Le forum des Rubans Blancs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui a roulé aujourd'hui 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 35 ... 40  Suivant
AuteurMessage
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 19 Juin - 13:21

Jipe4 a écrit:
Ce n'est pas de la longue distance mais je suis allé faire l'Ardéchoise. J'ai bouclé le parcours de La volcanique soit 175 km plus les 30 km ( 3500 m de D+ )de l'aller retour au gîte. Je suis heureux de l'avoir fait, il y a cinq mois j'étais à l'hosto avec des sondes, des drains et des perfusions. 

Finalement les épreuves valorisent les plaisirs que l'on peut avoir après.

L'ardéchoise est une organisation parfaite, les paysages sont magnifiques, toute une région est mobilisée pour cette grande fête du vélo, les huit mille bénévoles sont d'une générosité incroyable. 
Toutes les pratiques cyclistes se côtoient sans se gêner. Les uns sont là pour la performance et établissent des moyennes incroyables d'autres profitent du paysage et des nombreux ravitaillements. C'est le fête du vélo.
 Bravo, magnifique  Very Happy Je suis très content pour toi et réellement admiratif (rouler sans vrai problème de santé c'est facile).
C'est vrai que l'Ardéchoise est une " épreuve " magnifique, majoritairement soutenue par ses habitants (n'oublions pas toutefois les zélateurs  du culte de la bagnole (j'imagine), irresponsables haineux qui à deux occasions avaient semés des clous sur le parcours). 
Dommage aussi à mon sens que l'option longue distance (Ardéche Vélo Marathon) ait des barrières horaires qui la réserve pratiquement à l'élite compétitive (à moins de finir en rendant son dossard). 
Cette année seuls des soucis financiers m'ont interdit une inscription un moment envisagée, d'autant qu'un casque offert m'aurait bien rendu service en remplacement de mon casque actuel éclaté affraid , casque justement déjà offert lors de ma seule participation à cet évènement (en 2010 je crois)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Portocéan
Yapaphoto
Yapaphoto
avatar

Nombre de messages : 3254
Age : 68
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 19 Juin - 18:31

Jipe4 a écrit:
Ce n'est pas de la longue distance mais je suis allé faire l'Ardéchoise. J'ai bouclé le parcours de La volcanique soit 175 km plus les 30 km ( 3500 m de D+ )de l'aller retour au gîte. Je suis heureux de l'avoir fait, il y a cinq mois j'étais à l'hosto avec des sondes, des drains et des perfusions. 

Finalement les épreuves valorisent les plaisirs que l'on peut avoir après.

L'ardéchoise est une organisation parfaite, les paysages sont magnifiques, toute une région est mobilisée pour cette grande fête du vélo, les huit mille bénévoles sont d'une générosité incroyable. 
Toutes les pratiques cyclistes se côtoient sans se gêner. Les uns sont là pour la performance et établissent des moyennes incroyables d'autres profitent du paysage et des nombreux ravitaillements. C'est le fête du vélo.


Bravo ! belle perf... cheers

J'imagine que le moral revient au beau fixe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Portocéan
Yapaphoto
Yapaphoto
avatar

Nombre de messages : 3254
Age : 68
Localisation : Le Havre
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 19 Juin - 19:12

bruno91 a écrit:
Portocéan a écrit:

Le château de Chevreuse...

Il y a aussi de belles photos à prendre depuis le château de Chevreuse mais la montée depuis Chevreuse se mérite lol!


Oui... j'imagine...
Mais comme je ne méritais cette montée... je me suis abstenu ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ds_le_moulin
Mollet d'acier
Mollet d'acier


Nombre de messages : 115
Localisation : Finlande - Turku
Date d'inscription : 29/04/2015

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 19 Juin - 20:52

Enfin réussi à placer une ''grosse'' sortie en 2017. 190km en 6h40. Un peu moins de 7h avec la pause. Côté dénivelé, la Finlande c'est tout plat. Le garmin dit 530m, le ride with GPS 3500m. Je pense qu'il faut viser qq part entre deux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 818
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 19 Juin - 21:49

Bonjour à tous
Seulement 160 bornes aujourd'hui. ... 
mais c'est parceque je suis arrivé à Strasbourg et que la diagonale s'arrête à Strasbourg ☺

bonne route à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 19 Juin - 23:12

Paddy a écrit:
cheers Bonjour à tous
Seulement 160 bornes aujourd'hui. ... 
mais c'est parceque je suis arrivé à Strasbourg et que la diagonale s'arrête à Strasbourg ☺

bonne route à tous
cheers


Dernière édition par sccber le Lun 19 Juin - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Jeu 22 Juin - 4:59

Petite sortie vélo mercredi.
J'ai y il a quelques jours voulu améliorer mon règlage de dérailleur avant sur mon Fuji carbone, car après nettoyage et changement de chaîne suite à mon BRM 600 grenoblois j'avais remarqué que sur le pignon de 28 et surtout de 32 la chaîne frottais très légèrement sur le dérailleur. En rectifiant la position du dérailleur je me suis aperçu que je n'arrivais plus à repasser facilement sur le grand plateau. Bref, après pas mal d'énervement, repositionnement du dérailleur  j'ai fini par avoir une règlage apparemment correct. Il ne me restait plus qu'à vérifier sur la route...
Donc direction la Fouillouse (p... j'ai des jambes en feu, je suis resté tous le long sur le grand plateau), puis montée de St-Héand (j'ai volontairement choisi de passer sur le petit et deux fois repasser sur le grand) : tout marche bien, et j'ai l'impression d'avoir vraiment bien grimpé... Puis montée presque jusqu'à Fontanès, descente de deux kilomètres à droite (ça va plus vite et plus facile qu'en fixie), mini route à droite avec deux coup de cul et du 50/17 assis, puis retour grande route... Après, j'ai un peu perdu du temps à cause de la circulation, et des travaux...
39 km avec 548 m de dénivelé à 23,14 km/h de moyenne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Ven 23 Juin - 2:51

Sortie jeudi en pignon fixe. Je ne suis parti qu'à 16 h 40, pas vraiment pour échapper à la chaleur : mon pote me proposait une sortie VTT "
à la fraîche " en partant tôt le matin, mais bof je pars tôt le matin quand je n'ai pas le choix, personnellement je préfère rouler l'après-midi voire carrément me programmer une vraie nuit sur le vélo comme ce week-end avec mon 400. Et puis dans pas longtemps je suis sur un 1 000 km, et je préfère continuer à travailler l'acclimatation à la chaleur (à tout hasard), ce n'est pas en cherchant la fraîcheur sur les sorties courtes qu'on se prépare à devoir rouler sur du long dans le cagnard.
Je ne savais pas trop où aller, alors j'ai improvisé et changé plusieurs fois mon fusil d'épaule : j'ai vu très vite que j'avais un peu mal aux jambes, aussi j'ai évité le classique col en sortie de ville, et j'ai choisi d'aller vers Firminy par la plaine, d'abord en plat montant pour sortir de la ville, puis une douzaine de kilomètres en plat descendant : un peu gêné sur cette suite urbaine ininterrompue par les bus s'arrêtant tous les 500 m et la myriade de bagnole-taf... Je pensais aller sur Unieux puis monter à Chambles, passer devant le château d'Essalois pour rentrer par le barrage (circuit que je fais plus souvent dans l'autre sens). Puis l'idée m'est venue de faire auparavant un aller/retour le long de la Loire jusqu'à Aurec (ça monte). 
Nouveau changement de programme, arrivé à Aurec je me suis souvenu qu'une route sympa montait à Pont-Salomon par la D45, route que je n'avais jamais essayée avec le fixie : et bien, pour l'avoir fait avec un vélo polymultiplié moderne j'avais oublié la dureté de la montée, surtout sur les trois premiers kilomètres ; au plus haut, la route redescend sec : en descendant je me demande par où je vais aller, car Pont-Salomon est une bourgade située en contrebas de la N88 à la hauteur d'un viaduc où l'on peut rouler à 110 km/h, donc ce n'est certainement pas par là que je vais rentrer, et revenir sur mes pas ne m'enchante guère, car le retour débutera par cette montée très raide et assez longue. 
Pour une fois j'ai oublié mon téléphone et je n'ai pas pris le Garmin... J'y vais un peu au pif, une indication vers Firminy se révèle bien vite reprendre justement ma route d'arrivée... Alors j'y vais au pifomètre, d'abord facilement car une petite route très vallonnée passe à côté de la nationale 2X2 voies... Puis, il n'y a plus que des chemins vicinaux dans les bois, menant à des lieux dits : je suis un peu sur une crête opposée à celle d'où je viens et la vallée en contrebas à l'air de n'être qu'un gros bois touffu... Et c'est dur, car je passe une succession de raidars montants et descendants (les descentes sont presque plus difficiles car je dois contrôler au frein tellement le revêtement est pourri)... Et puis, après avoir hésité à un embranchement et pris la montée à gauche j'aboutis à une ferme et à la fin de la route... Retour à la patte d'oie, je descend...et très vite j'apperçoit Firminy tout en bas (et les bâtiments du Corbusier)... La route toujours minuscule plonge littéralement sur la vallée (du 15 à 20 % certainement), pas très fun en fixie (à moins d'être un cyclo suicidaire - une pensée amusée à une réponse que je viens d'écrire sur le post qui parle du code de la route Very Happy)...
Bon Firminy, puis la même route qu'à l'aller, mais cette fois-ci en plat montant (pff !). 
Il a fait chaud (j'ai atteins les 40 degrés à l'ombre), chaleur parfois adoucie par le passage d'un nuage où la brise toujours présente. 
Presque 60 km avec 815 m de dénivelé à 19,98 km/h de moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oliv'
Super randonneur
Super randonneur
avatar

Nombre de messages : 393
Age : 44
Localisation : Caudan
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Sam 24 Juin - 18:27

Sortie ce jour pour aller à la rencontre de JPM sur son tour de France Randonneur de l'US Métro. Nous l'avons trouvé à la sortie de Quimperlé et nous l'avons accompagné jusqu'à Hennebont.
Je connaissais JPM via le forum et son blog, maintenant en vrai.
Ce fut une belle rencontre.
Merci JPM pour ce bout de route avec toi ! Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclorandonneurs-caudanais.clubeo.com/
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mar 27 Juin - 0:00

Sortie dimanche pignon fixe, départ vers 16 h. Un peu moins chaud.
Col de la République, ok. Descente à Bourg Argental, remplissage d'un bidon, remontée, puis après 3 km raides première à droite vers le col de la Croix de Chaubouret (route tranquille, alors que celle quittée est bien encombrée, sans trop de danger car large avec de beaux bas-côtés, mais que c'est chiant tous ces excités pressés et bruyants Very Happy ). 
Arrêt assis 20 mn au soleil sur la croix... Beaucoup de monde qui rentre, voitures et motos, deux ou trois VTTistes... Deux cyclistes route passent (les seuls que je verrai de la journée).
Je redescend... Belle sortie à dénivelé.
65 km avec 1 338 m de dénivelé à 18,93 km/h de moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mer 28 Juin - 4:13

Sortie mardi en pignon fixe. Encore de la chaleur - plus de 31 au départ - mais un vent très fort dès l'approche du plateau, et pleine face...
Col de la Croix de Chaubouret, puis col du Gratteau et col de l'Oeillon, puis retour même route. RAS, en forme, sortie dure compte-tenu du vent.
66 km avec 1 212 m de dénivelé à 19,88 km/h de moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Ven 30 Juin - 2:51

Sortie jeudi en pignon fixe. Je pars vers les 17 heures : je constate immédiatement que déjà en ville le vent souffle fort, cela va être chaud affraid car j'avais envisagé de monter au col de la Croix de Chaubouret puis de descendre côté St-Chamond jusqu'au barrage de la Rive (considéré comme le vrai départ de la montée du col). Or, ce côté est le plus difficile, et particulièrement avec un fixie : un peu plus de 10 km pour environ 650 ou 660 m de dénivelé, sans jamais de passage de récupération - sauf 100 m en traversant la Valla-en-Gier (redoutable d'ailleurs à la descente à cause de pavés non jointifs assez malvenus), et avec les kilomètres six, sept et huit bien pentus (à 6,9 7,6 et 8,1%). Alors, tout en forçant dans le vent dans la première montée je commence à me dire que je vais me contenter de celle-ci : par moments le vent est terrible, ailleurs toujours présent.
Bon, j'arrive au col, ça été dur, il ne fait pas chaud : 14 degrés ! Je met mon coupe-vent et je décide de tenter quant même la deuxième montée Laughing
Dans la descente de la D2 côté St-Chamond l'intensité du vent est telle que je commence à prendre peur pour le retour... Parfois le vent de travers, favorisé par des coupes de résineux m'oblige à réduire la vitesse. Comme il y a quelques lignes droites avec des épingles à cheveux je m'aperçois que majoritairement celles-ci seront vent de face. J'envisage une seconde de continuer après le barrage pour rejoindre St-Chamond pour ensuite rentrer en contournant le Pilat : mais cette route n'est pas si folichonne que ça, vallonnée, en grande partie citadine et bien pourvue en circulation motorisée. Alors finalement, je remonte après quelques secondes d'arrêt au barrage le temps de finir mon premier bidon, en conservant mon coupe-vent car il ne fait pas chaud.
J'en ai bien bavé, mais malgré tout - bien que je l'ai envisagé au moment de prendre ma décision de remonter - je ne m'arrête pas et j'arrive même de temps en temps sur de courtes distances à pédaler assis : cela repose un peu les mains douloureuses à appuyer sur le creux des cocottes (mes simples freins Shimano ultegra sont moins confortables que les modernes manettes frein/changement de vitesse), preuve que j'ai gagné en force musculaire car l'année passée j'aurai été incapable de le faire. Cela montre aussi qu'il est toujours utile de travailler et que le travail de la force est une bonne habitude à prendre pour lutter contre la sarcopénie du sportif vieillissant.
Retour au col : je bois un peu (impossible de boire quand on est obligé de forcer en danseuse, j'avais anticipé et profité des rares passages assis, mais quant même), m'assieds cinq minutes pas plus car il ne fait pas plus de 12 degrés et je suis trempé de transpiration.
J'aurai même un peu froid à la descente et notamment aux mains !
Pour me réchauffer sur la pente radoucie après Rochetaillée je pédale à bloc mains en bas du guidon, sans toutefois aller aussi vite que parfois, le vent est un rude adversaire...
62 km avec 1 383 m de dénivelé à 18,27 km/h. Fréquence cardiaque moyenne 143 et 157 au maximum (le cardio n'a enregistré que la descente et la remontée du barrage), ce qui témoigne d'une excellente adaptation à l'effort, après 6 500 km depuis janvier, dont presque 5 100 de fixie.
Mon 1 000 km en pignon fixe approche (départ le samedi 8 juillet) et je pense l'avoir bien préparé : une dernière sortie longue en fixie le 17 juin (400 km), puis des sorties plutôt courtes en fixie (sauf une en 2X10 vit. ), avec de l'intensité (Force à la montée et Vélocité à la descente). Je vais continuer un peu de cette façon, de manière à ne pas partir fatigué tout en n'ayant pas perdu du niveau. C'est plus ou moins ainsi que jadis je préparais mes marathons (dernière sortie longue 15 à 20 jours avant l'épreuve et diminution du kilométrage tout en maintenant un peu d'intensité). Bon, après on verra, mon 1 000 même en pignon fixe n'est pas très difficile, encore qu'il soit à priori un peu plus pourvu de dénivelé qu'en 2016 : l'année passée je l'avais bien négocié et j'avais fini 10 h 30 avant le délai, donc j'espère que ça passera de même, plus ou moins. bouncebounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Dim 2 Juil - 19:43

Aujourd'hui dimanche, j'allais partir avec mon pignon fixe lorsque mon pote m'appelle à tout hasard pour m'informer qu'il va exceptionnellement faire une petite sortie VTT... Exceptionnellement car d'habitude le dimanche il guinche, et petite car il a un rendez-vous plus tard et parce que la grosse pluie de cette nuit ne l'incite pas à aller dans des coins certainement boueux, voire remplis de grosses flaques d'eau.
Je lui dit OK, pourquoi pas, une sortie courte mais physique à suivre en forçant un VAE correspond bien au type de sortie que je recherche actuellement à moins d'une semaine de mon 1 000 km.
Le ciel était gris au départ mais on a eu ensuite quelques rayons de soleil, le vent soufflait encore quoique bien assagi par rapport à avant-hier ; mais de toute façon à VTT on est le plus souvent à l'abri des arbres (sauf quand la tempête les fait tomber Very Happy ).
J'ai bien appuyé, restant volontairement sur le plus gros développement possible (sur mon plus petit malgré tout aux passages où beaucoup mettent pieds à terre), souvent sur le plateau médian voire le grand plateau : mais comme j'expliquais à mon pote, cela restait le plus souvent plus facile qu'avec mon pignon fixe, d'autant qu'il y avait peu de terrains techniques où l'habilité indispensable à choisir la meilleure trajectoire rend les comparaisons route/VTT un peu caduques.
Bref, belle petite ballade cheers 
Ce qu'il y a de bien c'est que bien qu'habitant plein centre, St-Étienne une une ville allongée entre des collines : mon pote habite l'une d'entre-elles, à 1,3 km de chez moi, ensuite on grimpe immédiatement dans un parc - ancien bois aménagé pour les sportifs - puis de là on peut avec très peu de liaisons goudronnées rejoindre la campagne vallonnées où se succèdent une multitude de chemins ou de routes minuscules au goudron quasi anéanti...
À ma grande époque VTT j'allai plutôt sur le Pilat en partant de chez moi les premiers sentiers étaient entre 5 et 10 km de route et rues (le sentier le plus proche était d'ailleurs les plus pentu, le plus lointain celui qui permettait l'accès au plus grand nombre de chemins différents)... Bref, si l'on y rajoute les sentiers balisés (ou non) du bord de Loire - souvent à fort dénivelé - Saint-Étienne est un paradis pour les Vttistes.
28 km à 14,71 km/h, dénivelé inconnu (sur ce vélo j'ai un compteur Sigma 1606 sans fil, mon compteur Sigma habituel à fil ne pouvant pas fonctionner sur l'embase Sigma du VTT), mais il doit être aux alentours de 400 m au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 3 Juil - 20:26

Lundi sortie pignon fixe.
Je sors de chez moi et assez vite j'entends un bruit de frottement au niveau de la roue avant... Je suis sur une voie passante à fort dénivelé, je poursuis donc un peu jusqu'au parking d'une ancienne gare pour trouver son origine : je pense patin de frein mal règlé, non je m'aperçois que c'est mon sac de guidon qui frotte sur le pneu et qui déjà est un peu troué ; le sac est plutôt lourd car il contient en permanence outils, pompe, et quelques habits et ces derniers temps une grosse lampe ; de plus sur le fixie j'y rajoute deux clés d'atelier destinées à démonter les roues... Et insensiblement mon sac règlé bas (pour ne pas trop gêner le faisceau de la lampe placée au-dessus) a baissé jusqu'à toucher carrément le pneu, bien aidé en cela par des routes pas toujours en bon état.
On va dire que c'est parfait ce petit incident parce que ce n'est pas sûr que j'aurai pensé à vérifier la position du sac fixée depuis 12 600 km et que ce frottement aurait été moins facile à faire disparaître pendant mon BRM 1 000 : en effet, je reviens chez moi pour refaire le règlage : je vais utiliser un tournevis cruciforme pour desserrer quatre vis du support klickfix, puis une petite clé pour faire de même au support de lampe qui maintenant pointe vers le ciel... Cinq minutes de travail et deux minutes pour me laver les mains et je repars.
J'ai choisi le col de la République, toujours aussi exigent dans ses premiers kilomètres : d'une voiture un passager me crie " bravo, bon courage " pendant qu'arc-bouté sur le guidon et en danseuse je lutte contre la gravité qui veut me clouer dans la pente affraid Mais du courage on n'en manque pas, nous autres les cyclistes, et quand le physique est à la hauteur on arrive à grimper à peu près tous les cols Very Happy
J'avais plus ou moins prévu de descendre ensuite de l'autre côté jusqu'à Bourg Argental pour refaire l'ascension du col par son côté le plus difficile (dénivelé pratiquement identique mais kilométrage un peu plus court, sans les passages de récupération côté Saint-Étienne) : et puis vers le haut une petite gène au genoux gauche - hors douleurs gonarthrosiques habituelles - m'incite à sagement prendre lle chemin du retour arrivé au col ; ce n'est pas le moment d'avoir une blessure à cinq jours du 1 000 km. La gène ne réapparaît pas pendant la descente, effectuée plus tranquillement que d'habitude.
39 km avec 724 m de dénivelé à 19,45 km/h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipe4
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 62
Localisation : Nièvre et Puy-de-Dôme
Date d'inscription : 14/09/2015

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Lun 3 Juil - 20:52

J'essaye d'augmenter les distances lors de mes sorties ; 110 km ce matin, seul. Je n'arrive pas à rouler vite mais je suis bien sur mon vélo et je profite au maximum de mes sorties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 1886
Age : 67
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mar 4 Juil - 7:31

Jipe4 a écrit:
J'essaye d'augmenter les distances lors de mes sorties ; 110 km ce matin, seul. Je n'arrive pas à rouler vite mais je suis bien sur mon vélo et je profite au maximum de mes sorties.
Et pourquoi rouler vite? on est retraité, on a le temps, je pars faire une toute petite virée dans le Cantal, j'accompagne un copain, je reviens demain tranquille et en couché  Very Happy Very Happy
Samedi sera plus dur, 200 km et dans les 4000 m sur une toute nouvelle rando à Montgreleix  cheers, en plein coeur du Cézallier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mar 4 Juil - 19:48

veloblan a écrit:
Jipe4 a écrit:
J'essaye d'augmenter les distances lors de mes sorties ; 110 km ce matin, seul. Je n'arrive pas à rouler vite mais je suis bien sur mon vélo et je profite au maximum de mes sorties.
Et pourquoi rouler vite? on est retraité, on a le temps, je pars faire une toute petite virée dans le Cantal, j'accompagne un copain, je reviens demain tranquille et en couché  Very Happy Very Happy
Samedi sera plus dur, 200 km et dans les 4000 m sur une toute nouvelle rando à Montgreleix  cheers, en plein coeur du Cézallier
Ce n'est pas si simple que cela : certes, tu as raison, pourquoi rouler vite ! Du point de vue simple plaisir on peut en trouver à n'importe quelle allure, plaisir qui pourra d'ailleurs être sur des registres différents.
Mais si l'on se place du point de vue du cycliste qui reprend le vélo après une blessure ou surtout une maladie grave, il est bien évident que sa capacité à rouler aussi vite - ou du moins le plus près possible - qu'avant l'arrêt revêt plusieurs niveau d'importance : 
- le premier, évident, est de pouvoir si possible améliorer sa condition physique : il s'il est vrai que vouloir rouler vite prématurément est contre-productif, il n'en demeure pas moins vrai que ne rouler qu'à allure réduite, allure où par exemple le cœur est peu sollicité, ne permet quasiment pas une amélioration de la condition physique. 
2- Ensuite, s'apercevoir que la condition s'améliore est une étape importante pour le moral quand on a été amoindri, cet amoindrissement persistant est encore plus difficilement vécu par un sportif.
J'ai lu dans des revues de vulgarisation sérieuses que des études ont été menées auprès d'échantillons de malade souffrant d'un cancer : elles révèlent une condition significativement supérieure chez les personnes ayant maintenu une certaine quantité d'activité sportive d'endurance. Je me garderai bien évidemment, n'ayant aucune compétence en ce domaine, de donner des conseils sportifs à une personne malade, mais je pense que si par malheur chez moi aussi on décèlait un cancer j'assaierai de contacter parallèlement aux spécialistes de cette maladie un médecin du sport à même de me conseiller pour une poursuite - certes bien amoindrie - de mon activité de cycliste. Peut-être même me conseillera-t-on de conserver un peu de travail d'intensité, si j'en conserve malgré tout la capacité et surtout l'envie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jipe4
Bitumator !
Bitumator !
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 62
Localisation : Nièvre et Puy-de-Dôme
Date d'inscription : 14/09/2015

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mar 4 Juil - 20:21

Ce n'est pas facile. Je viens d'effectuer plusieurs sorties, seul, d'une centaine de kilomètres avec un d+ de 600 à 800 mètres et à chaque fois je relève une moyenne de 24 km/h environ. Je n'arrive pas à faire mieux. Il y a le physique mais aussi le moral ; attendre des résultats d'analyses, craindre une récidive.
Le fait positif est que j'éprouve un plaisir incroyable à être sur mon vélo. Je me dis que cela ne va peut-être pas durer et qu'il faut savourer l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubu14
Super randonneur
Super randonneur


Nombre de messages : 351
Age : 61
Localisation : Blangy le Chateau 14130
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mar 4 Juil - 22:39

Pas de quoi te décourager. La forme nous quitte plus vite qu'elle ne revient. On estime à 3 fois le temps nécessaire pour revenir au niveau antérieur après une simple blessure. Ta blessure n'était pas simple, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mer 5 Juil - 3:20

Jipe4 a écrit:
Ce n'est pas facile. Je viens d'effectuer plusieurs sorties, seul, d'une centaine de kilomètres avec un d+ de 600 à 800 mètres et à chaque fois je relève une moyenne de 24 km/h environ. Je n'arrive pas à faire mieux. Il y a le physique mais aussi le moral ; attendre des résultats d'analyses, craindre une récidive.
Le fait positif est que j'éprouve un plaisir incroyable à être sur mon vélo. Je me dis que cela ne va peut-être pas durer et qu'il faut savourer l'instant.
Je connais bien des personnes qui seraient contentes de rouler à 24 km/h sur 100 km : après tout cela permet de finir un BRM 200 tranquillement (à 15 km/h de moyenne globale il n'est pas nécessaire de rouler aussi vite sur ta distance).
Personnellement je ne suis pas un adepte de cette distance pour améliorer sa condition... Je parle ici bien évidemment pour moi.
Je préfère les distances courtes à dénivelé : 40 à 60 km, rarement à peine plus, sont bien suffisants, au delà si l'on force en partie en résistance, il faut réduire le nombre de sorties pour avoir une récupération correcte. Tous les entraîneurs disent ainsi qu'il vaut mieux deux sorties de deux heures par semaine qu'une seule de trois heures, ou encore mieux trois de deux heures qu'une seule de quatre ou cinq heures : en forçant autant sur 100 km que sur 40 on risque d'en faire trop, en forçant moins on risque de ne pas en faire assez...
Et pour s'habituer à tenir la longue distance - tester son adaptation à la selle, cuissard, chaussures, pédale, etc. un 200 ou un 300 de temps en temps (dodécaudax par exemple, ou même encore moins fréquemment) peut être utile, et là aucune raison d'aller vite, puisqu'on a bien travaillé cela sur du court. Enfin, la vrai longue distance (400 à 1 200) est la récompense, on peut très bien se contenter de rester dans les détails raisonnables des BRM normaux (pas un 1 000 du Sud ou un TriRhéna) ou des diagonales... On peut aussi s'offrir le plaisir d'une Cyclo montagnarde...
Bref, je te conseillerai plutôt si tu veux pouvoir aller plus vite de le faire sur des distances plus courtes et de rester en endurance tranquille au-delà, à la sensation, sans stress physique, pour le simple plaisir du vélo et pour réhabituer ton corps au travail musculaire d'endurance.
Bien sûr, je ne suis pas certain de donner le meilleur conseil, mais en tous cas avec une majorité de sorties cool et peu fatigantes, plus quelques plus rares ou tu incorporera des séquences un peu rythmées, tu devrai progresser autant que ton physique le permet actuellement sans risquer la blessure ou le sur-entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paddy
Intarissable sur le sujet
Intarissable sur le sujet
avatar

Nombre de messages : 818
Localisation : Brest
Date d'inscription : 01/01/2014

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mer 5 Juil - 8:29

Bonjour à tous,
Les entraineurs sportifs sont d'une manière générale tournés vers la performance, je dis d'une manière générale parce qu'avec le vieillissement de la population les choses évoluent, donc d'une manière générale les programmes sont faits pour des jeunes et tournés vers la performance pure.
Jeunes c'est moins de 35 ans et la performance c'est la compétition.
Avec l'âge c'est à dire passés les 35 ans, tout devient plus difficile à commencer par la récupération, et pas qu'en sport, une repas trop long, copieux et arrosé, une trop courte nuit et le matin est difficile.
Alors pourquoi vouloir rouler vite ou plus généralement forcer ?
Tout simplement parceque c'est la seule manière de revenir à son niveau ou au moins de ne pas baisser trop vite.
Je connais un centre de soins post chirurgie cardiaque ou les malades sont poussés à bout, ils pédalent comme des malades (qu'ils sont) sur des vélos d'appartement pour que le cœur travaille au max. Ils finissent rincés et il est probable que certains n'ont jamais fait de sport avant !

Sans être malade, le "secret" de la progression passe par la récupération et ce quelque soit le sport.
Il vaut donc mieux faire plus de séances courtes entrecoupées de phases de récupération qu'une seule séance suivie  d'une récupération laborieuse, ou pire incomplète.

Quelle est la bonne distance, la bonne intensité etc. ? Il faut déjà fixer l'objectif.
Finir un BRM dans les délais, se donner une marge de 10% ou de X heures ? faire une moyenne ...
Autant de choix possibles donc de préparations différentes.
Question distance ma moyenne est de 100 km. 60 km c'est de la récupération, cool juste pour tourner le jambes.
Chaque sortie est différente donc 100 km en endurance ou 100 km de côtes successives passées en rythme ce n'est pas du tout la même chose même si globalement les moyennes sont proches.
Le risque dans une sortie est de mélanger deux types de travail.
Par exemple faire de l'endurance entrecoupée par des séries d'accélération. Au final les deux sont mal fait.
par contre il est possible de faire 2 sorties en une.
Par exemple la première heure des séries d'accélération, et une fois cette heure passée finir par une sortie en endurance.

Le problème après un arrêt est bien souvent de bruler les étapes.
La solution qui fonctionne à tous les coups c'est le programme.
Faire son programme à tête reposée, en y intégrant tous les aspects, le mettre par écrit et ensuite le suivre est un gage de réussite.
Une sortie reportée ou écourtée doit être "finie" c'est à dire qu'il faut reprogrammer ce qui n'a pas été fait.
Prévoir des rendez-vous "test" permet de vérifier l'efficacité et la progression, ce n'est pas tous les jours qu'on se teste !
C'est contraignant mais ça fonctionne.

Bonne route à tous.

PS : " se contenter de rester dans les détails raisonnables des BRM normaux ... ou des diagonales..." je rigole un peu parceque 1000 bornes seul sur une diagonale ça peut tourner au cauchemar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mer 5 Juil - 15:32

@ Paddy
Commentaire intéressant, car il m'a fait réagir sur quelques points que j'aurai envie de commenter...mais à tête reposée, car là je suis sur le départ de ma dernière petite sortie avant mon BRM 1 000. J'y reviendrai un peu plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Mer 5 Juil - 22:37

Tout d'abord, ma sortie du jour en pignon fixe : il fait de nouveau chaud (37 degrés au départ), et le vent souffle fort, de face en montée.
Premier mauvais signal, en descendant mes escaliers, je ressens une petite douleur au tendon droit : pas bon juste avant un 1 000 km affraid
Ensuite, même en ville, je me trouve un peu poussif : j'ai changé mon pneu arrière Hutchinson Atom (la chape commence à apparaître ici et là : 4 600 km) contre un Schwalbe Durano S (chape rigide) qui doit être un peu moins roulant...
Col de la République donc : dans le dur, au soleil et vent debout je suis à la peine, d'ailleurs le cœur est un peu haut (max 166 bts/mn)... Je m'arrête une fois Evil or Very Mad 
Et puis le tandon, même échauffé reste sensible...
Bref, je rentre inquiet... On verra bien, mais je me serai bien passé d'un soucis de début tendinite.
41 km avec 687 m de dénivelé à 19,49 km/h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sccber
Prolix
Prolix
avatar

Nombre de messages : 4106
Age : 68
Localisation : Loire
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Jeu 6 Juil - 0:21

Paddy a écrit:
Bonjour à tous,
Les entraineurs sportifs sont d'une manière générale tournés vers la performance, je dis d'une manière générale parce qu'avec le vieillissement de la population les choses évoluent, donc d'une manière générale les programmes sont faits pour des jeunes et tournés vers la performance pure.
Non, j'utilisais pour mes conseils les données plutôt classiques concernant les débutants de tout âge, de toutes conditions physiques, y compris pour ceux qui reprennent un sport après des années de sédentarité, ou après une blessure ou une maladie. Et je ne parlais pas d'entraînement mais d'amélioration de la condition physique : on peut trouver la différence faible, mais pour moi d'un côté on veut être plus efficace alors que de l'autre cela peut se réduire à avoir plus de plaisir sur le vélo en souffrant moins.
Alors, bien évidemment comme tu le rappelles, on donne des conseils de prudence : les plus visés sont les anciens sportifs qui repartent avec leurs souvenirs de jeunesse  Very Happy
Paddy a écrit:
Je connais un centre de soins post chirurgie cardiaque ou les malades sont poussés à bout, ils pédalent comme des malades (qu'ils sont) sur des vélos d'appartement pour que le cœur travaille au max. Ils finissent rincés et il est probable que certains n'ont jamais fait de sport avant !
Je suis un peu étonné ! J'imagine que des spécialistes du cœur n'essaient pas de tuer leurs patients.
J'ai moi-même passé un mois et demi dans un centre de réducation fonctionnelle, après une opération du genoux, et tout le personnel - des kinésithérapeutes pour la plupart - étaient très prudents et ne demandaient aux personnes à soigner un effort très progressif (il a fallu que je me batte pour qu'ils prennent en compte mon statut de sportif habitué aux efforts).  
Paddy a écrit:
(...) Le risque dans une sortie est de mélanger deux types de travail.
Par exemple faire de l'endurance entrecoupée par des séries d'accélération. Au final les deux sont mal fait.
par contre il est possible de faire 2 sorties en une.
Par exemple la première heure des séries d'accélération, et une fois cette heure passée finir par une sortie en endurance.
Non, pas toujours, cela dépend la aussi du niveau sportif et du but recherché : je me souviens, à ma grande période marathon, je lisais énormément de littérature sportive destinée aux entraîneurs et professionnels de médecine sportive : une méthode faisait consensus, mais plutôt réservée aux coureurs de bon niveau, qui consistait lors de la sortie longue habituellement faite en endurance (2 h à 2 h 30 max) réservée à la période de préparation spécifique à d'abord courir une heure en endurance, puis à passer à l'allure marathon, voire légèrement plus (allure entre l'endurance et le seuil) pour justement travailler sur de la fatigue (en s'appliquant sur sa foulée) pour terminer sur du retour au calme.
Quant à commencer comme tu le préconises par du rythme puis de l'endurance, cela me paraît dangereux pour la première partie à froid, et en partie inutile ensuite : de mes années compétitives en course à pieds on conseillait plutôt, lors de séances comportant des séries au seuil (40 mn par ex en deux ou trois blocks) séance très exigente, on couplait toujours avec au départ un travail d'échauffement assez long et toujours par un retour au calme plus court en endurance. En vélo on peut très bien procéder de la sorte, en d'autre terme faire à l'entraînement - on peut appeler ça une sortie pour ceux que ce terme hérisse - le contraire que ce que beaucoup font sur des cyclosportives (et même sur des BRM ou sur le PBP), à savoir partir à une allure supérieure à sa moyenne espérée (et bien sûr de sa moyenne finale) pour ensuite ralentir peu à peu sous l'effet de la fatigue.
Paddy a écrit:
La solution qui fonctionne à tous les coups c'est le programme.
Faire son programme à tête reposée, en y intégrant tous les aspects, le mettre par écrit et ensuite le suivre est un gage de réussite.
Une sortie reportée ou écourtée doit être "finie" c'est à dire qu'il faut reprogrammer ce qui n'a pas été fait.
Prévoir des rendez-vous "test" permet de vérifier l'efficacité et la progression, ce n'est pas tous les jours qu'on se teste !
C'est contraignant mais ça fonctionne.
Non, ce n'est un gage de réussite que si le programme est bien conçu. D'ailleurs les coach que je lis insistent toujours que les programmes qu'ils vont vous faire exécuter seront bien sûr adaptés à vous (niveau, solidité, motivation), et surtout insistent qu'après chaque séance, selon le ressenti, ils pourront réactualiser le programme pour l'adapter. Donc, à mon sens vouloir un programme nécessite de se connaître parfaitement et d'être capable de ne pas insister s'il s'avère impossible de réussir sans souffrance excessive ce qui est prévu.
Et puis, autre inconvénients des programmes, c'est que l'on a tendance à programmer ce que l'on connaît déjà, alors que l'une des bases d'une amélioration de la condition physique est de se créer des stress nouveau - un stress est ce qui produit ensuite de l'adaptation - car on stagne très vite par le répétitif.
Paddy a écrit:
" se contenter de rester dans les détails raisonnables des BRM normaux ... ou des diagonales..." je rigole un peu parceque 1000 bornes seul sur une diagonale ça peut tourner au cauchemar
Je ne vois pas pourquoi tu associe rouler seul sur 1 000 km et cauchemar : je ne nie pas que pour x raisons une longue randonnée puisse tourner au " cauchemar ". Personnellement j'ai effectué mes deux 1 000 km ces deux dernières années, pour une très grande partie en solitaire : la première au départ de Ménigoute j'ai dû rester en contact avec quelques cyclistes pendant quelques dizaines de kilomètres, puis je me suis arrêté pour resserrer un support de lampe ; au premier pointage une bonne partie du petit groupe d'inscrit était en train de boire au bistrot ; j'ai pointé et bu rapidement un café et suis reparti avant les autres ; je ne sais pas ensuite qui était devant ou derrière car je n'ai revu personne, ni sur la route, ni à l'arrivée de nuit où j'ai mis ma carte dans la boîte aux lettre d'Ivan. Et j'ai très bien vécu ce BRM  malgré la canicule.
Et l'année passé le 1 000 du RAA effectué en fixie, j'ai roulé de concert au début, puis avec un tout petit groupe, puis seul quand les autres se sont arrêtés à l'hôtel... J'ai été rejoint plus tard par deux participants avec lesquels j'ai roulé le reste de la nuit et la matinée suivante. Je les ai laissé partir ensuite car le rythme était trop fort pour moi sur mon pignon fixe. Je n'ai retrouvé un petit groupe que la nuit finale - et heureusement car il y avait un problème sur le tracé GPS fourni - et j'ai suivi le groupe de locaux qui m'ont mené de village en village jusqu'au pont sur l'estuaire puis sur la dernière piste cyclable. À bien y réfléchir j'ai dû faire peut-être 4 ou 500 km seul seulement, mais hormis le final qui en solitaire avec un tracé fautif, de nuit dans une vaste région pleine de petite route m'aurait fait perdre beaucoup de temps (j'ai fini presque 10 h avant le délai), le fait d'avoir été plus souvent seul ne m'aurait pas gêné plus que ça. Je dirai même que sur l'ensemble de tous mes brevets j'ai eu plus de problèmes à partager quand j'étais avec d'autres que quand j'étais seul : seul j'ai fait une Super Randonnée, seul j'ai réussi une bicinglette puis un Galérien au Ventoux, seul j'ai réussi un Défi bugiste au Grand Colombier, etc.  

Je n'ai pas repris une partie du post de Paddy car j'étais alors entièrement d'accord avec ce qu'il avait écrit. J'ai juste donné sur le reste un éclairage personnel quand ma propre expérience était différente de la sienne. Razz Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
veloblan
Vulcain
Vulcain
avatar

Nombre de messages : 1886
Age : 67
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   Jeu 6 Juil - 5:48

Les paroles d'un sage, un cyclo d'expérience.

Hier a mon retour du Cantal je me suis amusé en couché, je faisais le plein a une fontaine, un cyclo passe, pas de bonjour, je remonte sur le couché , je l'ai en ligne de mire, il se retourne souvent, je laisse une centaine de m  Very Happy, je me rapproche puis je ralentis, surtout pas le doubler, il s'est retourné une dizaine de fois puis après une vingtaine de km il a disparu ha ha surement planqué dans un coin, il devait en avoir marre le champion cyclosportif  lol! lol! lol!

PS, c’était sur une portion plate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a roulé aujourd'hui 5   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a roulé aujourd'hui 5
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 30 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 35 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Au fil des jours (j'ai roulé aujourd'hui).....
» qui qu'a roulé aujourd'hui . 4
» Qui a roulé aujourd'hui 5
» Qui qu'a roulé aujourd'hui . 1
» qui qu'a roulé aujourd'hui . 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Index du forum :: Nos membres :: Cyclo-Club-
Sauter vers: