Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bruno91
La feignasse
La feignasse
avatar

Nombre de messages : 1279
Age : 52
Localisation : Palaiseau (91)
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Mer 2 Aoû - 18:45

Egareg a écrit:

Où, quand et comment vous dormez ? 
Sac de couchage ou pas ? Couverture de survie ? 
Dans un champ à l'abri d'une botte de paille ou sur un banc en ville ? 
Comment découper les 600 km ? 350 + 250 ? 300 + 300 ? 400 + 200 ? 
Quels sont les horaires les plus "efficaces" pour dormir (ou les moins efficaces pour pédaler) ? de 1h à 4h ?
Très difficile à planifier tout cela.
Si je prend mon expérience personnelle à moi même je n'ai jamais eu les mêmes besoins de sommeil à chaque fois que j'ai fait un 600.
Sans arrêt sommeil pour aller à Brest sur mes 2 PBP.
Sinon je ne planifie plus rien et je dors quand j'en ai envie donc c'est de l'improvisation selon la région traversée.
Arrêt de bus, sas de banque, champ, adossé à un arbre en forêt sur un nid de fourmis, local poubelles (sans les poubelles), parking de supermarché le long d'un mur.
La durée peut être d'une 1/2h à 3h ou plus. Et je peux refaire un arrêt sommeil 1/2h après être reparti si je me suis levé dans un mauvais cycle.
Pas de sac de couchage mais plutôt couverture de survie.
Pour l'heure pour des 600 partant à 5h les arrêts Sleep sont dans la plage minuit à 15h
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo91-saison2009.over-blog.com/
bubu14
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 345
Age : 61
Localisation : Blangy le Chateau 14130
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Mer 2 Aoû - 20:16

Rien à ajouter car Bruno a bien exposé le problème tel qu'il se présente.
           Je précise aussi que les micro-siestes en bord de route ou dans le fossé me sont plus bénéfiques que de plus longues pauses desquelles je repars avec plus de difficultés sans pour autant avoir la sensation d'avoir vraiment récupéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4049
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Sam 5 Aoû - 21:38

Egareg a écrit:
Si j'ai pu boucler les 400 km en 24h30 environ sans dormir, je sais qu'il faudra que je fasse une pause pour le 600. 
Où, quand et comment vous dormez ? 
Comment sais-tu qu'il te faudra faire une pose ?
Sur mon premier 600 - après un 400 - il ne m'est pas venu à l'idée qu'il allait y avoir besoin d'une pause sommeil : j'ai donc effectué le 600 non stop sans soucis, et depuis je ne dors jamais sur cette distance. Sur mes deux PBP j'ai dormi en une seule fois à Brest (6 puis 7 heures). Sur un 1 000 ou un 1 200 plus difficile je ne programme rien à priori : je dors sur un 1 000 quand tout va bien plutôt 3 h - de nuit, si possible en pleine nature - et souvent une heure plus tard, plutôt de jour et je préfère caché dans l'herbe (en tous cas j'évite qu'une bonne âme me réveille, croyant que j'ai eu un accident ou un malaise). Mais tout est affaire de circonstance, parfois la chance s'en mêle : sur mon 1 000 du RAA 2017, au moment de fermer les yeux en pleine nature à 500 m d'un petit hameau, surpris par l'orage j'ai fini assis sur du foin dans une grange ouverte, 300 m plus loin... Ou un super abri-bus lors du premier 1 200 RAA (avec banc et comptoir me cachant de la route), découvert au tout début d'un orage d'enfer...
Et puis parfois, c'est la galère, d'où l'avantage à pouvoir résister longtemps au manque de sommeil, et pouvoir chercher plus longtemps le coin où l'on pourra faire du sommeil préventif. Le gars qui par contre résiste mal au sommeil, devra peut-être prévoir de retenir une chambre : c'est pour cela que je conseillerai à quelqu'un qui ne connaît pas ses besoins de se tester plutôt que de choisir tout de suite la solution rigide et onéreuse.  
Et je choisi le moment où je commence à savoir que je pourrai m'endormir assez vite : trop tôt, je ne m'endors pas et je perd bêtement du temps... Trop tard, même des cyclistes super balaises et expérimentés arrivent à s'endormir sur le vélo (c'est arrivé au meilleur participant sur le TriRhéna 2017, avec chute à gauche, heureusement sans trop de gravité, sinon un abandon).
Il m'arrive d'emporter un duvet léger, style polaire, voire un micro matelas aluminé (pas pour le confort qui reste rude, mais pour isoler du froid ou de l'humidité)... Et j'ai bien sûr une couverture de survie, qui ne pèse rien, comme protection de couverture dans l'éventualité d'une humidité un peu présente.
Et si je dors plus, ce n'est pas par besoin de sommeil, mais parce que le physique va mal : en général je fini par trop dormir en abandonnant l'idée de la validation, mais pour aller au bout confortablement. Donc, j'évite de me mettre dans le dur si cela doit être un BRM pré-qualitatif (comme en 2018 pour le 1 200 MGM espagnol ou en 2019 pour le PBP).
Pourquoi vouloir dormir dans savoir si c'est indispensable physiquement pour toi ? Je connais plusieurs cyclistes qui comme moi ne dorment pas sur un 600, et dans risque. Sur le TriRhéna le plus rapide n'a pas dormi (1 000 km et 17 500 m de dénivelé) et mon pote Jean-Pierre à dormi une demi-heure : mais ce sont des costauds ! Moi j'ai dormi, en parti à cause d'ennuis physique (nausée peut-être due à la chaleur et au dénivelé infernal), et en parti parce que j'allais me retrouver sans batteries d'éclairage et de GPS...
,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 782
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Dim 6 Aoû - 8:46

Bonjour à tous,
le terme "platitude de la Bretagne" m'interpelle.
Non pas que la Bretagne soit devenue une chaine de haute montagne, mais au delà de la pointe d'humour ou de provocation, la connaisance de l'itinéraire ou au moins une idée assez précise de la région est un atout, et à l'inverse ne pas connaitre ou on met les roues est un inconvénient supplémentaire.
Donc si on n’a aucune idée de la topographie de la région on risque de belles mauvaises surprises, le conseil sera donc de toujours penser que le pire est devant soi.

Quant au sommeil, c'est très personnel et surtout très variable, y compris pour un même individu. Ca peut passer sur un brevet, et pas sur un autre brevet. Il ne faut jamais forcer, s'arrêter dès que nécessaire et avoir prévu une petite laine.

Un vélo est un véhicule au même titre qu’une voiture ou une moto, vous conduisez votre voiture jusqu’à l’épuisement?

Bonne route à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roland
Déménageur Breton
Déménageur Breton
avatar

Nombre de messages : 5704
Age : 55
Localisation : Finistère
Date d'inscription : 26/01/2007

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Dim 6 Aoû - 11:24

Egareg a écrit:
Ca sera en Bretagne et, même si je passerai par le point culminant, on ne peut pas vraiment dire que ce sera "en altitude".  pirat
bison couché a écrit:
En effet, dans ce cas on parle plutôt de bassitude ;-)…
Paddy a écrit:
…le terme "platitude de la Bretagne" m'interpelle.
Non pas que la Bretagne soit devenue une chaine de haute montagne, mais au delà de la pointe d'humour ou de provocation, la connaissance de l'itinéraire ou au moins une idée assez précise de la région est un atout, et à l'inverse ne pas connaitre ou on met les roues est un inconvénient supplémentaire.
Donc si on n’a aucune idée de la topographie de la région on risque de belles mauvaises surprises…

En effet, pour rejoindre Paddy, j'en connais plus d'un ayant été grandement, et douloureusement, surpris par « notre » relief…
Ne pas confondre « altitude (max ou pas) » et dénivelé cumulé… Evil or Very Mad

Une année j'avais comparé le dénivelé cumulé des BRM qualificatifs au PBP des Hautes-Alpes et ceux du Finistère… bilan : identiques. Twisted Evil

Le BRM 600 de Brest par exemple a de quoi faire changer d'avis plus d'un sur la platitude du pays… Twisted Evil

Lorsque je lis des CR avec des brevets ou sorties qui tournent (en D+) à 800m/100 km… (voire moins Rolling Eyes ) je me marre… Laughing
Pas sûr que l'on trouve facilement à faire 200 bornes dans le Finistère à moins de 1100m/100 km.
Perso mes circuits d'entrainement tournent autour de 1300m/100 km.

On ne risque pas le manque d'oxygène pour cause d'altitude ni le vertige. Mais les routes plates ou les longues descentes n'existent pas. Les « montagnes » bretonnes valent les russes ! Twisted Evil

Paddy a écrit:

Quant au sommeil, c'est très personnel et surtout très variable, y compris pour un même individu. Ca peut passer sur un brevet, et pas sur un autre brevet. Il ne faut jamais forcer, s'arrêter dès que nécessaire et avoir prévu une petite laine.

Un vélo est un véhicule au même titre qu’une voiture ou une moto, vous conduisez votre voiture jusqu’à l’épuisement?
Ne peut mieux dire.

En particulier la dernière phrase ! Top

J'ai mainte fois eu l'occasion (brevets, PBP…) de voir des zombis errer sur la route à vélo…
L'organisateur de la TCR a été tué par une voiture en Australie en mars dernier.
Je n'y étais pas et il est mal vu de dire du mal dans ces cas là… Mais j'ai vu une vidéo filmée la veille de l'accident (et sans savoir à ce moment là qu'il serait tué dans les 24 heures) et je m'étais juré de ne jamais continuer une épreuve dans un tel état… No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclo-long-cours.fr/
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4049
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Dim 6 Aoû - 17:27

Comparaison n'est pas raison ! Certes un vélo est un véhicule au même titre qu'une automobile, selon le code de la route. Ce n'est pas la même chose pour d'autres niveaux, sauf à assimiler tout conducteur motorisé à un pilote automobile (et ce n'est qu'un exemple), car sur un rallye type Paris-Dakar le pilote peut très bien se comporter comme un cycliste sur la TCR.
Surtout, si je reste dans le ressenti personnel, jamais je ne me suis endormi sur le vélo, ou être en passe de le faire, et pourtant j'ai atteint les cinquante heures sans sommeil sur le vélo et des états spéciaux, après une nuit de trois heures de sommeil. En voiture, j'ai ressenti plusieurs fois des atteintes de micro-sommeil nécessitant un arrêt d'urgence, et cela avec un manque de sommeil beaucoup plus faible (sinon je n'aurai pas pris le risque de prendre le volant). Donc, au moins pour moi, le risque d'endormissement n'est pas le même à vélo et en voiture. 
Je ne sous-estime pas le risque dû au manque de sommeil sur le vélo : j'en parle justement plus haut, mais je préconise juste de se tester personnellement sans trop écouter les à-priori sur le sujet, le sommeil du sportif extrême étant un sujet ultra complexe (même pour les spécialistes de physiologie sportive).
Enfin, je me garderai bien de laisser entendre que la mort d'un cycliste ultra, tué par un véhicule, est la conséquence de sa prise de risque... D'un, sans avoir lu le résultat de l'enquête définitive de la gendarmerie (ou de l'autorité chargée de l'enquête de responsabilité) cela est proprement irrecevable : ma propre expérience m'a montré des dizaines voire des centaines de fois que même irréprochable sur le plan du code de la route et sans faute d'inattention ou de conduite, sans prise de risque exagérée, nous autres cyclistes ne pesons pas grand chose face à l'agressivité, la bêtise, la non maîtrise ou l'irresponsabilité des motorisés.
Je termine : j'ai parlé du sommeil, pas de l'épuisement : rouler à vélo sur un BRM normal - type dénivelé du PBP - pendant 600 km, à une allure non compétitive (j'ai tout donné) ne devrait pas pour un cycliste normalement entraîné à la longue distance, vu le délai très raisonnable de 15 km/h, amener à un état d'épuisement, ni même de grande fatigue : s'il est parti reposé, sans déficit de sommeil récurrent depuis des mois, le cycliste raisonnable au niveau vitesse pourra voir qu'elles sont ses rapports au besoin de sommeil.
Il y a malhonnêteté intellectuelle à faire le lien entre un simple BRM et une course compétitive ultra où effectivement on peut côtoyer ses limites de résistance physique : c'est comme si on comparait le jogging tranquille en endurance du dimanche matin au marathon des Jeux Olympiques.
Et certes, on rencontre des cyclistes à l'agonie sur la finale du PBP : cela montre que ceux-ci étaient mal préparés à l'épreuve et/ou avaient très mal géré le déroulement de celle-ci : pour moi, faute d'analyse précise et individualisée, il est non scientifique d'en rendre responsable uniquement le manque de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbidur
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 20/04/2015

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Dim 6 Aoû - 19:43

sccber a écrit:

Il y a malhonnêteté intellectuelle à faire le lien entre un simple BRM et une course compétitive ultra où effectivement on peut côtoyer ses limites de résistance physique : c'est comme si on comparait le jogging tranquille en endurance du dimanche matin au marathon des Jeux Olympiques.
Ce n'est pas les mêmes gus non plus. Je me vois bien faire un 600 et peut être faire un PBP mais ce n'est pas pour ça que j'ai les mêmes capacités qu'un vrai compétiteur sur le TCR.

Donc faut adapter parce que quel que soit son niveau, quand on atteint ses limites on se met en danger plus facilement par la réduction de la vigilance, même si la cause d'un accident peut être extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4049
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Lun 7 Aoû - 1:28

Barbidur a écrit:
sccber a écrit:

Il y a malhonnêteté intellectuelle à faire le lien entre un simple BRM et une course compétitive ultra où effectivement on peut côtoyer ses limites de résistance physique : c'est comme si on comparait le jogging tranquille en endurance du dimanche matin au marathon des Jeux Olympiques.
Ce n'est pas les mêmes gus non plus. Je me vois bien faire un 600 et peut être faire un PBP mais ce n'est pas pour ça que j'ai les mêmes capacités qu'un vrai compétiteur sur le TCR.

Donc faut adapter parce que quel que soit son niveau, quand on atteint ses limites on se met en danger plus facilement par la réduction de la vigilance, même si la cause d'un accident peut être extérieur.
Qu'ai-je dis ? Je dis que sur un 600 un cycliste normal " au sens statistique ", ne souffrant aucune pathologie et régulièrement entraîné reste très loin d'atteindre ses limites, s'il ne cherche pas à tout donner (l'esprit puéril de compétition). 
Le compétiteur sur la TCR, à un autre niveau de difficulté, n'est pas lui non plus obligé de côtoyer ses limites. Donc, ce n'est pas le parcours et ses difficultés qui posent problème, mais le fait de dépasser un certain seuil de fatigue et de manque de sommeil.
L'exemple classique du PBP - je ne connais pas personnellement car je suis parti dans les premiers 90 h - vient aussi du fait que beaucoup de participants sont des cyclistes classiques de club, une ou deux sortie moyenne par semaine en groupe et bien sûr ne roulent jamais de nuit : ils ne se préparent qu'une année sur quatre à la longue distance, et notamment répugnent au maximum à rouler de nuit. Dans ces conditions, la fatigue aidant, pour rester dans les délais ils limitent leur temps de sommeil la nuit, et... Combien ont dormi sur leur 400 qualificatif, ni quasiment une nuit entière sur leur premier 600 ? Du coup dormir trois nuits sur le PBP devient nécessaire, mais pas si facile si l'on veut finir les délais, si la fatigue ou la petite blessure survient... 
J'ai toujours cru juste l'adage qu'il faut travailler ses faiblesses plutôt que ses atouts : qui a essayé, même sur distance courte ou moyenne de s'habituer à rouler la nuit, remplacer par exemple une énième sortie le matin par une sortie commencée à minuit ? C'est pourtant déjà une bonne façon de tester son éclairage et de voir si l'on a sommeil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Egareg
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 111
Age : 34
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Lun 7 Aoû - 10:12

Merci pour vos réponses. 

Au cours du BRM 400, je me serais arrêté si la distance avait été plus longue afin de ne pas trop puiser dans les réserves. C'est ce qui me fait dire que sur un 600, il vaut mieux que je prévoie un arrêt dodo. 
Et il vaut mieux y réfléchir avant pour ne pas se trouver démuni en cas de nécessité. 

J'imagine m'arrêter entre Ploërmel et Vannes environ.cf. mon parcours : TroBreiz
http://www.openrunner.com?id=7753278

Par contre, je ne me m'imposerai pas d'arrêt si je n'en ressens pas le besoin. L'idée est bien de me tester dur la distance. 

Quant à l'altitude de la Bretagne, la question portait surtout sur les conditions de couchage (lieux, températures). Mais je suis conscient que les trous et bosses des routes bretonnes peuvent faire souffrir les jambes ! J'ai fait à peu près le même parcours en tandem, il y a 5 ans... mais en plus longtemps (12 jours de cyclo-camping et 750 km). Je visualise donc assez bien les zones "dangereuses".  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tandem.jaouen.eu
Egareg
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 111
Age : 34
Localisation : Démouville (14)
Date d'inscription : 12/11/2013

MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   Jeu 7 Sep - 17:04

Bon...ben... J'ai dormi et même 2 fois sur cette boucle de 690 km. 
J'ai fini loin des délais impartis pour un BRM 600 car j'ai notamment fait de trop longues pauses et j'ai également trop mangé lors de certaines pauses. 

Le grand compte-rendu avec quelques images est ici : 690 km autour de la Bretagne sur le forum. 

Il vous faudra presque plus d'endurance pour lire le CR que moi pour pédaler sur cette randonnée !  tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tandem.jaouen.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Premier 400? Premier 600? Quels conseils pour un débutant?
» Conseils pour un premier trike
» quels conseils pour une première course club ?
» conseils pour un compound chasse trop costaud
» Cherche PRIX et conseils pour achat d1 buggy d'occasion/neuf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Conseils :: Préparation-
Sauter vers: