pas d'exception...) : obligé de faire arrêter à tous les ronds-points mon pote qui me trimballait après le tri de Nice (terminé) en 2004... Souvenir apocalyptique d'une descente en voiture de l'Alpe d'Huez après une Marmotte...

* Aucune séquelle une fois que la crise est passée : je bois de tout, je mange de tout, aucune douleur musculaire, tout repart comme si de rien était.

* Il semble fort que le manque d'entraînement accélère les problèmes. Il y a 3 semaines pour le 300 je n'avais que 1300 km de vélo dans les jambes depuis... août 2017.

* Pas une histoire de type de sport : vélo droit, vélo couché, course à pieds, ski de rando...

Enfin j'ai trouvé une personne en France qui a exactement les mêmes symptômes... si vous voulez grossir le groupe ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
armandos74
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 58
Localisation : Annecy ,pres du lac
Date d'inscription : 19/01/2013

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 16:12

Je vous ai répondu par mail 
Nous avons un dysfonctionnement du clapet gastro-oesophagien. 
A l'effort , particulièrement sous la chaleur celui-ci inverse son rôle laissant passer les remontées acides et interdit toute alimentation. 
Ce n'est pas des erreurs d'alimentation mais juste un manque de chance physiologique !
Faut faire avec..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Grand plateau
Grand plateau


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 17:22

armandos74 a écrit:
Je vous ai répondu par mail 
Nous avons un dysfonctionnement du clapet gastro-oesophagien. 
A l'effort , particulièrement sous la chaleur celui-ci inverse son rôle laissant passer les remontées acides et interdit toute alimentation. 
Ce n'est pas des erreurs d'alimentation mais juste un manque de chance physiologique !
Faut faire avec..

Je n'en suis pas certain car, après visite chez un médecin du sport, il m'avait traité contre ce soi-disant reflux... et ce traitement n'a pas été efficace.

De plus, quand on lit les symptômes des gens qui ont effectivement ce type de reflux, ils ont une sensation de brûlure ou de gène dans la gorge, chose que je n'ai jamais ressentie...

Encore une chose curieuse : je n'ai jamais eu de problème passé 300 km... Autrement dit, si je passe le seuil 300 km, alors plus rien ne peut m'arriver... En général, c'est vers 200-250 que ça arrive, mais ça a été seulement 100 km quelques fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 18:11

M. Gagnard a écrit:
armandos74 a écrit:
Je vous ai répondu par mail 
Nous avons un dysfonctionnement du clapet gastro-oesophagien. 
A l'effort , particulièrement sous la chaleur celui-ci inverse son rôle laissant passer les remontées acides et interdit toute alimentation. 
Ce n'est pas des erreurs d'alimentation mais juste un manque de chance physiologique !
Faut faire avec..

Je n'en suis pas certain car, après visite chez un médecin du sport, il m'avait traité contre ce soi-disant reflux... et ce traitement n'a pas été efficace.

De plus, quand on lit les symptômes des gens qui ont effectivement ce type de reflux, ils ont une sensation de brûlure ou de gène dans la gorge, chose que je n'ai jamais ressentie...

Encore une chose curieuse : je n'ai jamais eu de problème passé 300 km... Autrement dit, si je passe le seuil 300 km, alors plus rien ne peut m'arriver... En général, c'est vers 200-250 que ça arrive, mais ça a été seulement 100 km quelques fois...
C'est effectivement complexe, tant la cause pourrait être multi-factorielle : une démarche scientifique consiste à laborieusement changer et examiner un facteur " tous les autres restant inchangés ", le tout évidemment en double aveugle  Smile Alors évidemment, lors d'une sortie à vélo à l'autre, tout change constamment...
Pour les analyses médicales, une fois éliminées les plus probables, il faudrait un examen après l'autre au moment de la crise...
Bref, à part éliminer tous les facteurs de risque les plus évidents...Bon courage.
Moi, mes problèmes sur le vélo sont plus simples, et insolubles voire destinés à s'aggraver : gonarthrose - usure mécanique - ou vue pas terrible, notamment la nuit, et plus généralement emprise de l'âge (mais je fais ce qu'il faut pour en ralentir les effets)... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 18:45

Surtout que tu approches des 70, bientôt la fin  Very Happy
On se verra peut être samedi à 6h  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
ddesmetbob
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 49
Localisation : Perigueux 24
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 19:30

Bonjour à tous,

Je souffre de ce problème. Hernie hiatale. 
J'ai été fortement gêné lors du dernier 400km à Limoges sur la dernière partie.
Les raisons du déclenchement sont complexes et se lient entre elles pour notre malheur (alimentation rapide, chaleur, effort, sucre et aliments riches...etc...)
Je crois qu'il n'y a pas de remède miracle mais simplement une gestion "sport" du moment douloureux et pénible, le mental est crucial.

Dans le garage de Jéjé à l'arrivée, je me suis détendu en 10', j'ai bu une bière, j'ai roté fortement (désolé pour le détail Suspect) et j'ai senti que ça allait mieux. (Bon, je ne serai pas reparti pour 100km de plus Very Happy)

C'est clair que c'est un gros soucis pour moi, notamment en vue de la RAA1200.
A suivre.
David
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Grand plateau
Grand plateau


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 19:46

ddesmetbob a écrit:


Dans le garage de Jéjé à l'arrivée, je me suis détendu en 10', j'ai bu une bière, j'ai roté fortement (désolé pour le détail Suspect) et j'ai senti que ça allait mieux. (Bon, je ne serai pas reparti pour 100km de plus Very Happy)

Ça c'est encore autre chose, j'ai un copain qui a ce problème (il fait des ultras en CAP).

Lui, au bout de 30-40 km de course, il se met les doigts dans la bouche, il rote énormément ou vomit et tout va bien après.

Perso ça ne se passe pas "si bien que ça"....

L'état de fatigue lorsque j'insiste dans les nausées est assez remarquable, par exemple, je ne peux pas tenir le 18-20 km sur plat (du vrai plat sans vent), le cœur est en dessous de 100, la moindre micro bosse de la route me retourne le ventre. Lors de la fin du 300 de 2015, j'avais une "côte" de 1 à 2% à monter, je m'y suis pris à 2 fois... obligé de m'arrêter... en haut de la côte, j'ai mis 15 minutes à "récupérer" en étant allongé...

Lors d'un 100 km (en fait un 24h mais mon objectif était 100 km) je m'aidais des barrières pour avancer, je me faisais doubler par les marcheurs, je tournais les derniers tours à 1 ou 2 km/h...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 20:18

veloblan a écrit:
Surtout que tu approches des 70, bientôt la fin  Very Happy
On se verra peut être samedi à 6h  Very Happy
À mon âge j'aurai du mal à te suivre  Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
avatar

Nombre de messages : 6426
Age : 64
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 20:37

Dès que je suis passé au vélo couché j'ai été confronté au problème des brûlures gastriques, handicapantes pendant plusieurs heures après leur apparition. Un problème de clapet m'a dit le gastroentérologue après examen par caméra. 
C'est purement mécanique m'a t'il précisé, en position allongée et si l'estomac est trop rempli, son contenu vient baigner le clapet et s'il ne ferme pas (où plus) bien le liquide acide remonte dans l'œsophage dont les tissus (contrairement à ceux de l'estomac)  ne supportent pas l'acidité gastrique. L'œsophage s'irrite et c'est cuit, il faut plusieurs heures pour que ça se calme. C'est aussi une source de cancer de l'œsophage  pale...
Chez moi, en position verticale ou en vélo droit aucuns soucis,  ni allongé dans mon lit  Sleep
A velo couché le phénomène est accentué à l'effort intense et selon certains aliments ingérés, mais pas systématiquement    Question c'est bien le problème. Par périodes je n'ai pas le souci et en d'autres c'est à chaque sortie. Pas simple.
Maintenant, sur les sorties de plus de 200 bornes, je prend, en prévision, un inhibiteur de pompe à protons et ça fonctionne plutôt bien... mais pour moi hein!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Grand plateau
Grand plateau


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 20:41

Merci pour ton témoignage Papou.
Quand tu as ces symptômes, tu as des brûlures d'estomac évidemment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
avatar

Nombre de messages : 6426
Age : 64
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 21:13

M. Gagnard a écrit:
Merci pour ton témoignage Papou.
Quand tu as ces symptômes, tu as des brûlures d'estomac évidemment ?
Même si c'est difficile a bien situer avec précision, mes brûlures sont plutôt localisées à l'œsophage. 
Quand c'est irrité, difficile de manger et boire un coup de rouge  affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Grand plateau
Grand plateau


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 21:15

papou a écrit:
M. Gagnard a écrit:
Merci pour ton témoignage Papou.
Quand tu as ces symptômes, tu as des brûlures d'estomac évidemment ?
Même si c'est difficile a bien situer avec précision, mes brûlures sont plutôt localisées à l'œsophage. 
Quand c'est irrité, difficile de manger et boire un coup de rouge  affraid
Ok, ce n'est donc pas la même chose ; personnellement je n'ai eu qu'une fois des brûlures d'estomac et jamais de telles sensations au niveau du gosier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4604
Age : 69
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Dim 13 Mai - 23:57

papou a écrit:
Dès que je suis passé au vélo couché j'ai été confronté au problème des brûlures gastriques, handicapantes pendant plusieurs heures après leur apparition. Un problème de clapet m'a dit le gastroentérologue après examen par caméra. 
C'est purement mécanique m'a t'il précisé, en position allongée et si l'estomac est trop rempli, son contenu vient baigner le clapet et s'il ne ferme pas (où plus) bien le liquide acide remonte dans l'œsophage dont les tissus (contrairement à ceux de l'estomac)  ne supportent pas l'acidité gastrique. L'œsophage s'irrite et c'est cuit, il faut plusieurs heures pour que ça se calme. C'est aussi une source de cancer de l'œsophage  pale...
Chez moi, en position verticale ou en vélo droit aucuns soucis,  ni allongé dans mon lit  Sleep
A velo couché le phénomène est accentué à l'effort intense et selon certains aliments ingérés, mais pas systématiquement    Question c'est bien le problème. Par périodes je n'ai pas le souci et en d'autres c'est à chaque sortie. Pas simple.
Maintenant, sur les sorties de plus de 200 bornes, je prend, en prévision, un inhibiteur de pompe à protons et ça fonctionne plutôt bien... mais pour moi hein!
Ha, ha, les thuriféraires des vélos couchés se gardent bien d'en parler et nous font baver d'envie sur les avantages d'un vélo où l'on plus mal nulle part !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 2451
Age : 68
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Lun 14 Mai - 8:25

Après 13000 km en couché, rien ressenti de désagréable pour l'instant, mais je n'ai plus de couché  Rolling Eyes et je vais avoir a nouveau mal au dos, bobocucu, aux mains  Sad


Dernière édition par veloblan le Lun 14 Mai - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
cyclo38220
Mollet d'acier
Mollet d'acier
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 54
Localisation : Vizille
Date d'inscription : 23/10/2014

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Lun 14 Mai - 8:32

Pour ma part et mes 3 collègues de club aussi en couché non rien au niveau gastrique.
Bien sur, l'effort couché demande à faire la pause "pipi" plus souvent mais ça c'est pour le bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
papou
Le cannibale mayennais
Le cannibale mayennais
avatar

Nombre de messages : 6426
Age : 64
Localisation : mayenne
Date d'inscription : 12/12/2006

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Lun 14 Mai - 8:44

M. Gagnard a écrit:
papou a écrit:
M. Gagnard a écrit:
Merci pour ton témoignage Papou.
Quand tu as ces symptômes, tu as des brûlures d'estomac évidemment ?
Même si c'est difficile a bien situer avec précision, mes brûlures sont plutôt localisées à l'œsophage. 
Quand c'est irrité, difficile de manger et boire un coup de rouge  affraid
Ok, ce n'est donc pas la même chose ; personnellement je n'ai eu qu'une fois des brûlures d'estomac et jamais de telles sensations au niveau du gosier.
Je me suis mal exprimé, la sensation de brûlure est basse plutôt à l'entrée de l'estomac et assez localisée au niveau du clapet je pense. Chez moi ça ne va pas jusqu'au gosier quand même et côté estomac ras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arras
Cuisse de grenouille
Cuisse de grenouille


Nombre de messages : 24
Age : 65
Localisation : Anderlecht
Date d'inscription : 16/09/2016

MessageSujet: Re: Ecoeurement   Lun 14 Mai - 12:51

Bonjour.
Je soufre de remontée gastriques depuis des années et le clapet est ouvert en permanence.
Une seule solution ,au réveil je prend un -Pantomed-20 mg . et j'evite le cafée les jours de vélo.
Et plus de probl,mais consulte ton toubis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecoeurement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecoeurement
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ecoeurement
» Ecoeurement 2: la dérive vichyste
» Il faut boire combien par jour sur un PBP (ou un brevet ) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Conseils :: Santé-
Sauter vers: